Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. // Foot et BD
  2. // Deuxième partie

Si les héros de BD étaient des footballeurs

En Gaule, dans les rues de Bruxelles ou au Far West, les plus grands héros de BD nous ont emmenés dans les plus belles contrées rêvées de notre enfance. Imaginons maintenant qu'on les projette sur une terrain de foot, ça donnerait ça...

Modififié

Schtroumpf à lunettes


« Je le schtroumpferai au Grand Schtroumpf et ça sera bien fait pour leur Schtroumpf ! » S'il y a bien un personnage que Pierre Culliford, alias Peyo, a pu rendre insupportable, c'est bien entendu le Schtroumpf à lunettes. Si son physique ne détonne en rien par rapport à ses congénères, le binoclard se fait en revanche bien remarquer par son caractère d'emmerdeur. Rouspéteur, toujours prêt à aller rapporter au Grand Schtroumpf ce que les autres petits Schtroumpfs font de travers, la cote de popularité du Schtroumpf à lunettes est très proche du zéro. Vantard, prétentieux et surtout moralisateur, il faut toujours faire comme il l'entend, sinon le Schtroumpf fautif se le fera dire solidement. À la différence du pacifiste Schtroumpf à lunettes, Thiago Motta n'hésite en revanche pas à distribuer des coups par-ci par-là si ses adversaires (et même coéquipiers) ne se comportent pas comme il le désire. Jamais très loin du Grand Arbschtroumpf, Motta énerve tout le monde, comme le lui a déjà fait comprendre le Schroumpf brésilien.

Picsou


La vie du vieux canard cher à Carl Barks tourne autour d'une seule chose : l'argent. Fan absolu du métal doré, Picsou vit pognon, le rêve et le respire, il a même une énorme piscine de pièces dans laquelle il n'hésite pas à aller se baigner. Dès son plus jeune âge, l'Écossais d'origine a mené sa barque vers la richesse, quitte à quitter son pays à 12 ans pour aller réussir sa vie aux USA. S'il est avare, Picsou a aussi un esprit très vif, il est toujours prêt à apprendre et peut se vanter d'être un autodidacte, lui qui est venu d'un peu nulle part. Relever de nouveaux défis n'est en aucun cas un problème : il s'embête d'ailleurs dès qu'il n'a rien de nouveau à faire. Tout comme Samuel Eto'o, en fait. À 15 ans, le Camerounais est déjà en Espagne pour devenir le meilleur footballeur du monde. Excellent à Barcelone, il va chercher 10 millions d'euros en 2009 à l'Inter, qu'il quitte deux saisons plus tard pour le double. Qu'importe si c'est pour aller s'enterrer au Daguestan, il a gagné tout cet argent en étant « plus malin que les petits malins et en restant honnête et carré » .

Tif et Tondu


Un des duos les plus légendaires (bien qu'oublié) de la bande dessinée. Sortis de l'imagination de Fernand Dineur, Tif et Tondu sont deux enquêteurs indépendants qui n'ont a priori pas la carrure des plus grands sportifs : petits, trapus, pas spécialement beaux, l'un rempli de poil, l'autre rasé comme un œuf, ils se montrent néanmoins d'une efficacité rare pour combattre le mal. Inséparables, toujours à l'affût de la moindre occasion, ils doivent affronter des dangers aussi surréalistes que des archers volants, un gorille invisible à cerveau humain, un automate géant du Moyen-Âge, ainsi que l'inénarrable Mr Choc, le bandit en smoking. Au fil du temps, leurs aventures deviennent de plus en plus réalistes, les deux détectives réalisant des coups moins sensationnels, mais avec toujours le même rendement. Si l'évocation d'un duo efficace fait directement penser aux indissociables Yorke et Cole du Man U fin 90s, leurs successeurs Robin van Persie et Wayne Rooney peuvent se targuer d'avoir été encore plus efficaces que leurs aînés en deux ans et demi de travail commun. 111 buts et 10 passes décisives pour le Black Power, contre 105 réalisations et 65 assists pour l'ex-chauve et son grisonnant comparse d'attaque. Pour le gros bide, on patientera encore quelques années.

Lucky Luke


Le digne représentant des États-Unis est d'une incroyable célérité et efficacité dans ses gestes. Plutôt grand, élégant avec son petit air mystérieux enfoui dans sa soi-disant solitude, Lucky Luke n'est pourtant pas très rigoleur. Après s'être lassé de ramener ces satanés Dalton au pénitencier parce qu'on le lui demandait, le cowboy solitaire a également pu aller voir ailleurs pour de nouvelles aventures. Peureux de personne, il met tout le monde d'accord grâce à son habileté : la cavalerie, les indiens et même les femmes tombent sous le charme… Casse-cou, il réalise des trucs infaisables comme porter son cheval sur une corde au-dessus d'un précipice. Qui de mieux que Cesc Fàbregas pour le représenter ? Ténébreux avec ses yeux noirs, talentueux mais cantonné à un rôle qui lassait au Barça, il sait qu'il peut mieux faire en ayant plus de liberté et déménage donc à Chelsea où sa précision accorde tous les violons. Pas sûr qu'il reparte de Stamford Bridge à cheval, en revanche.


Les Pieds nickelés


Pionniers de la bande dessinée française, les Pieds nickelés sont de talentueux brigands, petits filous qui s'emparent de tout ce qu'ils peuvent rien que pour satisfaire leur plaisir personnel. Ils sont ingénieux dans leur manière de parvenir à leurs fins, ils ratent rarement leur occasion tant ils sont débrouillards et talentueux. Des gars qui osent s'attaquer au président de la République, au roi d'Angleterre et au Kaiser sans crainte doivent clairement avoir du génie et de la confiance en eux tels Cristiano, Karim et Gareth. Là où ça coince un peu en revanche, c'est dans la description physique des Nickelés : tous édentés, Ribouldingue est en plus gros et barbu, Filochard borgne et Croquignol est un fil de fer…

Par Émilien Hofman
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 7 heures 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
il y a 51 minutes Froger vers l’USM Alger
Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
il y a 5 heures Un supporter mexicain fait sa demande en mariage après la victoire 8 Podcast Football Recall Épisode 27 : Neymar boit la tasse, l'Allemagne KO et Thauvin à terre Hier à 21:23 Zuber égalise d'un coup de crâne pour la Suisse 3 Hier à 20:20 Le sublime but de Coutinho face à la Suisse 2 Hier à 17:45 Lozano climatise l'Allemagne 5 Hier à 17:15 Maradona, le cigare et les yeux tirés 57 Hier à 14:58 La liesse des supporters mexicains à Moscou 2 Hier à 13:48 Un fan égyptien en fauteuil porté dans une fan zone 4 Hier à 11:10 Sept personnes blessées par un taxi à Moscou 15 Hier à 10:33 Le clapping solide des Islandais avant le match face à l'Argentine 10 Hier à 08:24 Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3 Podcast Football Recall Épisode 26 : Les Bleus au ralenti, l'Allemagne démarre et un gardien au festival de Cannes samedi 16 juin Le CSC malheureux d'Etebo 1 samedi 16 juin Le penalty de Cueva qui s'envole 9