Si les chansons des Beatles étaient des joueurs de football

Des pubs de Liverpool jusqu'aux platines des foyers du monde entier, ils ont marqué l'histoire de la musique en seulement dix ans. Les années 1960 leur disent encore merci, tout comme toutes celles qui ont suivi. Véritables génies artistiques et icônes pop par excellence, les Beatles continueront à traverser les âges des décennies durant. Et leur discographie continuera à nous faire penser à des joueurs de football.

Modififié
16 24

Not a second time


Présente sur le second album studio des Beatles, sorti en 1963, Not a second time est un titre composé exclusivement par John Lennon. Comme il le confessera lui-même, il s'agit d'une tentative de créer un titre musicalement proche de ceux de Smokey Robinson, chanteur américain de rhythm and blues (le vrai R'n'B) et de soul. S'il s'agit musicalement d'un morceau riche et complexe, les paroles sont, elles, on ne peut plus simple : un amoureux blessé une première fois par sa copine lui fait comprendre qu'il ne souhaite pas la voir revenir dans sa vie. « You hurt me then, you're back again. No, no, no, not a second time. » Toutefois, la chanson ne précise pas si le couple finit, ou non, par se remettre ensemble. Si on extrapole un peu, Not a second time, c'est Florian Thauvin qui revient à Marseille après son exil raté à Newcastle. Au moment de voir revenir leur ancien joueur, les supporters se mettent à chanter : « You know you made me cry I see no use in wondering why I cry for you, yeah. » Ça aurait tout de même été plus poétique de chanter que de l'agresser à la sortie du Vélodrome.

Youtube

Can't buy me love


Avec « A Hard Day's Night » , troisième album du groupe, paru le 10 juillet 1964, les Beatles entrent dans une nouvelle dimension. Les premiers changements musicaux s'opèrent, et les paroles prennent petit à petit des significations plus particulières. Interrogé sur le sens caché des paroles de Can't buy me love, Paul McCartney ne met qu'une limite : la chanson ne parle en aucun cas de prostitution. En réalité, bien que la chanson soit ouverte à interprétation, elle semble simplement dire que le véritable amour ne s'achète pas avec des biens matériels, aussi chers et brillants soient-ils : « Say you don't need no diamond ring and I'll be satisfied. Tell me that you want the kind of thing that money just can't buy. » Et des footballeurs qui ont refusé des offres ahurissantes pour rester dans leur club de cœur, il y en a un bon paquet. Récemment, c'est l'Argentin Carlos Tévez qui a fait parler de lui en refusant une offre exorbitante venue de la Chine. Refuser 22 millions d'euros pour un an de travail, c'est vraiment aimer son club. Money can't buy me love.

Youtube

You can't do that


Très peu connue, la chanson You can't do that figure sur la face B de l'album « A Hard Day's Night » . Composée par John Lennon et Paul McCartney, elle raconte l'histoire d'un amant un peu trop jaloux expliquant à sa belle qu'elle ne peut pas se permettre de parler à un autre garçon en particulier. « If I catch you talking to that boy again I'm gonna let you down and leave you flat. Because I told you before, oh, you can't do that » , chantent les quatre garçons dans le vent. Cette chanson peut faire penser à l'épisode Wayne Rooney de 2010. À cette époque, l'attaquant des Red Devils avait clairement fait comprendre qu'il était prêt à signer chez le grand rival, Manchester City, ce qui avait eu pour effet direct de mettre les fans dans tous leurs états, comme dans la chanson : « So please listen to me, if you wanna stay mine. I can't help my feelings, I'll go out of my mind. » Quelques semaines après cet épisode, Sir Alex Ferguson avait exigé de son attaquant des excuses. Excuses que Wayne Rooney avait évidemment présentées.

Youtube

I'll be back


Chanson mélancolique au possible, I'll be back clôture « A Hard Day's Night » . Composée par John Lennon et enregistrée en trois petites heures seulement, elle est aussi une des chansons que le groupe n'a jamais interprétées en live ou à la radio. Encore une fois, les paroles sont assez simples et ne laissent que peu de place à l'interprétation : « You know if you break my heart I'll go but I'll be back again. Cos I told you once before goodbye. But I came back again. » C'est l'histoire du retour en force, de l'acharnement, de la détermination. I'll be back, c'est l'histoire de nos revenants en Ligue 1, Lassana Diarra et Hatem Ben Arfa entre autres. Des joueurs enterrés, oubliés trop rapidement, qui démontrent à nouveau l'étendue de leur talent. « I thought that you would realize that if I ran away from you that you would want me too. But I got a big surprise. » Une grosse surprise qui se transforme en régularité incroyable pour le premier et en petits ponts pour le second. Propre.

Youtube

I don't want to spoil the party


Composée pendant la première tournée américaine des Beatles, et présente sur le quatrième album du groupe, « Beatles for sale » , I don't want to spoil the party est un titre très personnel de John Lennon. Alors que la Beatlesmania est à son paroxysme, Lennon a de plus en plus de mal à faire semblant d'être heureux en toutes circonstances. Dans la chanson, il prend la place du jeune homme triste d'être à une soirée où il ne peut pas parler à la fille qu'il aime : « I don't want to spoil the party so I'll go. I would hate my disappointment to show. There's nothing for me here so I will disappear. » Cette chanson représente tous les joueurs de football qui souffrent, ou ont souffert, de la dépression à un moment ou à un autre de leur carrière. On n'imagine pas les footballeurs, ces hommes si bien payés qui vivent une vie de rêve, déprimer. Comme on n'imaginait pas Lennon déprimer en pleine Beatlesmania. Jusqu'à son appel à l'aide dans le titre Help !

Youtube



Par Gabriel Cnudde
Modifié

Dans cet article

Note : -1
Groupe outrageusement surcoté.
Dirkdiggler Niveau : CFA2
Message posté par dy/dx
Groupe outrageusement surcoté.


Les conneries qu'il faut pas lire...
qu'appelles-tu surcôté ?
Le fait d'avoir révolutionné la musique ? D'y avoir apporté une créativité encore inexistante ? D'avoir inspiré les plus grands groupes qui ont suivi ?
Va t'enchaîner Revolver et Sergent Pepper et tu verras tout ira mieux.
GovouLegend Niveau : DHR
Message posté par dy/dx
Groupe outrageusement surcoté.


Non !
Note : 1
Message posté par dy/dx
Groupe outrageusement surcoté.


Il faut toujours qu'il y en ait un pour faire l'intéressant et utiliser le mot "surcoté" dès que quelqu'un ou quelque chose a du succès. Histoire de se sentir spécial et différent, au-dessus de la masse aveugle et inculte.

Bref, maintenant que ce commentaire inutile et inintéressant a été posté, oublions-le et parlons plutôt de l'article.
Note : -1
Si je dis ça, c'est pas pour provoquer les fans de ce groupe bidon (et Dieu sait qu'il y en a). C'est surtout pour porter la voix de beaucoup de gens qui, je pense, voient pas en quoi ce groupe pour pisseuses a "révolutionné" la musique. Quand on compare leur soupe avec les vraies révolutions du XXè siècle, c'est a en crever de rire. Si au moins vous disiez "révolutionné le rock", à la limite, mais la musique ? Vraiment ? Ça me crée des dissonances cognitives.

L'admiration que les gens leur portent 60 ans après relève de l'hallucination collective.
Dirkdiggler Niveau : CFA2
Sans aucune agressivité, le fait que tu parles de soupe montre bien que t'as pas dû écouter ce qu'il fallait.
Je te conseille juste d'aller te renseigner. Album par album. Ça fera sens.
Tu peux ne pas aimer mais dire surcoté, c'est objectivement faux.
Message posté par dy/dx
Si je dis ça, c'est pas pour provoquer les fans de ce groupe bidon (et Dieu sait qu'il y en a). C'est surtout pour porter la voix de beaucoup de gens qui, je pense, voient pas en quoi ce groupe pour pisseuses a "révolutionné" la musique. Quand on compare leur soupe avec les vraies révolutions du XXè siècle, c'est a en crever de rire. Si au moins vous disiez "révolutionné le rock", à la limite, mais la musique ? Vraiment ? Ça me crée des dissonances cognitives.

L'admiration que les gens leur portent 60 ans après relève de l'hallucination collective.


C'est assez casse-couilles que des mecs comme toi viennent asséner leur vérité sans aucune mesure sur des articles de ce genre.

"Groupe bidon", "groupe pour pisseuses", "soupe"... Ouais, aucun intérêt à discuter avec toi.

Par ailleurs, c'est une série d'articles, donc si tu pouvais éviter de commenter les prochains, ce serait pas plus mal.
Dirkdiggler Niveau : CFA2
Message posté par Ravage
C'est assez casse-couilles que des mecs comme toi viennent asséner leur vérité sans aucune mesure sur des articles de ce genre.

"Groupe bidon", "groupe pour pisseuses", "soupe"... Ouais, aucun intérêt à discuter avec toi.

Par ailleurs, c'est une série d'articles, donc si tu pouvais éviter de commenter les prochains, ce serait pas plus mal.


J'irai plus dans le sens de l'éducation. Le pauvre ne sait même pas ce qu'il rate...
Pour lui c'est juste she loves you yeah yeah. Il y en a trop des comme ça.
Pour être franc, quand j'ai mis mon premier commentaire, je pensais que tout le monde allait m'applaudir de dénoncer une escroquerie aussi évidente. Je m'attendais pas à me faire traiter de prétentieux par des pédants qui crient à la révolution musicale alors qu'ils seraient incapables de lire un Sol sur une partition.

Et je te remercie de tes suggestions, mais je connais bien les albums des Beatles.

Ensuite, concernant le mot soupe, tu m'excuseras, mais quand on voit la gueule des premiers albums, bonjour le Boys Band des années 60.
Dire qu'un groupe est surcoté, c'est simplement dire qu'il est largement surestimé quant à son apport (dans l'histoire de la musique en général et je parle pas que du rock). Selon moi il est surestimé par snobisme, c'est tout.
Note : 1
@ dy/dx

Je vais tout de suite cadrer les choses. Pour le sol sur la partition ça doit faire 20 ans que je sais le lire (en clé de sol, de fa et d'ut 1 à 4). Si ça peut aider à prendre en considération un commentaire.

Que tu n'aimes pas les Beatles, ou que tu aimes certains de leurs albums et pas les autres je le comprends. Par contre il me semble difficile de parler de groupe surcoté. Je ne parlerai pas non plus de "révolution" mais il est difficilement réfutable que Sergent Pepper à posé les bases du rock progressif, que l'ensemble de leur oeuvre à donné naissance à la pop-rock et que sur chaque album ils ont fait l'effort de proposer des compositions dans des styles différents avec des arrangements nouveaux et ce toujours avec qualité.
Honnêtement, il y a très peu d'autres groupes depuis l'après guerre qui ont eu une influence aussi déterminante sur la musique occidentale.
D'ailleurs pour aller plus loin, cette musique rock, dont les bases sont en partie posées par les Beatles, a connue sa seconde avancée majeure avec Black Sabbath qui en 1970 à réintroduit l'intervalle triton dans sa musique et à donné naissance au metal (Le triton était originellement utilisée par les grégorien puis occasionnellement par Bach et Stravinsky pour segmenter et accentuer leur rythmique pas une dissonance mélodique : "la note du diable" au moyen âge).

Enfin, j'aimerai savoir qui, pour toi, représente un apport considérable à la musique.
GovouLegend Niveau : DHR
Message posté par dy/dx
Pour être franc, quand j'ai mis mon premier commentaire, je pensais que tout le monde allait m'applaudir de dénoncer une escroquerie aussi évidente. Je m'attendais pas à me faire traiter de prétentieux par des pédants qui crient à la révolution musicale alors qu'ils seraient incapables de lire un Sol sur une partition.

Et je te remercie de tes suggestions, mais je connais bien les albums des Beatles.

Ensuite, concernant le mot soupe, tu m'excuseras, mais quand on voit la gueule des premiers albums, bonjour le Boys Band des années 60.
Dire qu'un groupe est surcoté, c'est simplement dire qu'il est largement surestimé quant à son apport (dans l'histoire de la musique en général et je parle pas que du rock). Selon moi il est surestimé par snobisme, c'est tout.


Sans avoir les connaissances musicales de certains ici et sans être un fanboy absolu des Beatles. Il me semble difficile de contester que les mecs ont toujours cherché à innover, à créer un son nouveau, sans jamais tomber dans la masturbation expérimentale (revolution9 mis a part). Ils ont été les premiers a tenter des choses qui aujourd'hui nous paraissent évidentes dans la pop ou le rock. Et au moins 4 de leurs albums sont des références assez largement reconnues. Donc "un groupe de pisseuses faisant de la soupe" pour moi c'est un troll en puissance je me trompe ?
GovouLegend Niveau : DHR
Désolé pour cette ponctuation lamentable je n'arrive jamais a me relire sur l'appli mobile.
En fait le monde est peuplé de gens aux gouts profondément différents, certains aiment les stones, d'autres les Beatles, d'autres les 2. Certains aiment Jul, d'autres Kery James ou Tandem, d'autres les 3... Et en fait, quoi qu'on en pense, personne ne peux avoir raison, être dans le vrai, ce n'est tout simplement pas possible. Ceux qui ne comprennent pas ça sont condamnés à aller poster des inepties type le gus qui traite les Beatles de groupe surcoté, ou à perdre leur temps à lui expliquer qu'il n'a rien pigé à la musique s'il n'aime pas les Beatles.

C'est pour ça que j'apprendrai a mes gosses à jamais dire "c'est nul" mais plutôt "je n'aime pas", et certains feraient mieux d'en faire autant, ça éviterais beaucoup de débats totalement stériles.


Bon, j'arrête le mode moralisateur et je vous laisse écouter votre merde respective autour d'un bon apéritif Pascal.
Message posté par b4bou1
En fait le monde est peuplé de gens aux gouts profondément différents, certains aiment les stones, d'autres les Beatles, d'autres les 2. Certains aiment Jul, d'autres Kery James ou Tandem, d'autres les 3... Et en fait, quoi qu'on en pense, personne ne peux avoir raison, être dans le vrai, ce n'est tout simplement pas possible. Ceux qui ne comprennent pas ça sont condamnés à aller poster des inepties type le gus qui traite les Beatles de groupe surcoté, ou à perdre leur temps à lui expliquer qu'il n'a rien pigé à la musique s'il n'aime pas les Beatles.

C'est pour ça que j'apprendrai a mes gosses à jamais dire "c'est nul" mais plutôt "je n'aime pas", et certains feraient mieux d'en faire autant, ça éviterais beaucoup de débats totalement stériles.


Bon, j'arrête le mode moralisateur et je vous laisse écouter votre merde respective autour d'un bon apéritif Pascal.


Plutôt d'accord avec toi. Les goûts sont différents, heureusement, et des artistes cultes pour certains ne le seront pas pour d'autres, c'est un jugement de valeur propre à chacun.
Ce qu'il ne faut pas oublier c'est que la musique, au-delà de la composition artistique et de l'écriture musicale est avant tout un puissant vecteur émotionnel et contribue très souvent à une identité culturelle propre (les début du blues avec Charley Patton ou Tommy Johnson est un exemple évocateur).
On peut intellectualiser la musique et en tirer des conclusion historiques, sociologiques ou autre (surtout des décennies plus tard, comme pour juger de l'importance des Beatles à la musique contemporaine) mais il ne faut surtout pas perdre de vue que c'est un art d'abord destiné à être écouté à susciter des émotions chez le public ; par là il est difficile d'exprimer un jugement catégorique.
JimPooley Niveau : CFA2
Et dans le contexte, que signifie "surcoté"? Des millions de gens ont acheté leurs disques, des dizaines de millions continuent à les écouter presque 50 ans après la fin de leur carrière, des milliers de musiciens, et pas mal de vraies pointures parmi eux, affirment avoir été inspirés ou influencés par eux, des centaines de critiques et de musicologues leur attribuent un rôle majeur dans la naissance du rock progressif, du mouvement punk, de la pop anglaise en général, et tous ces gens se trompent et ne connaissent rien à la musique? Est-ce bien le sens du mot "surcoté" tel qu'employé dans le premier post? Et son auteur, du haut de ses 17 ans (c'est l'âge auquel les humains se lancent généralement dans l'attitude pseudo-rebelle du type "la majorité ne comprend rien, moi je pense différemment de vous et je vous emmerde") aurait raison contre tout le monde? Pourquoi pas après tout, sachons garder l'esprit ouvert.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
16 24