Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Juventus-Cagliari (3-0)

Si Juvabien, c'est Juvamine

En ouverture de la Serie A, la Vieille Dame a collé trois buts à Cagliari, chassant les doutes qui ont accompagné une intersaison délicate. Mandžukić, Dybala et Higuaín ont marqué, tandis que Buffon a dompté la VAR.

Modififié

Juventus 3-0 Cagliari

Buts : Mandžukić (12e), Dybala (45e) et Higuaín (66e) pour la Juve

Moment de flottement à l'Allianz Stadium. Le juge de touche se place devant Cigarini, qui s'apprête à tirer un corner. Un coup de pied de coin accordé à la suite de la frappe de Farías légèrement déviée par Chiellini. Le Brésilien avait hérité du ballon via son coéquipier Cop, tombé par terre après un contact avec Alex Sandro. Environ 80 secondes ont passé, et monsieur Maresca dessine un écran TV avec les doigts, puis se dirige au bord du terrain. Un coup d'œil sur le ralenti et il revient tout doucement sur la pelouse, nouveau mime, puis il indique le point de penalty. L'émotion est palpable en tribunes, la VAR – l'arbitrage vidéo – vient de faire ses débuts. Cette décision n'influencera pas le cours de la rencontre, puisque Buffon stoppe la tentative de Farías, évitant ainsi l'égalisation de Cagliari, et propulse la Juve vers une brillante victoire.

Mandžukić pèse, Dybala emballe

Le grand absent de cette reprise de Serie A ne s'appelle pas Bonucci, et encore moins Dani Alves, mais bien Marco Borriello. L'avant-centre italien a décidé de changer de club pour la centième fois de sa carrière après s'être pris le nez avec son coach. Direction la SPAL, et Cagliari perd un bonhomme capable de planter 15 buts la saison dernière à 35 balais. Cop le remplace ainsi au pied levé dans le 4-3-1-2 des Sardes. En face, le sextuple champion d'Italie en titre se présente en petite forme entre une préparation difficile et la perte de la Supercoupe d'Italie, mais aussi sans recrue au coup d'envoi.


Un coup franc vicieux de Pjanić lance les hostilités, et dès la onzième minute, les Bianconeri ouvrent la marque grâce à Mandžukić. Le sosie de Reese dépose le ballon au fond des filets d'une volée tout en finesse sur un centre de l'indémodable Lichtsteiner. Comme à son habitude, la Juve ne force pas, gère sans pression, mais elle doit faire face à deux alertes : le penalty de Farías et une autre percée du buteur brésilien qui pousse Buffon à la parade. Le coup de grâce arrive peu avant la pause, ouverture tottiesque de Pjanić, soit à l'aveugle et en première intention, pour Dybala parti dans le dos de la défense et qui bat Cragno. 2-0, l'affaire est déjà pliée.

Higuaín expédie

Le second round débute par un enroulé de la Joya à la limite de la surface qui finit pleine barre. Cagliari frôle déjà la correctionnelle, mais s'en fout, pas le genre à se retrancher à 0-0, les Rossoblù jouent dans la moitié de terrain adverse, mais sans résultats probants. Arrivent les premiers changements, Khedira pour Marchisio tandis que le sympathique Padoin reçoit son ovation au moment d'être remplacé par João Pedro. Les Maures cèdent finalement une nouvelle fois devant un contre mené de main de maître : série de passes à ras de terre pour servir Higuaín dans la surface, enchaînement contrôle tir placé de Pipita, et de trois ! C'est le signal pour les grands débuts de Matuidi qui prend justement le relais du Brestois. L'occasion de tester le 4-3-3 dont nous parle les journaux et de renouer avec la tradition francophile de la Vecchia Signora après six mois de sevrage. Blaisou fait le taf, tandis que Dybala frôle le 4-0. La Juve est seule leader de Serie A... au moins jusqu'à ce soir.

  • Résultats et classement de Serie A
    Retrouvez toute l'actualité de la Serie A

    Par Valentin Pauluzzi
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom