Si Arnautović marque, il ne fêtera pas son but

Modififié
0 4
Marko Arnautović va vivre un match particulier ce dimanche face à la Serbie. L’attaquant autrichien, né à Vienne et dont le père est serbe, va affronter le deuxième pays de son cœur en match qualificatif pour le Mondial 2018. Interrogé sur ses origines serbes en conférence de presse, le joueur de Stoke City a révélé que s’il marquait, il ne célébrerait pas son but : « Ce serait injuste pour les supporters. Ce ne sera pas une soirée facile pour moi, car il y aura beaucoup d'émotion, mais je donnerai tout. » Le buteur de l’Autriche n'est pas le seul dans cette situation, son coéquipier Aleksandar Dragović a lui aussi une relation spéciale avec la Serbie. Le défenseur de Leverkusen, né de deux parents serbes, sait qu'il va être délaissé par la majorité de sa famille pendant 90 minutes : « On joue contre le pays de mes parents et la plupart des membres de ma famille soutiennent la Serbie. Mais je pense que mes grand-parents seront de mon côté. »

Et jusqu'à preuve, l'héritage viendra de ces gens-là. MA
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

tranquilo_chiquito Niveau : DHR
Et jusqu'à preuve, l'héritage viendra de ces gens-là.

je ne connais pas leur revenus a ces gens la, ni leur patrimoine personnel, mais je pense que ces gens la attendront plutôt l'héritage de l'héritier quitte a vivre 120 ans de plus ...
exemple d'intégration raté...

A contrario nous en France, intégration réussi:

https://www.youtube.com/watch?v=BZbLlOdaM-A

je blague détendez-vous.
Estebanana Niveau : CFA
D'ici quelques années, toutes les équipes nationales seront pleines de binationaux. Des Marcelinho en Bulgarie et des Diakité en Suède. Ça va être difficile de suivre.
Dan_Petrescu Niveau : CFA
C'est deja le cas par exemple en Suisse. Mais après c'est une tendance de plus en plus médiatisé, je sais pas si c'était aussi courant il y a 10 ou 20 ans ( France 98 on avait Zidane, Vieira, Trezeguet et Desailly) mais est ce que c'était aussi courant de pouvoir changer de sélection ?

Surtout que les raisons ne seront pas toujours les mêmes, bonnes ou mauvaises. Il y a les enfants d'immigrés établis dans le pays(arnautovic, les yougoslaves de la Nati) les binationaux qui le sont devenus pour devenir international dans un autre pays (coucou Marcelinho)
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 4