Shérif Nicollin flingue les Bleus

Modififié
13 52
Hier mardi, à l'occasion de la traditionnelle photo d'équipe de Montpellier, le président Louis Nicollin a accordé quelques mots à RTL pour parler de son club, mais aussi de l'équipe de France, avec son franc-parler habituel.

« Je m'emmerde ! Pourtant, j'adore Deschamps parce que c'est un très très bon sélectionneur, mais quand tu vois jouer ces types, tu te demandes s'ils défendent vraiment le maillot tricolore. (…) Pas tous heureusement, mais enfin, les trois quarts, on dirait qu'ils sont là par obligation » , explique-t-il. « Tu es international, tu portes le coq, mais tu te transcendes, hein. Alors là, qu'est-ce qu'il y a ? Y a Ribéry qui se transcende, ça c'est vrai qu'il est très très bon, parce qu'il a été assez taillé pour le reconnaître. Mais après, le reste… (soupir) Dis donc, c'est dur. » En clair, Loulou reproche aux Tricolores d'être comme des coqs en pâte. Somme toute logique.

Il poursuit, passant du coq à l'âne : « Ça m'emmerde. Et c'est pour ça que je préfère regarder un bon western. » Ah oui, à ce point-là ! « Je n'ai plus de maillot de l'équipe de France. On ne m'en envoie plus, peut-être à cause de ça. Je les achèterai aux enchères, il n'y a pas de problème. »

Enfin, il conclut, un brin nostalgique : « C'est vrai que j'aimais l'équipe de France, mais pas celle-là. Non, pas possible. Moi, j'ai suivi toute la Coupe du monde 1998 avec Michel (Platini, ndlr). On allait partout. Tu allais dans ces vestiaires, tu voyais ces mecs avant le match : ce coq, c'était vachement important. Là, on dirait des gars... Bon, ils sont là, point barre. »
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Le titre "Shérif fais-moi peur" prend tout son sens maintenant.
Loulou, je t'aime bien, mais occupe toi de Montpellier!

Tes gamins gagnent une fois la L1, et après ils se croient champion toute leur vie.
VinnieCasseTibia Niveau : CFA
Entièrement d'accord.
C'est pas parce que ce mec brasse plus de vent que les autres quand il se déplace qu'il apporte forcément la parole divine. C'est tout le contraire.

Presse obnubilée par les mots d'esprit de Nicollin = tentation du moyen, du médiocre. Le mal français quoi.

Si au moins il maîtrisait correctement l'argot...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
13 52