1. // Éliminatoires Euro 2016
  2. // Groupe E
  3. // J7
  4. // Saint-Marin/Angleterre

Shelvey, le chauve a trouvé son mojo

Joueur au talent certain, Jonjo Shelvey semble parti pour enfin pleinement s'épanouir cette saison à Swansea. Symbole de cette réussite actuelle, son rappel chez les Three Lions, trois ans après sa première sélection. Une belle récompense pour celui qui, lors de son passage à Liverpool, galvaudait ses qualités à cause de son impulsivité et paraissait destiné à rejoindre les espoirs déchus du foot anglais. Mais le milieu de terrain est un homme avec de la ressource. Et ceci depuis tout petit.

Modififié
C'est le lot de tous les jeunes joueurs. Grandir, s'aguerrir et apprendre de ses erreurs. Jonjo Shelvey n'a que vingt-trois ans, mais a déjà beaucoup appris au cours de sa courte carrière. Surtout depuis son passage à Liverpool (2010-2013), qu'il a vécu comme un échec personnel. À Anfield, le milieu de terrain anglais n'a jamais pris l'envol escompté. Trop irrégulier dans ses prestations, trop instable, trop nerveux. L'opportunité qui s'offrait à lui est devenue un rendez-vous manqué. Alors il s'est d'abord remis en selle en terre galloise, à Swansea. En toute quiétude et discrétion. Avant de se marier avec la chanteuse Daisy Evans en juin dernier, un peu plus d'un an après la naissance de sa fille. Le déclic.

« J'ai le sentiment d'avoir énormément mûri, confessait-il il y a quelques jours. Je peux le sentir. Je suis marié et j'ai un enfant maintenant. Ça fait une vraie différence. J'ai plus de stabilité dans ma vie, plus de sécurité à la maison. Ce fut après mon enterrement de vie de garçon que j'ai pris conscience qu'il était temps de me mettre au travail. Je ne suis plus un gamin. J'ai réalisé que j'avais vingt-trois ans et que je devais commencer à jouer au foot correctement. » Une remise en question qui a déjà payé. Auteur d'un début de saison séduisant en championnat et profitant des absences de Wilshere et Henderson, le bonhomme a été récompensé avec un rappel chez les Three Lions. Près de trois ans après avoir honoré sa première sélection. Oui, les choses sont bel et bien en train de changer pour Shelvey.

HLM, alopécie et Voldemort


Avant de porter la tunique prestigieuse de Sa Majesté, avant d'arpenter les terrains de Premier League, avant même de penser au football, il y a eu une tout autre vie. Bien moins confortable et plus modeste à Harold Hill. Un quartier malfamé situé dans l'Est de Londres, où les meurtres et les balles rythmaient son quotidien. « Là où j'ai grandi, dans Harold Hill, c'était rude et ça l'est encore aujourd'hui, racontait-il en 2013. On habitait dans une HLM, à proximité des commerces, et il y avait toujours des problèmes, des gens qui se faisaient poignarder. Un Noël, j'étais dans un pub avec mon père et j'ai regardé tout autour de moi. Puis j'ai vu un impact de balle dans la télévision et j'ai dit : "Papa, on peut y aller ?" Mon père vit toujours au même endroit, ma mère et ma sœur vivent à Brentwood, plus loin. Ma sœur est tombée enceinte et je ne tenais pas à ce que son bébé grandisse au même endroit, alors je lui ai acheté une maison. » C'est donc dans ce contexte social plutôt défavorable que Jonjo Shelvey s'est forgé. Là, aussi, qu'il a connu ses premiers émois avec le ballon rond dans la rue. Mais en même temps qu'il commence à caresser le cuir, le jeune Anglais doit composer avec un physique atypique.

Car il contracte une alopécie, à savoir une accélération de la chute des cheveux et des poils. « C'est quelque chose avec lequel je suis né, s'épanchait-il encore. Je suis tombé dans les escaliers quand j'étais bébé et je me suis fracturé le crâne. Je pense que cela n'a fait qu'empirer les choses. Je pense que j'ai toujours été stressé comme gamin, et l'alopécie peut être causée par le stress. J'ai donc essayé un tas de choses pour espérer guérir. J'ai notamment essayé cette pommade que vous frottez sur votre tête ou le bonnet de laine que tu mets trois mois durant. Mais au quatrième jour, mon crâne était juste en train de rôtir. Je l'ai finalement enlevé et je me suis dit : "Si vous n'aimez pas ça, ne venez pas me parler." » Mais si l'enfant de Romford s'est rapidement accommodé de cette fatalité, le regard des autres n'a pas toujours été évident à appréhender. Comme quand il évoluait dans la catégorie des jeunes, à Arsenal (2001-2002) : « Quand j'avais neuf ans et que j'étais là-bas, j'avais l'habitude d'aller à l'entraînement avec une casquette de baseball, car j'avais tellement peur de ce que les gens pensaient, alors que je grandissais. Je me souviens d'une fois où je marchais avec ma sœur à Romford, et les gens n'arrêtaient pas de me regarder fixement parce que j'avais le crâne chauve. Ma sœur s'emportait à ce sujet et demandait aux gens pourquoi ils me fixaient ainsi. Maintenant, je suis arrivé à un moment où je n'ai même plus besoin de me raser. C'est juste ce que je suis, je suppose. » Avec le temps, il a même appris à en rire. En témoigne ce chant qui lui a été consacré par les supporters de West Ham, en avril 2013, en référence à sa ressemblance avec Voldemort, personnage emblématique de la saga Harry Potter au physique ingrat : « He's coming for you, He's coming for you, Harry Potter, He's coming for you ! »


« Je savais qu'en gardant la tête froide, j'avais la capacité de faire quelque chose de ma vie »


Dans sa jeunesse, des railleries, Shelvey en a ramassé une litanie. Mais, sur le terrain, le gamin a mis très vite tout le monde d'accord. Talentueux mais moins que son frère aîné qui a préféré emprunter une voie faite de femmes, de boîtes de nuit et d'alcool, il s'est accroché afin de vivre son rêve. « Il aurait été facile pour moi de prendre le même chemin, mais j'ai toujours voulu me consacrer à quelque chose. Je savais qu'en gardant la tête froide, j'avais la capacité de faire quelque chose de ma vie » , assurait sans ambages le milieu de terrain. À Charlton, où il a débuté (2008-2010), en Championship, ses qualités n'étaient déjà pas passées inaperçues. « À l'époque, il ne faisait que des petites entrées au cours des matchs, mais il s'entraînait avec nous. C'était un joueur que j'aimais beaucoup, confie Hameur Bouazza, actuel joueur du Red Star et son ex-coéquipier chez les Addicks. Le jeu qu'il pratique aujourd'hui, c'était déjà le cas à Charlton. Il joue toujours simple, toujours vers l'avant et possède une bonne vision de jeu. Je me souviens que lorsque je faisais des appels, il me mettait les ballons exactement là où je les souhaitais. On sentait qu'il avait quelque chose. Son profil me fait un peu penser à celui de Lampard ou Gerrard. »

Stevie G, justement, Shelvey a eu l'occasion de le côtoyer au plus près durant trois années à Liverpool (2010-2013). « Il a tant représenté pour moi, lâchait-il y a deux ans, admiratif. Quand mes amis sortaient dehors, moi je restais chez moi à regarder des DVD de lui. J'ai grandi en le regardant et je voulais apprendre de lui. » L'ex-Red a appris, oui, mais le plus souvent sur le banc. Alors que l'entrejeu de la formation de Brendan Rodgers manquait clairement d'inspiration, l'homme au crâne dégarni n'a jamais saisi sa chance. Parce que son irrégularité immuable et ses pétages de câble ont fini par devenir rédhibitoires. Symbole de ses maux permanents à l'époque ? Son doublé en Ligue Europa contre les Youngs Boys, en septembre 2012, suivi d'une expulsion quelques jours plus tard face à Manchester United, où il s'écharpe dans la foulée avec Alex Ferguson. Après 69 matchs toutes compétitions confondues et un épanouissement jamais trouvé, le moment de dire au revoir était venu : « Je devais partir, je devais le faire pour moi, car je n'aimais pas ma façon de jouer et je voulais avoir du temps de jeu. Peut-être que les gens se sont dit : "Vous êtes jeune, vous êtes grassement payé, vous devriez être heureux d'être sur le banc de Liverpool." Je ne l'étais pas. Je préfère toucher mon argent et jouer. Voilà ma façon d'être. »

L'Euro 2016, un vrai coup à jouer ?


Arrivé à l'été 2013 dans la brume galloise de Swansea, Jonjo a d'abord conforté sa réputation de joueur impulsif sur les près anglais. Une myriade de cartons jaunes, une expulsion contre Everton (novembre 2014) et une suspension de quatre matchs par la FA pour un geste illicite sur Emre Can, quelques semaines plus tard. Excédé, son manager Garry Monk lui enjoint alors d' « apprendre vite » et « se rendre compte » de son attitude préjudiciable pour son équipe. Puis, il y a eu cette lueur. Une inspiration géniale survenue face à Aston Villa où le Britannique claque une magnifique frappe des soixante mètres (4-1, avril 2014). Le talent était latent, il n'avait plus qu'à être bonifié. Et son mariage l'été dernier a fait de lui un joueur nouveau, soucieux de donner enfin l'élan espéré à sa carrière. « Après mon enterrement de vie de garçon, j'ai travaillé chaque jour avec un coach personnel chez moi, dans l'Essex, révélait-il il y a peu. Il n'y avait que lui et moi. Il m'a fait travailler dur, je voulais parfois le tuer ! On travaillait une heure et demie à la salle : les jambes, le haut du corps et les abdominaux. Puis nous partions courir quarante minutes. Ça en valait la peine puisque ça a porté ses fruits. »

Le week-end dernier, lors de la réception de Manchester United au Liberty Stadium (2-1), Shelvey a illuminé le jeu des Swans. Vision de jeu aiguisée, passes courtes et transversales délicieuses, il a récité sa plus belle partition. Tellement séduisante que celle-ci a également fait succomber le sélectionneur anglais, Roy Hodgson, qui l'a retenu pour les matchs éliminatoires de l'Euro 2016. « Jonjo Shelvey se voit offrir une nouvelle chance après son début de saison impressionnant » , s'est contenté de commenter le boss des Three Lions. Dans une équipe nationale en quête de certitudes, notamment au milieu de terrain, l'opportunité d'aller obtenir une place de titulaire se veut réelle. À 23 ans, celui qui est désormais le chauve le plus connu du Royaume se tient en tout cas prêt : « Il a juste fallu que je devienne adulte. Je sens que je vais me donner toutes les chances d'être meilleur joueur encore qu'aujourd'hui, pour n'avoir aucun regret à la fin de ma carrière. » Vivement le renouvellement des vœux de mariage.

Par Romain Duchâteau Propos de Jonjo Shelvey extraits du Guardian et du Daily Mail
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

J'adore ce joueur. J'avais vraiment regretté son départ de Liverpool où il avait montré des bribes de son potentiel. Ce qui lui arrive aujourd'hui est mérité, il s'est accroché et c'est en train de payer.
milieu de terrain Niveau : DHR
pour le prochain article positif sur Shelvey je propose le chauve sourit.
Merci Romain, super article sur un joueur plutot méconnu et moins médiatisé que d'autres...
il revient de loin.
prtcl2x89 Niveau : CFA2
un joueur formidable, avec un vrai tempérament ! pas forcément méconnu si tant est que l'on s'intéresse de très près au football anglais. en tout cas un joueur plein d'avenir. je suis fan et déçu qu'il est fait un si bon match contre United...
C"estpasZizouquoi Niveau : District
Le mec s'appelle Jonjo quand même. Un gars qui doit rester dans les mémoires au moins pour ça.
Encore un international ou futur international sorti de l'Academy de Charlton. Dans l'effectif actuel, Jordan Cousins et Chris Solly ont un bel avenir en PL comme Grant et Pope s'ils confirment la belle impression laissee en debut de saison.
Pour revenir a Jonjo (qui a du sang gitan au passage), Pool le considerait comme un 10 voir un attaquant de soutien, c'est vraiment a Swansea qu'il a ete replace plus bas.
Ce qui m'enchante chez lui c'est sa rapidite de reflexion et sa gamme de passes, il est capable de voir vite et de toucher un adversaire en jeu court-long en faisant regulierement le meilleur choix.
Message posté par AriGold
Encore un international ou futur international sorti de l'Academy de Charlton. Dans l'effectif actuel, Jordan Cousins et Chris Solly ont un bel avenir en PL comme Grant et Pope s'ils confirment la belle impression laissee en debut de saison.
Pour revenir a Jonjo (qui a du sang gitan au passage), Pool le considerait comme un 10 voir un attaquant de soutien, c'est vraiment a Swansea qu'il a ete replace plus bas.
Ce qui m'enchante chez lui c'est sa rapidite de reflexion et sa gamme de passes, il est capable de voir vite et de toucher un adversaire en jeu court-long en faisant regulierement le meilleur choix.




Le prend pas comme une attaque, mais pourquoi cette remarque sur son sang gitan? C'est pour expliquer son prénom?
Un bon joueur qui était très jeune chez les reds je me souviens que BR parlait de lui en disant qu'il serait très bon qui sait peut être retournera t'il chez les reds pour faire de grandes choses au club
Réellement, c'est un très bon article, dans lequel on voit un joueur qui se remet en question. Il lui aura fallu presque deux ans mais si le gars a eu le déclic tant mieux, j'espère que ca aidera Swansea et que d'autres joueurs dont on attend beaucoup, feront la même chose .
Tout pareil que nateur, il a tout pour devenir un cadre en sélection. Puissant, une qualité de passe incroyable, une bonne frappe, un très bon sens du jeu et devient peu à peu un métronome à chez les Jacks.
Seulement 23 ans mais il dégage quelque chose sur le terrain, très calme quand il a le ballon un peu comme Carrick. encore 2-3 saisons et l'angleterre aura son Top Player au milieu, en espérant que Barkley suive le même chemin.
Ricky Van Werewolfswinkel Niveau : District
Rien que pour ce moment où il pointe Ferguson du doigt apres son carton rouge : c?ur sur toi jonjo
Marek Hamsik Niveau : National
Note : 2
Merci pour l'article !

J'ai découvert ce joueur lors d'un Spurs-Swansea à White Hart Lane en février, je l'ai trouvé super juste, et depuis je suis un peu ses prestations et suis toujours impressionné par sa vision du jeu. Tout simplement, tu sens que c'est le genre de joueur qui sait ce qu'il va faire de la balle avant de la recevoir, et ça lui fait gagner du temps sur tout le monde, le tout agrémenté d'une technique loin d'être crasse.

Lui et Kim, plus Ayew et Montero sur les ailes, et Gomis en pointe, sans compter la défense avec l'excellent Ashley Williams, ils sont loin d'avoir une équipe dégeu les Swans.
Orange-mécaniques Niveau : District
En tant que suiveur des Jacks, je ne peux qu'apprécier ce joueur. Il est très juste dans ces choix, dispose d'une bonne frappe de balle et a un très bon jeu long. Néanmoins, le fait qu'il attire autant la lumière en ce moment est en partie dû à la blessure de Ki, qui est le relayeur habituel de Swansea. Être associé à Cork, qui est plus un travailleur, lui permet de disposer d'une certaine liberté d'expression et d'être soulagé de pas mal d'efforts défensifs.
En tout cas je ne serai pas étonné qu'un cador nous l'arrache d'ici un ou deux ans, surtout si on prend en considération le fait qu'il est anglais, ce que les gros club de PL recherchent particulièrement.
Good Kompany Niveau : DHR
Il faudrait peut être que le board de Liverpool songe à inclure des clauses de rachat quand ils laissent partir des jeunes à fort potentiel.
Ca me semble pouvoir être pls productif que d'allonger 20 ou 25M de livres sur un Lovren ou un Lallana.
Hier à 22:15 Shrewsbury et le retour d'une tribune « debout » en Angleterre 5
Hier à 21:02 Le monde du foot rend hommage à Stéphane Paille 10 Hier à 19:00 Jorge Mendes mis en examen pour délit fiscal 31 Hier à 18:06 Stéphane Paille est décédé 28 Hier à 15:58 La Ligue des champions reprend ce soir ! 25 Hier à 15:45 Lugano prolonge à São Paulo 5
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 12:12 Falcao s'essaye au baseball 3 Hier à 11:10 Sow, Cabaye et Hazard actionnaires d'un futur club de D2 américaine 11
lundi 26 juin FIFA : Bild ouvre le rapport Garcia 65 lundi 26 juin Boca et le souvenir de la D2 7 lundi 26 juin Danny Newton, le nouveau Jamie Vardy ? (via BRUT SPORT) lundi 26 juin Le logo d'Oxford United à l'intérieur du maillot de Bristol City 7 lundi 26 juin Bagarre générale lors d'un match de charité 35 lundi 26 juin La simulation grotesque d'un défenseur de Bahia 10 dimanche 25 juin Sergio Ramos acrobate en vacances 4 dimanche 25 juin Pogba marque en dabant 59 dimanche 25 juin Le central de Kansas met une bicyclette 7 dimanche 25 juin Crivelli à Angers 14 samedi 24 juin City remporte le derby de New York 9 samedi 24 juin Le championnat d'Arabie saoudite s'ouvre aux étrangers 11 vendredi 23 juin La douceur de Bruma 11 vendredi 23 juin Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 vendredi 23 juin Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 vendredi 23 juin Le FC Sochi prend une année sabbatique 16 jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4 jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 19 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 38 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 28 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 201 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 24 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 56 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 2 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10