1. //
  2. // Mœurs et santé

Sexiste, le foot ?

Le cas du docteur Eva Carneiro lâchée par Chelsea n'a pas franchement plaidé pour l'image d'un football moins macho. Qu'en est-il en France ? Éléments de réponse avec l’exemple des staffs médicaux.

Modififié
2k 7
8 août 2015. Stamford Bridge. La scène a été détaillée des centaines de fois par les médias. Le soleil n’est pas encore couché lorsque Eva Carneiro, la doc’ bien connue de Chelsea, pénètre sur la pelouse pour prodiguer des soins à Eden Hazard sur demande de l’arbitre. Quelques secondes plus tard, José Mourinho passe ses nerfs sur la demoiselle, lui adressant des noms d’oiseau (sexistes ?). Le conflit prend des proportions énormes, avec le départ de Carneiro et une attaque judiciaire contre le Mou. Outre le fait que le Special One s’en prenne sans réelle justification au staff médical, d’autres questions se posent : Mourinho a-t-il visé de la sorte Eva parce qu’elle est une femme ? Est-ce facile de s’intégrer dans un monde considéré comme sexiste quand on est unE soignantE ? En d’autres termes, le milieu du foot est-il aussi macho qu’on peut le croire si on regarde du côté des staffs médicaux ?

Du beauf’… comme partout


Il faut dire que la présence des femmes dans les staffs médicaux au sein des équipes de foot reste marginale. Certains clubs interdisent d’ailleurs, de manière tacite, le recrutement de femmes pour les postes de soignants. Un constat qui véhicule évidemment une image peu flatteuse du ballon rond. « Le foot est un monde vachement macho, attaque d’emblée une ancienne médecin stagiaire de Clairefontaine, qui exerce encore aujourd’hui dans le sport. Donc c’est loin d’être simple quand t’es une fille. Pour beaucoup, une femme, c’est fait pour rester à la maison et fermer sa gueule. » Forcément, cela se traduit par des remarques beaufisantes récurrentes. « Dès que tu t’habilles en jupe, tu te prends une réflexion du genre : "Tu me donnes une érection, ma petite", continue-t-elle. C’est lourdingue, mais faut s’habituer à ce genre de remarques. » Des comportements davantage rencontrés qu’ailleurs ? Pas vraiment, selon Céline Jain, kinésithérapeute et ancienne du Stade brestois : « Il y a quelques blagues sexistes sur les filles, oui. Mais qu'on retrouve dans les autres sports aussi. Si on se fait respecter dès le début, ça ne dépasse pas certaines limites. »

Mais qui est concerné par ces attitudes ? Surprenant ou pas, ce ne sont pas les joueurs qui posent ce type de problèmes. Ces derniers sont très rares à jouer les lourds et faire leurs petits caprices. « Je n’ai jamais eu de problème avec un footballeur, reconnaît la médecin. J’ai pu les examiner comme je voulais, ils respectaient mes préconisations. Il n’y avait pratiquement aucune barrière. Que tu sois une fille ou un garçon, ils s’en foutent, ils ne font pas la diff’. » Même son de cloche pour Céline Jain. Le problème résiderait plutôt au sein même du staff, technique ou médical. « Il y a des coachs qui sont complètement misogynes, reprend celle qui souhaite rester anonyme. Et qui ne te laisseront pas manipuler leurs joueurs parce que tu es une femme. » Coach, confrère ou dirigeant : voilà où se cacheraient les responsables du sexisme dans le football quand il se montre.

Jeune et ambitieuse, jamais vicieuse


Autre problème de taille pour une femme : l’âge. Le combiné sexe féminin/moins de 35 ans est un gros facteur de risque pour l’apparition de comportement machistes. L’ancienne doc’ de Clairefontaine, encore : « Les vannes du style "t’as tes règles ou quoi ?" pour un oui ou pour un non, j’y ai eu droit… Ils profitent du fait que tu sois une jeune nana pour sortir des trucs comme ça et te déstabiliser. Quand tu es une femme, c’est par exemple compliqué d’être hiérarchiquement au-dessus d’un collègue plus âgé que soi. » Heureusement, la place des femmes n’est pas toujours si difficile à avaler pour les employés d’un club. Être blonde (ou brune) à forte (ou légère) poitrine pourrait même être un avantage, comme l’explique l’ex-kiné de Brest : « Je ne pense pas que ce soit un poids d’être une femme dans le milieu du foot. Ça apporte un peu de douceur, et les joueurs se livrent différemment face à nous. Ils font les durs devant les hommes quand il y a un problème, mais une oreille féminine peut certainement être un atout. »


Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

GENERAL DE GOAL. Niveau : Ligue 2
le monde est sexiste,au delà du sport.meme en politique,il a phallus...euh pardon,fallut imposer des quotas de femmes.

D'autres part,je remarque qu'il y a beaucoup d'hommes entraineurs dans le foot feminin par exemple,les femmes ont déjà du mal à convaincre dans leurs propres secteurs...

Ps:ce n'est qu'un point de vue.j'espère que des femens ne vont pas debarquer chez moi
L'histoire avec mourinho n'a rien à voir avec du sexisme, le mec allume tout le monde sans distinction de sexe, c'est un mauvais procès qu'on lui fait.
Après force est de constater que le monde du travail est sexiste, le foot ne fait pas exception.
Du mal à convaincre. Comme les sélectionneurs étrangers ont du mal à convaincre en équipe de France?
On parle d'un peu plus que de simples compétences ici.
Message posté par Sinbeard
Du mal à convaincre. Comme les sélectionneurs étrangers ont du mal à convaincre en équipe de France?
On parle d'un peu plus que de simples compétences ici.


Sélectionneurs étranger en equipe de France?
 //  12:15  //  Aficionado de la Thaïlande
Intéressant de voir que finalement les relous ne sont pas les joueurs, du moins d'après les qq personnes interviewées pr l article (me souviens de l agente de joueur qui disait se "prendre" une proposition de sexe tous les 4 matins d un peu tt le monde).

Au delà de ca, reconnaitre le sexisme de notre société en disant ensuite que les femmes ont du mal à convaincre dans leurs propres secteurs, c est se contredire totalement. Car c est effectivement bien sexiste que de dire cela. Là encore tu as des hommes à la tete des instances donc le reflexe de recruter des hommes pour l encadrement du foot féminin.

Diacre fait du bon boulot à Clermont, le président du club et elle-même sont les meilleurs avocats d une "féminisation" possible de l encadrement du foot. Ce qui ne veut pas dire que le foot féminin doit en priorité etre géré par des femmes ou le masculin l inverse, sinon tu reproduis le problème.

Simplement que, avec les progrès du foot féminin, sur les aspects tactiques, gestion mentale et tout, y a pas de raison qu une ancienne internationale francaise ou autre, avec son vécu, ne soit pas capable de gérer un club de mecs. C'est pas l entraineur qui est sur le terrain, que je sache. A partir du moment ou elle passe ses diplomes, comme tout le monde, qu'elle a du vécu- un plus à prioris- et tout, ben y a pas de raison à buguer. Faut voir l'évolution du foot fem mais s il continue de se professionnaliser , alors no souci.

La meme pour le staff médical, y a pleins de médecins femmes dans des hopitaux et autre, c est pas la fin du monde. Carnero s est un faux débat, c est juste Mou qui a pété un plomb avant de péter son vestiaire et son poste.
L'ensemble de la société malgré des progrès reste sexiste et le foot n'échappe pas à la règle
@mon général ; perso je n'aurai rien contre voir des ukrainiennes débarquer chez moi les nichons à l'air.
PS ; ces femens font plus de mal à leur cause qu'autre chose
Les femens sont admirables de courage. Pour monter sur scene à poil au salon de la femme musulmane pendant la "conférence" d'un fanatique décérébré, en sachant que tu vas te faire lyncher, il faut un sacré courage.
C'est un exemple parmi des dizaines (banderole anti fn pendant leur défilé du 1er mai, actions à Notre Dame, au Liban ou en Russie...)
Elles pointent le doigt ou ça fait mal et y attirent le regard médiatique, en ça c'est déjà une réussite prépondérante.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2k 7