Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Séville-Valence (2-1)

Séville trace sa route

Modififié

Séville 2-1 Valence

Buts : Garay (53e CSC), Pareja (75e) pour Séville // El Haddadi (65e) pour Valence

Rendons à César ce qui est à César : il fallait bien du courage au supporter valencien pour aborder cette rencontre avec optimisme. Douze ans et quinze matchs que les « Chés » ne se sont pas imposés au stade Ramón Sánchez, mais surtout deux courbes de performance aux profils radicalement différents. Alors que Séville luttait ce soir pour mettre la pression au Barça, Valence espérait tout juste remporter son deuxième match en Liga. Il faudra encore attendre une semaine.

Mais si les jeux sont faits sur le papier, la team de Sampaoli se débrouille plus que bien sur la pelouse. Bien aidé par deux-trois maladresses d’Adil Rami (27e, 31e), la première période est remportée par Valence aux points. zquez et Vietto sont presque transparents, muselés par un trio défensif d’inspiration italienne de Cesare Prandelli. Dans une rencontre résolument tactique, la solution viendra finalement d’une erreur d’Ezequiel Garay, coupable d’avoir trompé son propre gardien en coupant du genou un centre de Pablo Sarabia (53e).

Valence vient de prendre une baffe et compte bien rendre la pareille, d’abord sur un coup franc de Parejo claqué au-dessus de la barre (57e), puis sur un exploit individuel de Nani qui loupe le cadre (61e), et enfin via El Haddadi, entré entre-temps à la place d’Abdennour, bien agacé. Sur une passe laser de Dani Parejo, l’ancien Barcelonais file en profondeur et conclut tout en douceur d’une merveille de l’extérieur gauche (65e). Pas le temps de savourer, Pareja redonne l’avantage aux Sévillans sur un corner mal repoussé (75e). Sûrement complexé par sa voyelle finale, Parejo permet à José Gayá de faire frémir une dernière fois la défense sévillane d’une frappe à bout portant (90e+3), mais Rico sort l'arrêt du match. Valence s’incline une nouvelle fois en terrain ennemi, et les allergiques au changement s’en réjouissent : voilà qui fait désormais seize matchs consécutifs.


  • Résultats et classement de Liga
    Retrouvez toute l'actualité de la Liga Par Théo Denmat
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Podcast Football Recall
    Podcast Football Recall Épisode 33: Le feu d'artifice belge, les Bleus s'ennuient et les scandales anglais Podcast Football Recall Épisode 32 : La France gagne 11-0, le miracle suisse et notre interview de Thomas Meunier
    À lire ensuite
    Milan corrige Empoli