Séville, toujours roi du mercato

Plus que son titre de roi de la petite Europe, le FC Séville se distingue par une maîtrise du mercato à conjuguer au plus-que-parfait. À la différence des autres étés, les emplettes de ce millésime révèlent pourtant un changement des objectifs d'un club qui veut désormais jouer dans la cour des grands d'Europe.

Modififié
346 33
Plus qu'une nationalité, Carlos Bacca partage avec Radamel Falcao un goût prononcé pour la petite Europe. Déjà vainqueur de la Ligue Europa au mois de mai 2014, le Colombien récidive à Varsovie un an plus tard. D'un doublé, il envoie le FC Séville au paradis, tout comme son compatriote tigré le faisait en 2011, puis 2012, respectivement avec le FC Porto et l'Atlético de Madrid. Depuis les prémices de juillet, le natif de Barranquilla suit d'encore plus près les pas de son aîné de quelques mois. Sa signature pour le Milan AC, contre un modique chèque de 30 millions d'euros, lui interdit de connaître les joies de la Ligue des champions. Cette compétition, qu'il ne pourra disputer avant au minimum un an, ce sont pourtant bien ses pieds qui l'ont offerte au FC Séville, cinquième de la dernière Liga, mais bien qualifié pour la prochaine édition grâce à son sacre en C3. Une qualification qui, plus qu'être salvatrice, booste un fanion palangana en quête de nouveaux défis. Et pour ce, sa direction sportive a, une énième fois, réussi à vendre cher et recruter à bas prix pour ce qui semble être le plus beau mercato de l'ère Monchi.

Séville et sa devise du « vendre pour grandir »


Les chiffres, loin d'être souverains dans l'analyse du jeu, renvoient toujours une vérité arithmétique implacable en période de mercato. À l'instar de ses succès en Ligue Europa - dont il est le roi avec quatre breloques dorées depuis le début du millénaire -, le FC Séville truste le titre officieux de champion du marché des transferts. Ainsi, lors des quatre derniers étés, le club des bords du Guadalquivir a engrangé pas moins de 106 millions d'euros de bénéfice. Le tout sans s'appauvrir sur le plan sportif. Un exploit devenu banal, tant la bande à Monchi est devenu le nec plus ultra du recrutement. Cette stratégie a, à son origine, été dictée par une situation économique précaire à l'aube des années 2000. « Le club était un désastre et je devais me charger de tout et n'importe quoi, rembobine ledit Monchi dans les colonnes du Pais. Le président de l'époque, Roberto Alés, m'a proposé d'être directeur sportif même si je n'y connaissais rien. » De fait, il décide de s'entourer de connaisseurs du marché et compose une petite équipe de scouts. Aujourd'hui, cette direction technique compte 16 membres et plus du double d'observateurs autour du monde.

Fort de ses succès originels - Dani Alves acheté 1,5 million d'euros, puis revendu pour 40, ou encore Julio Baptista recruté pour 2,5 millions, puis lâché pour 20 -, la direction sévillane conserve cette stratégie du « vendre pour grandir » . Une obligation, puisque le club ne connaît aucun investisseur étranger et se trouve dans la région la plus soumise au chômage d'Europe. « Nous vendons pour conserver un niveau supérieur à nos possibilités. Grâce à nos revenus, nous sommes arrivés jusqu'ici » , renchérit Monchi. Pour ce millésime, l'excédent est déjà largement positif. Avec les seules ventes de Carlos Bacca, Iago Aspas et Aleix Vidal, le FC Séville a empoché pas moins de 50 millions d'euros. Du côté des arrivées, le montant déboursé ne dépasse pas les 17 millions. Et pourtant, les noms, à défaut d'être ronflants, ne font pas perdre en qualité l'effectif d'Unai Emery. Pour sûr, Gaël Kakuta, Adil Rami, Sergio Escudero, Steven N'Zonzi, Michael Krohn-Dehli, Ciro Immobile et Yevhen Konoplyanka semblent taillés pour assurer la relève. Mieux, ils indiquent également un changement dans les objectifs du club de Nervion.

L'été du changement de dimension ?


La signature de Yevhen Konoplyanka en est le meilleur révélateur. Après s'être fait les dents dans le championnat ukrainien, la révélation de la dernière Ligue Europa était courtisée par de nombreuses grosses écuries du continent, dont quelques écuries anglaises prêtes à faire chauffer leur compte en banque pour son salaire. Pas fou, il décide pourtant de s'engager avec le FC Séville, « car il souhaite évoluer » , selon les dires de son paternel d'agent. Un choix qui sent déjà la réussite, tant pour un attaquant dont le jeu a tout pour s'épanouir en Liga, que pour un club qui s'offre une recrue de poids, libre de surcroît. Bien que différents, les cas Immobile, en panne de confiance à Dortmund, N'Zonzi, en constante progression outre-Manche, ou encore Kakuta, auteur de sa première saison pleine avec le Rayo, sentent bon le retour d'investissement décuplé. Cet effectif, le plus complet de la récente histoire sevillista, a tout pour faire franchir un palier au club. Idem, la prolongation d'un Unai Emery ardemment courtisé prouve le nouvel arsenal financier andalou. Autant de preuves d'une évolution qui n'aurait été possible sans les deux pions varsoviens de Bacca. Et de ses 30 millions d'euros ?

Par Robin Delorme, en Espagne
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Megamegazord Niveau : DHR
J'aime bien ces articles. Je suis preneur pour d'autres du même genre sur différents clubs, histoire de comparer un peu les stratégies de transfert et d'organisation des seconds couteaux.

Maintenant fin de la parenthèse gentille, je vais bosser et être aigri pour la journée
C'est le Gravelaine d'Andalousie à côté de Kakuta sur la photo qui présente l'article?
Pas le plus sexy qui soit mais qu'elle finesse dans le recrutement.
Le PSG devrait tellement s'en inspirer avant de penser vente de maillots quand ils sortent le chéquier.

Sérieux Konoplianka et Immobile pour peanuts, avec les salaires que Paris proposent... il y a de fortes chances que les types arrivent au Camp des Loges en rampant s'il le faut.
Riquelme Juan Roman Niveau : District
Pourquoi en France on arrive pas à gagner la ligue Europe ? Ah oui, c'est vrai, faute de budget !
Au final un papa agent c'est pas si mal, aller Séville est un très bon choix sportif pour Konoplyanka.
On dirait un club que je manage a FM, gros reseau de scouts, achat "malins" et revente au prix fort.

Club que le president actuel a tres bien structure et qui est en train de (re?)devenir un grand d'espagne, et avec un peu plus de marketing en asie / amsud ils purraient devenir une forme avec laquelle il faudra compter en CL.
Message posté par Riquelme Juan Roman
Pourquoi en France on arrive pas à gagner la ligue Europe ? Ah oui, c'est vrai, faute de budget !
Au final un papa agent c'est pas si mal, aller Séville est un très bon choix sportif pour Konoplyanka.


C'est vrai que quand tu vois ça, tu te demandes vraiment ce qui ne tourne pas en rond en France.
Monaco a l'air de se diriger vers ce modèle (à voir avec quelle réussite), mais certains autres devraient s'en inspirer. Suivez mon regard ...
number-14 Niveau : CFA
Note : 1
Je trouve assez hallucinant que tout les recruteurs soient a peu près d'accord pour dire que la L1 est pas chère. On nous rabâche sans cesse que c'est de la merde, mais au final, y' a pas mal de joueurs qui finissent dans des clubs de bon standing.

On vend des joueurs à des prix dérisoires ce qsui ne permet pas de garder les futurs bons joueurs qui de toute manière seront vendus pour que dalle...

Pas une stratégie qui fait évoluer un club....
Message posté par Rems-Kj
Pas le plus sexy qui soit mais qu'elle finesse dans le recrutement.
Le PSG devrait tellement s'en inspirer avant de penser vente de maillots quand ils sortent le chéquier.

Sérieux Konoplianka et Immobile pour peanuts, avec les salaires que Paris proposent... il y a de fortes chances que les types arrivent au Camp des Loges en rampant s'il le faut.


Tu confonds club néo riche et club devant vendre pour garder un niveau constant , pas la meme politique de club et surtout budget recrutement !

Le club que tu a cité a aucun besoin de vendre , quand d'un autre coté la vente de Ramos autrefois a servit a équilibrer les comptes du club a deux doigts de la faillite .
Konoplianka est gratuit ainsi que Krohn-Dehli , Immobile préter avec option d'achat , et les autres joueurs tous acheter moins de 7 millions , autant dire des risques calculer , et possibilité de futur plus valu suivant le rendement du joueur !
Eärendil Niveau : CFA2
en france ya un manque de compétence
Monchi, il le dit lui même, il n'y connaissait rien en directeur sportif
et pourtant maintenant, sa compétence est reconnu jusque dans le Calvados, parce qu'il a su s'entourer des bonnes personnes

et ya aussi un manque d'audace
c'est pas en jouant avec 3 milieux def que tu mets tes attaquants en valeur
meme dans les choix des joueurs, les entraîneurs français sont très frileux

c'est une stratégie bizarre, de toute façon quand t'es entraîneur, t'es à la base sur un siège éjectable, donc pourquoi la jouer trop prudent ? pour être éjecté prudemment ?

A Seville, les mecs n'hésitent pas à parier sur Kakuta, c'est un pari risqué, mais si ca marche ca peut rapporter gros. pourquoi aucun club français ne tente le coup ?
number-14 Niveau : CFA
Message posté par Eärendil
en france ya un manque de compétence
Monchi, il le dit lui même, il n'y connaissait rien en directeur sportif
et pourtant maintenant, sa compétence est reconnu jusque dans le Calvados, parce qu'il a su s'entourer des bonnes personnes

et ya aussi un manque d'audace
c'est pas en jouant avec 3 milieux def que tu mets tes attaquants en valeur
meme dans les choix des joueurs, les entraîneurs français sont très frileux

c'est une stratégie bizarre, de toute façon quand t'es entraîneur, t'es à la base sur un siège éjectable, donc pourquoi la jouer trop prudent ? pour être éjecté prudemment ?

A Seville, les mecs n'hésitent pas à parier sur Kakuta, c'est un pari risqué, mais si ca marche ca peut rapporter gros. pourquoi aucun club français ne tente le coup ?


Ouais c'est un peu ca, en revanche Kakuta est revenu en France et ca à pas vraiment marché... et je pense que c'est plus le joueur qui manquait de maturité...
Mais en gros mis à part deux ou trois clubs, les recruteurs sont un peu pisse froid... et ca se ressent un peu sur le championnat mais surtout dès que tu joues l'Europe...
J'adore ce club, je les suis depuis 3-4 ans régulièrement déjà. Cela dit, je pense que la perte de Bacca risque de leur porter préjudice en début de championnat, sauf si Gameiro est titulaire et cartonne.
Le départ d'Aleix Vidal devrait être compensé au moins numériquement par l'arrivée de Mariano (à mon grand regret, supporter des Gigi que je suis).

M'bia est perdu mais N'zonzi ça peut le faire, puis y'a la machine Krychowiak.


Y'a vraiment moyen qu'ils concurrencent longtemps l'Atleti et Valence comme la saison dernière. Hâte de les voir en C1 aussi, ça devrait envoyer du jeu.
Eärendil Niveau : CFA2
@ number-14 : il est revenu en France, a Dijon je crois, pas vraiment un club ou tu peux briller
et c'était à une époque ou il etait au fond du trou
la il vient de faire une saison correcte, c'est le moment de miser sur lui, ce qu'a bien compris Seville
tacle_tibia Niveau : Ligue 1
Message posté par number-14
Je trouve assez hallucinant que tout les recruteurs soient a peu près d'accord pour dire que la L1 est pas chère. On nous rabâche sans cesse que c'est de la merde, mais au final, y' a pas mal de joueurs qui finissent dans des clubs de bon standing.

On vend des joueurs à des prix dérisoires ce qsui ne permet pas de garder les futurs bons joueurs qui de toute manière seront vendus pour que dalle...

Pas une stratégie qui fait évoluer un club....


Ouais puis on finit par oublier que le joueur a aussi un ego
et qu'il veut une renegociation de son contrat dès qu'il fait une bonne saison .
On a des salaires de joueur qui frole l'indecence le tout enrobé d'une fiscalité bien lourde en France quand c'est pas la DNCG qui joue l'épee damocles.

donc pas facile de garder les ptits poussins pret du nid....contrairement a des ligues en europe moins regardantes .
La difference c'est surtout que quand ca vient de Seville c'est plus beau. A part Konoplyanka qui est vraiment une super affaire, si un des autres joueurs cites (Immobile, Kakuta, Nzonzi,..) etait annonce a Paris t'imagine pas le scandale. Pourtant si ne serait ce que l'un d'entre eux explose a Seville tout le monde applaudira (a juste titre) et tombera sur le PSG qui depensent des millions, bla bla bla.

Ya qu'a voir Krychowiak, si quand il etait encore a Reims il aurait ete annonce a Paris, Monaco (quoique pas sur) et Marseille ca aurait gueule parmis les supporters mais maintenant tout le monde savait que c'etait un supeur joueur et on comprend pas pourquoi personne ne l'a achete, que notre L1 se fait depouiller, etc...

On a aucune confiance en les joueurs de notre championnat, on attend qu'ils explosent a l'etranger pour les regretter. Et meme Paris veut tenter un pari a faible risque comme Stambouli, ca y est c'est la fin du monde. On reproche a City l'empilement de stars mais on reclame la meme chose.

Bref bravo Seville et la meilleur recrue que peut faire le PSG c'est un directeur sportif soit avec un bon reseau soit bien entoure.
number-14 Niveau : CFA
Message posté par tacle_tibia


Ouais puis on finit par oublier que le joueur a aussi un ego
et qu'il veut une renegociation de son contrat dès qu'il fait une bonne saison .
On a des salaires de joueur qui frole l'indecence le tout enrobé d'une fiscalité bien lourde en France quand c'est pas la DNCG qui joue l'épee damocles.

donc pas facile de garder les ptits poussins pret du nid....contrairement a des ligues en europe moins regardantes .








Ouais c'est vrai que l'égo-tripe des starlettes ca compte beaucoup aussi, mais bordel, laisser Krychowiak pour 5M, pareil pour Miranda de Sochaux (qui doit couter 30M maintenant) ou même un Beauvue( même si la ca nous arrange)...

C'est une question de mentalité des dirigeants aussi qui préféré garder un joueur quitte a le laisser partir pour presque rien voir gratuit au lieu de tirer le meilleur d'une vente (bisous Nicolas) et se bouger le cul pour trouver un bon remplacent.
Eärendil Niveau : CFA2
Message posté par MLDG11
La difference c'est surtout que quand ca vient de Seville c'est plus beau. A part Konoplyanka qui est vraiment une super affaire, si un des autres joueurs cites (Immobile, Kakuta, Nzonzi,..) etait annonce a Paris t'imagine pas le scandale. Pourtant si ne serait ce que l'un d'entre eux explose a Seville tout le monde applaudira (a juste titre) et tombera sur le PSG qui depensent des millions, bla bla bla.



tu compares Seville et Paris, mais ce sont deux clubs qui n'ont rien à voir, c'est juste incomparable
le PSG, ils des moyens illimités, sauf par le FPF
Seville, c'est un club qui est obligé de bien vendre pour survivre

donc oui, Kakuta ou Immobile au PSG, y aurai un souci si c'est pour être titulaire, le PSG a les moyens pour des joueurs plus confirmés, c'est tout
ca empeche pas le PSG de faire des trouvailles comme Verratti d'ailleurs, ou de prendre Trapp en gardien
number-14 Niveau : CFA
Message posté par Eärendil
@ number-14 : il est revenu en France, a Dijon je crois, pas vraiment un club ou tu peux briller
et c'était à une époque ou il etait au fond du trou
la il vient de faire une saison correcte, c'est le moment de miser sur lui, ce qu'a bien compris Seville


Ouais apparemment il a fait une bonne saison...
Curieux de voir ce que ca va donner, mais j'ai toujours du mal avec les mecs qui se barrent à 16 ans dans des gros clubs (genre chelsea / real etc...). En général ca se fini pas très bien et le mec fini dans un championnat de seconde zone. Et visiblement l'échec de la génération précédente n'a pas marqué les esprits.
Eärendil Niveau : CFA2
Message posté par number-14



C'est une question de mentalité des dirigeants aussi qui préféré garder un joueur quitte a le laisser partir pour presque rien voir gratuit au lieu de tirer le meilleur d'une vente (bisous Nicolas) et se bouger le cul pour trouver un bon remplacent.


au contraire, la strategie de Labrune est atypique en France et peut pas servir de point de comparaison
en générale on vend rapidement et pas cher en France, justement parce qu'on est pressé de toucher les 5 millions

mais c'est aussi une question de standing et de parcours européens
tu parles de Miranda à Sochaux qui vaut aujourd'hui 30 millions
mais tu peux le garder 100 ans à Sochaux Miranda, jamais il vaudra ce prix
il vaut 30 millions à l'Atletico parce qu'il a joué le Real et le Barca et parce qu'il fait une finale de CL
jamais Sochaux pourra faire ce parcours, donc ils sont condamné à le vendre 5 millions à un club qui le revendra 30 millions
Message posté par Eärendil


tu compares Seville et Paris, mais ce sont deux clubs qui n'ont rien à voir, c'est juste incomparable
le PSG, ils des moyens illimités, sauf par le FPF
Seville, c'est un club qui est obligé de bien vendre pour survivre

donc oui, Kakuta ou Immobile au PSG, y aurai un souci si c'est pour être titulaire, le PSG a les moyens pour des joueurs plus confirmés, c'est tout
ca empeche pas le PSG de faire des trouvailles comme Verratti d'ailleurs, ou de prendre Trapp en gardien


Evidemment mais je te parle de la mentalite, Verratti c'est un vrai bon coup mais le meme mec qui s'appelerait Verrat et serait francais aurait ete conspue par tout les supporters au moment de sa signature.

Et puis Seville vend ses joueurs a des grands clubs donc pourquoi Paris dois attendre qu'ils explosent et payer des dizaines de millions alors que Seville se les paies pour moins de dix.
clement6628 Niveau : CFA2
Je lis les commentaires et je trouve ça illogique de critiquer les recruteurs français lorsqu'on parle de Séville sachant que depuis quelques années la grande partie de leur recrutement est axé sur les joueurs made in L1 ou formés en France (Gameiro, M'Bia, Tremoulinas, Kolo, Krychowiak et désormais Kakuta, Rami, N'Zonzi, Mariano). Si la L1 n'arrive pas à retenir ses joueurs ou à attirer des Banega ou Immobile, c'est peut-être que le problème est ailleurs.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
346 33