1. //
  2. // Bilan 2015-2016

Séville, Séville, toujours Séville...

En une saison de Ligue Europa, on a vécu le remake des précédentes éditions avec une victoire finale du FC Séville. Mais on a aussi vu l'émergence de GK Nkoudou, Valence s'amuser un match, Liverpool faire un parcours inattendu et des buts venus d'ailleurs. Bref, la moisson a été bonne en C3.

Modififié
386 61

L'équipe de la saison : FC Séville


Inévitables. Les Sévillans se débrouillent toujours pour retrouver leur compétition chérie, adorée, adulée. Même reversés directement en Ligue des champions après la victoire en 2015, le FC Séville a fait ce qu'il fallait pour finir troisième de son groupe de C1. Dès lors, c'était le champ libre pour rouler sur la Ligue Europa, un tournoi où les Espagnols passent toujours depuis 2014 tour après tour jusqu'à la victoire finale, même s'il faut passer par un trou de souris parfois. Molde et Bâle n'ont pas fait long feu, notamment en subissant de sévères défaites 3-0 au Sánchez Pizjuán. Par la suite, il a fallu batailler plus. Bilbao n'était pas loin de créer l'exploit, le Shakhtar a posé ses problèmes habituels. Mais Séville gagne toujours. En finale, même un Liverpool habitué à remporter ses finales européennes cède. Même après avoir mené au score. Tout le monde n'a pas Kevin Gameiro. Encore moins Coke.

Le match de la saison


- Il y a évidemment eu le renversant match entre Liverpool et Dortmund et la qualification inespérée des hommes de Jürgen Klopp au bout du bout du match. Il y a aussi eu l'autre match de Liverpool au tour précédent, contre le grand rival Manchester United. Mais si finalement le match de la saison n'était aucun de ses deux-là, mais l'outsider Séville-Bilbao ? Alors que les Sévillans ont fait le boulot à l'aller en s'imposant 2-1 à l'aller, ils manquent de mordant au retour et se contentent de gérer leur avance. Même en difficulté, ça semble rouler pour Séville. Gameiro répond dans la minute à Aduriz. Seulement, quand Raúl García lobe Soria à dix minutes de la fin, les cartes sont redistribuées. Les deux équipes espagnoles se neutralisent finalement jusqu'au bout de la prolongation et se permettent une séance de tirs au but tendue. Personne ne craque. Sauf Beñat Etxebarria, qui tire dans les bras de Soria. Fin du match avec un dernier pétard de Gameiro. Séville se sort du piège et roule vers la victoire dans sa compétition préférée.

Youtube

La branlée de la saison


Pour son anniversaire, Gary Neville a eu le droit à un feu d'artifice de buts en série. Valence en colle 6 au match aller contre le Rapid Vienne, et en mettra quatre supplémentaires au retour. Au total, avec 10 buts encaissés pour zéro pris. Peut-être la seule trace que laissera Neville à Valence.

Youtube

La grosse déception : le Napoli


Il y avait probablement de quoi faire mieux pour le dauphin de la Juventus. Cinquième du championnat italien précédent, Naples a commencé sa campagne européenne dans une forme impressionnante et qui en faisait un des meilleurs candidats à une victoire finale. Grâce à un Gonzalo Higuaín intenable, Naples a fait le parcours parfait en phase de poules : six matchs, six victoires. Que ce soit Midjytlland, Club Bruges ou Varsovie, aucune miette n'a pu être ramassée. Le Napoli arrivait donc en position de force en 16e. La chute fait d'autant plus mal. Malgré d'énormes occasions à l'aller, c'est une défaite 1-0 contre Villarreal sur un splendide coup franc de Suárez à cinq minutes de la fin. Au retour, Hamšík laisse croire que Naples est de nouveau conquérant. Le bijou de centre-tir de Pina finit de refroidir le San Paolo. Adieu la C3.

Youtube

La grosse sensation : Georges-Kevin N'Koudou


Avec 7,84 de moyenne en C3 sur WhoScored, coincé entre Aduriz et Eric-Maxim Choupo-Moting, l'ailier marseillais a bien profité de son temps de jeu européen pour montrer de quoi il était capable et qu'il méritait sa chance dans l'effectif marseillais. Contre Groningue, titulaire, il ouvre le score. À partir de là, à chaque match de poules qu'il joue – il manque le deuxième match sur blessure –, il claque un but ou offre une passe décisive. Sans lui, Marseille ne serait probablement pas passé jusqu'au tour suivant. Toutefois, en février, GKN a le souffle un peu court. Sans exploits individuels, il ne brille pas autant contre Bilbao et l'OM s'efface à cause d'un petit but encaissé à l'aller. À 21 ans, l'international espoir aura d'autres compétitions européennes pour s'essayer au plus haut niveau.

Youtube

Le buteur : Aritz Aduriz


Vieux, usé et décisif. Aduriz a été adoubé par la Ligue Europa et l'Espagne de Del Bosque. À 34 puis 35 ans, il a été le buteur qui a changé le parcours de l'Athletic Bilbao à lui seul. Dix pions quand même. Personne n'a fait mieux dans la compétition. Le Benjamin Button de la Ligue Europa a notamment profité de sa grande taille pour en planter quelques-uns de la tête, sans oublier des inspirations bien senties comme contre l'OM. Le seul but de deux rencontres.


Avec une mention spéciale aux anciens de la Ligue 1 derrière le vétéran, Bakambu (9 buts), Gameiro et Aubameyang (8 buts).

Combien de points a pris la France au coeff UEFA ?


En pleine lutte pour ne pas perdre sa cinquième place au classement, la France a chopé quelques points cette saison grâce à la Ligue Europa. Pour être exact, 29,5 points en cumulés grâce à Saint-Étienne, Marseille, Monaco et Bordeaux. Un bilan pas si génial à quatre équipes, en particulier parce qu'aucune équipe française n'a été capable d'aller plus loin que les 16e de finale. Il est pourtant suffisant pour faire la nique au Portugal, sur la moyenne par club en incluant les résultats de la C1, et pour rester dans les cordes de la Russie.

Quel bilan pour les clubs de l'Est ?


Souvent réservé au retour de quelques équipes oubliées du bloc est, la Ligue Europa n'a pas offert beaucoup de place aux Dynamo et autres. Dès le premier tour à élimination directe, il ne reste pas grand monde à l'est de la ligne Vienne-Naples. Sur 32 clubs qualifiés, ils ne sont que cinq orientaux : le Lokomotiv Moscou, le Shakhtar Donetsk, l'Olympiakos, Krasnodar et Galatasaray. Quatre sortent directement. Seul Donetsk, repêché de la Ligue des champions, fait son petit bout de chemin jusqu'aux demi-finales. Mais là, Séville est impitoyable. La C3, c'est chasse gardée espagnole.

L'équipe que tout le monde va oublier, mais il ne faudrait pas


Le FC Augsburg a longtemps été considéré comme un club qui ne ferait long feu cette saison en Ligue Europa. Comme les clubs allemands surprenants qui s'incrustent en C3, façon Hanovre, Fribourg et consorts, le FCA a subi le contre-coup de sa qualif. En championnat, le club dérive dans les dernières places et passe son mois d'octobre au fin fond du classement. En Ligue Europa, la poule démarre avec deux défaites logiques et sur le même score : 3-1. Les Bavarois ont heureusement des ressources autres que leur hymne et se remotivent. Alkmaar les rassure sur leur potentiel et malgré la défaite au match retour face à Bilbao, ils obtiennent leur qualif par un but de la dernière minute de Raúl Bobadilla – son sixième en poules, tout de même. Avec du culot, Augsburg va même espérer renverser Liverpool. Les Anglais passent finalement. Mais les supporters du FCA se sont permis un déplacement en grande pompe.


On n'oubliera pas non plus la folle victoire du Sparta Prague pour éliminer la Lazio, à Rome, 3-0. Ni la belle performance sur le même score des étranges albanais de Skënderbeu Korçë contre le Sporting Lisbonne, 3-0, pour leur seule victoire en six matchs.

Le but de la compétition


L'action individuelle de Coutinho pour éliminer Manchester United.

Youtube

Mention spéciale du jury aux patates d'El Nenny, Mkhitaryan, Higuaín, Dembele…

Youtube


Par Côme Tessier
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

zinczinc78 Niveau : CFA
 //  09:09  //  Supporter de Bordeaux
Note : -1
Tout est bien qui finit bien.. Si Liverpool avait gagné, je n'aurais pas pu commenter la PL sur Sofoot pendant au moins 6 mois !!
Note : 1
But de la compétition je dirais Sturridge plutôt. Qui plus est en finale!
La machine à faire oublier l'injustice s'est mise en branle là!
en tout cas, les vrais ont compris que le foot espagnol n'était qu'imposture.
2 C1, 1 C3, 1 CDM et 1 Euro littéralement offerts.
onlythetruth Niveau : DHR
Message posté par zinczinc78
Tout est bien qui finit bien.. Si Liverpool avait gagné, je n'aurais pas pu commenter la PL sur Sofoot pendant au moins 6 mois !!


Tu as cité Fifa 16 comme source pour comparer des joueurs, tu n'as pas ta place sur ce forum.
Message posté par onlythetruth
Tu as cité Fifa 16 comme source pour comparer des joueurs, tu n'as pas ta place sur ce forum.


*sur terre
Taupinator Niveau : DHR
Vous êtes sérieux pour le match de la saison ? Les confrontations de cette année entre Dortmund et Liverpool et la Juve et le Bayern en C1 sont tout ce que pourquoi on regarde du foot !
Impossible de ne pas penser au faible niveau des clubs français quand on voit les succès de Séville...

A part Aulas, il me semble qu'il faudrait sérieusement revoir le casting des présidents de club car, clairement, ce n'est pas un problème de niveau des joueurs...
Un gros bravo au Fc Séville !!!

Un petit coucou à @ThisisAnfield et @Scouse8 qui viennent souvent polluer les articles concernant Manchester United.
C'est pas faute de vous avoir prévenu de modérée vos propos !!
Mais les jeunes supporters ont une légère tendence à s'enflammer !!

Pleins de bisou !!
Meme quand ils font une saison de merde ils la gagnent! Je pense que c'est bon maintenant on peut renommer cette compétition la Seville League!
Trois saisons d'affilée que Séville remporte la C3, que l'Espagne remporte les deux compétitions (C1 + C3).

Cette année, on a failli avoir quatre équipes espagnoles en finale. Liverpool est la seule équipe non espagnole à avoir éliminé une équipe espagnole (Villareal).

Une telle domination est sans précédent.
Ça en devient indécent.

A tel point que je me demande si Ovrebo (plus haut) n'aurait pas un peu raison.
zinczinc78 Niveau : CFA
 //  10:10  //  Supporter de Bordeaux
Bah quoi ? t'aurais préféré que je cite PES ?
Message posté par mario
Ça en devient indécent.

A tel point que je me demande si Ovrebo (plus haut) n'aurait pas un peu raison.


C'est vrai il doit avoir raison, ce serait beaucoup plus invraisemblable que les clubs espagnols sont tout simplement meilleurs que les autres depuis au moins 3 ans en ayant des tops clubs monstrueux et des suivants qui compensent leurs moyens limités par des idées dans le jeu et des recrutements intelligents!
Message posté par ofwgkta
C'est vrai il doit avoir raison, ce serait beaucoup plus invraisemblable que les clubs espagnols sont tout simplement meilleurs que les autres depuis au moins 3 ans en ayant des tops clubs monstrueux et des suivants qui compensent leurs moyens limités par des idées dans le jeu et des recrutements intelligents!


Certes, ce sont les meilleurs.

Mais si, en plus, t'as l'arbitre dans la poche, alors tu es invincible.

Je ne fais que supputer. Je n'en sais rien.

Et je suis bien content de cette domination. J'aime el futbol.

Mais bon, faudrait laisser quelques miettes aux autres pour pas faire jaser.
bachounet Niveau : CFA2
Message posté par Ovrebo
les vrais ont compris que le foot espagnol n'était qu'imposture.
2 C1, 1 C3, 1 CDM et 1 Euro littéralement offerts.


Les vrais...quoi ? adeptes de la théorie du complot ? ou bisounours ?

C'est pas beau un aigri...
Message posté par aerton
But de la compétition je dirais Sturridge plutôt. Qui plus est en finale!


Aduriz contre l'OM definitely
Note : 2
Message posté par Ovrebo
La machine à faire oublier l'injustice s'est mise en branle là!
en tout cas, les vrais ont compris que le foot espagnol n'était qu'imposture.
2 C1, 1 C3, 1 CDM et 1 Euro littéralement offerts.


La nuance de tes propos t'honore.

Ce qui m'interpelle dans ce que tu dis, c'est la définition que tu donnes à "littéralement offert".

Ça a le mérite de souligner qu'aucun mérite n'est à mettre au crédit des équipes concernées.

Je me demande comment tu fais pour encore regarder du foot après de tels scandales. Tu dois être juste dégoûté de voir ce qui arrive à ce si beau sport. Vraiment, chapeau à toi pour résister et continuer avoir de l'espoir.
Sofoot vous êtes de mauvaise foi avec le match de la compétition. Nous auriez-vous survendu Liverpool-Dortmund? De loin le plus beau match, presque tous matchs confondus de la saison en Ligue continentale. Là vous abusez sérieusement.
Puis je sais que pas grand monde ne va être d'accord, mais avec au moins un but de plus à la mi-temps (càd dans l'idée où Liverpool n'a qu'un pénalty ou n'en marque qu'un), le retour des vestiaires à 2-0 n'est pas le même. Quand tu reviens du mi-temps volée et que tu te prends un derrière (ce qui en soit est une faute professionnelle) désolé tu es au fond même pour une égalisation.
J'imagine le discours d'Emery: "Putain les gars l'arbitre est complétement aveugle profitez-en, il nous sauve on ne peut pas dire qu'on ne va pas gagner avec ça" ou alors "Jouez on a louché l'arbitre pas de soucis, puis il va bien réussir à nous valider un but hors-jeu".
Pour le but hors-jeu il l'est bien. En réalité il faut juger l'intentionnalité de la passe de Lallana, évidemment il ne contrôle pas du tout le ballon donc c'est hors-jeu.
De toute façon le mal a été fait. Liverpool se déchire en première mi-temps, si pas de main c'est 2-0 minimum, si on compte les mains (et les potentiels cartons) c'est 3-0 à la mi temps et Séville à 10.
Maintenant Liverpool va avoir au moins un objectif mental pour la saison prochaine et avec deux finales perdues je serai moins tendre avec eux, si tu n'as pas d'expérience après ça...
Message posté par bachounet
Les vrais...quoi ? adeptes de la théorie du complot ? ou bisounours ?

C'est pas beau un aigri...


En voilà un nourri au Finkielkraut..
Entre le conspirationnisme et le "pas de complot du tout", y a un juste milieu.
Et penser qu'il n'y a pas d'arrangements dans un sport qui génère des milliards et qui plus est, est pourri jusqu'à l'os ( J'invente pas les scandales de la Fifa), c'est vraiment être crédule.
Dans tous les scandales arbitraux, je ne vois aucun match où des grosses équipes ou bien des équipes espagnoles, sont désavantagées.
Message posté par saviola07
La nuance de tes propos t'honore.

Ce qui m'interpelle dans ce que tu dis, c'est la définition que tu donnes à "littéralement offert".

Ça a le mérite de souligner qu'aucun mérite n'est à mettre au crédit des équipes concernées.

Je me demande comment tu fais pour encore regarder du foot après de tels scandales. Tu dois être juste dégoûté de voir ce qui arrive à ce si beau sport. Vraiment, chapeau à toi pour résister et continuer avoir de l'espoir.


Défendre le foot espagnol quand on est pour un club catalan c'est un comble.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
386 61