1. //
  2. // 28e journée

Séville résiste au Barça

Victime d'un arbitrage franchement naze, le Barça se contente d'un match nul sur la pelouse d'un FC Séville enthousiaste et survolté.

0 18
FC Séville 1 - FC Barcelone 1


Jusqu'au bout des forces. Jusqu'au bout de la nuit. Jusqu'au bout du suspense. Sévillans et Catalans ont offert un match absolument sublime malgré un arbitre complètement aux fraises. Après une première période dominée par le Barça, Séville a mis le feu à un Sanchez Pizjuan qui ne demandait que ça. C'est sur un superbe travail de Negredo pour la tête de Navas que le match a vraiment débuté. Les entrées de Kanouté puis de Perotti auront complètement métamorphosé des andalous sans complexe et qui peuvent nourrir quelques regrets. Ce soir, le Barça était prenable. Usés physiquement, les Barcelonais ont eu du mal à faire leur pressing très haut d'autant que les sévillans se sont amusés à étirer au maximum les lignes catalanes pendant la dernière demi-heure de jeu. La fin de match aura ressemblé à une roulette russe. Avec des avalanches d'occasions de tous les cotés et des défenseurs livrés à eux- même. Mention spéciale pour le chilien Medel, auteur de deux sauvetages sur sa ligne et à Eric Abidal à qui l'on doit le geste fou de la soirée (battu et à terre, le français a écrasé sa tête contre l'herbe pour éviter que Negredo se retrouve tout seul face à Valdes). Le Barça a peut-être perdu deux points précieux dans la lutte pour le titre, mais il a démontré qu'il n'était jamais aussi attachant que lorsqu'il était humain.


L'homme du match : Perez Lasa : On ne va pas se mentir, l'arbitre a été d'une nullité scandaleuse. Paradoxalement, il a également contribué à ce que le match rentre dans une troisième dimension complètement dingue en ne sifflant pas au moins quatre pénos et des dizaines de fautes, mais aussi en annulant le but sur coup-franc de Messi pour des raisons plus qu'obscures...Une chose est sûre, Perez Lasa a redonné à lui seul un minimum de suspense à cette Liga.





Levante 1 – Majorque 1

Match nul qui ne méritait pas de vainqueur tellement les débats ont été équilibrés entre Majorque et Levante. Les Baléares ont eu la possession de la balle tandis que les blaugranas de Valence ont eu les meilleures actions. Au final, un point pour chacun qui contente les deux escouades dans la course au maintien.


L'homme du match : Dudu Aouate : Il a un prénom à la con, mais le gardien international israélien a fait un arrêt déterminant dans les dernières minutes qui permet à son équipe d'arracher un petit point précieux pour le maintien. Mazel tov !



Osasuna 3 – Racing Santander 1

Osasuna n'avait jamais gagné deux matchs consécutifs depuis le début de la saison. C'est désormais chose faite après avoir maltraité comme il se doit la fébrile défense verdiblanca. La victoire des Navarrais constituent une demi surprise puisque cela faisait bientôt quatre ans que le Racing Santander venait empocher les trois points au Reyno de Navarra. Une chose est sure, Osasuna semble désormais sur la bonne pente et devrait comme chaque année se maintenir en Liga après avoir flirté sur le fil toute la saison. Putain de mental de vietkong...


L'homme du match : Cejudo : A 27 ans, l'ancien milieu de terrain de Las Palmas a fait son grand baptême du feu en première division avec deux caviars pour Kike Sola et Soriano. Ca valait le coup d'attendre.



Real Sociedad 0 – Malaga 2

Pellegrini peut enfin respirer un peu. Dans la semaine, le coach chilien avait surpris tout le monde en déclarant qu'il avait présenté deux fois sa démission au cheikh arabe depuis son arrivée en Andalousie. La victoire des siens à Anoeta intervient donc au meilleur moment. Bizarrement, il aura fallu la prestation la plus mauvaise des basques depuis le début de la saison pour que le mégot chilien aperçoive un peu mieux la lumière au bout du tunnel. Hasard ou coïncidence ?


L'homme du match : Duda : il est international portugais mais ça ne l'empêche pas de végéter à Malaga. Duda, certainement l'un des joueurs les plus sous-cotés de la Liga, a encore ouvert la voie à ses brèles de coéquipiers grâce à son arme plus vraiment secrète : les coups-francs.



Espanyol Barcelone 2 – Deportivo La Corogne 0

Après avoir perdu six de ses sept dernières rencontres, l'Espanyol semble enfin sortir de la salle de réanimation. Dominateurs stériles en première période les Pericos sont revenus des vestiaires avec de meilleures intentions et ont montré qu'ils étaient bel et bien une équipe à prendre en compte sérieusement pour l'avenir. Tout le contraire du Depor qui n'en finit plus d'enchainer les prestations insipides.


L'homme du match : Thievy Bifouma : Cette saison, Pochettino n'en finit plus de lancer des jeunes dans le grand bain. Cette fois-ci, le technicien argentin a donné sa chance au jeune français (18 ans) Thievy Bifouma à la 88ème minute. Un instant warholien prometteur pour l'ancien attaquant du RC Strasbourg.





Villarreal 1 – Sporting Gijon 1

Le sous-marin jaune n'a pas vraiment digéré son déplacement européen de la semaine, comme le prouve ce match nul obtenu contre le Sporting Gijon. Nilmar, Cazorla et Valero ont joué tout le match le frein à la main laissant Rossi faire des siennes encore une fois. Tranquillement mais sûrement, Villarreal s'est fait endormir par un Sporting Gijon avec deux hommes en moins. Un plongeon olympique dans la surface de réparation de Nacho Novo permet aux asturiens de faire un véritable hold-up au Madrigal. C'est dégueulasse mais c'est mérité.


L'homme du match : Diego Castro : Quand on obtient un pénalty imaginaire et qu'on est chargé de le tirer, on ne fait pas vraiment le malin. Et pourtant, Diego Castro a eu les ‘cojones' de tenter et de réussir une jolie Panenka pour le plus grand plaisir des cinq petits supporters du Sporting ayant fait le déplacement sur la coté est espagnole. C'est ça le football.

Lire : Les matchs d'hier

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
CF de face-de-rat bien annule car grossiere faute de Busquets derriere le mur. L'arbitre siffle au moment ou face-de-rat tire. Donc rien a dire. Sauf que main inexistante du Sevillan qui provoque le CF. Justice est faite. Peno sur Bojan? Peut-etre. Peno sur Zokora? Surement! D'autres arguments?
Un dernier point... a 11 contre 11 le Barça domine largement la 1ere MT, resultat 1-0. Son adversaire egalise rapidement en debut de 2eme MT et conserve ce resultat jusqu'au bout en jouant a 11 contre 11. Scenario proche d'un certain Barça-Arsenal... sauf qu'a 1-1 c'est Arsenal qui passait, donc evidemment l'arbitre a fait des siennes et a 11 contre 10 tout est devenu plus facile...

PS: j'oubliais... Fabregas-la-taupe ne jouait pas pour Seville, ça aide aussi pour ne pas perdre...
@Ronaldo : Trouve moi la video où Busquets fait faute. Je suis sur que tu seras incapable d'en trouver car la faute est inmaginaire.

Tu fais honte en portant ce pseudo, Ronaldo, regarde les matchs et pas des commentaires de sites madrilènes.
Je pense que même les Sevillans eux même ne comprendrons jamais pourquoi le CF de Messi a été annulé.

Pour la main qui amène le CF, là aussi faut revoir les images...
S'il le bouge pas son bras, le ballon lui file entre le flanc et la mimine.

La haine rendrait elle aveugle ?
J'y crois pas... Quand arsenal perd et se plaint de l'arbitrage on dit qu'il faut arrêter de pleurnicher etc...

J'ai vu ce match, le Barça a beaucoup de chance sur ce match ca aurait pu se terminer bien pire pour eux car Séville à très bien joué, la frappe de Jesus Navas par exemple...
Sans rentrer dans les conneries sorties pas le cher gland de ronaldo, j'aurais juste voulu dire que Séville était largement plus fort qu'Arsenal mardi (du moins en 2e mi temps).

N'empêche qu'à 0-1 après 7 minute de jeu, le match n'aurait certainement pas été le même. L'avantage, c'est qu'on a eu un beau match cette fois.
@Nyco : 2 latte du barça quand même dont une à 0-1. A 0-2, c'était plus le même match. Donc dire que le barça à eu de la chance, n'abusons pas.


p.s. : Au moins, on pourra pas dire que Mourinho avait tord finalement quand il disait que cet arbitre était une calamité. Mou +1 donc.
@BLAU3GRANA : Vas pleurer ailleurs s 'il te plait car séville aurait du bénéficier de 2 pénos très clairs que seul l'arbitre n'a pas vu ou voulu voir (zokora et capel) + le péno de bojan... et si tu dis que non c 'est toi qui n'a pas vu le match... La frustration rend aveugle, n'est ce pas?

Pour une fois que le barça est "victime" d'un mauvais arbitrage on va pas s'en plaindre... au contraire, quand on pense a toutes les fois ou ce sont eux qui bénéficient et largement des incompétences des pseudo-arbitres de Liga et de Champions...

Cela me fait vraiment plaisir
Manque d'objectivité flagrant dans ces commentaires.
Sur la premiere MT le barca la joue trop facile et aurait du creuser l'écart.
En 2eme MT avec l'égalisation le match devient assez fou encore plus avec l'entrée de Perotti) et assez musclé aussi.
A la fin meme si il aurait pu perdre le Barca peut avoir quelques regrets (cette frappe sur la barre d'Iniesta sur la barre !!!).
J'espere juste que Pedro n'est pas blessé gravement.

P.S: Abidal m'a bien fait triper, on dirait un poisson hors de l'eau.
@lordschwarz : Je sais pas ou t'as vu qu'il pleurait.

D'ailleurs, le péno sur Zokora est clairement limite, il tombe 2 seconde après le contact, ca tient plus de la simulation qu'autre chose. Par contre celui de capel était un peu flagrant oui.

Ce qui me fait rire par contre c'est de dire "pour une fois que l'arbitre est pas avec eux". Ca prouve que tu regardes pas souvent la liga, parce que je peux te faire une liste aussi longue que les "15 erreurs" de l'arbitre de mourinho concernant les décisions défavorables ;-)


Ce que tout le monde oublie de mentionner, c'est un pénalty non sifflé sur messi (à mes yeux) sur la dernière action de la première mi temps (ou il se "blesse"). Le defenseur de séville lui coupe la route totalement à l'opposée de la direction du ballon. Une pure obstruction.
@tx: je ne vois pas pourquoi tu te mèle. moi je ne regardes peut etre pas la liga mais toi tu n'a surement pas vu ce match? Péno sur méssi? a oui? quand le gardien contre d'abord le ballon avec ses pieds il faut qu'il y ait pénalti??? c est la premiere ça!!! et je répète pour toutes les fois ou le barça a été beneficié par l'arbitrage et en Liga et en Champions pour une fois qu'ils sont un peu malheureux on va pas les pleindre

fais moi ta liste qu'on rigole un peu...
"et je répète pour toutes les fois ou le barça a été beneficié par l'arbitrage et en Liga et en Champions pour une fois qu'ils sont un peu malheureux on va pas les plaindre"

Phrase révélatrice, suite à arsenal-barcelone, on pouvait se douter que quelqu'un s'immiscerait dans la brèche de l'arbitrage dès que le barca connaîtrait 2-3 décisions arbitrales discutables, en argumentant oui de toute façon l'autre fois ils ont eu plus de haribo que les autres alors c'est normal que de temps en temps ils reçoivent moins d'haribo.

C'est toujours beau de constater qu'avec un fait d'arbitrage (rouge de RVP) on en tire une grande théorie applicable partout , y en a qui ont le raccourci facile, van persie fait le blaireau à tirer systématiquement dans le ballon après le coup de sifflet de l'arbitre, basta, pas besoin d'écrire: "ouiiiii euh pour toutes les fois où barcelone est aidé en championnat et en ligue des champions...."

Cet arbitre de la rencontre est connu pour être nul, point. y a rien à aller chercher plus loin, pas de complot ni de retour de flammes.
En toute franchise, tous les pénaltys étaient limite, il n'y a AUCUN scandale sur ces actions, j'aurais sûrement pas sifflé non plus...

Soyer honnête, ceux qui disent que les pénoches sont flagrants n'y connaissent rien du tout et surtout, ne sont jamais sur un terrain...

Nazes.
C'en est presque jubilatoire de voir les catalanes se plaindre de l'arbitrage, ces pleureuses n'ont vraiment honte de rien. Y'a deux journees, Valence ouvre le score tout a fait normalement, l'arbitre siffle un hors-jeu inexistant. Les catalanes ont-elles pleure? Nan, evidemment. Et surtout, le must absolu... Ovrebo... les catalanes le venerent celui-la et pour cause!!! Quant a Messi, cette face-de-rat cherche systematiquement la faute, il ne pense qu'a un truc c'est marquer tout seul, obsede par le pichichi et un prochain BO, mais comme ça ne marche plus... il plonge, classique!
sérieusement : comparez les andalous a Arsenal? vous avez vu les 2 matchs?
rien a voir: du cœur de l'envie.
Et même si Perez Lasa est nul, il a laissé joué et n'a pas arrête le jeu quand les Messi,Iniesta et autres Alves se laissent tomber.

Et quand un attaquant est capable de tenir la balle 2 secondes sans que le fcb la récupère, il y a du jeu car son équipe a le temps de remonter la balle et il y a un match et pas de hand...
Arretez de trouver des excuses quand Barça ne gagne pas, ils ont été tenus en échec point....
@Ronaldo : Je t'ai dit arrete de regarder des resumes Telefoot et regarde les matchs en direct. Ou alors t'es juste là pour faire passer les madrilenes pour des abrutis.
Pas d'amalgame Blau3grana, Ronaldo est un ignard, un inculte, un imbécile, un extrêmiste, un non-objectif, tout ce que tu veux, mais ne mets pas tous les madrilènes dans le même sac ils vont tous pourrir avec lui.

Je te ferais remarquer qu'une partie des fans du Barça sur ce site ont un niveau approchant malheureusement celui de "Ronaldo"... c'est dire la bassesse...

Pour en revenir au match, j'ai vraiment apprécié le regarder car on a vu, en tout cas en 2ème période, une équipe de Séville avec du COEUR, du CULOT, qui a tout fait pour aller chercher la victoire. Je me souviens pas d'une équipe qui ne chiait pas au froc contre le Barça comme Séville hier soir. Le Shaktar à la limite! ;)

Cependant, j'aurais aimé une victoire catalane au vu de la 1ère mi-temps et les actions d'Iniesta, mais heureux du point au final avec ces actions litigieuses.

Qqun a qqch à redire?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
City rejoint United
0 18