En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 13 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Espanyol-Séville (3-1)

Séville rate le coche

Modififié

RCD Espanyol 3-1 FC Séville

Buts: Reyes (4e sp), Navarro (45e), Moreno (71e) pour l'Espanyol // Jovetić (20e) pour Séville

À dix contre onze pendant plus de 89 minutes, les Sévillans ont manqué l’occasion de mettre la pression sur le Real Madrid et de profiter de la contre-performance du FC Barcelone sur la pelouse du Betis (1-1).

Le match commence de la pire des manières pour Jorge Sampaoli et ses joueurs. À la ramasse sur la première offensive barcelonaise, Nico Pareja provoque une faute. C’est en toute logique que l’arbitre applique la double sanction, carton rouge pour le défenseur et penalty pour les Catalans. L’expérimenté José Antonio Reyes se charge de le transformer, en prenant à contre-pied Sergio Rico. Menés d’un but et en infériorité numérique dès les premiers instants de la rencontre, les Andalous doivent se réorganiser tactiquement. Wissam Ben Yedder en fait les frais et cède sa place à son compatriote Clément Lenglet. Une fois la pilule du premier but avalée, Séville se montre dangereux et égalise dès la vingtième minute par Jovetić. À la suite d’une offrande de Samir Nasri, le Montenégrin n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets. Malgré leur égalisation, les Blanquirrojos manquent de rythme et n’arrivent pas à emballer le match. À l’inverse, l’Espanyol termine la première manche comme il l’a débuté, sur les chapeaux de roues, avec un deuxième but, signé Navarro. Le commissaire reprend parfaitement de la tête un corner, et permet aux siens de rentrer aux vestiaires en tête au tableau d’affichage.


De retour sur le pré, on prend les mêmes et on recommence. Forcément, à un de moins, les Andalous n’y arrivent toujours pas et ne font que repousser le moment fatidique. C’est d’abord la barre transversale, puis Clément Lenglet sur la ligne qui sauvent Sergo Rico et ses coéquipiers. Mais dans la foulée de cette occasion, Gerrard Moreno anéantit le peu d’espoir sévillan (71e). K.O, les hommes de Jorge Sampaoli s’inclinent logiquement.

Avec ces trois points laissés sur la pelouse de Cornellà-El Prat, Séville ne parvient pas à piquer la deuxième place aux Blaugrana, et doit pour l'instant se contenter de la dernière marche du podium.

  • Résultats et classement de la Liga MA
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 17:42 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 Hier à 17:56 Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 6
    Hier à 15:02 Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 23 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 Hier à 11:49 Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    mercredi 17 janvier 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 16
    mercredi 17 janvier Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 7