1. //
  2. // 1/2 finale aller
  3. // FC Séville/Valence (2-0)

Séville prend une belle option

Dans la nuit andalouse, Séville a pris le meilleur sur le FC Valence dans la première manche du duel 100% espagnol. Dominateurs en première mi-temps, les hommes d'Unaï Emery ont dû serrer les dents pour préserver leur avantage de deux buts (2-0). Un résultat dur à encaisser pour les Blanquinegros, qui chercheront à renverser la situation au retour.

Modififié
1 16
FC Séville - Valence CF : 2-0
Buts : Mbia (33e) et Bacca (36e) pour Séville.

Quand on démarre une discussion sur la Coupe d'Europe, peu de gens ont tendance à parler de l'Europa League. Une compétition de seconde zone dont même les clubs se désintéressent, par logique financière. Et pourtant, au niveau sportif, les statistiques sont les mêmes qu'en Ligue des champions : au stade des demi-finales, deux clubs espagnols sont encore en course pour soulever le trophée à Turin, le 14 mai prochain. Une vérité implacable qui devrait encore amplifier le ras-le-bol populaire envers le football ibérique. Car oui, ce soir, le FC Séville affrontait le FC Valence. Ce soir, l'opposition entre deux anciens vainqueurs du trophée a tenu toutes ses promesses. Ce soir, l'Europa League a montré qu'elle pouvait elle aussi offrir du beau jeu.

M'Bia déclenche la folie

Les Valenciens mettent tout de suite de l'intensité dans la rencontre pour ne pas vivre le même calvaire que le FC Porto au tour précédent. La bataille du milieu fait rage entre les percées de Seydou Keita et la technique d'Ivan Rakitić. Bénéficiant d'un peu d'espace, Paco Alcácer allume la première mèche mais Beto reste vigilant. En face, la réplique ne tarde pas : la frappe trop croisée de Carlos Bacca succède à la tête de Fazio, qui rase le montant visiteur. Toujours à distiller des passes aussi précises que les banderilles du torero, Rakitić adresse un centre dangereux dans la surface de réparation. Hors-jeu, Stéphane M'Bia n'arrête pas son mouvement pour autant et s'offre une talonnade dans les six mètres pour battre Gaita (33e). Un but que le FC Valence conteste, mais rien n'y fait, Séville passe devant et continue sa marche en avant. À la suite d'un double une-deux entre Victor Vitolo et Bacca, le Colombien croise parfaitement sa frappe et embrase la cuvette sévillane (36e). La mi-temps se fait attendre pour Valence, qui souffre le martyr devant la tactique mise en place par son ancien coach.

Séville souffre mais ne rompt pas

Dos au mur, les partenaires de Jérémy Mathieu se doivent de réagir s'ils ne veulent pas avoir à réaliser une nouvelle remuntada au retour. Dès la reprise, l'international français s'essaie au coup franc mais ne cadre pas sa tentative. Dans la folle ferveur andalouse, les visiteurs se découvrent et laissent à Bacca la possibilité de tuer le match. Sans succès. Un avertissement qui n'arrête pas les Ché dans leur quête. Bien placé dans l'axe du but, Eduardo Vargas enroule une frappe qui tutoie le poteau de Beto. En quête de son but à l'extérieur, Valence galère. Les dernières minutes sont pourtant à leur avantage, et Pablo Piatti croit bien faire la différence en servant Jonas aux six mètres. Trop impatient, le Brésilien trouve les poings de Beto sur son passage. La dernière offrande est pour Vargas sur un long centre de l'intenable Piatti. Pour une fois battu, le portier sévillan voit la sphère s'écraser sur sa transversale avant de ressortir. Séville sort vainqueur de ce premier duel entre compatriotes, mais devant un tel spectacle, on se dit que Valence a les capacités pour inverser la tendance au retour.

Par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

jeanchiendelacasse Niveau : Loisir
Bon, je souhaite du courage aux Camerounais et aux Mexicains, et peut-être même aux Brésiliens pour éteindre la paire Rakitic-Modric.

Et franchement, si la Yougoslavie pouvait reformer une équipe juste pour le fun...surtout qu'il y a des tonnes d'expat' qui ont préféré jouer pour leur pays d'accueil plutôt que pour la Bosnie ou le Monténgro (suivez mon regard vers un grand mec avec un gros nez).
Note : 5
Rakitic qui se la joue Nedved, propre.
En tout cas je vais regarder le retour parce que il y a du spectacle ! La défense de valence ce n'est pas possible par contre ! et arbitrage déplorable (hors jeu,main, suspension d'alcacer)
lebrugeois Niveau : DHR
Message posté par Blue-Cheese
En tout cas je vais regarder le retour parce que il y a du spectacle ! La défense de valence ce n'est pas possible par contre ! et arbitrage déplorable (hors jeu,main, suspension d'alcacer)


Bah Mathieu c'est un back gauche et Fuego un milieu déf, pas étonnant que la défense prenne l'eau. Je suis d'ailleurs étonné qu'ils n'en prennent que 2.

Séville peut gagner cette coupe, y'a de tout dans cette équipe et une âme.
pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
Note : 1
Message posté par jeanchiendelacasse
Bon, je souhaite du courage aux Camerounais et aux Mexicains, et peut-être même aux Brésiliens pour éteindre la paire Rakitic-Modric.

Et franchement, si la Yougoslavie pouvait reformer une équipe juste pour le fun...surtout qu'il y a des tonnes d'expat' qui ont préféré jouer pour leur pays d'accueil plutôt que pour la Bosnie ou le Monténgro (suivez mon regard vers un grand mec avec un gros nez).


Et un gros ego et grand talent et une grosse b... non j'ai rien dit
el peruano loco Niveau : Ligue 2
Note : 7
Plus que supposément "amplifier un ras le bol populaire (c'est qui ??) autour du foot ibérique", c'est surtout une belle démonstration de ce que souvent peut ^^etre un match de foot.
A contrario de très peu d'équipes à ce niveau de la compet, les deux équipes ont joué sans calculer. Verticalité contre verticalité comme dans un bon vieux 7 vs 7 des familles entre potes sur un demi terrain de foot par une belle journée d'été. Au diable parfois les considérations technico-tactiques.
J'ai pas vu l'autre match Benfica-Juve, mais je gage qu'il devait être aussi plaisant que celui ci.

Bref c'était rafraichissant à voir comme spectacle et je me suis régalé devant la foultitude de geste. La vista d'un Rakitic, faux lent par excellence sachant faire mal sur accélération ou une passe. Les redoublements de passes cotés des joueurs de Valence.

Bref tout ça est bien loin de la morosité de la C1 et ces énormes enjeux qui tuent le jeu justement....:)
Danse, biatch! Niveau : Ligue 1
Note : 1
Séville est une bien belle équipe, avec un stade qui respire le foot!
Entre Rakitic et ses passes laser, Bacca qui claque à tout, Mbia qui a retrouvé son âme de guerrier et Gameiro en supersub, c'est un joli coktail.
Quelle remontée depuis le début de saison où ils étaient dans les derniers, force est de constater que Unai Emery a bien revigoré le Sevilla FC.

Benfica - Séville ferait une belle finale!
Realsymphony Niveau : CFA
sincerement je doute qu ils puissent garder Rakitic et bacca pour l année prochaine .
Message posté par jeanchiendelacasse
Bon, je souhaite du courage aux Camerounais et aux Mexicains, et peut-être même aux Brésiliens pour éteindre la paire Rakitic-Modric.

Et franchement, si la Yougoslavie pouvait reformer une équipe juste pour le fun...surtout qu'il y a des tonnes d'expat' qui ont préféré jouer pour leur pays d'accueil plutôt que pour la Bosnie ou le Monténgro (suivez mon regard vers un grand mec avec un gros nez).


Le mec au gros nez dont tu parles est né en Suède. Pourquoi aurait-il du choisir le pays d'un de ses deux parents (l'un est bosniaque, l'autre est serbe) alors qu'il n'y a que peu d'attaches? Faut arrêter les faux débats.
Premier but sur un hors-jeu évident pour tous sauf pour l'arbitre.

Alcacer suspendu au retour pour une faute imaginaire.

Séville a payé l'arbitre ou quoi? Del Nido est un parrain. Même en prison, il tire toujours les ficelles.
PigeonDeLaConsommation Niveau : District
Mario, ça a tjs été comme ça à Sevilla... Ils ont été élevés dans la filsdeputerie. Coup en douce, aide arbitral... C'est la maison qui régale...
Joshua_is_a_tree Niveau : CFA
Message posté par jeanchiendelacasse

Et franchement, si la Yougoslavie pouvait reformer une équipe juste pour le fun...surtout qu'il y a des tonnes d'expat' qui ont préféré jouer pour leur pays d'accueil plutôt que pour la Bosnie ou le Monténgro (suivez mon regard vers un grand mec avec un gros nez).


Je te trouve complètement hors sujet.
voila a peu près ce que donnerait une équipe de yougoslavie:
handanovic

ivanovic subotic nastasic kolarov

pjanic matic modric

rakitic

mandzukic jovetic

remp:spahic,srna,kovacic,dzeko,vucinic,lajcic

effectivement mon petit jean;cette équipe fout les boules
À la place de valence j aurai quand même les boules, un arbitrage comme ca en demi d'une coupe d europe !! Inadmissible. Hors jeu, main et la suspension d alcacer, c est la blague
jeanchiendelacasse Niveau : Loisir
Message posté par Nicogema


Le mec au gros nez dont tu parles est né en Suède. Pourquoi aurait-il du choisir le pays d'un de ses deux parents (l'un est bosniaque, l'autre est serbe) alors qu'il n'y a que peu d'attaches? Faut arrêter les faux débats.


Il a d'abord voulu jouer pour la Bosnie, mais a été refusé, et il s'est vexé donc a joué contre le Suède, merci de ne pas dire de conneries quand on ne sait pas.
Message posté par markovic
À la place de valence j aurai quand même les boules, un arbitrage comme ca en demi d'une coupe d europe !! Inadmissible. Hors jeu, main et la suspension d alcacer, c est la blague


Euh, la main c'est dans la surface de Valence et c'est penalty pour Séville.
Le hors jeu ok à 100%, mais arrêtons avec l'arbitrage, Séville a bouffé Valence, qui n'a existé que durant les 10 dernières minutes du match.
Fazio mange 2 faces à face de la tête, en met une 3ème au ras du poteau et Bacca rate son duel en 2ème mi-temps.

Le score aurait aussi pu être plus lourd donc arrêtons avec l'arbitrage. Merci.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1 16