1. // Coupe du Roi
  2. // Séville/Villarreal

Séville prend un demi

Vainqueur de Villarreal, 3-0, le FC Séville se qualifie brillamment pour les demi-finales de la Coupe du Roi. Les tenants du titre y affronteront sans doute le Real Madrid. Retour sur le premier des quarts retour d'un tournoi qui s'annonce particulièrement excitant. Et ça c'est nouveau.

Modififié
0 0
Le FC Séville est définitivement une équipe de coupe. Pour la cinquième fois en sept ans, les andalous arrivent au stade des demi-finales de leur compétition fétiche : la Copa del Rey. Auteurs d'une très belle performance – sans doute la meilleure de la saison-, les Rojiblancos partaient avec l'avantage d'avoir enfilé trois pions au Madrigal. Villarreal, séduisant en championnat, voulait croire en l'exploit même en l'absence de Cazorla, Senna, Capdevila et Nilmar. Le sous-marin jaune, qui n'a jamais dépassé le stade des quarts de finale de la compétition, s'est rapidement fait refroidir par le but de Renato à la 7ème. Dos au mur, les jaunes se sont alors sortis les doigts pour tenter d'égaliser. C'était sans compter sur la maladresse et le manque d'envie du duo américain Rossi (l'italien est natif du New Jersey) – Altidore particulièrement indigent pendant 90 minutes. Avec un peu plus de motivation, les attaquants auraient certainement pu faire du mal à une arrière garde délestée d'Escudé (même pas sur la feuille de match) et composée de bric - Sergio Sanchez jouait son premier match en tant que titulaire après avoir failli arrêter sa carrière prématurément pour un problème cardiaque- et de branques comme Caceres, dont on se demande bien ce que des clubs comme le Barça et la Juve ont bien pu lui trouver de particulier.

Dés le retour des vestiaires, Kanouté achève le suspense en plaçant un joli coup de boule dans les filets d'un Diego Lopez plus que douteux sur ce coup-là. Le capitaine malien impérial depuis le début de saison a encore illuminé toutes les actions offensives de sa classe. A coté le Gignac espagnol, Negredo, et le déprimé Luis Fabiano (absent contre Villarreal) font pale figure. C'est bel et bien Alexis et sa tête de souris qui viennent torpiller définitivement les derniers espoirs du sous-marin, encore une fois sur un corner botté par l'ancien manceau Romaric. Rideau et qualification.

Sauf surprise, Séville défendra son titre en demi-finale contre le Real Madrid. Il s'agira alors pour ces deux équipes de sauver, déjà, leur saison. Encore que... L'ogre Barcelonais est déjà en demi-finale et presque en finale puisque les blaugranas affronteront Almeria ou le Depor. Autant dire des formalités pour les Culés. Quoi qu'il en soit la finale de la Coupe du Roi, compétition mineure en Espagne, vaudra bel et bien le coup d'œil. Pour rappel, Séville est la première équipe à avoir éliminé la Pep Team d'une compétition officielle (de la Coupe du Roi justement), un exploit répété par la suite par Mourinho avec l'Inter en Ligue des Champions et Samuel Eto'o en position de latéral. C'était l'année dernière. Autant dire une éternité.

Buts : 1-0, Renato. 2-0, Kanouté. 3-0, Alexis

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Un Porto, tous bourrins ?
0 0