1. //
  2. // 8es
  3. // Leicester-Séville

Séville, pas le moment de trembler

Favori face à Leicester pour atteindre les quarts de finale de Ligue des champions, le FC Séville doit tout de même se méfier. Car cette saison, l’équipe de Jorge Sampaoli affiche plusieurs visages et a tendance à déjouer lorsque la pression monte.

Modififié
Deux défaites en 2017, huit rencontres d’affilée sans revers, une troisième place en Liga et toujours en course en Ligue des champions. Actuellement, le contrat du FC Séville est tout à fait respecté. Pas loin des gros bras madrilène et barcelonais en championnat qui ne parviennent pas à le décrocher, le quintuple vainqueur de la Ligue Europa s’apprête même à vivre une fin de saison plus qu’excitante. Ajoutez à ça que la bande de Jorge Sampaoli propose un jeu de qualité, et vous obtenez un bilan largement positif. Bien davantage, en tout cas, que celui de Leicester, son concurrent du jour. Champions d’Angleterre en titre, les Foxes se battent aujourd’hui pour leur survie en Premier League, ont perdu leur papa Claudio Ranieri, ont rapidement chuté dans les coupes nationales et ont perdu presque 50% de leurs matchs. Dont la première confrontation face aux Espagnols il y a trois semaines (2-1). Suffisant pour dire que ce huitième de finale retour est d’ores et déjà plié ?

Pas en réussite contre les gros


Pas vraiment, non. Car au-delà du score serré et du retour en forme des Anglais, qui retrouvent un peu de couleur depuis la prise en main de Craig Shakespeare, c’est surtout la capacité de Séville à maîtriser une partie quand l’intensité monte qui pose question. Car même s’ils savent parfois gagner moche (contre l’Athletic Bilbao par exemple), Samir Nasri et ses collègues ne se montrent pas hyper sereins lorsque arrive un grand rendez-vous. Sur la scène nationale, les Blanc et Rouge se sont ainsi inclinés lors des trois confrontations contre le Barça, et n’en ont remporté qu’une contre le Real Madrid (2-1 dans la douleur la plus totale) en quatre occasions (deux revers). Sur le plan continental, les Sévillans ont également galéré. Surtout quand l’enjeu était primordial. Sans franche réussite contre la Juventus Turin (un nul 0-0 à l’extérieur et une défaite 1-3 à domicile), Adil Rami et compagnie se sont fait peur jusqu’au bout, avec une dernière journée disputée à Lyon où un revers les aurait éliminés. Résultat : un 0-0 irrespirable marqué par 24 frappes et deux transversales concédées.


Plus globalement, Séville semble parfois coupable de gâcher 90 minutes d’effort et de beau jeu en une fraction de seconde. En déplacement au Deportivo Alavés en début de semaine dernière, Sampaoli a ainsi vu sa team dominer son adversaire et prendre logiquement les devants avant de lâcher deux points bêtement à la suite d'une bourde regrettable de Sergio Rico.

Vidéo

Même scénario face à Leicester durant le huitième de finale de C1 aller. Opposés à des Anglais venus pour défendre et tenter leur chance en contre, les Andalous ont tenu la balle 72% du temps, ont réussi 87% de leurs passes (contre 65 %), ont tiré 22 fois au but, ont fait briller Kasper Schmeichel, lui ont collé deux caramels par Pablo Sarabia et Ángel Correa, ont raté un penalty... avant de remettre les Foxes dans la course à la qualification en laissant Jamie Vardy marquer sur sa seule et unique frappe de la rencontre. Un but à l’extérieur frustrant qui pourrait avoir son importance au moment de gérer ses nerfs au King Power Stadium.

Vidéo

« Nous avons été très supérieurs dans le déroulé du match, avec une dizaine d'occasions nettes, mais nous n'avons pas creusé l'écart autant que nous le souhaitions et ils ont fini par marquer, regrettait d’ailleurs Sampaoli en conférence de presse après la partie. Il faut attendre le match retour, qui sera difficile comme ce soir, mais je crois que mon équipe méritait mieux. (...) Se créer autant d'occasions contre un adversaire aussi regroupé derrière n'est pas facile et mon équipe y est parvenue. Hélas, elle n'a pas eu la chance de marquer plus. Le football est comme ça. » Les joueurs sévillans vont donc devoir se montrer aussi réalistes que leur coach et montrer qu’ils n’ont peur d’aucun défi afin de ne pas sortir prématurément de l'épreuve. Ce dont ils sont largement et évidemment capables : après tout, ce sont tout de même eux qui ont stoppé l’invraisemblable invincibilité du Real Madrid. Et ce sont également eux qui bousculent en ce moment la hiérarchie imposée depuis des années en Espagne.

  • Profitez de nos bonus et pariez sur le match Leicester-Séville

    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article

    John Fitzgerald Wilis Niveau : CFA
    Je pense pas que Séville va gagner ce soir. Peut être aller gratté un petit nul et donc se qualifier mais sa va être chaud pour eux. Je sais si Nasri va jouer mais c'est pas du tout la même quand il est pas la . Je vais poser un petit billet sur Leicester ne perd pas
    Je suis d'accord avec tous ce que l'article dit sur les "défauts" de Séville cette saison notamment contre les gros mais à mon avis cela importe peu CETTE saison, ce que réalise Sampaoli a la tête de cette équipe pour sa première saison en europe et en ayant remanié la moitié de l'effectif et transfiguré l'animation est tout bonnement exceptionnel et c'est normal à mon avis que cette équipe dont les joueurs actuels sont peu expérimentés, ce club qui n'a jamais vécu il me semble une telle saison (quarts de C1 et prétendant à la Liga) ne gère pas encore tout comme un grand d'europe!
    Ce commentaire a été modifié.
     //  12:00  //  Amoureux de la Bolivie
    Seville a les mêmes "défauts" que le Chili de Sampaoli, bien que cela n'a pas empêché la Roja de gagner la Copa America 2015.
    D'un côté la maîtrise de la possession, l'impression qu'il domine largement le match et qu'ils sont tactiquement très bien en place, mais de l'autre reste un problème : concrétiser cette domination en buts (d'ailleurs en termes d'actions dangereuses, de tirs/matches etc. les stats ne sont pas si dominantes que ça pour Seville par rapport à une possession dominante et comparé parfois à son adversaire). Bref, un problème de finition (que de penaltys râtés cette saison d'ailleurs par Seville) qui entraîne une incapacité à "tuer" le match et les laissent à porter d'une égalisation a tout moment, d'où cette impression générale que Seville gagne beaucoup de matches cette saison dans la douleur, par un but d'écart, "à l'arrache" pour faire court.
    Franchement Monsieur Cadu votre crise de Stéphaneguite aigüe devient inquiétante, à moins que vous ne développiez un Pascalprausome.

    Comme beaucoup, mes attentes pour cette année étaient immenses, notamment avec l'arrivée de Sampaoli qui remplaçait un Emery dont je reste fan.
    Mais à un moment faut arrêter de se contenter de la hype et aller voir les matches.

    Depuis fin janvier c'est dégueulasse, en dehors du match contre Leicester, Séville domine personne et le niveau de jeu est en chute libre.

    C'est un miracle que le club ne soit pas plus distancé en championnat.

    REGARDEZ les matches, arrêtez de vous reposer sur des idées préconçues.
     //  13:21  //  Amoureux de la Bolivie
    Note : 3
    Oui Seville a un coup de moins bien en Liga, comme les matches le montrent : le derby gagné en trompe l'oeil, le nul contre Alaves, le dernier nul en date ce week end. Moins de domination, moins de jeu, une défense plus fébrile, une construction offensive qui "coince".

    Mais bon dans une saison, les équipes connaissent tous ce passage à vide, et jusque là les matches de Seville étaient globalement réussis, voir même très bons pour plusieurs d'entre eux. Et Sampaoli pour une première saison en Europe (et la transition coaching AmLAtine-Europe n'est absolument pas facile) c'est assez remarquable, tant sur le plan du jeu : le fait d'avoir imposé son idéologie tactique en si peu de temps (et que les joueurs y parviennent bien), que sur le plan des résultats : Seville qui lutte pour le titre c'est pas arrivé depuis 10 ans et la dernière fois que Seville était sur le podium en fin de saison de la Liga c'était en 2008-2009, et une possible qualif en 1/4 de C1 ce n'est jamais arrivé (dans le format Ligue des Champions ouvert aux non-champions).
    Après n'exagère pas non plus tu parles de "miracle" que Seville est encore dans la course en Liga, le même raisonnement pourrait tenir pour le Real et le Barça, leur niveau de jeu est tout aussi "degeulasse" (pour reprendre ton mot) au vu de leurs standards. Et on pourrait même y inclure l'Atletico...

    Si Seville est bien en "difficulté", dans une passe moins bonne en ce moment, il ne faut pas généraliser à leur saison et foutre tout à la poubelle, comme certains journalistes aux jugement hâtifs, non ?
    Pepèrearnaud Niveau : Ligue 1
    Effectivement, la finition est et a été un problème récurrent du Sevilla lors de cette saison. Néanmoins, le grand chantier tactique reposera sur la capacité du staff technique à récuperer la mainmise et maîtrise de l'équipe lors de la phase de relance/sortie. Par ailleurs, souligner l'importance du "11" de départ pour ce soir quant au message "envoyé" aux joueurs, :).
    Ce commentaire a été modifié 2 fois.
    ajde, Bien vu, merci pour ton post.

    Ce qui me gène dans l'article c'est que l'auteur n'a pas du regarder un match au cours du dernier mois et qu'il se contente de suivre une hype obsolète sans noter la dégradation récente..

    Je jette rien à la poubelle, faudrait être débile ou pire, ingrat.

    Je suis d'accord avec toi en ce qui concerne l'adaptation de Sampaoli à l'Europe, même si l'Espagne était le pays le plus à même d'assimiler efficacement son plan de jeu.

    On a bouffé de la très belle qualité jusqu'au dernier mois et je n'enlève pas ça, je dis juste que quand ça change, qu'il faut être conscient du coup de moins bien.

    Barcelone et le Real on perdu presque autant de points aujourd'hui qu'à la fin de saison dernière, l'Atletico quasiment plus.
    C'est pour ça que je dis qu'on a du bol de pas être très loin...
    Alain Proviste Niveau : Ligue 1
     //  21:42  //  Aficionado de l'Argentine
    La 1ère mi-temps nullissime du FC Séville confirme tes propos Bnarck : c'est limite une faute professionnelle d'être aussi mauvais pour un 8e de LDC !
    Festival de transmissions manquées (avec un N'Zonzi méconnaissable notamment), aucun mouvement autour du porteur du ballon, un bloc beaucoup trop bas, peu de combinaisons, des relances à la va-vite, des défenseurs tous aussi mauvais les uns que les autres (Rami et Pareja respirent pas la sécurité tandis que Mercado a visiblement oublié d'apprendre à centrer)...
    Bref, ils auraient joué comme ça depuis le début de saison, ils seraient relégables en Liga ! Incompréhensible ! J'espère vraiment que Sampaoli va les bouger dans le vestiaire et changer quelque chose à la mi-temps...
    Sérieux ça me déprime royalement, et ça fait plus d'un mois que ça dure.
    Toujours le même bordel et cette absence de rythme, ces sous nombres perpétuels passée la médiane.
    Allez, j'espère que la machine va enfin se dégripper en seconde mi-temps.
    5 réponses à ce commentaire.
    Oui, Séville a un coup de moins bien (comme tous les clubs espagnols, z'avez remarqué?). Leicester (qui a un "coup de mieux") peut tout à fait en profiter. Une victoire et une qualification à l'arrache.

    On dirait que les huitièmes de finales de la C1 représentent le plafond de verre pour Séville. Me souviens d'une élimination aux pénos face à Fenerbahce en 2008.

    On se plaint toujours de l'omnipotence des grands clubs. On l'attribue à l'argent.

    Mais c'est que les "petits" clubs ont des limites structurelles et psychologiques qui les freinent. Même avec Sampaoli, Séville ne franchira pas ces limites. Même s'ils se qualifient ce soir, je ne vois pas les sévillans dépasser les quarts.
    Pepèrearnaud Niveau : Ligue 1
    Fenerbahce... et CSKA, :(.
    1 réponse à ce commentaire.
    Marrini
    Tu veux trouver une fille pour la nuit? Bienvenue sur le meilleur site de rencontres http://goo.gl/a0aXVa
    il y a 11 heures Benjamin Bourigeaud se la joue comme Beckham 4 il y a 11 heures Neymar claque un doublé contre la Juve 30
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    Hier à 19:38 Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 26 Hier à 16:06 Le fils de Pelé retourne en prison 7 Hier à 15:15 La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 24 Hier à 14:32 Le beau geste de Boateng pour Nouri 10
    Hier à 10:17 Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 14 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 9 vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 20 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 11 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13