1. //
  2. // Quarts
  3. // Bilbao-FC Séville (1-2)

Séville ne lâche pas sa Ligue Europa

Après avoir subi l'ouverture du score de Bilbao juste après la pause, son adversaire a arraché la victoire grâce notamment à un bon Gameiro. L'histoire d'amour entre la Ligue Europa et Séville continue.

Modififié
0 59

Athletic Bilbao 1-2 FC Séville

Buts : Aduriz (48e) pour Bilbao // Kolodziejczak (56e) et Iborra(82e) pour Séville

Parfois, un club tombe amoureux d'une compétition. Et réciproquement. C'est le cas depuis quelque temps entre le FC Séville et la Ligue Europa. Si on est bien conscient que l'amour n'est pas éternel, on ne sait en revanche pas quand la rupture aura lieu. Car à chaque fois que le couple bat de l’aile, un signe vient rétablir la passion et rappeler que la C3 aime toujours Séville. Et que Séville aime toujours la C3. Voilà près de trois ans que les Sévillans se promènent main dans la main avec le trophée. Et ce n'est visiblement pas près de s'arrêter. Menés par un Bilbao qui a joué le coup à fond son rôle d'amant, Gameiro et compagnie se sont bougés pour dévoiler leurs sentiments et se mettre en très bonne position pour se qualifier en demi-finales.

Les préliminaires


Dans ce duel européen inédit, Séville comptait sur ses cinq Français - Kolodziejczak, N'Zonzi, Rami, Gameiro et Trémoulinas - pour défendre son Ligue Europa dont il est double champion en titre. Malheureusement, le dernier cité se claque après dix petites minutes de jeu et rejoint son adversaire Laporte dans la liste des blessés. Guidé par un Gameiro qui a quand même vachement progressé depuis son arrivée en Liga, les Palanganas prennent - un peu - le jeu à leur compte. C'est d'ailleurs sur une de ses remises que Banega touche le poteau sur la première vraie occasion de la partie. En face, Aduriz, la nouvelle hype espagnole, semble pouvoir frapper à tout moment. Surtout que c'est un David Soria pas franchement rassurant dans ses sorties aériennes qui se présente devant lui. Par de jolis mouvements collectifs, les attaquants sont en tout cas bien trouvés dans le dos de la défense. Est-ce la pluie qui empêche les deux équipes de concrétiser leurs actions ? Ou est-ce dû à l'envie des deux portiers, vainqueurs de leurs duels face aux joueurs de champ quand ils ne sont pas sauvés par leur montants ? Gameiro pourrait aussi évoquer les fautes non sifflées dont il est victime, qu'elles soient à l'intérieur ou à l'extérieur de la surface.

Une engueulade, la réconciliation et le baiser


Dès la reprise, Bilbao convertit pourtant sa domination progressive entrevue en fin de première période. Par l'intermédiaire du superbe jeu de tête d'Aduriz, les locaux prennent un avantage qui réveille les supporters. Et qui donne à son équipe la force d'en faire plus. Il faut ainsi un gros Soria pour éviter le break. Dans un excès de confiance, les Basques donnent l'égalisation à Kolodziejczak, qui ne loupe pas l'opportunité de marquer ce fameux but à l'extérieur. Quel manque d'inspiration de Muniain sur ce coup... Les erreurs défensives se font plus nombreuses, comme les tacles irréguliers. Séville se met à reculer. Territorialement, seulement. Car les Blancs ne se montrent pas moins dangereux que les hommes de Valverde. Gameiro se prend encore la tête dans les mains en voyant l'arbitre de touche le signaler hors jeu à tort alors qu'il partait au but. La bataille est rude, mais ne profite à personne... jusqu'à la 82e minute de jeu et le but du K.O. d'Iborra sur un parfait service de Gameiro. Qui rappelle que la Ligue Europa appartient à la terre sévillane. Et que l'amour dure au moins trois ans. Il est temps d'éteindre la télé. La semaine prochaine, s'il n'y aura peut-être pas de vainqueur, il y aura au moins un éliminé.

  • Résultats et classement de la Ligue Europa
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue Europa

    Par Florian Cadu
  • Modifié

    Dans cet article

    Cette équipe a le totem d'immunité de la EL, je les vois encore au dessus de Liverpool Shaktar and co !
    Note : 3
    Message posté par Two fesses
    Regarde le match contre City et tu verras ce que le 4ème de PL leur a mis.
    Ils gagnent la C3 parce que personne ne la joue, point barre.
    Cette équipe, c'est de la merde!


    hey ruud, je t aime bien MAIS : faisons un moratoire, tu parles ni de matuidi, ni de benzema, guardiola ou séville.
    en fait tu parles de ce que t aimes, même si tu nous dit que wijnaldum est un hybride de busqets et modric ya pas de problèmes
    mais cracher avec haine sur séville alors que, logiquement, vu que tu détestes cette équipe et que la plupart de ses adversaires ne t interessent pas: tu dois pas voir 5 matchs de cette équipe par an
    donc, je te le dis avec tendresse, ferme ta putain de gueule bordel, c est insuportable.
    le pire étant que quand l article parle d une de tes betes noires t es le 1er à ouvrir le feu avec des commentaires préparés sous word et tu nous fous en l air les 40 commentaires suivants et fais fuir n importe quelle personne pondérée qu avait un truc interessant à dire
    c est bon, on t aime, t es plus connu que swann sur so foot, je reconnais tes nouveaux alias au 1er post. maintenant faut arreter d etre aigri et de regarder le monde depuis son vasistas en pensant que c est le seul angle de vue valable

    ya longtemps que je voulais te le dire, autant le placer sur un article ou ya pas grand monde et ou t es ta propre caricature
    Note : 1
    quant à gameiro je trouve qu il a progressé dans le jeu,la conduite de balle, les remises mais sa qualité d appel hallucinante il l avait déja à lorient. plus un beau sang froid devant le but.
    moi gameiro je l aime. c est un super attaquant avec un style particulier, rien à foutre du débat sur l´EDF et oui, il est moins fort que messi et ronaldo
    c est le type de joueur que j aurai aimé voir rester dans un club, il sera jamais dans le top je sais pas quoi, le nouveau jeu de paris ne lui aurai absolument pas convenu mais ç´aurait été chouette de voir un gars comme ça resté en L1 et etre l attaquant phare d une equipe luttant pour l uefa
    Note : 2
    Message posté par Two fesses
    Regarde le match contre City et tu verras ce que le 4ème de PL leur a mis.
    Ils gagnent la C3 parce que personne ne la joue, point barre.
    Cette équipe, c'est de la merde!


    En lice pour une troisième Europa League d'affilée, une cinquième en 10 ans, unique.
    Victoire cette saison contre Barcelone et Real, peu peuvent s'en vanter.
    Un jeu offensif et plaisant, des joueurs comme Banega, Vitolo, Krycho parmi les plus performants d'Europe à leur poste.
    Le public le plus chaud d'Espagne.
    Alors oui, en terme de jeu ou de performance, Séville ce n'est pas le Barca ni le Bayern, ni même la Juve, mais juste une chose: Séville c'est 100 millions de budget annuel soit moins que des Clubs comme Lyon, Marseille ou n'importe quel club de Premier League.
    Allez, continue à cracher ta haine collègue.
    te fatigues pas, les gens qui suivent pas la liga ils voient quelques résumés, ils hallucinent sur l espace au moment du but et ils tirent des conclusions.
    c est le seul pays ou j ai vu des equipes prenant une branlée etre applaudi par leur public parce qu ils jouaient encore un 6m au sol et continuaient à vouloir jouer au ballon
    la lose magnifique de l espagne elle vient de loin, la nnée du titre de l atletico, avec martino entraineur du barça, j hallucinais le jour du match (je vis à barna) de voir si peu de passion. les gens ne voulaient pas gagner le titre, ils avaient fait ce qui est pour le barça moderne une saison de merde, yavait un effet de mode autour de l atletico. apres la défaite personne en avait rien à foutre alors que samedi meme si titre est toujours dans la poche les gens etaient abbatus

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    0 59