1. //
  2. // Finale
  3. // Séville-Liverpool (3-1)

Séville liquide Liverpool par Bâle

Dans une finale de très haut niveau, Liverpool et Séville se sont livrés à une bataille sans merci pour remporter la Ligue Europa 2015-2016. Et à la fin, c’est toujours Séville qui gagne (1-3).

Modififié
3k 147

FC Liverpool 1-3 FC Séville

Buts : Sturridge (35e) pour Liverpool // Gameiro (46e) et Coke (64e, 70e) pour Séville.

Jamais au grand jamais, les battements du cœur de Bâle n'auront frappé si fort pour du football. L’ambiance autour en tribunes est fantastique, le rectangle vert suit la dynamique. Double championne en titre, la blanche de Séville doit dompter Liverpool comme un homme use du rouge dans une corrida : une levée vive à l’aide de la muleta, suivie d’une gestuelle caricaturale et d’une fameuse clameur populaire. Ce taureau de la Mersey, les Palanganas doivent le dompter, le provoquer, l’énerver, le fatiguer. Et quand le moment propice viendra, le punir d’une banderille aussi douloureuse que fatale. La 64e minute intervient sur le panneau bâlois. Sur un mouvement collectif impeccable entre Vicente Iborra, Éver Banega et Coke, le dernier cité croise une frappe que Simon Mignolet ne peut toucher. Liverpool pensait maîtriser les éléments après une grande première période, mais le capitaine adverse aura indiqué la voie à ses matelots. Celle de la troisième Ligue Europa consécutive. Juste énorme.

Tauromagie


Au milieu d’un Parc Saint-Jacques déchiré entre deux hordes de supporters aussi bruyantes l’une que l’autre, le FC Séville possède, à l’image du torero, l’avantage du terrain. Restée immaculée lors de sa confrontation face au FC Bâle en huitièmes de finale, la famille Emery revient en Suisse après avoir éliminé l’équipe locale. La favorite de la compétition, c’est elle. Et la pointe de sa lance, c’est Kevin Gameiro. Cependant, le moment de mater le taureau n’est pas encore venu. Loin de là. Car la bête fait marcher ses cornes. La première tentative d’Emre Can en est la preuve, mais David Soria est à la parade. Puis dans la foulée, Daniel Sturridge voit sa tête sauvée in extremis sur la ligne andalouse. Plus incisifs, les Reds obligent Daniel Carriço à jouer de la main pour parer le dribble de Roberto Firmino. Rien de mieux pour bien énerver l’animal.

Le premier quart d’heure passé, les débats se rééquilibrent quelque peu. Le torero vient jouer avec la mort, mais reste toujours en vie. Une légère bruine s’invite dans l’arène, les appuis en pâtissent. Emporté dans son élan, Sergio Escudero laisse ses compères défendre à trois. Résultat : Soria doit à nouveau s’employer devant Sturridge, toujours dans les bons tuyaux. Les crampons de Lovren glissent sur Gameiro, la première embrouille fait son apparition. Little Kévin reste dans son match, son ciseau retourné juste à côté en est la parfaite incarnation. En guise de réponse, toute la Mersey rouge se prépare à basculer dans l’ivresse, la vraie. Servi sur le côté gauche de la surface, Sturridge assène un extérieur du pied magistral dans le petit filet opposé (35e). Touché, le torero andalou frôle le pire quand Lovren voit son but refusé pour une gêne de Sturridge sur Soria. La pression, Liverpool la contrôle. Pour sûr, le sang présent sur le terrain est tout sauf bovin.

Coke en stock


De retour pour le deuxième acte, le groupe sévillan fait union face au monstre venu d’Anfield. La bête s’est calmée, il faut en profiter. Côté droit, Mariano se joue de Moreno pour adresser un centre au cordeau pour Gameiro. C’est au fond, le petit Français peut se jeter face à sa foule (46e). Les acclamations reprennent de plus belle lorsque le buteur se retrouve à nouveau devant Simon Mignolet, mais Kolo Touré intervient en toute urgence. La dynamique s’est clairement inversée, Séville a eu le temps de panser ses plaies. En face, Liverpool devient vache folle, et la maîtrise du match bascule du côté ibérique. Sur une longue touche, Steven N’Zonzi dévie le cuir pour Gameiro seul au second poteau. Sa reprise est trop centrée, et Mignolet sauve les meubles. Mais la bataille est en train de tourner, et Coke va jouer un rôle central. Par ce but déterminant pour prendre l'avantage donc, puis un doublé d'une banderille assassine, où Liverpool arrête de jouer (70e). Comme si le Minotaure était trop fatigué pour continuer à combattre, même s'il ne marchera jamais seul. Istanbul était Istanbul, Bâle sera Bâle. Les olés sont passés par là.



Par Antoine Donnarieix, au Parc Saint-Jacques
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Drole de match.Seville au bord de la rupture en 1ére mi-temps et littérallement métamorphosée en 2éme mi-temps.

Le toucher de balle de (for)ever banega, l'intelligence du "game hero" et coke qui prend toutes les lignes.

En bouquet final une marseillaise pour kevin, superbe.

Je supplie la dech de reconsidérer la situation et de le prendre à la place de gignac.

IL le mérite tellement.


PS: ferreri est probablement l'homme le plus bete du monde , à coté CJP c'est tesla.
JoséLebos Niveau : DHR
Comment tu peux partir à l'Euro sans Ben Arfa ni Gameiro sans déconner...
Benito-Bx Niveau : CFA
 //  22:44  //  Supporter de la Belgique
Note : -1
Cet arbitre...ça doit être 0-3 à la mi-temps...

Bravo à Séville néanmoins.
Anfield_Road Niveau : Ligue 1
J'aimerais rager et gueuler sur l'arbitrage mais je me rabaisserais pas à ça, le fait est qu'on a été nul en 2ème période, alors oui y'a eu des mains en première mais ça excuse pas le relâchement monstrueux, mais putain elle est passé où toute l'envie de la première période ? On a passé notre saison à complètement chier nos 2ème mi-temps et je comprends pas, vous pensez que si on peut se faire remonter 2 buts par Southampton en se relâchant Séville peut pas le faire aussi ?

Coutinho je l'adore mais il a été invisible, comme trop souvent, il est beaucoup trop inconstant et ses moments de magie finissent par plus arriver à y compenser, Moreno a encore montré pourquoi je lui fais absolument pas confiance et qu'il devrait jouer ailier, il a complètement débranché son cerveau à la mi-temps et a été ridicule en défense, Lallana comme d'habitude beaucoup d'envie mais c'est trop approximatif, au moins on pourra se concentrer sur le championnat l'an prochain et on a vu ce que ça a donné la dernière fois que c'était le cas.

Enfin, en tout cas félicitations aux Sévillans, gagner 3 EL de suite c'est magnifique et c'est mérité ( Ce qui ne m'a pas empêché d'insulter leurs familles certes ), et je comprends parfaitement que ces mains en première période sont frustrante mais faut pas se laisser aveugler par ça en 2ème ils nous ont surclassé, bravo à eux.

PS : Oui j'ai écris ça pendant le match.
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Certes deuxième mi-temps catastrophique de Liverpool, mais Séville qui gagne en jouant au handball (jamais vu autant de mains dans un match de FOOT), les Chiens Andalous se sont sûrement occupés dignement de l'oeil de l'arbitre, Bunuel apprécierait.
Plus grande honte arbitrale en coupe d'Europe depuis Ovrebo.
Sur un mouvement collectif impeccable entre Vicente Iborra, Ever Banega et Coke, le dernier cité croise une frappe que Simon Mignolet ne peut toucher.

C'était Vitolo et non iborra
Gameiro, les mecs voient qu'il a même pas la conduite de balle de Jallet et ils nous le réclament en EDF, seriously?
On va faire comme les supps de Liverpool qui viennent pourrir chaque article sur Man U dès qu'ils en ont l'occasion..

Alors ouin ouin les arbitres, ouin ouin la 2ème période, ouin ouin Coutinho et Firmino casperinhos, ouin ouin les Coupes Européennes l'année prochaine...

Merci les gars, c'était sympa. On se voit peut-être en 2018 pour l'Europe.

Bisous bisous
Feijoada e Caipi Niveau : DHR
N empêche cela confirme que cette année l EL est une très belle compétition, avec à nouveau un très beau match. Bravo à Seville et la flopé de frenchies qui y jouent.
pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
2 ième mi temps de très haute volée pour Seville!
Certes, 2 pénos oubliés pour Pool mais de 1) Si l'un avait été sifflé, l'action du deuxième n'aurait sans doute pas eu lieu.

2) Pool finit la mi temps devant malgré tout.

Ils étaient pas obligés de s'écrouler de la sorte dès le retour des vestiaires ni de prendre des petits ponts à tout va!
Pour un gourou, Klopp a un coeff finales jouées/perdues suspect.
Les supporters de Liverpool, dites vous que vous êtes là en partie grâce à un dopé, et un petit péno oublié pour Villareal au retour. Ca peut aider à relativiser. Et n'oubliez pas, YNWA.


Magnifique Séville. Magnifique Banega. Magnifique Coke. Et Mariano ce petit pont divin. Génial!
Arbitrage honteux, mais ça n'explique pas cette 2eme mi temps catastrophique de Liverpool.

Encore cette année, il y a les espagnoles et les autres. La liga est au dessus de tous les championnats européen.
Sinon c'est la première fois que je regardais un match sur W9. Le duo Balbir / Ferreri, ils sont payés pour commenter?? Mon Dieu qu'ils sont bêtes c'est affligeant
2 finales européennes, 2 défaites.
Message posté par footixIer
Les supporters de Liverpool, dites vous que vous êtes là en partie grâce à un dopé, et un petit péno oublié pour Villareal au retour. Ca peut aider à relativiser. Et n'oubliez pas, YNWA.


Magnifique Séville. Magnifique Banega. Magnifique Coke. Et Mariano ce petit pont divin. Génial!


Ahahahahaha
Le mec qui parle de dopage.
Bruleurs de graisse vs EPO, mon coeur balance....
DanielPorridge Niveau : District
il a vraiment été si impressionnant que ça le reste de la saison Gameiro pour qu'il provoque cette vague de soutien?

parce que ce soir je l'ai pas vu non plus faire le match du siècle, à part son but où son placement est certes parfait mais il pousse la balle dans le but vide, il se fait manger par lovren et touré (au choix) et rate les 3/4 de ce qu'il tente le reste du match
pas de mentions des pénos oublié ni que d'après les regles (une deviation ne compte pas comme une passe en retrait) le 3e but est hors jeu, merci les gars je savais que j pouvais compter sur vous pour parler de ce dont les autres ne parlent pas !
 //  22:48  //  Amoureux de la Bolivie
Coutinho et Firmino transparent ça te fous en l'air l'animation offensive des Reds
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
3k 147