Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 23 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 5e journée
  3. // La Corogne/FC Séville (0-2)

Séville grimpe sur le podium

En allant s’imposer à La Corogne (2-0), suite à un très beau match, le FC Séville a pris la troisième place de la Liga. Jesús Navas a encore été impressionnant.

Modififié
La Corogne 0-2 FC Séville
Buts : Negredo (75e) et Rakitić (85e) pour Séville

Depor-Séville, c’est un petit clasico de la Liga. Deux Européens convaincus des années 2000, à la recherche d’un retour vers les hauteurs de la Liga et l’euphorie des compétitions continentales. À court terme pour les Andalous, à moyen terme pour les Galiciens. Avant ce duel au Riazor, les deux étaient invaincus en ce début de saison. Au terme d’un match rythmé et plaisant, Séville s’impose assez logiquement grâce à deux buts en fin de match (2-0).

Valerón, la classe

Sans surprise, Michel reconduit le onze de départ qui a tapé le Real Madrid la semaine dernière. Dans son antre, c’est La Corogne qui attaque plus fort. Deux subtiles touches de balle de ce génie de Valerón offrent au Depor la première occase du match, que Bruno Gama ne conclut pas. Le match est équilibré et d’un bon niveau technique. Plus vertical et mieux garni offensivement, Séville s’approche plus facilement de la surface adverse, mais Medel négocie mal deux bonnes situations. Jesús Navas, toujours aussi efficace dans son couloir droit, envoie, lui, une demi-volée sur le poteau d’Aranzubia tellement puissante qu’elle termine en touche pour La Corogne. Aguilar lui répond par une lourde frappe aux 25 mètres qui caresse aussi le montant de Palop. Ça va d’un but à l’autre, ça frappe dans tous les sens. Et puis Valerón, bordel. Tous ses ballons sont un délice, justes, précis et dangereux. C’est la pause, sur ce genre de bon 0-0.

Navas, le plus de Séville

Le match repart sur le même schéma, le Depor attaque sans retenue et Séville contre-attaque. Navas met une terrible accélération sur l’aile gauche, faisant sentir à Manuel Pablo le poids des années, et offre un caviar à Negredo, que l’international espagnol foire lamentablement avec une passe dégueulasse pour Medel. L’attaquant sévillan n’y est pas du tout, il perd tous ses ballons et fait preuve d’une étonnante nonchalance. Les allers-retours sont incessants, les deux équipes veulent la victoire et laissent d’énormes espaces au milieu. Dans ces conditions, la vitesse de Navas est un supplice pour la défense galicienne, mais la finition andalouse laisse à désirer. La Corogne finit par craquer, sur une nouvelle combinaison Navas-Cicinho dans le couloir droit. Le Brésilien centre pour Negredo, qui pousse au fond et fait oublier tout le reste de son match (1-0, 75e). Les locaux tentent le tout pour le tout mais les jambes sont lourdes et les têtes n’y sont plus trop. Séville en profite pour doubler la mise sur un but gag, un dégagement d’Aranzubia contré par Rakitić (2-0, 85e). Trois points qui offrent à Séville le podium de la Liga.

Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 2 heures Le duo Berlusconi-Galliani débarque à Monza 16
Partenaires
Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi
Hier à 16:36 Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti 1