En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 5e journée
  3. // La Corogne/FC Séville (0-2)

Séville grimpe sur le podium

En allant s’imposer à La Corogne (2-0), suite à un très beau match, le FC Séville a pris la troisième place de la Liga. Jesús Navas a encore été impressionnant.

Modififié
La Corogne 0-2 FC Séville
Buts : Negredo (75e) et Rakitić (85e) pour Séville

Depor-Séville, c’est un petit clasico de la Liga. Deux Européens convaincus des années 2000, à la recherche d’un retour vers les hauteurs de la Liga et l’euphorie des compétitions continentales. À court terme pour les Andalous, à moyen terme pour les Galiciens. Avant ce duel au Riazor, les deux étaient invaincus en ce début de saison. Au terme d’un match rythmé et plaisant, Séville s’impose assez logiquement grâce à deux buts en fin de match (2-0).

Valerón, la classe

Sans surprise, Michel reconduit le onze de départ qui a tapé le Real Madrid la semaine dernière. Dans son antre, c’est La Corogne qui attaque plus fort. Deux subtiles touches de balle de ce génie de Valerón offrent au Depor la première occase du match, que Bruno Gama ne conclut pas. Le match est équilibré et d’un bon niveau technique. Plus vertical et mieux garni offensivement, Séville s’approche plus facilement de la surface adverse, mais Medel négocie mal deux bonnes situations. Jesús Navas, toujours aussi efficace dans son couloir droit, envoie, lui, une demi-volée sur le poteau d’Aranzubia tellement puissante qu’elle termine en touche pour La Corogne. Aguilar lui répond par une lourde frappe aux 25 mètres qui caresse aussi le montant de Palop. Ça va d’un but à l’autre, ça frappe dans tous les sens. Et puis Valerón, bordel. Tous ses ballons sont un délice, justes, précis et dangereux. C’est la pause, sur ce genre de bon 0-0.

Navas, le plus de Séville

Le match repart sur le même schéma, le Depor attaque sans retenue et Séville contre-attaque. Navas met une terrible accélération sur l’aile gauche, faisant sentir à Manuel Pablo le poids des années, et offre un caviar à Negredo, que l’international espagnol foire lamentablement avec une passe dégueulasse pour Medel. L’attaquant sévillan n’y est pas du tout, il perd tous ses ballons et fait preuve d’une étonnante nonchalance. Les allers-retours sont incessants, les deux équipes veulent la victoire et laissent d’énormes espaces au milieu. Dans ces conditions, la vitesse de Navas est un supplice pour la défense galicienne, mais la finition andalouse laisse à désirer. La Corogne finit par craquer, sur une nouvelle combinaison Navas-Cicinho dans le couloir droit. Le Brésilien centre pour Negredo, qui pousse au fond et fait oublier tout le reste de son match (1-0, 75e). Les locaux tentent le tout pour le tout mais les jambes sont lourdes et les têtes n’y sont plus trop. Séville en profite pour doubler la mise sur un but gag, un dégagement d’Aranzubia contré par Rakitić (2-0, 85e). Trois points qui offrent à Séville le podium de la Liga.

Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:44 414€ à gagner avec Barça & Bayern Hier à 12:44 BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Chelsea - Barcelone 1
Hier à 12:46 160 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions !
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 09:45 Le derby de Bahia se termine avec dix expulsés 14 Hier à 08:00 Un supporter met le feu tout seul en D8 anglaise 9 dimanche 18 février Tony Chapron est en arrêt maladie 47 dimanche 18 février Des supporters uruguayens créent un chant sur l'air de Bella Ciao 25 dimanche 18 février Un entraîneur espagnol s'énerve en conférence de presse 9