Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Séville-Atlético de Madrid (1-0)

Séville fait tomber l'Atlético

Le FC Séville est leader provisoire de la Liga ! Au terme d'un match d'une grande qualité tactique et technique, les Andalous ont battu l'Atlético à domicile grâce à un but de Steven N'Zonzi. C'est la première défaite de la saison concédée par les Colchoneros.

Modififié

FC Séville 1-0 Atlético de Madrid

But : N'Zonzi (73e)

Un match de patron. Il n'a jamais été convoqué par Didier Deschamps, est resté plusieurs années un joueur méconnu à Blackburn, puis Stoke, mais Steven N'Zonzi commence à sérieusement cartonner la Liga. Homme de base du collectif de Jorge Sampaoli depuis le début de saison (huit titularisations en neuf matchs, à chaque fois il a joué les 90 minutes), le Français est l'homme qui a délivré le FC Séville à vingt minutes du terme contre l'Atlético. Mais ce n'est pas tout, loin de là. Avant ce but - un modèle de sang-froid et de lucidité pour un milieu de terrain -, il a impressionné par sa moisson de ballons récupérés dans l'entrejeu. Grâce à lui et une prestation d'ensemble ultra séduisante, l'équipe sévillane se retrouve provisoirement leader du championnat espagnol.

Bataille tactique, Gameiro hué


En début de semaine, Séville s’est imposé à Zagreb, l’Atlético à Rostov. Pour ce choc de la neuvième journée de Liga, Jorge Sampaoli et Diego Simeone reconduisent le même onze qui leur a permis de ramener la même victoire étriquée (0-1) de leur déplacement en Ligue des champions. Le 3-4-3 du vainqueur de la Copa América 2015 fait face au 4-4-2 classique d’El Cholo. Ça donne une vraie bataille tactique aussi plaisante que disputée. Les Andalous mettent le pied sur le ballon, se procurent des occasions. Steven N'Zonzi place une tête cadrée (14e) – dans les bras d’Oblak –, puis dévisse une demi-volée (21e). En face, l’Atlético se procure la meilleure occasion de la première période : en position idéale dans la surface, Ángel Correa envoie une frappe de l’extérieur hors du cadre. À l’origine, une déviation de la tête bien sentie de Kevin Gameiro, qui remporte tous ses duels face à Adil Rami. Sifflé dès la composition des équipes, Gameiro est véritablement hué par le stade Sánchez Pizjuán lorsqu'il cède sa place à Fernando Torres à l'heure de jeu. Celui qui a passé trois ans au FC Séville aurait pu ouvrir la marque en tout début de match, si Sergio Rico n'avait pas fermé les jambes.

Nasri trouve le poteau, Koke expulsé


Équilibrée, la partie tourne clairement à l’avantage des Sevillistas en début de seconde période. Samir Nasri combine devant la zone de vérité adverse, feinte la frappe et conclut par un tir qui s’écrase sur le poteau (49e). Le mouvement collectif était magnifique. Dans la foulée, il faut un arrêt réflexe impressionnant de Jan Oblak pour sauver l'Atlético. Sur un centre de Mario, Vitolo reprend à bout portant, mais bute à nouveau sur le gardien slovène (51e). La délivrance vient de N'Zonzi, lancé en profondeur par Vietto, qui résiste au retour de Gabi et Savić. À un quart d'heure du terme, Koke reçoit un deuxième carton jaune logique pour un tacle trop appuyé (77e). Malgré tout, les Colchoneros ont une dernière chance d'égaliser par Diego Godín. Sans succès. Trempé par l'averse qui s'est abattue tout au long du match, Jorge Sampaoli exulte. En attendant le match du Real contre l'Athletic Bilbao, le FC Séville fait un très beau leader.


  • Résultats et classement de Liga
    Retrouvez toute l'actualité de la Liga

    Par Florian Lefèvre
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 6 heures Zlatan confirme qu'il reste en MLS 16
    Partenaires
    Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur