Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Séville-Gijón (0-0)

Séville fait du surplace

Modififié

FC Séville 0-0 Sporting Gijón



Lez zones techniques réservées aux entraîneurs sont trop petites pour les cent pas de Jorge Sampaoli. Son équipe vient d’enchaîner un quatrième match sans victoire, et est reléguée à la quatrième place après la victoire de l’Atlético de Madrid samedi.

Le soleil tape sur la pelouse de Ramon Sánchez-Pizjuán au coup d’envoi, un peu moins dans le jeu des Sévillans. Dominatrice, mais peu dangereuse, la team Nasri n'arrive pas à inquiéter Gijón. Des frappes qui ratent le cadre, d’autres sans grand danger pour les gants d’Iván Cuellar, l’attaque sévillane est tendre comme un chamallow. Cette inefficacité andalouse donne espoir à Gijón qui parvient par à-coups à pénétrer dans la surface adverse, mais sans plus de résultat.

La pause s'impose. À l’heure de jeu, le coach argentin tente un coup en remplaçant Ben Yedder et Kranevitter par Jovetić et Iborra. Coaching qui a le mérite de réveiller son équipe, sans pour autant parvenir à concrétiser. Ni la tête d’Iborra (70e), ni les tirs de Jovetić (88e) et Vietto (92e) n’atterrissent dans les filets.


Avec ce match nul à domicile face à un relégable, les Sévillans ne se mettent pas dans les meilleures conditions pour leur périple en terres catalanes, face au Barça mercredi prochain. MA
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article