1. //
  2. // 1/2 finales retour
  3. // Fiorentina/FC Séville (0-2)

Séville défendra bien sa couronne

Facile vainqueur d'une Fiorentina condamnée à une mission impossible, Séville se qualifie pour une deuxième finale de Ligue Europa consécutive (2-0). À défaut de suspense, il y aura eu du spectacle. Et c'est bien là l'essentiel.

Modififié
7 21

Fiorentina - FC Séville
(0-2)

C. Bacca (23'), D. Carriço (27') pour FC Séville.


Sur le cadran du stade Artemio Franchi, la 23e minute marque un temps d'arrêt dans la rencontre entre la Fiorentina et le FC Séville. En ballottage favorable pour se qualifier, les Andalous souhaitent simplement marquer un but en premier, histoire d'éviter tout suspense. Sur le côté droit de la surface florentine, Éver Banega temporise, mais écrase trop son centre sur coup franc. Surpris par ce raté peu fréquent quand on connaît le bonhomme, les acteurs ne parviennent pas à maîtriser la gonfle. Et si le ballon passe entre une forêt de jambes, Carlos Bacca sent, lui, le coup venir. D'un contrôle peu académique dans les six mètres, suivi d'une frappe à bout portant, le Colombien donne ce fameux but à l'escouade d'Unai Emery, tout fier de voir les opérations suivre leur cours de la meilleure des façons. Viva la vida.

La momie Basanta


En démarrant la rencontre, force est de constater que les intentions sévillanes sont beaucoup moins offensives qu'au match aller. Aleix Vidal retrouve son poste de milieu offensif droit, tandis que Coke récupère une place de titulaire en même temps que son brassard de capitaine. Lors du toss arbitral, l'arrière latéral sert la pince de l'ancien du Betis Séville, Joaquín, avec un regard fixe. Leur duel sur le terrain promet d'être intense. Sans se livrer, les Palanganas obtiennent les premières bribes d'action sur la cage de Neto. Revancharde, la Fiorentina espère faire rapidement sauter la banque espagnole, mais la seule chose qui sautera au bout d'un quart d'heure, c'est l'arcade sourcilière de José María Basanta suite à un contact rugueux avec Carlos Bacca. Dès lors, la Viola met les bouchées doubles, et d'une tête piquée puissante, Gonzalo Rodriguez oblige Sergio Rico à une parade de volleyeur sur sa ligne. Avec cette action chaude, les Toscans se mettent à croire à une folie digne des grandes soirées européennes. Mais de folie, il n'y aura pas. Après l'ouverture du score de Bacca, Daniel Carriço aggrave la marque de près à la suite d'une combinaison sur coup de pied arrêté, bien aidé par Basanta, bandé à la tête, mais peu inspiré (28e). 2-0, la messe est dite, Séville peut déjà préparer ses bagages pour Varsovie. Pour la Fio, l'objectif est désormais plus rationnel : éviter la correction.

Le coco Rico


Au milieu de terrain, David Pizarro est le seul gigliato à surnager dans cet océan de mélancolie. D'une frappe lointaine, le lutin oblige Rico à user de ses poings serrés pour boxer en corner. La suite ? Une succession d'actions avec du panache, comme sur cette nouvelle frappe de Coke, au-dessus. Mais toujours rien à signaler chez Florence. Au moment où l'arbitre donne le coup d'envoi de la seconde période, l'ambiance est digne d'une bibliothèque municipale un lundi matin. Et si pendant la pause, les Florentins ont probablement tenté de donner vie à la statue de Gabriel Batistuta à l'entrée du stade, les hommes de Vincenzo Montella reviennent sur le pré avec l'intention de repartir sur un bon rythme. Sur une percée venue de la droite, Mohamed Salah, d'abord, puis Josip Iličić, en seconde lame, tentent leur chance. Rien n'y fait, Rico est impassable. Avec envie, la Fio cherchera pendant tout le second acte à marquer ne serait-ce qu'un but. La plus belle opportunité sera vendangée par Iličić, d'un penalty frappé sans conviction dans les nuages. Avant de rencontrer Séville en demi-finale de la compétition, les Transalpins avaient marqué dans chaque match disputé. Florence ressort de cette double confrontation avec un 5-0 en score cumulé.


Par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aller-Retour maîtrisé, victoire à l'Expérience. Pour gagner faut marquer des buts ... Et c'est ce qui a manqué à la Fio même si honnêtement entre les deux équipes y'a pas photo.
pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
2 C3 d'affilée c'est deja arrivé?
4ème finale d'Europa League en moins de 10 ans et la possibilité de gagner un 4ème titre Européen !
Le projet Sevillan, c'est vraiment du solide, et ce malgré les entraineurs qui se suivent.

Ever Banega et Carlos Bacca les tauliers et Trémoulinas en mode football caviar, il doit jouir intérieurement.

Chapeau bas messieurs ! Mbia bientôt titré ? Sa tête ne passera plus les portes de France et d'Afrique.
Lepetitprince Niveau : DHR
Message posté par pierre ménès 2.0
2 C3 d'affilée c'est deja arrivé?


Seville l'a déjà fait.
Message posté par pierre ménès 2.0
2 C3 d'affilée c'est deja arrivé?


Affirmatif ! Avec ce même FC Séville en prime !! (2006-2007)
Cette réussite qu'a Séville sur la confrontation aller-retour c'est dingue !
Ils vont jusqu'à rater un penalty, le sort ne voulait clairement pas de cette fio en finale.
Tant mieux pour les espagnoles.


Sinon je suis content que le dnipro soit qualifié ça fait équipe surprise.
pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
Note : 1
Message posté par Cervantès


Affirmatif ! Avec ce même FC Séville en prime !! (2006-2007)


Oh putain ouais j'avais oublié!!La bande à Kanouté!!
Bah ils vont remettre les couverts!
Grosse équipe en 2006 avec Kanoute Fabiano devant, Jésus Navas, Diego Capel Renato et Poulsen au milieu, Escude Javi Navarro Dani Alves Palop ... Magnifique equipe
Ahmed-Gooner Niveau : National
Note : 1
Message posté par HeMZeD
Grosse équipe en 2006 avec Kanoute Fabiano devant, Jésus Navas, Diego Capel Renato et Poulsen au milieu, Escude Javi Navarro Dani Alves Palop ... Magnifique equipe


Et le regretté Antonio Puerta.
Exactement ... Buteur du seum but en demi contre Schalke
Rudi Roussfion Niveau : District
Seville : peut-être 4 C3 en 10 ans
Le football français : 2 victoires en 157 finales de coupes d'Europe depuis 1958
Johanromabatimessi Niveau : Loisir
Quelle equipe de chevres cette fio, y a que Salah qui tiens la route. Aucun honneur, leurs seconde mi temps démontre qu'il n'ont rien dans le ventre.

Le peno du slovene a la je m'en bas les couilles, mérite des claques dans la gueule.
harry plotteur Niveau : DHR
ça ressemble donc à ça une double pénétration aller-retour?
Message posté par Rudi Roussfion
Seville : peut-être 4 C3 en 10 ans
Le football français : 2 victoires en 157 finales de coupes d'Europe depuis 1958


Peut être 4 C3 en 10 pour Séville, peut être 4 C1 en 10 ans pour le Barça.

Pas mal les espadrilles, sans oublié les 2 C3 de l'Atlético en 2010 et 2012 et celui du Real en C1 l'an passé.
Pour en rajouter une couche sur le Séville FC et l'Atletico, ces 2 équipes ont été relégué en 2e division en même temps lors de la saison 1999-2000 ...
(en passant, je comprendrais jamais l'éternelle naïveté des clubs français en coupe d'europe. A un moment donné il faudrait quand même qu'ils évoluent mentalement ...)

Et le Real Madrid aussi a gagné 2 fois la C3, époque Butragueño et Míchel, en 85 et 86.
Pas du tout aimé ce match, Séville m'a fait pensé à Chelsea, grosse maîtrise mais aucune envie d'aller marquer, dommage pour le spectacle, ça donne un match très frustrant à l'arrivée, avec une équipe incapable de mettre un ballon au fond des filets.
Quand t'es à 5-0 sur les deux rencontres au bout de 20 min tu t'attends à quoi ? A part attendre la fin du match ...
Message posté par HeMZeD
Aller-Retour maîtrisé, victoire à l'Expérience. Pour gagner faut marquer des buts ... Et c'est ce qui a manqué à la Fio même si honnêtement entre les deux équipes y'a pas photo.



Clairement.
La Fio c'est joli, ça joue, mais c'est naïf et ça manque beaucoup d'efficacité.
Séville c'est solide, c'est efficace (la plupart du temps), et ça envoie du jeu (pas trop hier mais bon... 5-0, c'était plié, et ils peuvent encore finir 4ème en championnat).
nich nich nakhe Niveau : CFA2
Message posté par Rudi Roussfion
Seville : peut-être 4 C3 en 10 ans
Le football français : 2 victoires en 157 finales de coupes d'Europe depuis 1958


hhhhhhh t c*n hhhhhhh
nich nich nakhe Niveau : CFA2
Message posté par Johanromabatimessi
Quelle equipe de chevres cette fio, y a que Salah qui tiens la route. Aucun honneur, leurs seconde mi temps démontre qu'il n'ont rien dans le ventre.

Le peno du slovene a la je m'en bas les couilles, mérite des claques dans la gueule.


Pas d'accord, Montella jeune entraîneur a rendu cette équipe pas mal jolie à regarder. Bon c pas la fio de batistuta mais bon il y a du mérite.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
7 21