En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Atlético-Betis (1-0)

Service minimum pour l'Atlético

Sans convaincre, l'Atlético de Madrid s'est contenté de gérer après une ouverture du score rapide de Nicolás Gaitán. Une victoire courte, mais une victoire quand même, qui met la pression sur le FC Séville. De son côté, le Betis n'a pas démérité.

Modififié

Atlético de Madrid 1-0 Betis Séville

But : Gaitán (8e) pour l’Atlético

Un parcage plein et des drapeaux verts qui fouettent l’air madrilène sous la banderole « Espíritu de Campeón » ( « Mentalité de champion » ). Les supporters du Betis en déplacement à Vicente-Calderón avaient à cœur de marquer le coup, pour la dernière fois avant le déménagement de l’Atlético dans une arène plus moderne, le Wanda Metropolitano, à partir de la saison prochaine. Vicente-Calderón, c’est la deuxième maison des Verdiblancos : là où les Andalous ont soulevé les deux Coupes du Roi qui ornent leur palmarès, en 1977 et 2005. Mais pas sûr qu'ils se remémoreront ce « jubilé » , qui a vu l'Atlético s'imposer pour la dixième fois de la saison en Liga, et pour la troisième fois sur le score de 1-0.

Un but d'entrée, mais pas beaucoup plus


Quatre jours après une défaite à domicile en Coupe contre Las Palmas (2-3), sans conséquence puisque les Colchoneros avaient fait le boulot à l’aller, l’Atlético a l’occasion d’engranger les points pour combler le trou avec le FC Séville. Rapidement, Nicolás Gaitán met les Madrilènes dans le sens de la marche. L’Argentin profite d’un centre en retrait de Saúl Ñíguez dévié par le défenseur Ryan Donk, pour la mettre au fond au deuxième poteau. Le début d’une raclée, dans la lignée du 5-1 infligé aux joueurs du Betis au printemps dernier ? Au contraire, les joueurs de l’Atlético ne se procureront plus d’occasion avant la pause, si ce n’est cette déviation de Godín pour Antoine Griezmann dans la surface, juste après le but.

Le Betis tient tête, sans se montrer dangereux


Le Betis fait mieux que tenir tête à son hôte, et Jonas Martin n’est pas loin d’égaliser avant la mi-temps, à la conclusion d’un mouvement collectif à quatre dans la surface, mais Ángel Moyá, la doublure de Jan Oblak, s’interpose. Pas mieux en seconde période où les occasions se font rares. Il y a quand même ce face-à-face entre Yannick Ferreira Carrasco et Antonio Adán : sur un caviar de Griezmann, le Belge se retrouve seul dans la surface, mais tire droit sur le portier. Finalement, s'il fait jeu égal avec son adversaire, le Betis peine à être dangereux et ce dernier coup franc brossé de Joaquín au bout du temps additionnel ne trouvera personne. 1-0 pour l'Atlético, un succès étriqué qui suffit aux Colchoneros pour revenir à deux petites longueurs d'un autre club andalou, le FC Séville, qui reçoit le Real Madrid dimanche soir.


  • Résultats et classement de Liga
    Retrouvez toute l'actualité de la Liga

    Par Florian Lefèvre
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 4 heures La double fracture de McCarthy 2 il y a 5 heures Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 il y a 5 heures Un gardien espagnol marque de 60 mètres 5
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4