1. //
  2. // 38e journée

Serie A : Quatre équipes pour une place en Europe

Torino, Parme, Milan AC et Hellas Vérone : à 90 minutes du terme de la Serie A, ils sont quatre à pouvoir encore espérer se qualifier pour le tour préliminaire de l'Europa League. Problème, il n'y a qu'une seule place disponible. Alors, battez-vous.

Modififié
6 4

Torino, 56 points


Le Torino était à 20 minutes du bonheur. Et puis, un pénalty concédé pour une énorme faute dans la surface a tout remis en cause. Cassano l'a loupé, mais Biabiany a suivi. Le Toro ne s'en remettra pas. 1-1, score final, entre Turinois et Parmesans. L'équipe de Ventura manque sa première balle de match pour l'Europe. Si Parme n'avait pas égalisé, et que le Torino s'était donc imposé 1-0, les Turinois auraient validé mathématiquement leur billet pour le tour préliminaire de la C3. Mais non, il va falloir aller le chercher lors de la dernière journée, et pas n'importe où. À Florence, sur la pelouse de la Fiorentina. Une chose est claire : Ventura et ses hommes ont leur destin entre les mains. Une victoire, et la qualif' est pour eux. Un nul peut aussi les qualifier, à condition que Parme ne s'impose pas à domicile face à Livourne, déjà relégué, et que Milan ne s'impose pas par plus de trois buts d'écart. Alors, une victoire à Florence est-elle vraiment envisageable ? Si l'on en croit certains facteurs, oui. D'une, la Fiorentina est déjà en vacances. Elle est assurée de terminer 4e, et a perdu sa finale de Coupe d'Italie. De deux, les Florentins ont, cette saison, été très mauvais à domicile : seulement 6 points pris sur les sept derniers matchs à l'Artemio Franchi. Une moyenne de relégable. Mais pour le Toro, un gros coup dur : l'absence de Ciro Immobile, meilleur buteur de Serie A. Buteur dimanche dernier face à Parme, le joueur, retenu dans la pré-liste de Prandelli, a ensuite reçu deux cartons jaunes. Expulsé, il est donc suspendu pour cette dernière journée. Tous les espoirs turinois piémontais donc sur Alessio Cerci, chassé il y a deux ans… de la Fiorentina. La boucle serait bouclée.
Probabilité d'arriver sixième : 35%

Parme, 55 points


Parme doit une fière chandelle à Jonathan Biabiany. Si le Français n'avait pas été là pour pousser au fond des filets ce péno raté par Cassano, Parme serait déjà en grandes vacances, sans Europe. Mais grâce à lui, les Parmesans sont toujours en course, et sont même désormais les favoris dans la course à la 6e place. De fait, si les joueurs de Donadoni n'ont pas leur destin en main, ils semblent en tout cas les mieux placés pour s'emparer au finish du dernier billet. Pour se qualifier, ce n'est pas compliqué : il faut s'imposer à domicile face à Livourne, déjà assuré d'évoluer la saison prochaine en Serie B, et espérer, dans le même temps, que le Torino ne gagne pas à Florence, ce qui est loin d'être impensable. Autre cas de figure qui qualifierait les Parmesans : un nul à domicile contre Livourne conjugué à une défaite du Torino à Florence. Ainsi, les deux équipes se retrouveraient à égalité (56 points), mais c'est Parme qui empocherait la mise grâce à des confrontations directes favorables (3-1 à l'aller, 1-1 au retour). Parme a donc toutes les chances de croire à un retour en Europe. Un retour attendu depuis près de 10 ans… La dernière épopée parmesane en Coupe d'Europe remonte à la saison 2004-05. Cette année-là, le vainqueur des C3 1995 et 1999 s'inclinait en demi-finale de Coupe UEFA face au CSKA Moscou, futur vainqueur de la compétition. Une autre époque.
Probabilité d'arriver sixième : 40%

Milan, 54 points


Ah, Milan. Tout, ou presque, a déjà été dit sur ce Milan AC. Un Milan qui, malgré les critiques et les railleries, est toujours en course pour une qualification européenne à 90 minutes du terme de la Serie A. Alors, certes, ce sera compliqué. Milan, pour cette dernière journée, reçoit à San Siro Sassuolo, qui a déjà assuré son maintien la semaine dernière. Une victoire est donc largement à la portée des Rossoneri, même si le match aller (victoire 4-3 de Sassuolo) a prouvé que rien n'était prévisible avec cette équipe. Non, ce qui est plus compliqué, c'est que Milan doit, dans le même temps, espérer des contre-performances de Parme et du Torino. Une contre-performance, pourquoi pas, mais deux, cela semble vraiment difficile, voire impossible. Et Milan n'a même pas l'avantage des confrontations directes face à ces deux équipes… En même temps, il semblerait presque normal de ne pas se qualifier pour la Coupe d'Europe lorsque l'on a perdu 35% de ses matchs cette saison. La dernière défaite des Milanisti est d'ailleurs symbolique de cette saison : Milan menait 1-0 sur la pelouse de l'Atalanta, face à une équipe qui, là aussi, n'avait plus rien à jouer. L'équipe de Seedorf s'est fait rattraper (1-1), a frappé un poteau par Balotelli, et a encaissé un deuxième but (venu d'ailleurs) à la 95e minute. Manque de chance, de concentration, d'abnégation. Un pot-pourri de tout ce qui a manqué aux Milanais cette saison.
Probabilité d'arriver sixième : 15%

Hellas Vérone, 54 points


C'est peut-être l'équipe qui peut nourrir le plus de regrets. De fait, les deux dernières journées de championnat ont fait beaucoup de mal à l'équipe de Mandorlini. Lors du 36e tour, les Veronesi sont sur le point de s'imposer sur la pelouse de la Lazio, lors d'une confrontation directe pour l'Europe. Mais dans les arrêts de jeu, l'arbitre décrète un péno pour les Romains, qui reviennent ainsi à 3-3. 2 points de perdus pour le Hellas. La semaine suivante, rebelote. Le Hellas mène 2-0 à domicile contre une Udinese qui n'a plus rien à jouer, encaisse un but magnifique de Di Natale et, dans les arrêts de jeu, est rejoint au score. 2 points de perdus. 2 et 2 qui font 4. Ajoutez donc 4 points au Hellas, et vous obtenez une équipe qui serait solidement 6e, et qui aurait surtout sa destinée entre les mains. Là, le Hellas n'a, hélas, plus grand-chose entre les mains. Il lui faudrait un miracle pour se qualifier. Les joueurs de Vérone doivent s'imposer sur la pelouse du Napoli (à la limite, pourquoi pas, puisque Naples n'a plus rien à jouer), et espérer dans le même temps des défaites du Torino à Florence (possible) et une contre-performance de Parme, à domicile, contre Livourne (très peu probable). Dommage. On aurait rêvé de voir Luca Toni aller planter quelques pions en Europa League. À défaut de le voir en planter au Brésil.
Probabilité d'arriver sixième : 10%



Par Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Je ne souhaite même pas que Milan se qualifie pour l'Europa ligue.

Autant commencer un nouveau projet et une nouvelle ère avec de nouveaux joueurs.
Pour l'entraineur, je ne sais pas trop quoi en penser.

Bon, ça fait beaucoup de nouveauté mais là je crois que c'est une obligation.
Luis75
Supporters Milanais, un grand club ne meurs jamais. Milan reviendra fort!

Finale LDC 2017 : Liverpool - Milan

*Bave*
Message posté par Luis75
Supporters Milanais, un grand club ne meurs jamais. Milan reviendra fort!

Finale LDC 2017 : Liverpool - Milan

*Bave*


A jamais les premiers, ls poteaux carres etc...ok sauf que la on parle de l equipe qui a perdu toute identite Milannaise.
A la rigueur, uue mauvaise saison peut arrive, mais la c est comme pour Marseille.
Une equipe compose de joueur qui en ont rien a cirer du maillot.
Et pour Milan, on tombe encore plus bas avec des joueurs, y a 20 ans, auraient meme pas eu leurs places en equipe reserve.
Faut un aveugle sourd muet et tetu pour supporter cette equipe du Milan.
Quel qu'il soit, j'espère que le club qui finira à cette sixième place aura bien compris la leçon de la C3 de cette année : on peut la gagner même en partant du tour préliminaire.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
6 4