Sergio Rodríguez est un joueur de football professionnel né le 07/09/1992 à Sevilla, Andalousie. Il appartient actuellement à l'équipe de Lugo.
Sergio Rodríguez
Andalousie / Espagne
22 ans
Né le 07/09/1992 à Sevilla (Andalousie)
Joueur

Statistiques de Sergio Rodríguez

Palmarès

Titres

Débuts
2008/2009, Betis Séville (Espagne, Segunda B Grupo I)

Carrière de Sergio Rodríguez

Saison
 
Club
Div.
Championnat
Champ.
Matchs
M.
Buts
B.
Europe
Eur.
Matchs
M.
Buts
B.
Sélection
Sel.
Matchs
M.
Buts
B.
Lugo
2013/14
 
Lugo
Liga Adelante 
11 
1 
Betis Séville
2013/14
 
Betis Séville
 
  Betis Sévil
2012/13
Liga BBVA 
  Betis Séville
2011/12
Liga BBVA 
  Betis Sévil
2010/11
Liga Adelante 
Betis Séville
2009/10
 
Betis Séville
Segunda B Grupo I 
2008/09
 
Betis Séville
Segunda B Grupo I 

Articles sur Sergio Rodríguez

Séville défendra bien sa couronne

Ligue Europa - 1/2 finales retour - Fiorentina/FC Séville (0-2)

Séville défendra bien sa couronne

Facile vainqueur d'une Fiorentina condamnée à une mission impossible, Séville se qualifie pour une deuxième finale de Ligue Europa consécutive (2-0). À défaut de suspense, il y aura eu du spectacle. Et c'est bien là l'essentiel. 21
La Juventus s'offre Berlin

Ligue des champions - 1/2 finales retour - Real Madrid/Juventus (1-1)

La Juventus s'offre Berlin

Un temps qualifié grâce à un penalty de Cristiano Ronaldo, le Real Madrid ne pourra défendre sa couronne à Berlin. La faute au but de son ancien protégé, Álvaro Morata, qui permet à la Vieille Dame de croire à une troisième coupe aux grandes oreilles. 247
Sturaro, un nouveau Gattuso ?

Ligue des champions - 1/2 finales retour - Real Madrid/Juventus

Sturaro, un nouveau Gattuso ?

Beaucoup lui prédisaient banquette à la Juve, et ça semblait justifié au vu de la concurrence et de son manque d'expérience. Pourtant, lors du match aller face au Real, Stefano Sturaro a prouvé qu'il avait tout d'un grand. Et même d'un tout petit… 19
Sergio Ramos se défend

Ligue des champions - 1/2 finales aller - Juventus/Real Madrid (2-1)

Sergio Ramos se défend

Sergio Ramos, devenu milieu de terrain aux yeux de Carlo Ancelotti, a été très critiqué en Espagne suite à son match face à la Juventus. Ses incessants longs ballons et ses quatre fautes ont témoig ... 15
Les leçons tactiques de Juventus-Real Madrid

Ligue des champions - 1/2 finales aller - Juventus/Real Madrid (2-1)

Les leçons tactiques de Juventus-Real Madrid

À la suite de cette bataille tactique italienne entre Allegri et Ancelotti, c'est le moins expérimenté des deux qui se retrouve en position favorable avant le match retour.
51
Scarface est de retour

Ligue des champions - 1/2 finale aller - Juventus/Real - Notes

Scarface est de retour

Balafré, moche, petit, trapu, Carlos Tévez emmerde la mode, mais regarde la Ligue des champions dans les yeux. Un Real perdu, à l'image de Sergio Ramos qui n'a jamais réussi à faire du sous-Modrić dans l'entrejeu. Chez la Vieille Dame, Buffon, Chiellini et Morata avaient la flèche rouge. Et ça se voyait. 89
Falcao, du paradis à l'enfer

Angleterre - Premier League - Manchester United - Billet d'humeur

Falcao, du paradis à l'enfer

Considéré par beaucoup comme le buteur le plus convoité au monde à l'Atlético Madrid, Radamel Falcao est aujourd'hui remplaçant de luxe à Man United, le tout dans un anonymat pour le moins inquiétant. 25
Les gros au rendez-vous, Séville grappille

Espagne - Liga - Ce qu'il faut retenir de la 34e journée

Les gros au rendez-vous, Séville grappille

Sans-faute pour les trois premiers de la classe en Liga, qui se sont tous imposés en ce milieu de semaine. Un constat qui ne s'applique pas à Valence, malmené à Vallecas, et qui voit le FC Séville recoller à ses basques. En queue de peloton, Elche et Levante se refont la cerise. 11
Le Real, une victoire en faux-semblant

Espagne - Liga - 33e journée - Celta Vigo/Real Madrid (2-4)

Le Real, une victoire en faux-semblant

Les Merengues se sont fait peur, mais ils ont assuré l'essentiel. Car, largement dominés par un Celta de Vigo toujours aussi joueur et plaisant, ils ont longtemps galéré avant de profiter de la forme étincelante de Chicharito. Suffisant pour rester au contact du leader barcelonais. 49