1. //
  2. // Finale
  3. // Atlético Madrid/Real Madrid

Sergio Ramos, l’étalon andalou

Sergio Ramos a deux facettes. Meilleur central mondial, qui plus est ultra offensif, pour les uns, défenseur râleur et sanguin pour les autres, il est actuellement dans une forme resplendissante. Retour sur ses terres pour revenir sur le cas Ramos.

Modififié
2 43
Un doublé face au Bayern Munich, 3 buts en autant de rencontres de Liga. Sergio Ramos court actuellement à côté du soleil. Quoi de plus normal pour un Andalou habitué aux 40 degrés même à l'ombre et à la peau asséchée par les rayons du soleil. Sur la planète football, rares sont les défenseurs à tenir la comparaison face au second capitaine du Real Madrid. Seul Diego Godín, sa tête victorieuse au Camp Nou et sa solidité à toute épreuve, boxe actuellement dans la même catégorie. Et encore, l’Uruguayen n’affiche pas cette insolente facilité ni cette belle gueule. Pour Joaquín Caparros, entraîneur qui l’a lancé dans le grand bain de la Première Division avec le FC Séville à 17 piges, « on parle du meilleur défenseur central du monde » : « Sergio a tout : il est rapide, extrêmement fort de la tête, techniquement propre. C’est un défenseur qui te garantit un nombre de buts important chaque saison. En plus, c’est un leader. » Un chef de vestiaire qui a sauté les étapes toute sa carrière durant. Et qui ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.

Premier match, première minute, premier penalty

Né à Camas, village des environs de la capitale andalouse, il ne tarde pas à être repéré par le grand FC Séville. À 16 ans, alors certains se découvrent une nouvelle pilosité, lui découvre la Segunda Division avec la filiale des Palanganas. Manolo Jiménez, alors en charge du Sevilla Atlético, se souvient « d’un garçon qui avait besoin de mettre de l’ordre dans ses idées. C’était un diamant brut, il fallait le polir. Il était trop brut de décoffrage » . Le Sergio qui débarque avec les seniors est alors un latéral « qui se caractérisait plus par ses incessantes montées offensives que par sa solidité défensive » , reprend de volée ce technicien. Normal : enfant, la longue chevelure de Sergio squattait la pointe de l’attaque. Du coup, « on lui a surtout appris à bien défendre. Nous avons travaillé sur son placement, ses attitudes défensives. Il acceptait sans broncher, il se forçait à s’améliorer, et acceptait la critique » . Ce qui ne l’empêchait pas « de tenter tout et n’importe quoi sur le terrain alors qu’il était le plus jeune de l’équipe » .

Symbole de cette insouciance à la limite de l’arrogance, son premier match officiel en seniors. Une expérience dont se rappelle parfaitement Manolo Jiménez : « On jouait un match important face à Jaen, une équipe de professionnelle. Même s’il était déjà très fort, je ne voulais pas lui donner trop de responsabilités sur les coups de pied arrêtés. Sur les corners, je lui avais dit de rester à son poteau, de ne pas prendre de marquage. Forcément, sur le premier corner, à la 1re minute du match, il s’engage, calcule mal la direction du ballon, et le prend dans le bras. Logiquement, l’arbitre siffle penalty. N’importe quel joueur de 16 ans qui débute en Segunda Division aurait écouté les conseils de son entraîneur. » Pas Sergio, qui peut se le permettre puisque « finalement, il a fait un match énorme, c’était l’homme du match » . Une année et puis s’en va, à 17 ans, il découvre la Liga. Une évidence pour Joaquín Caparros, aujourd’hui à la tête de Levante : « Si Sergio Ramos avait fait du tennis, il jouerait la Coupe Davis. S’il avait fait de la natation, il participerait aux Jeux olympiques. »

Caparros : « un Andalou typique »

« Génétiquement, je ne sais pas de quoi il est fait, mais il est plus fort que tous les autres » , poursuit cet entraîneur aux six clubs de Première Division. Pour trouver un défaut à Sergio, mieux vaut-il se tourner vers son mental. « Son seul défaut est son trop plein de confiance. Il a de si grandes possibilités qu’il peut se relâcher de temps en temps. » Et péter des plombs. Un caractère bien trempé qui lui vaut le statut de joueur le plus souvent expulsé du championnat espagnol : 14 cartons rouges, 113 biscottes beurrées. Sa grande gueule sur le terrain se mue en « ambianceur du vestiaire » : « C’est un bon coéquipier, quelqu’un d’ouvert, qui a toujours le sourire » , dixit le señor Caparros. Pour Manolo Jiménez, il s’agit « d’un Andalou typique » . « Même s’il est une star, il reste humble et n’oublie jamais d’où il vient. Il est amoureux de la culture andalouse. Il adore la musique d’ici, le flamenco. Il est même le propriétaire de chevaux dans le coin. Et on en a des beaux par chez nous. » Le plus bel étalon reste pourtant Sergio Ramos.

Par Robin Delorme, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Enième article du même journaliste ( qui doit probablement toucher son chèque pour cela)sur le principal maillon faible du Real.
Mauvais positionnement , agressivité exagérée, tricheries.
Il a coûté largement plus cher qu'il n'a rapporté au Real
McMilkshake Niveau : CFA2
Putain non, la malédiction SoFoot.
Défaite du Real ce soir sur un csc de Ramos et expulsion.
Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
Comment oublier sa panenka lors de la séance de tirs au but en demi-finales de l'Euro 2012:

http://www.youtube.com/watch?v=5o_l4_zmQ68

Des burnes en titane.
Message posté par McMilkshake
Putain non, la malédiction SoFoot.
Défaite du Real ce soir sur un csc de Ramos et expulsion.


J'avoue So Foot vous faites chier là. Bon allez Sergio, brise la malédiction SF !
lepapierseulnesuffitpas Niveau : DHR
J'apprécie beaucoup Ramos mais honnêtement depuis l'Euro 2012, c'est les montagnes russes ses performances.
Ces dernières semaines il a été très bon, mais ds les matchs au couteau, même qd il commence bien, il suffit que la tension monte et là il sort la cisaille et la boite à claques. Plus il s'énerve moins il est bon.
Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
Par contre...

Quand tu vois sa gueule actuelle:


Tu te demandes comment il avait pu volontairement se coiffer ainsi:



Message posté par Ruud04
Enième article du même journaliste ( qui doit probablement toucher son chèque pour cela)sur le principal maillon faible du Real.
Mauvais positionnement , agressivité exagérée, tricheries.
Il a coûté largement plus cher qu'il n'a rapporté au Real


Ramos c'est un defenseur qui fait la difference, et ca c'est rare.
regarde son palmares, et viens dire ensuite qu'il coute plus cher qu'il ne rapporte
ce mec est une legende du foot, que tu le veuilles ou non
Message posté par Chicano88


Ramos c'est un defenseur qui fait la difference, et ca c'est rare.
regarde son palmares, et viens dire ensuite qu'il coute plus cher qu'il ne rapporte
ce mec est une legende du foot, que tu le veuilles ou non


Son palmarès en club???
Parce qu'en équipe nationale, c'est un peu étrange, il est associé à des mecs comme Pique, Puyol, Xavi, Iniesta qui ont quoi? 10 fois?20 fois son palmarès en club.
ca veut bien dire qu'il doit son palmarès à des blaugrana.
Dieu sait que je déteste Barcelone mais faut être un minimum objectif
Message posté par Chicano88


Ramos c'est un defenseur qui fait la difference, et ca c'est rare.
regarde son palmares, et viens dire ensuite qu'il coute plus cher qu'il ne rapporte
ce mec est une legende du foot, que tu le veuilles ou non


Son palmarès en club???
Parce qu'en équipe nationale, c'est un peu étrange, il est associé à des mecs comme Pique, Puyol, Xavi, Iniesta qui ont quoi? 10 fois?20 fois son palmarès en club.
ca veut bien dire qu'il doit son palmarès à des blaugrana.
Dieu sait que je déteste Barcelone mais faut être un minimum objectif
Et ce sera une légende grâce à des journalistes véreux comme Delorme.
Un exemple de l'effet kisscool? David Luiz
Message posté par Ruud04


Son palmarès en club???
Parce qu'en équipe nationale, c'est un peu étrange, il est associé à des mecs comme Pique, Puyol, Xavi, Iniesta qui ont quoi? 10 fois?20 fois son palmarès en club.
ca veut bien dire qu'il doit son palmarès à des blaugrana.
Dieu sait que je déteste Barcelone mais faut être un minimum objectif


3 championnats, 2 coupe, 2 supercoupe
manque plus que la ligue des champions, surement ce soir, et ce sera complet
dire qu'il doit son palmares aux barcelonais, c'est clairement de la mauvaise foi
alors que le mec a recu des distinctions personnelles aussi bien en Liga que par la FIFA...
Ramos, le roi de l'obstruction.

Une garra à toute épreuve. Un niveau technique au dessus de la norme. Un physique de titan. Un palmarès de ouf.

Une légende.

Sûrement le merengue le plus motivé ce soir.
Message posté par Chicano88


alors que le mec a recu des distinctions personnelles aussi bien en Liga que par la FIFA...



Ah ok! T'as raison, il devait être dans l'équipe type l'an passé avec Pique!
Yes!On imagine le poids des pires connaisseurs de foot ( Arabes et chinois) dans ces votes grâce au marketing..
Il a même pas le niveau de Pepe, ni même celui de Varane.
Concernant son palmarès, il jouait latéral droit donc influence minime sur le jeu.
Je ne dis pas que ce mec n'est pas un grand défenseur, je dis juste qu'il est nul!
Ramos c'est le défenseur qui non seulement est énorme physiquement, dans l'engagement, mais aussi techniquement quand il était latéral il était impressionnant. Si on ajoute à ça qu'il est capable de planter 4 buts en 5 matches ou des doublés en demie de C1 et une panenka en demie d'Euro, c'est une légende.
A côté de ça, oui ses cartons rouges coutent cher et ternissent le tableau, mais on en a connu d'autres des comme ça, et pas que des défenseurs hein Zizou.
Il va encore foutre une tête au fond des filets adverses ce soir, c'est sûr, il est impossible à arrêter en ce moment le con !
Note : 3
Son problème c'est qu'il est trop nerveux et qu'il fait beaucoup de fautes stupides. Mais c'est pas très grave pour un défenseur central. L'important c'est qu'il marque des buts et des panenka !
Bon OK, je suis pas très objectif... mais putain quel joueur! Super défenseur, décisif, et surtout il représente l'âme du Real avec un mec comme Casillas, on parle d'un joueur qui joue depuis dix ans dans ce club, et qui a toujours été titulaire, d'abord à droite, puis maintenant dans l'axe, où il est devenu l'un des meilleurs joueurs du monde (quoi qu'en pensent certains rageux)
Son palmarès parle pour lui, il ne lui manque qu'une LDC et cette anomalie va être réparée ce soir!
Message posté par Ruud04
Concernant son palmarès, il jouait latéral droit donc influence minime sur le jeu.
Je ne dis pas que ce mec n'est pas un grand défenseur, je dis juste qu'il est nul!


-les lateraux ont forcément une influence minime sur le jeu? Lahm, Alves,Alba, pour ne citer qu'eux?
bref toi tu parles mais tu regardes pas les matchs on dirait,tu sers a rien, la seule chose qui t'interesse c'est essayer d'avoir raison
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2 43