1. // Éliminatoires Euro 2016
  2. // Groupe E
  3. //

Sergio Ramos fait la leçon à Piqué

Modififié
5 29
Gerard Piqué agite l'Espagne.

Sifflé par ses propres supporters lors de la victoire de la Roja sur la Slovaquie samedi soir (2-0), à cause de son soutien à la cause indépendantiste catalane, mais aussi d'insultes à l'encontre du Real prononcées lors de la dernière Supercoupe d'Europe ( « Que le Real aille se faire foutre, qu'ils nous regardent parader » ), le défenseur international divise son pays.

« Les sifflets contre Piqué me paraissent lamentables  » , dénonçait il y a quelques jours le sélectionneur Vicente del Bosque, qui à l'instar d'Andrés Iniesta ou d'une figure merengue comme Jorge Valdano, défend absolument le joueur du Barça.

Mais ce n'est pas le cas de Sergio Ramos, capitaine de la sélection et du Real Madrid. « Avec la rivalité qu'il y a entre les deux clubs [Barça et Real], ses dernières actions n'aident pas du tout, regrette Ramos au sujet de Piqué, au micro de la presse espagnole après le succès de l'Espagne en Macédoine mardi soir (0-1) (...) On fait tous des erreurs, moi le premier. Chacun doit assumer ses erreurs. »

« Moi, je n'aurais jamais l'idée de penser à quelqu'un d'autre que mes coéquipiers ou mes proches quand je fête quelque chose. Quand tu es dans un tel état de bonheur, parfois tu perds un peu le contrôle... » , poursuit Sergio Ramos en référence aux propos tenus par son compatriote à l'issue de la victoire du Barça contre le FC Séville en Supercoupe d'Europe.

Sur les réseaux sociaux,certains supporters ont lancé un hashtag #LaGranPITADAaPIQUE pour encourager ceux qui assisteront au match amical Espagne - Angleterre, déplacé de Madrid à Alicante le 13 novembre prochain, à huer Gerard Piqué.

La España rabiosa. FL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Cette brève, est vraiment brève.
On a pas besoin d'en savoir plus
Intéressant ce texte
Papy ronchon Niveau : District
J'espère pour l'auteur qu'il ne baise pas comme il rédige les brèves.
Pour que la pulpe ne reste pas au fond ?
SoFoot a trouvé la solution miracle pour réduire le nombre de fautes d'orthographe dans les brèves.
C'est juste imparable.
Patatordu06 Niveau : CFA2
Message posté par buju
Cette brève, est vraiment brève.


enfoiré jme suis tapé une barre de rire et mon patron été a coté.
je ne te remercie pas ... :)
Capture d'écran pendant qu'il en est encore temps^^
Voilà le texte qui est dans l'admin mais qui n'apparaît pas devant vous pour une raison que j'ignore les guys :


Gerard Piqué agite l'Espagne.

Sifflé par ses propres supporters lors de la victoire de la Roja sur la Slovaquie samedi soir (2-0), à cause de son soutien à l'indépendantisme catalan, mais aussi à cause d'insultes à l'encontre du Real prononcées lors de la dernière Supercoupe d'Europe (« Que le Real aille se faire foutre, qu'ils nous regardent parader »), le défenseur international divise son pays.

« Les sifflets contre Piqué me paraissent lamentables », dénonçait il y a quelques jours le sélectionneur Vicente del Bosque, qui à l'instar d'Andrés Iniesta ou d'une figure merengue comme Jorge Valdano, défend absolument le joueur du Barça.

Mais ce n'est pas le cas de Sergio Ramos, capitaine de la sélection et du Real Madrid. « Avec la rivalité qu'il y a entre les deux clubs [Barça et Real], ses dernières actions n'aident pas du tout, regrette Ramos au sujet de Piqué, au micro de la presse espagnole après le succès de l'Espagne en Macédoine mardi soir (0-1)(...) On fait tous des erreurs, moi le premier. Chacun doit assumer ses erreurs. »

« Moi, je n'aurais jamais l'idée de penser à quelqu'un d'autre que mes coéquipiers ou mes proches quand je fête quelque chose. Quand tu es dans un tel état de bonheur, parfois tu perds un peu le contrôle... », poursuit Sergio Ramos en référence aux propos tenus par son compatriote à l'issue de la victoire du Barça contre le FC Séville en Supercoupe d'Europe.

Sur les réseaux sociaux,certains supporters ont lancé un hashtag #LaGranPITADAaPIQUE pour encourager ceux qui assisteront au match amical Espagne - Angleterre, déplacé de Madrid à Alicante le 13 novembre prochain, à huer Gerard Piqué.

La España rabiosa.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
5 29