En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 1 Résultats Classements Options

Sergio Conceição à Nantes, c'est fait

Modififié
Les techniciens portugais ont la cote en Ligue 1.

Depuis le 1er décembre dernier et le licenciement de René Girard, le FC Nantes lui cherche un remplaçant. Sûrement motivé par les bons résultats de Leonardo Jardim à Monaco, Waldemar Kita s'est mis en tête de trouver un entraîneur portugais. Et après avoir échoué à faire venir Vítor Pereira, le président des Canaris s'est rabattu sur Sergio Conceição. L'ancien international portugais suivra la rencontre du FC Nantes de samedi contre Caen depuis les tribunes, avant d'être présenté à la presse le lendemain.



Sans club depuis cet été et son départ du Vitória de Guimarães (avec lequel il a terminé à la dixième place du championnat la saison dernière), Sergio Conceição avait débuté sa carrière d'entraîneur principal à Olhanense en 2012, avant de passer par l'Académica de Coimbra et Braga. Un club où le technicien de quarante-deux ans a eu l'honneur de diriger un certain Éder.


Les deux hommes partagent un point commun, la collaboration avec la coach mentale Susana Torres. Et, vu le début de saison des Nantais, ils devraient en avoir besoin. SO
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 12 heures Barton : « 50% des joueurs parient sur les matchs » 21
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 15:40 Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) Hier à 14:28 Quand Ronaldo planquait de la bière 51 Hier à 12:50 Dupraz quitte le TFC 128 Hier à 11:55 Robinho en route vers Sivasspor 60 Hier à 08:57 Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18
À lire ensuite
Casillas plus fort que Xavi