1. // Coupe d'Espagne
  2. // 16e de finale
  3. // Real Madrid/Olimpic Xativa

Sergio à la ramasse

Considéré, à juste titre, comme le meilleur central du monde depuis deux ans, Sergio Ramos connaît une passe délicate. Suffisant depuis début 2013, l'Andalou du Real a encore vu rouge le week-end dernier contre l'Osasuna. Le carton de trop ?

22 76
Sergio Ramos continue d’entretenir sa légende. En blanc, comme en rouge. Samedi, lors d’un faux pas merengue au Sadar d’Osasuna (2-2), le capitaine du Real Madrid a reçu un nouveau carton rouge. Le 18e de sa carrière professionnelle. Une expulsion, certes sévère, qui lui assure le statut de joueur le plus exclu de l’histoire plus que centenaire du Real. Quelques jours auparavant, pour la réception du Galatasaray, il avait déjà connu le même sort. Encore une fois en première mi-temps, cette expulsion avait fait sortir Carlo Ancelotti de ses gonds. Plus que de simples avertissements, ces expulsions illustrent la très mauvaise passe de Sergio Ramos. Trop suffisant, trop hautain, il est même discuté à l’intérieur comme en dehors du club. Une situation compliquée qu’il ne veut voir. Pour lui, la principale cause de ses déboires est l’arbitrage. « Il est très facile d’expulser Sergio Ramos » , avait-il même lâché dans l’année. Un costume de Calimero qu’il endosse presque sans remise en cause personnelle. Dommage, car le mal est ailleurs.

Bataille perdue

Il en avait fait son cheval de bataille pour cet opus de la Liga. Sa réconciliation avec le corps arbitral était même sa nouvelle obsession. Il faut dire que son dernier exercice avait laissé des traces profondes. Après une expulsion sévère lors d’un match de Copa del Rey face au Celta, Sergio Ramos avait laissé dégouliné sa haine : « J’espère qu’il sera (le comité arbitral, ndlr) aussi juste et strict avec les arbitres qui se trompent match après match.  » Une sortie médiatique qui n’avait pas plu aux référents des hommes en noir. Bilan : un match de suspension pour l’expulsion, quatre pour les mots doux. Cet été, Sergio Ramos espérait donc passer à autre chose. Son nouveau statut de capitaine lui conférait même des droits : celui de pouvoir discuter avec l’arbitre en premier lieu. La réalité sera toute autre. Cette seconde expulsion de la saison à Pampelune le fera même sortir de ses gonds. Au sein du vestiaire, il aurait ainsi pris la parole pour se plaindre de la persécution dont il serait la cible. Mais, à trop se focaliser sur l’arbitrage, Sergio en a perdu son football.

Élevé au même rang que Thiago Silva, Sergio Ramos était ce qu’il se faisait de mieux en défense. Dur sur l’homme, physiquement au-dessus du lot, à la relance de quarterback, il n’avait que peu de défauts. Les compliments pleuvaient et sa tête gonflait. Tant et si bien qu’il y a un an, le FC Barcelone était entré en contact avec lui. Une fin de non-recevoir a été envoyée à Sandro Rosell. Ambitieux, lui souhaite devenir le nouveau mythe merengue. À l’instar de Hierro ou de Camacho, il veut marquer son époque. Au club depuis 2005, le pari était presque réussi. Titulaire indiscutable en club comme en sélection, Sergio Ramos avait tout ce qu’un joueur rêverait. Deuxième plus gros salaire du club, il avait pourtant fait part du souhait d’une revalorisation salariale. Cette demande a été le fameux grain de sable. Après une dernière saison délicate sous l'ère Mourinho, Florentino Pérez n’a pas apprécié la blague. Tant et si bien que le big boss merengue a fixé son prix de départ. À partir de 65 millions d’euros, n’importe quel club, Barça y compris, peut désormais s’offrir ses services.

L’indiscutable discuté

Ce soudain désaveu présidentiel a été accompagné des doutes de son entraîneur. Carlo Ancelotti aurait ainsi remis en cause le statut d’intouchable du Sévillan. Une hérésie il y a encore un an qui semble aujourd’hui logique. Depuis le début de saison, Sergio Ramos enchaîne mauvaises performances et boulettes. En cause, un surplus de confiance qui s’est transformé en suffisance. À l’heure actuelle, son statut n’en a que peu pâti. Avec un Casillas sur le banc et un Varane sur une jambe, il conserve le brassard et enchaîne les titularisations. Pourtant, dans la tête du Mister, ce serait bien une paire Pepe-Varane qui le ferait saliver. Au conditionnel, l’éviction de Sergio Ramos du XI du Real Madrid n’est plus sujet tabou au Bernabéu. Désormais conscient de sa situation précaire, il tente de se refaire une santé. Mais en manque de confiance, son impulsivité continue à lui jouer des tours. Après les cas Özil, Casillas, et plus récemment Di María, Sergio Ramos sent toute la pression de la nébuleuse madrilène. Vivement 2014.

Par Robin Delorme, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article

Les gars, soit vous y allez à fond, soit vous n'y allez pas du tout.

Le titre aurait du être: Sergio Ramasse.

Point, pas besoin d'en faire plus.

Bon maintenant je lis.
La charnière centrale Piqué-Ramos n'est plus ce qu'elle était, ou plutôt elle ressemble à l'idée que l'on se faisait jusque là d'un défenseur espagnol. Les chiliens et les hollandais s'en réjouissent. L'article cite Hierro, mais comme Koeman, il est d'avantage passé à la postérité pour ses qualités de buteurs et la pureté de sa frappe, que pour son travail défensif.
MaxChampagne Niveau : DHR
Si Ramos est le meilleur central du monde, c'est que je ne vis pas dans le même monde que vous !
GuusGardiola Niveau : District
Moi je suis perdu c'est qui le meilleur central du monde ?
T.Silva, Kompany ou Ramos.

Il faudrait se mettre d'accord hein ou alors faire un planning le lundi c'est machin, le mardi untel etc
Je pense que ça lui ferait du bien de changer d'air. Il est frustré que le Real ne parvienne pas à gagner une CL, avec lui dans les rangs. Il a un peu la tête hors du terrain. S'il allait à Barcelone, il se ferait défoncer par Madrid... Faudrait aller hors d'Espagne. En fin... sale période pour Ramos.
Faut pas non plus critiquer et parler d'un mauvais defenseur central.

Ramos fait parti du haut du panier et on attend de lui d'être le best tous les matchs. Même Thiago Silva se fait fumer par Sougou...

Après Ramos sur la durée, c'est très fort, un vrai champion, un competiteur qui s'est forger une reputation bien à lui auprès des arbitres. Il doti probablement se remettre en question à ce sujet.

Et l'homme est vraiment un chic type. Pour les gens qui comprennent l'espagnol, regardez l'emission "el Hormigero" où est invitée Pilar Rubio sa copine. On voit Le type qu'est ramos et le grand Pro qu'il est. J'aime ben ce rtype malgré sa gueule d'andalou et sa voit horrible de flamenco.

Le mec est vraiment bon et dans le fond aussi. Laissez le revenir. Il joue au Real depuis 2005, c'est pas une truite non plus.
cerveau-gauche Niveau : Loisir
Chiellini, Hummels, Thiago. Point barre !!
Mehmet Scholl Niveau : CFA
Il a perdu toute sa force depuis qu'il s'est coupé les tifs et décoloré version Griezmann

Le Samson du 20eme siècle !
Orso94210 Niveau : CFA
Message posté par cerveau-gauche
Chiellini, Hummels, Thiago. Point barre !!


Mouais, si Ramos arrivait à se tempérer il les enterrerait tous à mon sens. Supérieur athlétiquement, car moins porté sur le steak-frites que mon Thiago chéri. Et Hummels comme Chiellini peuvent avoir des faiblesses...

Après qui est plus fort de l'hippopotame ou du rhinocéros, c'est souvent un peu subjectif.
Remettez le à droiteeee svp, Carlo. Ca serait sa récréation, son moyen de se défouler. Une ou deux montées fulgurantes, un tacle assassin en bout de course et bam, Sergio souris, on est reparti pour 5 ans.
C' est comme avec ton chien, si tu joues jamais à la balle avec lui, il s' empatte devient aigris et quand tu finis par le sortir, trop tard, il se barre.
Bon la comparaison vaut ce qu' elle vaut, j' ai pas eu meilleure idée là, dans l' instant.

Puis 65 millions pour un mec qu' on dit au bout de rouleau à Madrid, faudrait être fou, Russe ou Qataris pour mettre ça.
Note : 24
Faut arrêter avec Hummels il fait des boulettes en permanence, être beau à voir jouer suffit pas. Ramos, pendant le dernier Euro est juste énorme, il bouffe tout le monde.
Message posté par fuzang
Il joue au Real depuis 2005, c'est pas une truite non plus.


Pourtant, en regardant attentivement la photo, il a effectivement un petit air de salmonidé...
il est très bon le Ramos (c'est un fan du Barça qui le dit), et j'ai toujours pensé qu'il lui manquait vraiment très peu pour devenir le meilleur, à savoir ajuster le curseur sur certains paramètres de son jeu (sa "mauvaise" agressivité, son penchant à parfois chercher à faire mal ...).
Mais s'il s'enferme dans son sentiment d'être persécuté, alors c'est pas demain que ça va s'arranger pour lui.
Madridistaboy04 Niveau : Loisir
Les gars je suis désolé j'adore ce que vous écrivez mais là vous avez comme un petit retard. AS avait publié que Ramos était à vendre pour 65 millions, le lendemain ils se sont rétractés. La soit disante dispute avec le président ou Ancelotti il n'y a rien de tout cela d'ailleurs ils sont tous montés aux créneaux pour défendre le joueur, je cite Ancelotti par exemple : « Je n’ai pas de soucis avec Sergio Ramos et il n’en a pas avec moi. Il a fait une erreur (son exclusion contre Galatasaray) mais ça ne change rien. C’est un joueur très important pour notre équipe et tout le monde le sait. Je m’entretiens souvent avec le président et nous n’avons jamais parlé de cela. Tout le monde connaît l’importance de Ramos au Real Madrid. Je ne connais pas leurs rapports (avec Florentino Pérez). Mais je sais que le président s’entend avec tout l’effectif. », celle contre Osasuna : « Je n’aime pas parler des décisions que prennent les arbitres… Mais c’est une décision difficile à comprendre. Il prend un premier carton jaune alors qu’il n’y a même pas de faute. Je ne sais pas, je ne sais pas… »
Sergio a lui même réagit pour la dispute avec Perez sur son compte Facebook : mensonge, un classique de la presse Espagnole.
Hummels est tellement bon que ni les Qataris, ni les Russes, Ni Madrid, Ni Manchester fonce dessus.

Et le Barça le trouve tellement bon qu'il va le laisser en Allemagne et acheter quelqu'un d'autre.


Y'a pas de "meilleur" DC du monde. Il y a 2 ou 3 fantastiques DC dont Thiago Silva et Ramos font partis. Le 3ème, je sais pas qui mettre.
@NFKubala

Merci, j'ai bien ri. Je suis OK avec toi !
Même si j'ai une légère préférence "affective" pour Kompany, faut pas cracher dans la soupe.

Tu files n'importe quel duo composé parmi T.Silva, Kompany, Hummels, Ramos, Chiellini à un coach et il pourra dormir tranquille.

Tous sont des monstres, après, les préférences des supporteurs sont subjectives.
Soulcialist Niveau : Loisir
Etant donné que ce cher Sergio est inscrit sur ce forum, il serait plus judicieux de le laisser s'exprimer sur ce passage à vide.
Quand je vois son expulsion immérité le weekend dernier contre Ossasuna, on comprend beaucoup mieux sa phrase « Il est très facile d’expulser Sergio Ramos ».

Sans son coté un peu nerveux et sa mauvaise réputation auprès des arbitres, Ramos est le meilleur défenseur central au monde quand il se concentre uniquement sur son jeu.
Ceux qui citent Hummels pour contester la suprematie de Ramos j'dis jute L.O.L
"Meilleur central du monde"
Le mec qui n'a jamais défendu sans faire faute!
Inutilement violent mais le pire, c'est quand le Real cherche à revenir au score dans les dernières minutes, il est toujours là pour balancer une mine dans les tribunes alors que ses coéquipiers cherchent à construire.
J'imagine que le journaliste touche son chèque ou bien est-il juste un supporter du Real ou de l'argent.
Allez l'argent, allez l'argent
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
22 76