1. //
  2. // Quarts
  3. // PSG-Manchester City (2-2)

Serge Aurier, le match d'après

Écarté depuis l'affaire Périscope, Serge Aurier était la surprise de la compo de Laurent Blanc contre Manchester City. Un coup de poker finalement perdant.

Modififié
677 59

Au vu des matchs qu'il a sortis contre Chelsea, cela sonne comme une évidence. Marquinhos va débuter arrière droit contre les Citizens, il ne peut en être autrement. Pourtant au coup d'envoi, Laurent Blanc a pris le contre-pied avec la titularisation de Serge Aurier. Écarté depuis le match aller des huitièmes de finale en février, l'Ivoirien fait ainsi son grand retour dans le groupe parisien. Un cadeau empoisonné ? Jusqu'à la 72e, le pari est payant, l'ancien Toulousain rendant une copie correcte en dépit d'une timidité offensive prévisible. Mais en perdant la balle qui mène à l'égalisation de Manchester, et en empêchant Thiago Silva d'intervenir dans la foulée, c'est finalement sous les sifflets qu'il a quitté la pelouse du Parc à la 76e minute.

Les encouragements de Rabiot


Pourtant, 90 minutes plus tôt, lors de l'annonce des compositions, Serge Aurier entend le Parc crier son nom, comme pour l'ensemble de ses partenaires. Le Fiotte-Gate est digéré, place au jeu. Adrien Rabiot, son mec sûr, lui procure un dernier encouragement. Une petite prière discrète et l'Ivoirien rentre dans sa partie, en se positionnant haut dans le camp de City. Thiago Motta est le premier à le solliciter, Nicolas Otamendi le premier à renvoyer l'un de ses centres vicieux (5e). Mais ce n'est pas lui qui amène le premier fait de jeu : Matuidi bousculé dans la surface, Edinson Cavani, Laurent Blanc puis Jean-Louis Gasset harcèlent tour à tour le 4e arbitre. Sur son aile, Aurier se coltine Agüero, avant de se faire découper par Gaël Clichy, qui prend un jaune (11e). Très clairement, entre Maxwell et l'Ivoirien, les Citizens ont choisi où appuyer.


Alors que le lobbying du staff parisien a payé, Zlatan Ibrahimović manque son penalty (13e). De son côté Serge Aurier reprend ses marques et adresse un bon centre pour le Suédois, dont la tête trouve les gants de Joe Hart (15e). La suite est plus laborieuse entre une échappée de Kevin De Bruyne et plusieurs mésententes avec Rabiot, positionné à droite du triangle au milieu. À défaut d'afficher sa meilleure forme, Aurier fait son taf : il est là pour gêner David Silva prêt à ajuster Kevin Trapp de la tête (21e) ou se démène pour contenir Agüero (26e)- quand ce ne sont pas Clichy et De Bruyne qui combinent sur son aile (42e). Sauvé par Thiago Silva juste avant la pause, suite à une perte de balle de Rabiot, Aurier est le dernier Parisien à rejoindre les vestiaires. À son actif, une prestation défensive correcte et un apport offensif limité à trois centres. Le plus dur est à venir.

Quelques minutes de trop


Si deux interventions ponctuent son début de seconde période, Aurier met en difficulté le PSG une première fois à la 51e en rendant le ballon à De Bruyne. Alors que le jeu offensif parisien penche de plus en plus à gauche, grâce, entre autres, aux montées de Maxwell, Aurier s'évertue de son côté à ne pas se trouer défensivement. Avant que le but de Rabiot à l'heure de jeu ne le décoince quelque peu, avec des interceptions et montées (64e, 67e) qui n'aboutissent à rien de concret pour Paris. Paradoxalement, c'est au moment où le couloir droit semble « sécurisé » que l'Ivoirien temporise trop dos au jeu, mais aussi à David Silva, et se fait chiper le ballon par l'Espagnol. La finalité est cruelle pour lui : venu rattraper sa bourde, il glisse dans la surface et renvoie le ballon sur Fernandinho - suffisant pour faire de lui le responsable d'une égalisation mancunienne, qui pourrait coûter très cher dans une semaine. Et qui, sur le moment présent, fait la différence entre les applaudissements à l'attention de Rabiot - une première période moyenne mais un but et une consistance retrouvée en seconde - et les sifflets à l'égard d'Aurier, au moment où les deux joueurs sont remplacés par Lucas et Van der Wiel à un quart d'heure de la fin.


Pour l'Ivoirien, Laurent Blanc ragera peut-être de ne pas l'avoir sorti plus tôt, ce remplacement par le Néerlandais pouvant presque passer pour une sanction au vu de son timing. Mais vu que l'international batave n'a rien apporté de particulier sur la pelouse et que David Luiz sera suspendu (et donc Marquinhos préposé à jouer dans l'axe), on peut imaginer que Serge Aurier aura une seconde chance de reprendre sa place dans le onze type du Président. Si c'est le cas, il devra monter en puissance, où il lui deviendra compliqué de reconquérir le respect des supporters parisiens.

Par Nicolas Jucha, au Parc des Princes
Modifié

Dans cet article

Note : 3
Y a une justice quelque part.

Ce mec n'aurait jamais dû jouer ce match, la gestion de son retour a été très mal gérée par Laurent Blanc. Si ce dernier avait eu un peu de fierté, la place d'Aurier jusqu'à la fin de saison aurait été en tribune en attendant un transfert sec dans quelques semaines.

Au lieu de ça, l'autre soumis de Nasser et sa gueule de dromadaire nous explique que Aurier fait partie de la "famille du PSG". Quant à Blanc, le Cévenol soi-disant à cheval sur les principes (dixit son ami Dugarry), il a cédé à la pression de ses employeurs en alignant Aurier, logiquement à court de forme dans un match d'une importante capitale.

Résultat : la porte lui est revenue en plein dans la gueule et ça me fait bien plaisir.
Note : 3
Message posté par Presidente
Y a une justice quelque part.

Ce mec n'aurait jamais dû jouer ce match, la gestion de son retour a été très mal gérée par Laurent Blanc. Si ce dernier avait eu un peu de fierté, la place d'Aurier jusqu'à la fin de saison aurait été en tribune en attendant un transfert sec dans quelques semaines.

Au lieu de ça, l'autre soumis de Nasser et sa gueule de dromadaire nous explique que Aurier fait partie de la "famille du PSG". Quant à Blanc, le Cévenol soi-disant à cheval sur les principes (dixit son ami Dugarry), il a cédé à la pression de ses employeurs en alignant Aurier, logiquement à court de forme dans un match d'une importante capitale.

Résultat : la porte lui est revenue en plein dans la gueule et ça me fait bien plaisir.


Pareil.
Mais comme j'ai dit dans le fil de l'article sur les notes du matchs, je me demande si Blanc ne l'a pas fait exprès.

Tu titularises Aurier en quarts de la CL alors qu'il n'a pas joué avec l'équipe première depuis plusieurs semaines :
- il fait un match de porc, ok, Ibra et les autres potos d'Aurier sont contents, les supporters aussi
- il rate son match, Blanc a sa vengeance, et bourre pif dans le nez des pro-Aurier au club, joueurs comme staff.
Sachant que la seconde option avait quand même bien plus de chances de se produire.

Mais le seul tort que je donne à Blanc dans l'affaire Aurier est de n'avoir pas pu/su/voulu dire à Nasser "il part ou je pars" façon ultimatum. Ce qu'il aurait du faire selon moi. Mais ça demande une paire de couilles, ce que Blanc n'a jamais eu en tant que coach, et de dignité.
monclubcettebaltringue Niveau : CFA2
Note : 2
Après coup c'est facile de tomber sur Blanc pour le choix d'Aurier mais en tout c'était courageux de sa part et tactiquement très juste.
Les occasions où le PSG a été réellement dangereux c'est lorsque l'équipe a dédoublé sur les ailes. C'est clairement le point faible de City et avec un PSG en confiance et un Aurier de Gala en mode première partie de saison Paris aurait pu mettre une belle branlée à City.
Sauf que voilà Paris s'est mis sous une pression un peu bizarre dès l'entame du match, la confiance a volé en éclat et elle n'est jamais revenu du match. Aurier était clairement en manque de compet mais dans un match classique avec une défense en confiance et un milieu qui ne perd pas de ballon ça n'aurait pas du se voir.

Bref tout ça pour dire que l'échec d'Aurier sur ce match, c'est avant tout un échec collectif.
Empereur Palpatine Niveau : Ligue 2
dommage pour aurier parce qu'il ne fait pas un match horrible... il perd la balle mais le citizen n'est pas face au but, vide non plus...

bref, quel match merdique hier... le pire match avec celui à lyon ( sauf que le milieu était motta rabiot stambouli ce soir là, jardim doit aussi penser qu'on a faussé le championnat du coup ^^ )
Note : 1
Et si la vraie victime de cette affaire était Marquinhos, le mec assure sans rechigner l'intérim pour se faire tej comme une merde au moment le plus important le tout après avoir du avaler la couleuvre Luiz (grâce auquel il devrait au moins jouer le quart retour) en début de saison, trop bon...C'est pas cet été que les rumeurs de départ vont se calmer!
Note : 2
Message posté par toof11
Pareil.
Mais comme j'ai dit dans le fil de l'article sur les notes du matchs, je me demande si Blanc ne l'a pas fait exprès.

Tu titularises Aurier en quarts de la CL alors qu'il n'a pas joué avec l'équipe première depuis plusieurs semaines :
- il fait un match de porc, ok, Ibra et les autres potos d'Aurier sont contents, les supporters aussi
- il rate son match, Blanc a sa vengeance, et bourre pif dans le nez des pro-Aurier au club, joueurs comme staff.
Sachant que la seconde option avait quand même bien plus de chances de se produire.

Mais le seul tort que je donne à Blanc dans l'affaire Aurier est de n'avoir pas pu/su/voulu dire à Nasser "il part ou je pars" façon ultimatum. Ce qu'il aurait du faire selon moi. Mais ça demande une paire de couilles, ce que Blanc n'a jamais eu en tant que coach, et de dignité.


Je suis tenté d'être d'accord avec toi, après, est-ce que Blanc va se servir de ce match pour écarter définitivement Aurier de la fin de saison parisienne ? J'en doute.

C'est vraiment curieux comme gestion de la situation. Si Blanc avait vraiment envie que Aurier soit performant, il fallait à minima le faire jouer titulaire contre Nice samedi dernier. Quand j'ai vu qu'il était même pas sur la feuille de match, je me suis demandé si Blanc s'était acheté une paire de burnes. J'ai eu la réponse hier soir...
Note : 2
Footballistiquement parlant, j'aimerais savoir quel était l'avantage de le faire jouer hier soir? Un match avec la réserve dans les pattes, un Marquinhos qui fait plus que le taf, l'importance du match, j'avoue que je comprends pas.

C'était de le rendre plus bankable pour le vendre en fin de saison?

Et bonjour le beau crachat à la gueule de Marquinhos...
Note : -1
Silva est aussi responsable qu'Aurier sur le second but...
Cepseudonymeestdéjàpris Niveau : Loisir
Note : 1
Message posté par Empereur Palpatine
dommage pour aurier parce qu'il ne fait pas un match horrible... il perd la balle mais le citizen n'est pas face au but, vide non plus...


J'étais au Parc, son placement a été horrible pendant tout le match.
L'apothéose étant bien sûr son placement en tant que DC sur le second but, histoire d'empêcher Silva de jouer...

C'est une grosse faute de Laurent Blanc, qui s'ajouter à celle de la titularisation de Cavani.

Pourquoi débuter le match avec le banni et le remplaçant?
Aurier pouvait reprendre contre Nice et il n'était pas obligé de mettre Cavani sur le banc depuis un moment.

Il pouvait aussi faire jouer ADM au milieu ces dernières semaines s'il voulait un trident (Ibra-Luac-Cavani).

Pour moi, cette nul dangereux est principalement à mettre sur le compte de Blanc.
Improvisation et mauvais choix.
Cepseudonymeestdéjàpris Niveau : Loisir
Message posté par AJTS
Silva est aussi responsable qu'Aurier sur le second but...


Aurier pète complètement un câble en venant se placer devant Silva.
La seule faute de Silva c'est de ne pas lui avoir foutu un coup de pied au cul pour qu'il se réveille et joue à son poste.
Note : 1
Message posté par ofwgkta
Et si la vraie victime de cette affaire était Marquinhos, le mec assure sans rechigner l'intérim pour se faire tej comme une merde au moment le plus important le tout après avoir du avaler la couleuvre Luiz (grâce auquel il devrait au moins jouer le quart retour) en début de saison, trop bon...C'est pas cet été que les rumeurs de départ vont se calmer!


On se demande d'ailleurs où sont les défenseurs de Aurier, juste pour savoir s'ils trouvent normal la morale de l'histoire, à savoir que le mec qui insulte son coach joue, pendant que le mec propre et sage ferme sa gueule sur le banc. La différence de niveau n'étant franchement pas éclatante (et quand bien même elle le serait?).

Dans son intérêt, Marquinhos doit partir ou avoir une place de titulaire garantie en 2016-2017, mais arrêter de jouer les bouche trous, même si ça lui fait du 15-20 (bouts de) matches par saison, c'est juste pas assez.
Cepseudonymeestdéjàpris Niveau : Loisir
Message posté par Presidente
On nous explique que le FC Barcelone est à fond sur Marqui' depuis 2 ans, dans ce cas, pourquoi n'est-il pas titulaire indiscutable à Paris ?


Tu as inversé l'équation.
Si le Barça est sur Marqui c’est justement parce qu'il n’est pas titulaire. Ils n'ont aucune chance de signer un titulaire indiscutable.
Note : 1
Message posté par zenghyo
Je suis d'accord avec toi sauf sur la problématique de "l'ultimatum"...

Parce que si Nasser lui dit : "Ok, pars"... Bah il passe pour une fiotte et Aurier pour un visionnaire.


Pardon?
C'est tout l'inverse!!!

En restant, il confirme que c'est une fiotte.
Si Nasser lui dit "pars" et qu'il part (je pars du principe qu'il part, parce que oui, s'il pose l'ultimatum et qu'il reste quand même, là tu perds même le respect des cafards et des planctons!), il passe pour un mec qui veut se faire respecter et préfère partir plutôt que de garder sous ses ordres un mec qui l'a insulté et qui le méprise.
Message posté par toof11
Quelle lucidité.
Mais le débat peut se transposer pour d'autres joueurs, dans d'autres équipes, ou sélections, et les groupies/fans/footix ne démordront jamais du "ça y est, cette fois, vous allez voir, sisi, cette fois, c'est la bonne!" suivie du "il a fait taireuh touteuh les critiqueuh" lorsqu'au prochain match sans intérêt il claquera un doublé ou triplé...


30 buts en 26 matchs contre les terribles Nantes, Nice, Caen et cie, 2 buts contre le grand Chelsea de cette saison et un pied tendu hier, le tout à 34 ans, bande de rageux!
roberto-larcos Niveau : Ligue 2
Note : 1
@zanka

T etais où hier soir? J attendais que tu nous vantes la fabuleuse gestion du cas Aurier par Nasser, le fabuleux match de Luiz et la performance intersidérale du Z.

Ah non tu viens que lorsque Paris roule sur nice? My bad...
Message posté par Cepseudonymeestdéjàpris
Tu as inversé l'équation.
Si le Barça est sur Marqui c’est justement parce qu'il n’est pas titulaire. Ils n'ont aucune chance de signer un titulaire indiscutable.


Ah oui d'accord, j'avais pas vu les choses de cette manière.

Le porteur d'eau alias Matuidi, il a aucune chance de signer à Barcelone, du coup ? Ils doivent avoir les boules...
Note : 1
Message posté par toof11
Quelle lucidité.
Mais le débat peut se transposer pour d'autres joueurs, dans d'autres équipes, ou sélections, et les groupies/fans/footix ne démordront jamais du "ça y est, cette fois, vous allez voir, sisi, cette fois, c'est la bonne!" suivie du "il a fait taireuh touteuh les critiqueuh" lorsqu'au prochain match sans intérêt il claquera un doublé ou triplé...


Merci pour le message, habituellement, je me fais traiter de rageux et de "hater" quand je tiens ce discours.

Hier soir, sur le plateau de l'équipe du soir, Grégory Schneider (Libération) qui fait partie des groupies du Suédois a quand même dit que Ibra n'a pas fait un mauvais match. Il a marqué, DONC, on peut pas lui chier dessus.

Quand des pseudos spécialistes en cravate disent ça sur un plateau TV, il faut pas s'étonner ensuite que des personnes lambda y croient.

Il faut quand même rappeler que des médias français présentent Ibrahimovic comme le 3ème meilleur joueur du monde après Messi et Ronaldo. Si, si, je l'ai déjà lu plusieurs fois.

Avec une culture foot aussi crasse, c'est difficile ensuite d'expliquer aux gens ce qu'on leur raconte à longueur de journée, c'est du flan.
Je pense surtout que Blanc l'a mis car il se doutait qu'avec le cerveau de moineau de Luis et la menace du jaune qui planait, il valait mieux préserver Marqui d'une blessure/rouge, histoire d'avoir une charnière au retour.

Aurier a été plutôt naze et Blanc s'est planté, mais comme dit plus haut sa plus grosse erreur c'est Cavani. Je ne sais pas ce que ca rendait à la Télé mais au stade ca me paraissait une catastrophe, ok il défend mais quel est l'intérêt si c'est face à Sagna et il nique absolument toute construction d'action.
Gros Noblois Niveau : CFA2
Note : 1
Message posté par toof11
Pareil. ...
Mais le seul tort que je donne à Blanc dans l'affaire Aurier est de n'avoir pas pu/su/voulu dire à Nasser "il part ou je pars" façon ultimatum. Ce qu'il aurait du faire selon moi. Mais ça demande une paire de couilles, ce que Blanc n'a jamais eu en tant que coach, et de dignité.


S'il ne l'a pas fait c'est peut-être parce qu'il connaissait déjà la réponse...
Marqui barre toi vite au Barça, ici certains continuerons a se branler sur des joueurs comme Aurier qui font des percées contre Toulouse et Caen mais qui quand le niveau s'éleve sont defensivement friable (si ce n'est catastrophique comme sur le but d'hier) et offensivement sont tout ce qui a de plus banal. Dommage pour le PSG qui est un club que je deteste pas, mais ça fait plaisir qu'il y est une justice immanente dans la gestion de ce Auriergate !

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
677 59