En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 13 Résultats Classements Options
  1. // SO FOOT #126
  2. // Entretien exclusif

Sepp Blatter : « On ne peut pas servir le football et avoir une vie normale »

Le 30 mars, deux mois avant sa réélection mouvementée et donc sa démission ce mardi soir, So Foot rencontrait Sepp Blatter, pendant 40 minutes, au siège de la FIFA. Sa dernière interview, donc, en tant que président de la FIFA...

Modififié

Pourquoi avoir accepté cette interview ?
Des interviews où on me demande : « Quels sont vos projets ?  » j'en ai jusque-là. Mais quelqu'un qui veut parler de moi, c'est avec plaisir.

Vous êtes né à Viège, une commune du Valais située au sud de la Suisse. À propos du canton, le dramaturge Goethe a dit un jour « que les Valaisans ont des ambitions aussi hautes que leurs montagnes et des idées aussi étroites que leur vallée » . Goethe a-t-il vu juste ?
Écoutez, Goethe n'a pas fait un long passage en Valais. Mais ce qui est vrai, c'est que le Valais est une vallée. Une vallée étroite. Et si l'on veut sortir, au niveau de l'esprit, il faut sortir du Valais. Ce que j'ai fait très jeune. C'était trop étroit pour moi. C'est étroit par son histoire, étroit par sa politique. C'était toujours la même chose. J'en suis sorti.

Tout le monde dit des Valaisans, et surtout des Haut-Valaisans comme vous, qu'ils ont un fort caractère, qu'ils sont très têtus. Vous confirmez ?
Bien sûr que nous avons fort caractère ! Dans le Haut-Valais, à l'époque, il y avait six mois d'hiver et six mois d'été. Nos ancêtres avaient la vie très dure. C'est donc une race très dure. Le Haut-Valais est une enclave où l'on parle un vieil allemand qui n'avait rien à voir avec le suisse allemand, mais qui y ressemble un peu plus avec le temps. Je me sens très haut-valaisan.

« L'autorité, c'est naturel. Tu en as ou tu n'en as pas. »

Mais vous en êtes sortis jeune, comme vous le disiez…
Le premier job saisonnier d'été que j'ai fait, c'était à 18 ans, à Loncarneau. Mais à partir de l'âge de 12 ans, j'étais déjà dans les hôtels. J'ai fait sept saisons estivales au total. Ce fut un apprentissage extraordinaire. Là on apprend tout. On est en contact avec les hommes. Ce n'est pas de la relation publique, c'est de la relation humaine.

Quel type d'adolescent étiez-vous ?
J'étais plus mature que les autres parce que je suis né à sept mois, prématuré donc. Un jour, ma mère étendait du linge dehors et je suis tombé comme ça… C'est vrai. J'ai dû me bagarrer fort dès le début, car on ne m'a pas mis à l'hôpital. Enfant, j'étais un joyeux luron : j'aimais la vie, le théâtre, le cinéma.

La seule part d'insouciance, de rêve enfantin, même, se manifestait par votre envie de jouer au foot et de devenir footballeur. Un rêve un peu brisé par votre père qui, lorsque vous recevez une proposition de Lausanne Sport, la déchire devant vous…
Mais je rêve toujours d'être footballeur… J'avais 18 ans et j'avais reçu un certificat de transfert de la part de Lausanne Sport pour rejoindre, donc, un club professionnel. Le papier était bleu. Mais à 18 ans, vous n'aviez pas la majorité en Suisse ; à l'époque, c'était 20 ans. J'avais besoin de la signature de mon père, mais il l'a déchiré. Et il m'a dit : « Tu ne gagneras jamais ta vie avec le football » … C'était un prophète (rires). Mais il a eu raison, c'était difficile à l'époque.


Est-il vrai que si vous portez du bleu sur vous, c'est en hommage au bleu de travail de votre père dans les usines Lonza ?
Oui, je porte toujours du bleu sur moi. Il avait le bleu de travail, mais le bleu de travail à deux pièces. C'est dur à laver, car mon père était un travailleur, mais un travailleur à l'esprit libéral. C'était un ouvrier démocratique, pas un ouvrier socialiste (sic)… Puis maintenant, toute la FIFA est bleue. Quand je suis arrivé, il y avait plein de différentes couleurs, dont beaucoup de jaune. Maintenant on est tous en bleu.

Vous avez déjà déclaré dans une interview avoir découvert l'autorité lors de votre service militaire, lorsque vous aviez, pour la première fois, des hommes sous votre commandement.
(Il coupe) C'est faux. Tout faux. J'ai fait mon service militaire en Suisse qui est obligatoire. Obligatoire seulement comme soldat, mais moi, j'ai gradé. J'ai terminé comme commandant d'un régiment et j'ai fait 1 400 jours de service militaire où ce qu'on apprend, c'est la discipline. L'autorité ne s'apprend pas. Il n'existe pas de fascicule pour vous montrer comment marche et s'apprend l'autorité. Lisez Machiavel : c'est la fonction qui te donne une responsabilité. Et c'est la manière dont tu t'occupes de cette responsabilité qui te donne de l'autorité ou pas. L'autorité, c'est naturel. Tu en as ou tu n'en as pas.

L'autorité, c'est quelque chose de naturel chez vous ?
Oui, déjà gamin, j'étais délégué de classe, je dirigeais les équipes de football quand on jouait entre copains – c'est moi qui avait le ballon, et quand enfant, c'est toi qui a le ballon, c'est toi le chef. J'avais toujours cette tendance à diriger les autres en disant : « Toi, tu te mets là, toi ici. »

Dans votre manière de diriger, justement, l'un de vos proches a dit que vous réagissiez comme « un animal, un fauve, quand il faut se défendre, c'est tout » …
Écoutez, je suis né sous le signe astrologique du poisson. Les poissons sont des gens généralement doux. Mon ascendant est lion. Je suis donc entre le poisson et le lion. Je me fâche, oui, mais pas comme une bête féroce. Je suis plutôt quelqu'un de tranquille. Surtout dans la position dans laquelle je suis depuis des années, on n'a pas le droit non plus d'exploser.

Justement, Vally Facchinetti, épouse de votre vieil ami Gilbert Facchinetti, dit que vous êtes poisson et que vous savez donc « nager dans toutes les eaux, en profondeur, et parfois plus troubles que claires » .
C'est poétique. Mais je peux vous dire une chose : je suis mauvais nageur, comme tous les montagnards. Sur le dos, ça va, mais sinon je suis mauvais nageur… Vous savez, le bateau que je conduis ne navigue pas toujours sur des eaux très calmes. Mais on conduit toujours ce bateau vers le bord.

On dit souvent à propos de vous que la FIFA est votre fiancée et que le football est votre maîtresse, ou l'inverse. Avez-vous des regrets par rapport à votre vie privée ?
On ne peut pas servir deux maîtres en même temps. Cela m'a été dit un jour par un curé catholique devenu protestant, car il avait pris une femme. Puis il m'a dit : « Vous, vous avez raisons, les catholiques, de ne pas vous marier, car on ne peut pas servir Dieu et une femme en même temps. » Moi, je dis qu'on ne peut pas servir le football et avoir une vie normale.

Votre fille nous a dit : « Notre famille a souffert ; la famille que nous étions n'a jamais existé. »
C'est dur ça… Mais oui, ma famille, dont elle est le fruit, n'a jamais existé.

« Le bateau que je conduis ne navigue pas toujours sur des eaux très calmes. Mais on conduit toujours ce bateau vers le bord. »

Elle dit aussi que concernant les femmes, le problème c'est que la plupart d'entre elles ont essayé de « vous changer » , mais que cela « n'a jamais été possible » ; qu'on ne change pas « les hommes » et encore moins « Sepp Blatter » .
Je ne fais pas de reproche aux femmes. Je leur dis toujours que je suis un homme impossible à vivre. Ce n'est pas vrai, mais comme ça, si ça ne marche pas, elles ne culpabilisent pas…

Et quand on dit que vous êtes un grand séducteur…
Je rendais bien aux femmes ce qu'elle me donnaient.

Quelle place a la religion dans votre vie ?
Je suis croyant, pas très religieux, mais je suis croyant. J'ai de très bonnes relations avec le nouveau pape, avec Jean-Paul II également – on a fait la Coupe du monde en Italie ensemble. Avec l'ancien, aucune (Benoît XVI, ndlr), parce qu'il était trop difficile de l'approcher. Je voulais parler de football avec lui, comme avec les autres, car la région prend une part importante dans le football. J'ai demandé plusieurs fois à le voir, mais je n'ai jamais eu de réponse. J'ai laissé tomber.

Vous avez un jour déclaré que vous étiez un « missionnaire au service du football » . C'est pas un peu christique, ça ?
Non, du tout. J'ai connu cette mission en 1976 au congrés d'Addis-Abeba où on a présenté le projet du développement en Afrique. J'ai compris ce jour-là que le football était plus qu'un jeu et j'ai alors dit : « Il faut faire quelque chose avec le football dans ce monde. Dans ce monde pauvre. »

N'est-ce pas plutôt une forme d'évangélisation autour du foot-bonheur-des-peuples ?
Non, je ne suis pas un évangéliste. Je ne suis pas un missionnaire dans le sens où je voudrais convertir quelqu'un. J'apporte quelque chose. Nous, la FIFA, nous avons apporté quelque chose. Moi, je n'étais qu'un instrument. Un instrument qui m'a permis de rentrer là-dedans avec João Havelange, mon prédécesseur à la tête de la FIFA, qui disait : « Le sport doit être universel. » Il cherchait quelqu'un pour vendre cette idée…

Beaucoup disent que vous étiez le successeur naturel de Havelange, qu'il y a eu comme un passage naturel de relais…
(Il coupe). Regardez la photo de son visage lors de mon élection en 1998 (rires). C'était pas tout à fait ça. Si j'avais pu, je serais resté secrétaire général, mais on voulait nous mettre à la porte tous les deux avec Havelange. Je voulais rester secrétaire général, mais quand Lennart Johansson (alors président de l'UEFA, ndlr) s'est porté candidat, on voulait me mettre à la porte en même temps qu'Havelange ! On disait : « Il faut enlever le patriarche, mais aussi son prophète. » J'avais trois mois seulement pour faire campagne. J'ai voulu y aller, car je voulais poursuivre ce que nous avions commencé avec Havelange.

Vous pensez vraiment que sans vous, le football dans le tiers-monde n'existerait pas ?
Je vis dans ce qu'on appelle en France la cohabitation. Mon gouvernement est élu par d'autres qui, chacun, ont des objectifs différents. En Europe, on me tape beaucoup dessus et sur la FIFA, mais allez voir en Afrique ou en Asie. Nos amis européens se détachent de toute responsabilité. Avant mon arrivée à la FIFA, on jouait au foot en Europe et en Amérique du Sud. Depuis, on joue à Ouagadougou, aux Caraïbes et au Pakistan. La grandeur de la FIFA, c'est que 209 fédérations soient toutes dans la même maison.

Le président de la FIFA a finalement plus de pouvoir qu'un chef d'État ?
Ça dépend de quel chef d'État (rires). La FIFA est une institution qui concerne 300 millions de personnes dans le monde. Et avec leur famille, leur connaissance et les fans de football, un journal économique allemand pense que nous touchons 1,6 milliard de personnes. On est l'organisation qui a le plus d'adeptes dans le monde. Il n'y a aucun pays, aucune religion, aucun mouvement culturel ou politique qui réunit autant de personnes… Quand je me déplace dans le monde, je suis toujours reçu par tous les chefs d'État, et comme un chef d'État. Mais sans les honneurs militaires.

Vous dites souvent que le football est l'œuvre de votre vie. Il n'y a pas là-dedans une dimension sacrificielle ?
Je vis dans le football, ce n'est pas un sacrifice, c'est un plaisir. Le football, c'est ma vie.

Vous avez beaucoup d'amis ?
Non, dans ce métier, on n'a pas d'amis. J'en avais beaucoup quand j'étais secrétaire général, c'est la fonction qui veut ça. Mais une fois président, on n'en a plus. Quand on est président, on est adulé ou jalousé. Ceux qui vous adorent ne sont pas des amis, ceux qui vous envient non plus.

« Quand je me déplace dans le monde, je suis toujours reçu par tous les chefs d'État, et comme un chef d'État. »

Que ferez-vous quand tout cela sera fini ?
J'ai déjà pris mes devants, je veux faire ce que j'ambitionnais quand j'étais gamin : animateur de radio. J'estime la radio comme le premier moyen de communication au monde, plus populaire que la télévision, Internet, la presse… J'ai déjà des contacts avec une radio française.

Vous écrivez vos mémoires ?
J'essaie. Je dicte les choses et on écrit à ma place.

Pour laisser une trace dans l'histoire ?
Je crois avoir déjà laissé une trace, sinon vous ne seriez pas ici (rires).

Vous avez peur de la mort ?
Je n'ai pas peur de la mort. J'essaie de la repousser la plus possible, mais je n'en ai pas peur.

Les critiques vous touchent-elles encore ?
Elles coulent sur moi comme l'eau chaude sur la cuisse de Jupiter…

Que vous dira Dieu quand vous arriverez au paradis ?
Peut-être : « J'espère que tu ne me ramènes pas les arbitres… »

⇒ Retrouvez « L'envie de Sepp » , notre grand portrait de Sepp Blatter dans le numéro 126 de SO FOOT, en kiosque jusqu'au 3 juin.

Propos recueillis par Victor Le Grand et Antoine Mestres, à Zurich Photos: Renaud Bouchez
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 6 heures 126 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1 il y a 13 heures 375€ à gagner avec Rennes-OM et Newcastle-Everton 1
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
il y a 14 heures Le gros manqué d'Origi face à Leipzig 15 Hier à 11:38 Michel Mézy offre ses maillots pour sauver un club amateur 30 Hier à 10:09 Le joli loupé de Kokorin en Russie 16 Hier à 09:02 L'étrange statue indienne de Maradona 21 lundi 11 décembre 115 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! lundi 11 décembre Heinze retrouve un banc en Argentine 11 lundi 11 décembre Le lob du milieu de terrain de Ronaldinho lors d'un match de charité 6 lundi 11 décembre Un supporter mexicain détruit sa télé après un penalty manqué 7 lundi 11 décembre Les Tigres sacrés pour la troisième fois de suite 4 samedi 9 décembre CR7 présente son Ballon d'or au Bernabéu 7 samedi 9 décembre Denílson fait le show dans un match de gala au Brésil 5 samedi 9 décembre 427€ à gagner avec OM & Manchester United - Manchester City samedi 9 décembre Jean-Marc Furlan debriefe son match en chanson 2 samedi 9 décembre Mavinga : « Les choix d'argent pour aller dans une ville de merde, ça ne m'intéresse pas » 21 vendredi 8 décembre Le maire de New York a proclamé « Andrea Pirlo Day » le 6 décembre 2017 14 vendredi 8 décembre Les supporters du MK Dons aident Hyde United à réparer sa pelouse 7 vendredi 8 décembre Changement d'horaire pour la Premier League en 2019 16 vendredi 8 décembre Rai nouveau directeur sportif de São Paulo 3 jeudi 7 décembre Le vrai Ballon d'Or est... jeudi 7 décembre Le vrai 2e du Ballon d'Or est... jeudi 7 décembre Le vrai 3e du Ballon d’or est... jeudi 7 décembre 380€ à gagner avec Rennes & Real Madrid - FC Séville jeudi 7 décembre Un hommage à Johnny dans les stades de France 19 jeudi 7 décembre François Ruffin en maillot de foot à l'Assemblée nationale 30 jeudi 7 décembre Leonardo quitte Antalyaspor 25 jeudi 7 décembre Independiente prend une petite option sur la Sudamericana 9 mercredi 6 décembre Rami chante du Johnny en conférence de presse 11 mercredi 6 décembre 106 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1 mercredi 6 décembre Drogba intègre la direction d'un club ivoirien 6 mercredi 6 décembre DERNIER JOUR : Un pari gratuit de 10€ + 100€ de CASH offerts chez Winamax mardi 5 décembre Un député propose de rencontrer ses électeurs autour d'un FIFA 23 mardi 5 décembre Un joueur paraguayen visé par un mandat d'arrêt international 26 mardi 5 décembre La FFF fait un don de 10 000 euros pour les Rohingyas 29 mardi 5 décembre Combien ça coûte de supporter les Bleus en Russie ? (via Brut Sport) mardi 5 décembre 619€ à gagner avec Liverpool, Séville, Porto & Shakhtar - Man City 1 lundi 4 décembre La technique infaillible de Ryan Bertrand pour gratter du temps 14 lundi 4 décembre Chapecoense retrouve la Copa Libertadores 8 dimanche 3 décembre Momo Sissoko signe au Mexique 6 dimanche 3 décembre Les Tigres encore en finale samedi 2 décembre Pascal Nouma en roue libre à la télé avant le derby d'Istanbul 9 samedi 2 décembre Un club de 8e division en 32e de Coupe de France 13 samedi 2 décembre Raquel Garrido taille la « Ligue 1 Castorama » 72 vendredi 1er décembre Tirage au sort censuré en Iran ? 35 vendredi 1er décembre Yann Lachuer nouveau coach de Créteil 7 vendredi 1er décembre Flamengo rejoint Independiente en finale de la Copa Sudamericana 3 vendredi 1er décembre Shandong Luneng : c'est fini pour Felix Magath 3 vendredi 1er décembre Seattle rejoint Toronto en finale de MLS 1 jeudi 30 novembre Bayal Sall a été forcé d'aller à l'Antwerp 19 jeudi 30 novembre 962€ à gagner avec Valence, Fiorentina & Istanbul BB 1 jeudi 30 novembre "Les synthétiques ont causé 200 cancers aux USA" (via Brut Sport) jeudi 30 novembre Hitler sur un tifo dans un derby soudanais 58 jeudi 30 novembre Un défenseur de Lanus envisage la retraite à 24 ans 34 jeudi 30 novembre Toronto est en finale de MLS 2 jeudi 30 novembre Messi et Cristiano Ronaldo dans Olive et Tom ? 42 jeudi 30 novembre Renato Sanches fait la passe à un sponsor 15 jeudi 30 novembre Jaap Stam inscrit les supporters de Reading sur la feuille de match 12 mercredi 29 novembre Un ramasseur de balle sauve un joueur en DH espagnole 13 mercredi 29 novembre Alexander Čeferin va donner 1% de son salaire à Common Goal 8 mercredi 29 novembre Villas-Boas va participer au Dakar 2018 15 mercredi 29 novembre Les horaires de la Ligue des champions changeront dès la saison prochaine 36 mercredi 29 novembre LE RÉCAP "CHAMPIONS LEAGUE" DE LA #SOFOOTLIGUE 15 mercredi 29 novembre Un guide de précaution pour les gays présents au Mondial 2018 36 mercredi 29 novembre Ce coup franc d’Ashley Young va vous rendre maboul 45 mercredi 29 novembre André Villas-Boas quitte Shanghai 29 mardi 28 novembre Un youtubeur devient sponsor maillot de Botafogo 19 mardi 28 novembre Roberto Carlos avoue que son coup franc improbable était dû au vent 58 mardi 28 novembre Mondial 2022 : Le Qatar présente le premier stade démontable 52 lundi 27 novembre Des T-shirts à l’effigie de Ratko Mladić en Serbie 62 lundi 27 novembre Géorgie : le Torpedo Koutaïssi arrache le titre au Dinamo Tbilissi 25 lundi 27 novembre 533€ à gagner avec Manchester City, Chelsea, Lyon & l'OM 1 lundi 27 novembre Le FK Željezničar peint ses ballons pour jouer dans la neige 7 lundi 27 novembre Énorme tifo lors du derby Bari-Foggia 20 lundi 27 novembre Les violences du Clásico tunisien laissent des traces 19 lundi 27 novembre Les supporters du Ponte Preta, relégué, envahissent le terrain 1 lundi 27 novembre Infantino « extrêmement ferme » contre le racisme au mondial 18 dimanche 26 novembre Quang Nam sacré champion du Viêt Nam 26 dimanche 26 novembre Un supporter file sa casquette au gardien 5 samedi 25 novembre Urawa Red Diamonds remporte la Ligue des champions asiatique 9 vendredi 24 novembre 390€ à gagner avec l'OM & la Real Sociedad vendredi 24 novembre Le tacle ridicule de Bonucci 50 vendredi 24 novembre Cantona déclare à nouveau son amour pour Pastore 67 jeudi 23 novembre OFFRE SPÉCIALE : 500€ de bonus offerts aux gros parieurs ! jeudi 23 novembre Mario Balotelli parodie Mario Kart 6 jeudi 23 novembre Le numéro 2 des ultras de Boca Juniors tué par balles 24 jeudi 23 novembre Craig Bellamy : « Le foot anglais est prêt à accepter l'homosexualité » 69 jeudi 23 novembre Steven Gerrard n'a pas une bonne mémoire, mais beaucoup de répondant 37 mercredi 22 novembre Un espion, des drones et des caméras cachées à la solde de Grêmio 9 mercredi 22 novembre Il marque un doublé, puis voit naître son enfant 21 mercredi 22 novembre 359€ à gagner avec Chelsea, Bayern & Juve - Barça mardi 21 novembre Pronostic Juve Barça : 365€ à gagner sur l'affiche de C1 ! 2 mardi 21 novembre Le capitaine de l'Atalanta reçoit un disque d’or 15 mardi 21 novembre Vincent Labrune veut lancer une nuit du football 35 mardi 21 novembre Tavecchio accusé de harcèlement sexuel 45 mardi 21 novembre Mexique : un assassinat lié au procès FIFA 19 lundi 20 novembre Galway United : vingt matchs en vingt-quatre heures 4 lundi 20 novembre Des associations d'ultras français s'unissent pour leur liberté 21 lundi 20 novembre Une pancarte « Wenger Out » lors d'une manifestation au Zimbabwe 27 lundi 20 novembre Il marque et adresse un doigt d'honneur à son coéquipier 15 lundi 20 novembre Ce but marqué en D8 anglaise va vous émouvoir 33 lundi 20 novembre Le merveilleux csc de Fankaty Dabo 16 dimanche 19 novembre Un supporter s'installe en tribune avec son scooter à Crotone 15 dimanche 19 novembre Le carton rouge complètement idiot de German Lux 18 dimanche 19 novembre Italie : « Ancelotti, Conte, Allegri, Ranieri et Mancini » ciblés par Tavecchio 29 dimanche 19 novembre Tapie : « C'est la plus belle cure de chimiothérapie » 9 dimanche 19 novembre Le raté de l'année signé Neal Maupay 13 samedi 18 novembre Orlando City donne 280 000 euros pour les victimes de l’ouragan Maria samedi 18 novembre Chris Coleman, du pays de Galles à Sunderland 3 vendredi 17 novembre 320€ à gagner avec Caen-Nice & Espanyol-Valence vendredi 17 novembre Une enquête du fisc espagnol menace le poste de Tebas 51 vendredi 17 novembre Le classement FIFA réformé après le mondial 39 vendredi 17 novembre Bebeto rejoint le parti politique de Romário au Brésil 8 vendredi 17 novembre Chapecoense assure son maintien 3 vendredi 17 novembre Deux éducateurs d'un club amateur écartés pour radicalisation 131 vendredi 17 novembre L’effigie d’un serial killer sur le drapeau d’un supporter 24 jeudi 16 novembre Parme passe sous pavillon chinois 41 jeudi 16 novembre Mondial 2022 : Le Qatar fixe un salaire minimum pour les travailleurs immigrés 24