Senderos relativise

0 0
La Coupe du Monde a mal débuté pour le défenseur suisse Philippe Senderos. Touché à la cheville, l'ancien Gunner ne pourra plus rejouer avant les possibles huitièmes de finale.

Senderos est apparu très touché par cette blessure, sortant les larmes aux yeux face à l'Espagne. Mais le tout nouveau joueur de Fulham sait aussi qu'il reste un privilégié. Présent au Stade Dan Qeqe hier lors de la remise d'un chèque de la fédération helvète à une association humanitaire qui vise à aider la jeunesse sud-africaine par le sport, Senderos a relativisé sa situation en s'adressant à des jeunes footballeurs africains défavorisés: « Vous m'avez peut-être vu pleurer quand j'ai quitté le terrain, mercredi dernier contre l'Espagne. Mais mes larmes ne veulent rien dire, elles ne sont rien à côté de ce qu'ont pu être les vôtres, explique le Suisse. On essaie simplement de vous donner ce que j'ai eu étant petit, et pas vous. Bonne chance, continuez de travailler dur à l'entraînement, il n'y a que comme cela qu'on arrive » .

Pourri par les pépins physiques, l'ex-Milanais encouragera ses coéquipiers de la Nati du banc cet après-midi pour le match contre le Chili.

RP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 0