Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. // Coupe des Confédérations
  2. // Sélection
  3. //

Seleção: le chant du cygne de Kaká et Ronnie?

Zappés lors de la convocation de Scolari pour la Coupe des Confédérations, les deux derniers Ballons d´or brésiliens risquent de devoir faire une croix sur leur avenir en équipe nationale. La fin d'une époque définitivement.

Modififié
Kaká, Ronaldinho ou les deux? Cette question était sur les lèvres des dizaines de journaleux qui se sont entassés mercredi matin dans un salon chic du Sofitel, en face de la mythique plage de Copacabana. Adepte du contre-pied, Felipão l´a balayée d´un revers main en renvoyant les deux trentenaires à leurs chères études. A leur place, du sang neuf. Le meilleur espoir masculin est attribué au jeune Bernard, 20 ans tout mouillés. Comble de l´affront: à l´Atlético Mineiro, il fait un peu figure d´apprenti du maître Ronnie. Le coach a préféré jeter la star déchue aux oubliettes pour polir le diamant brut.Malgré quelques points communs dans leurs trajectoires, Kaká et R10 ont été écartés pour des raisons diamétralement opposés.

L´ancien roi des nuits parisiennes s´offre une cure de jouvence à l´Atlético, où il éclaire le jeu de la meilleure équipe du Brésil à l´heure actuelle. Mais quand il est appelé en seleção, il préfère laisser jouer son clone sans sel qui a exaspérait les supporters de Flamengo il y a encore un an. Kaká, c´est le contraire. Quand il a été rappelé par Mano Menezes pour quelques matchs amicaux il y a six mois, il a plutôt montré de bonnes choses. Le problème, c´est qu´il s´obstine à cirer le banc du Real pour amasser un max de pognon pour son église alors que le Milan l´accueillait à bras ouverts moyennant une baisse de salaire.


Place aux jeunes


Quoi qu´il en soit, Scolari a laissé un message clair. L´avenir de la Seleção et surtout la Coupe du Monde à domicile risquent fort de se faire sans eux. « Ceux sur lesquels j´avais des doutes, je ne les ai pas pris. Ceux sur lesquels je n´ai aucun doute, ils sont tous dans cette liste  » , martèle le coach.Plutôt que de s´appuyer sur des grands frères pour mener ses troupes, le sélectionneur préfère jeter les minots directement dans le grand bain. « Bernard est un jeune joueur plein de qualités. Il utilise les côtés de façon splendide. En recevant cette opportunité, il va se surpasser encore plus pour être convoqué à nouveau. C´est important dans l´optique du Mondial de lui donner la possibilité de vivre une expérience au plus haut niveau lors de la Coupe des Confédérations » explique Felipão.

La mise au ban de Ronnie et Kaká illustre parfaitement le gros problème du Brésil à l´heure actuelle. Le pays aux cinq étoiles peut toujours s´appuyer sur son extraordinaire réservoir de talents avec des espoirs en veux-tu en voilà, mais souffre de l´absence de la génération maudite de trentenaires qui auraient dû être les leaders d´aujourd´hui et sont aujourd´hui sur le déclin. Aux deux déçus du jour, on peut bien sûr ajouter Adriano, qui s´est carrément jeté au fond du gouffre.

Prime aux Brésiliens du Brésil

Des 23 joueurs convoqués mercredi, un seul a allègrement dépassé la trentaine, le gardien Júlio César, qui soufflera ses 34 bougies en septembre. Après lui, Dani Alves (30 ans), Fred (29 ans) Thiago Silva (28 ans), Hernanes (27 ans) et Hulk (26 ans) font figure de vétérans. Près de la moitié (11 sur 23) évoluent au pays, ce qui montre deux choses. Le côté positif, c´est que le Brésil, qui traverse mieux que les autres cette période de marasme économique, sait mettre la main à la poche pour garder ses talents au pays. L´autre côté de la médaille est bien moins flatteur: cela montre surtout qu´il n´y a pratiquement plus de brésiliens qui sortent vraiment du lot dans les grands clubs européens, mis à part en défense (Thiago Silva, David Luiz, Dante, Dani Alves...).

Tout la presse brésilienne a fait ses choux gras de non convocation de Kaká et R10, mais l´absence qui risque d´avoir le plus d´influence sur le jeu est celle de Ramires. Une vraie surprise et un crève-coeur. Son association avec Paulinho était une des bonnes choses entrevues sous Mano Menezes. Un tandem de milieu relayeurs dynamiques et joueurs, qui tranchaient avec les bourrins de l´ère Dunga. L´homme aux trois poumons de Chelsea aurait été écarté pour les mêmes raisons que Ronaldinho. Un retard lors d´une convocation. Blessé, il serait arrivé un jour après ses collègues à l´aube du match amical Brésil-Russie disputé chez lui à Stanford Bridge, fin mars. Il s´est contenté d´une visite-éclair en compagnie du médecin des Blues. L´encadrement brésilien a moyennement apprécié, surtout que Lucas, lui aussi blessé, avait passé tout la période du rassemblement avec ses coéquipiers.

Ronnie, lui, a fait encore plus fort. Fin avril, le rassemblement avant le match Brésil-Chili était à Belo Horizonte, la ville où il habite, et il s´est pointé en dernier, la bouche en coeur, avec 25 minutes de retard, alors que certains avaient traversé le pays pour se rendre sur place.En l´absence de leaders vraiment expérimentés, Neymar aura plus que jamais une pression énorme sur ses maigres épaules et a intérêt à prendre ses responsabilités.


La liste des 23 de Scolari pour la Coupe des Confédérations :


Gardiens : Júlio Cesar (Queens Park Rangers), Diego Cavalieri (Fluminense), Jefferson (Botafogo)
Défenseurs : Daniel Alves (FC Barcelone), Marcelo (Real Madrid), Filipe Luis (Atletico Madrid), Jean (Fluminense), Thiago Silva (Paris Saint-Germain), David Luiz (Chelsea), Dante (Bayern Munich), Rever (Atletico Mineiro)
Milieux : Paulinho (Corinthians), Luiz Gustavo Bayern Munich), Fernando (Grêmio), Hernanes (Lazio Rome), Jadson (São Paulo), Oscar (Chelsea), Lucas (Paris Saint-Germain), Bernard (Atlético Mineiro)
Attaquants : Neymar (Santos), Fred (Fluminense), Hulk (Zenit de Saint-Pétersbourg), Leandro Damião (Internacional)

par Louis Génot à Rio de Janeiro
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge
Partenaires
Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE
il y a 7 heures Rooney inspire DC United 3 Podcast Football Recall Épisode 46 : Français ou Belges, le match des râleurs, les adieux des Bleus et la battle Angleterre-Belgique vendredi 13 juillet Le Mondial 2022 aura bien lieu en hiver 73