En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Serie A – Milan AC – Arrivée de Clarence Seedorf

Seedorf, le professeur au chevet du Milan

Une gueule, un charisme, un curriculum vitae et pas mal d'interrogations. À 37 printemps et après plus de vingt ans d'une immense carrière de joueur, Clarence Seedorf va troquer ses crampons contre un costard cintré. Désireux de venir au chevet de son Milan, le Batave va remplacer Max Allegri, licencié après la défaite des Rossoneri sur la pelouse de Sassuolo (4-3), au pied levé. Le Batave, qui sera présenté à la presse dimanche, s'est engagé jusqu'en 2016.

Modififié
Sous les pectoraux saillants de Clarence Seedorf, il y a un cœur qui bat. L'homme, apparemment porté sur l'histoire – autant quand il s'agit de l'apprécier que de l'écrire – a beau avoir porté les couleurs de l'Ajax Amsterdam, du Real Madrid ou encore de l'Inter Milan, c'est un organe rouge et noir qui palpite dans sa cage thoracique. Comme des ex de dix ans, l'AC Milan et le Batave n'ont jamais vraiment cessé de penser l'un à l'autre. De toute façon, l'histoire, du genre à s'être achevée sur un « on se retrouvera un jour, tu sais » , n'en était pas encore à son crépuscule. Épanoui au Brésil, où il distillait son talent à Botafogo, le Professeur, inquiet, était à deux doigts de ressortir ses vieilles photos de classe. Au soir de la 19e journée, son Milan est onzième de Serie A, à 30 points de la Juventus toute puissante, à vingt longueurs de Naples troisième et à six de Bologne, premier relégable. Cette moitié de saison indigne de la griffe AC Milan, ponctuée d'une défaite à Sassuolo (4-3), a coûté sa place à un Massimiliano Allegri déjà sur la sellette à l'été 2013. Elle a également sonné l'heure des retrouvailles entre Seedorf et Milanello. Et même quand on a l'aval du père, en l'occurrence Silvio Berlusconi, remettre le couvert n'est pas toujours une bonne idée.

Le Professeur débutant

Clarence Seedorf avait des envies d'exotisme, de découverte, mais n'a jamais perdu le nord. Le nord de l'Italie. La Lombardie, pour être plus précis. Dans le contrat qui le liait au club de Botafogo, l'ancien de l'Ajax Amsterdam disposait d'une close qui lui octroyait le droit de mettre les voiles tant qu'il ne partait pas jouer pour une autre écurie. Du genre à savoir ce qu'il veut, Seedorf l'homme ne balbutie pas à l'heure de la sacrosainte reconversion. Un aller-simple du terrain au banc de touche, sans escale par le repos, coupure essentielle pour les organismes meurtris par une vie de footballeur, hantise pour les hyperactifs. C'est là la question qui va faire parler l'Italie. Tout Clarence Seedorf qu'il est, le Batave n'a aucune expérience en tant qu'entraîneur, si ce n'est celle qu'il a pu emmagasiner en côtoyant les sommités de la tactique qu'il a pu rencontrer au cours de sa carrière. Oui, le Batave, c'est un CV long comme le bras d'un Giacometti. Le seul à avoir ramassé quatre Ligue des champions avec trois équipes différentes, par exemple. Ou encore le deuxième joueur, derrière Paolo Maldini – excusez du peu – à avoir disputé le plus de rencontres organisées par l'UEFA (C1, C3, Supercoupe…). Seedorf, c'est également un gagneur invétéré, un charisme naturel, un éternel précoce et un personnage respecté à Milan, par les joueurs, le staff, les murs et les pelouses de Milanello. Mais qui dit grand joueur ne dit pas nécessairement grand entraîneur. Ça, l'intéressé, pas le dernier à s'être pris le bec avec Marco van Basten quand celui-ci était sélectionneur des Oranje, le sait mieux que quiconque. En somme, si, à Milan, le retour de Seedorf réchauffe les cœurs, il n'apaise pas forcément l'inquiétude. Surtout que comme tout enseignant débutant, le Professeur débarque dans une ZEP.

Et à la fin, c'est l'amour qui triomphe


La maladie qui a emporté le Grand Milan a été foudroyante. Clarence Seedorf, qui a connu Maldini, Nesta, Rivaldo, Cafu, Kaká, Inzaghi ou encore Shevchenko va rencontrer Kévin Constant, Adil Rami, Urby Emanuelson et Valter Birsa. Heureusement que l'amour rend aveugle. Mais celui-ci ne rend pas bête. Le néo-technicien hollandais ne part pas au casse-pipe. S'il n'a pas de bouteille sur un banc, l'ex-milieu de terrain a tout le temps d'attendre. Lors des cinq prochains mois, il n'aura aucune pression du résultat. Déjà largués en championnat, les Milanais ne partent pas favoris face à l'Atlético Madrid en huitièmes de la Ligue des champions. Le Professeur a donc un peu de temps devant lui pour résoudre son casse-tête. Si le club de Silvio Berlusconi se serre la ceinture depuis quelque temps, Seedorf aura à sa disposition quelques joueurs de talent qu'il devra toutefois remettre en selle. Pour ce faire, le Batave, qui travaillera d'abord avec Mauro Tassotti, l'éternel adjoint rossonero, voudrait imposer un système « à l'Américaine » ou « à la rugby » . En s'entourant de Jaap Stam et de Hernán Crespo, deux anciens de la maison, le milieu de terrain souhaiterait avoir un coach capable de faire travailler l'équipe dans chaque compartiment du jeu. Une manière aussi d'avoir de la légitimité supplémentaire dans un vestiaire pas toujours facile. De la légitimité et de la poigne pour des retrouvailles musclées et intenses. Mais comme le dit Andrea Monti, dans la Gazzetta dello Sport, « à la fin, c'est l'amour qui triomphe » . Oui, même avec Jaap Stam.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 2 il y a 4 heures Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 11
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 12:00 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 16 Hier à 11:15 Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 7 mardi 16 janvier L2 : Les résultats de la 21e journée 4