1. //
  2. // Serie A – Milan AC – Arrivée de Clarence Seedorf

Seedorf, le professeur au chevet du Milan

Une gueule, un charisme, un curriculum vitae et pas mal d'interrogations. À 37 printemps et après plus de vingt ans d'une immense carrière de joueur, Clarence Seedorf va troquer ses crampons contre un costard cintré. Désireux de venir au chevet de son Milan, le Batave va remplacer Max Allegri, licencié après la défaite des Rossoneri sur la pelouse de Sassuolo (4-3), au pied levé. Le Batave, qui sera présenté à la presse dimanche, s'est engagé jusqu'en 2016.

Modififié
44 41
Sous les pectoraux saillants de Clarence Seedorf, il y a un cœur qui bat. L'homme, apparemment porté sur l'histoire – autant quand il s'agit de l'apprécier que de l'écrire – a beau avoir porté les couleurs de l'Ajax Amsterdam, du Real Madrid ou encore de l'Inter Milan, c'est un organe rouge et noir qui palpite dans sa cage thoracique. Comme des ex de dix ans, l'AC Milan et le Batave n'ont jamais vraiment cessé de penser l'un à l'autre. De toute façon, l'histoire, du genre à s'être achevée sur un « on se retrouvera un jour, tu sais » , n'en était pas encore à son crépuscule. Épanoui au Brésil, où il distillait son talent à Botafogo, le Professeur, inquiet, était à deux doigts de ressortir ses vieilles photos de classe. Au soir de la 19e journée, son Milan est onzième de Serie A, à 30 points de la Juventus toute puissante, à vingt longueurs de Naples troisième et à six de Bologne, premier relégable. Cette moitié de saison indigne de la griffe AC Milan, ponctuée d'une défaite à Sassuolo (4-3), a coûté sa place à un Massimiliano Allegri déjà sur la sellette à l'été 2013. Elle a également sonné l'heure des retrouvailles entre Seedorf et Milanello. Et même quand on a l'aval du père, en l'occurrence Silvio Berlusconi, remettre le couvert n'est pas toujours une bonne idée.

Le Professeur débutant

Clarence Seedorf avait des envies d'exotisme, de découverte, mais n'a jamais perdu le nord. Le nord de l'Italie. La Lombardie, pour être plus précis. Dans le contrat qui le liait au club de Botafogo, l'ancien de l'Ajax Amsterdam disposait d'une close qui lui octroyait le droit de mettre les voiles tant qu'il ne partait pas jouer pour une autre écurie. Du genre à savoir ce qu'il veut, Seedorf l'homme ne balbutie pas à l'heure de la sacrosainte reconversion. Un aller-simple du terrain au banc de touche, sans escale par le repos, coupure essentielle pour les organismes meurtris par une vie de footballeur, hantise pour les hyperactifs. C'est là la question qui va faire parler l'Italie. Tout Clarence Seedorf qu'il est, le Batave n'a aucune expérience en tant qu'entraîneur, si ce n'est celle qu'il a pu emmagasiner en côtoyant les sommités de la tactique qu'il a pu rencontrer au cours de sa carrière. Oui, le Batave, c'est un CV long comme le bras d'un Giacometti. Le seul à avoir ramassé quatre Ligue des champions avec trois équipes différentes, par exemple. Ou encore le deuxième joueur, derrière Paolo Maldini – excusez du peu – à avoir disputé le plus de rencontres organisées par l'UEFA (C1, C3, Supercoupe…). Seedorf, c'est également un gagneur invétéré, un charisme naturel, un éternel précoce et un personnage respecté à Milan, par les joueurs, le staff, les murs et les pelouses de Milanello. Mais qui dit grand joueur ne dit pas nécessairement grand entraîneur. Ça, l'intéressé, pas le dernier à s'être pris le bec avec Marco van Basten quand celui-ci était sélectionneur des Oranje, le sait mieux que quiconque. En somme, si, à Milan, le retour de Seedorf réchauffe les cœurs, il n'apaise pas forcément l'inquiétude. Surtout que comme tout enseignant débutant, le Professeur débarque dans une ZEP.

Et à la fin, c'est l'amour qui triomphe

La maladie qui a emporté le Grand Milan a été foudroyante. Clarence Seedorf, qui a connu Maldini, Nesta, Rivaldo, Cafu, Kaká, Inzaghi ou encore Shevchenko va rencontrer Kévin Constant, Adil Rami, Urby Emanuelson et Valter Birsa. Heureusement que l'amour rend aveugle. Mais celui-ci ne rend pas bête. Le néo-technicien hollandais ne part pas au casse-pipe. S'il n'a pas de bouteille sur un banc, l'ex-milieu de terrain a tout le temps d'attendre. Lors des cinq prochains mois, il n'aura aucune pression du résultat. Déjà largués en championnat, les Milanais ne partent pas favoris face à l'Atlético Madrid en huitièmes de la Ligue des champions. Le Professeur a donc un peu de temps devant lui pour résoudre son casse-tête. Si le club de Silvio Berlusconi se serre la ceinture depuis quelque temps, Seedorf aura à sa disposition quelques joueurs de talent qu'il devra toutefois remettre en selle. Pour ce faire, le Batave, qui travaillera d'abord avec Mauro Tassotti, l'éternel adjoint rossonero, voudrait imposer un système « à l'Américaine » ou « à la rugby » . En s'entourant de Jaap Stam et de Hernán Crespo, deux anciens de la maison, le milieu de terrain souhaiterait avoir un coach capable de faire travailler l'équipe dans chaque compartiment du jeu. Une manière aussi d'avoir de la légitimité supplémentaire dans un vestiaire pas toujours facile. De la légitimité et de la poigne pour des retrouvailles musclées et intenses. Mais comme le dit Andrea Monti, dans la Gazzetta dello Sport, « à la fin, c'est l'amour qui triomphe » . Oui, même avec Jaap Stam.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

MaxChampagne Niveau : DHR
Pardon je n'ai pas pris le temps de lire mais je voulais absolument être le preums pour Monsieur Seedorf !
Aucune pression, c'est vite dit ... Un Milan sans trophée, ni place européenne, ça ne ferait que fragiliser encore plus tonton Silvio. Ou alors Barbara a d'autres idées en tête concernant Seedorf
Sonon pour son systeme a l'americaine y a vikash dhorasso, un ancien de la maison, pour les remplacants.
Max_Payne Niveau : CFA2
Je vibre d'amour pour Milan, mais je suis quand même sceptique.
Il n'a aucune expérience, aucune qualification...

Conte & Montella avaient fait leurs gammes à Sienne et à Catane.
SuperPippo qui coache les jeunes me semblait déjà plus crédible.
Ceci dit, revoir Clarence à San Siro, c'est beau.
Govou for President Niveau : District
Je suis tres content de voir Seedorf revenir, mais ca va etre tres dur quand meme, il y a plus de chances de se bruler les ailes que de briller..
"un CV long comme le bras d'un Giacometti"…merci Swann!
MaxChampagne Niveau : DHR
Plutôt bien écrit, même si un Maggiori aurait eu plus de légitimité.
Je pense qu'il y avait plus à dire sur l'un des meilleurs joueurs de ces 20 dernières années.
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
Note : -1
Moi je t aurais foutu Trapatonni là dedans, au moins avec lui les joueurs donnent tout ce qu'ils ont.

Seedorf n'a pas la moindre expérience, il va donc tâtonner pendant quelques temps et Milan n'a clairement pas besoin de ça...

En plus les entraîneurs hollandais à succès y en a pas eu des masses, ça n'augure rien de bon.

Pour finir, j'aimerais bien savoir combien ça va leur coûter d'avoir Seedorf, Stam et Crespo comme coachs... Les gars sont des légendes du foot ils ne vont pas venir pour un smic...
valeureux liégeois 74 Niveau : National
Cadeau empoisonné qd mm pr ce bon Clarence sans aucune expérience. Enfin, au moins, c'est un mec qui compte ds l'histoire du club, cela devient tellement rare mtn.
Gerd Müller Niveau : CFA
Message posté par maxlojuventino
Moi je t aurais foutu Trapatonni là dedans, au moins avec lui les joueurs donnent tout ce qu'ils ont.

Seedorf n'a pas la moindre expérience, il va donc tâtonner pendant quelques temps et Milan n'a clairement pas besoin de ça...

En plus les entraîneurs hollandais à succès y en a pas eu des masses, ça n'augure rien de bon.

Pour finir, j'aimerais bien savoir combien ça va leur coûter d'avoir Seedorf, Stam et Crespo comme coachs... Les gars sont des légendes du foot ils ne vont pas venir pour un smic...


De toute façon on lui en voudra pas si il ne décroche pas de places européennes.
C'est une vision à long terme le recrutement de Seedorf du moins j'espère. Et puis ça peut faciliter le recrutement.
romlakers Niveau : CFA2
Une très bonne chose de voir Seedorf de retour à Milan. Il n'a certes aucune expérience en tant qu'entraineur, mais vu ce qu'il a côtoyé comme monstre tactique au sein de sa carrière, j'ose croire qu'il va être capable de mener Milan aux sommets qu'on mérite. Il y a de très bons joueurs dans cette équipe et avec un recrutement efficace , il y'a aura moyen de viser des trophées.
romlakers Niveau : CFA2
Une très bonne chose de voir Seedorf de retour à Milan. Il n'a certes aucune expérience en tant qu'entraineur, mais vu ce qu'il a côtoyé comme monstre tactique au sein de sa carrière, j'ose croire qu'il va être capable de mener Milan aux sommets qu'on mérite. Il y a de très bons joueurs dans cette équipe et avec un recrutement efficace , il y'a aura moyen de viser des trophées.
zinczinc78 Niveau : CFA
Note : -1
La version beta de Yaya Touré..
Putain imaginez si il parvient à rendre Mario professionnel, régulier, concentré!!
En mode encadrement dans FM (et vu les stats mentales de Seedorf ça serait un carnage..)
Il y a très peu de chance que ça arrive
Ok j'suis un rêveur mais faut avouer que ça serait incroyablement dingue
Allegri loin du Milan, c'est beau.
Quelques membres du staff, notamment le prépa physique, loin du Milan c'est beau.
Clarence au Milan, c'est encore plus beau.
De nouvelles idées au niveau de la composition du staff, c'est beau (enfin on verra)
Matri loin du Milan, c'est magnifique.

Mais, malgré tout, je ne suis pas encore satisfait. Il n'y a toujours pas de projet au Milan et à chaque fois qu'on fait mine d'avoir un projet, on ne le met pas en place.

On nous parlait du Milan au Milanisti, juste après le départ de Leonardo et on se retrouve avec Allegri ! Puis, on se fout de la gueule du Milan, en disant qu'Allegri est un milanista puisqu'il a joué un match de charité avec le maillot du club.

Il n'y a pas d'idée directrice, pas de projet clair. Juste un paquet d'idées balancer par Galliani, Barbara ou Silvio mais personnes ne suit les idées de l'autre.
Seedorf, c'est du muscle en acier trempé accouplé à un cerveau d'élite.

Le mec sait ce qu'il a à faire et il le fera bien, je n'en doute pas.

Ce gars m'impressionne et me donne l'impression d'être un génie. Le fait qu'il soit aller se finir au Brésil, au lieu d'aller faire mu-muse aux States ou aux Emirats, en est une preuve, selon moi.
Message posté par MaxChampagne

Je pense qu'il y avait plus à dire sur l'un des meilleurs joueurs de ces 20 dernières années.


C'est vrai, on attend encore l'article élogieux sur Clarence.
Michels, Cruyff, Van Gaal, Rijkaard, Hiddink, Advocaat et plus recemment De Boer au niveau des entraineurs a succés les hollandais sont pas trop mal servi quand meme. Meme si ils ont Martin Jol
Sinon en ce moment on sent vraiment une page de l'histoire se tourner avec l'arrivée de nouveaux entraineur anciens joueurs et jeune (Seedorf, Solskjear, Zidane, Maké preparateur, Inzaghi?.. et tout de meme assez récemment Blanc, Montella) surement des mecs qui vont peser dans les prochaines années
Et dans le meme temps la fin de Ferguson (qui pour moi chamboule totalement le monde des coach), Heynckes ça pèse aussi.
Bref le devant de la scène change pas mal en ce moment. ça fait du bien un peu d'air frais, mais un petit coup de nostalgie quand meme..
Message posté par mario
Seedorf, c'est du muscle en acier trempé accouplé à un cerveau d'élite.



Rien que ça c'est surpuissant
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
44 41