1. // France – CFA – Groupe A
  2. //
  3. // PSG B/Sedan

Sedanais et Saoudiens, unis pour le meilleur ?

C'est l'étonnante histoire d'amour du moment dans le paysage du football français : le CS Sedan-Ardennes, club historique tombé très bas ces dernières saisons, pourrait faire un retour spectaculaire dans un proche avenir, grâce non seulement à ses excellents résultats sportifs du moment, mais aussi avec l'aide d'une manne financière inespérée venue d'Arabie saoudite. Ou quand les Sangliers ardennais pourraient être les grands gagnants inattendus de la lutte contre l'obésité dans le Moyen-Orient… Explications.

Modififié
1k 10
Saint-Valentin, journée des plus belles histoires d'amour. Des plus étonnantes aussi. En voici une pas banale. Elle se passe dans les Ardennes et concerne le fleuron du football local, tombé dans la grosse déprime en 2013. Cette année-là, le CS Sedan-Ardennes termine sa saison de Ligue 2 à bout de souffle, sans ressources ni espoir pour le futur, avec une première relégation sportive entérinée en National, puis une seconde, administrative celle-là, officialisée quelques semaines plus tard. Déclaré en cessation de paiement, le club est contraint de redémarrer de zéro ou presque, en CFA2. La belle et historique formation aux deux coupes de France et aux multiples saisons en élite se trouve dégradée, humiliée, reléguée dans la cave. Elle parvient tout de même à séduire un entrepreneur local, un certain Marc Dubois qui, avec son frère Gilles, aide à la refondation du foyer. Une union qui fonctionne tant et si bien que la remontée en CFA est validée au printemps dernier. Mieux : cette saison, le promu poursuit sur sa lancée et survole son groupe du championnat de France amateur, au point que désormais dans les Ardennes, on prépare déjà la prochaine saison en National. Une histoire qui prend réellement des allures de conte de fées depuis qu'en fin d'année dernière a débarqué d'une lointaine contrée rien de moins qu'un prince !

Les Saoudiens champions du monde… d'obésité


Ce dernier se nomme Fahad Bin Khalid Faisal et il est le neveu du défunt roi Abdallah d'Arabie saoudite, auquel tous les grands de ce monde ont rendu hommage au moment de son décès survenu le 23 janvier dernier. Le prince Fahad est riche, immensément riche. Pourtant, lui non plus n'est pas complètement heureux. Son souci à lui, c'est la santé préoccupante de son peuple, parmi les plus obèses de la planète. Près d'une Saoudienne sur deux en souffre. L'actuel recordman du monde en la matière est aussi de nationalité saoudienne et se nomme Khaled Mohsen Chaïri. À 20 ans, il pèse 610 kilos ! Ces graves troubles de l'alimentation provoquent du diabète et posent bien des soucis à la famille royale, qui aimerait redonner le goût de l'exercice à son peuple, ainsi que soigner cliniquement les cas les plus préoccupants. Pour trouver des solutions, le prince Fahad consulte ses conseillers, lesquels lui apprennent qu'il existe des sociétés spécialisées dans la mise en place d'instituts spécialisés pour traiter ce genre de cas. Parmi elles se trouve une entreprise française nommée Aplus dont l'activité, selon la brochure, est axée sur la santé et le tourisme du bien-être. En d'autres termes, elle fait dans les résidences médicalisées de luxe avec prestations VIP, notamment pour les patients diabétiques. Du luxe, du soin pour obèses, c'est tout ce qu'il faut aux Saoudiens !

Un mariage de raison


C'est à partir de là que l'étonnante histoire d'amour entre Sedan et l'Arabie saoudite naît. Car il se trouve que cette fameuse société Aplus est dirigée par les frères Dubois, ceux-là même qui ont repris le CSSA. En résumé, d'un côté se trouve un club en difficulté qui cherche des financeurs pour pérenniser sa reconstruction et viser un retour au premier plan. Et de l'autre un prince saoudien fortuné qui cherche des solutions pour aider ses concitoyens malades. Avec, entre les deux, un président de club qui fait dans les instituts de soins pour personnes atteintes d'obésité. Bingo ! Le mariage – de raison plus que d'amour, il faut être honnête – a été scellé en ce début d'année, dans la plus stricte intimité. Le contenu des dots n'a pas été pleinement révélé, mais il s'agirait d'abord dans un premier temps d'un partenariat – autrement dit une entrée dans le capital – et non d'un rachat pur et simple, ce qui devrait néanmoins très vite se concrétiser par de l'argent injecté (pour faire passer le budget de 2,5 millions d'euros actuellement à 7 à 8 millions d'euros en cas d'accession en National) et la création à l'été 2016 d'une « Sedan Academy » sur le site du château de Montvillers, un domaine de 7 hectares qui appartient au club et dont la rénovation, réalisée grâce aux finances du prince saoudien, servirait à la formation des jeunes Sangliers amenés à évoluer ensuite en équipe première.

Objectif L1 en 2019


D'autres « Sedan Academy » pourraient voir le jour ailleurs : en Algérie, au Maroc, au Sénégal et bien sûr en Arabie saoudite, le pays ayant lui aussi en tête non seulement de régler ses problèmes d'obésité, mais aussi de permettre à ses jeunes footballeurs de bénéficier des meilleures conditions de formation, avec les prochaines Coupes du monde en échéance, notamment celle disputée chez le voisin qatarien. En clair, le CSSA reçoit des financements saoudiens pour l'aider dans son projet sportif et en échange, le club apporte ses compétences pour permettre aux jeunes Saoudiens de pratiquer du sport. C'est tout bonus pour Marc Dubois, soutenu financièrement pour son club et qui va pouvoir aussi, bien sûr, faire prospérer sa société Aplus en allant au Moyen-Orient construire ses cliniques spécialisées (avec, c'est également prévu, des compétences venues des Ardennes et donc des perspectives d'emploi alléchantes). Un plan tellement parfait que Dubois, interrogé ces derniers jours par Le Parisien, a parlé du prince Fahad comme d'un « partenaire inespéré » qui pourrait, si tout se passe bien, permettre au club de remonter en Ligue 1 à l'horizon 2019, année de son centenaire. « Je comprends les sceptiques et je freine les rêveurs : Sedan ne sera jamais un deuxième PSG » , a tout de même tenu à préciser Dubois aux confrères du Parisien. Il faut dire que l'équipe en est encore loin, elle qui se déplace justement aujourd'hui à Paris pour y affronter… la réserve du PSG. Allez, bonne Saint-Valentin quand même à tous les Sangliers.


Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Magnifique de savoir que des saoudiens vont investir dans un club dont l'emblème est un porc
ramirez le roi des merguez Niveau : District
Moi je soutiens un club dont l'animal fétiche est un dragon et j'en mange jamais du dragon, c'est trop gras.
j'y suis giresse Niveau : Ligue 1
C'est quand même sympa d'être milliardaire: tu prends un club dans une division un peu naze et tu commences ta partie de foot manager IRL !
PenoIndirect Niveau : Loisir
Le chameau des Ardennes .
Victoire de Sedan 3-2 au passage.
corinthians Niveau : DHR
Albeau : mon adolescence !! Quel ambiance ... Triste du destin de mon club de coeur, et l'arrivée des saouds n'est pas pour me rassurer ..
kim jung kill Niveau : CFA
Note : 1
franchement je serai milliardaire j'acheterai Grenoble, ils ont un beau stade, et c'est une ville moyenne ducoup niveau public y a un gros potentiel.
Message posté par j'y suis giresse
C'est quand même sympa d'être milliardaire: tu prends un club dans une division un peu naze et tu commences ta partie de foot manager IRL !


Hahahaha j'ai tellement pensé a ca en plus
Donc pour résoudre leur problème d'obésité, les Saoudiens misent sur le pâté de Sanglier. Intéressant...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
1k 10