Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2016
  2. // Quarts
  3. // France-Islande (5-2)

Sébastien Thoen : « En Islande, le Kinder Bueno est quand même à 8 euros... »

Pendant l’Euro, après chaque match des Bleus, une célébrité nous raconte avec qui, où, comment et avec quel degré d’alcoolémie elle a vu le match de l’équipe de France. Ce lundi, c’est Sébastien Thoen qui nous raconte son France-Islande. Et ça se passe dans un club échangiste. Avec des rillettes. Et du panaché.

Modififié
Tu l'as vu où ce match ?
Alors figure-toi, et c’est assez dingue que tu me parles de ça, je l’ai vu dans un club échangiste, Le Cupidon, ou le Cupi pour les intimes. Il n’y avait personne, j’étais juste avec le patron, Gros Seb. J’adore aller là-bas parce qu’il sert le meilleur café de Paris. Je le dis pour ceux qui seraient amenés à passer dans le quartier de l’Opéra, allez boire un café au Cupi, vraiment. Je ne suis resté que pour le match et quand Yann Barthès, Elise Lucet, Ophélie Meunier et tout ça sont arrivés, je suis parti. Je les adore, hein, ce sont des gens formidables, mais j’avais envie de retrouver mes proches pour fêter la victoire des Bleus.

L’ambiance était cool, quand même, pendant le match ?
Oui, super sympa. Bon, comme je te dis, on n’était que deux avec le gros Seb, mais c’était quand même cool. Surtout, ce qui était bien, c’est que, le Gros Seb et moi, on déteste les Islandais. Là-dessus, on était sur la même longueur d’ondes. Tout le monde s’est pris d’affection pour ces types, mais moi, je les déteste. Ok, leur parcours et tout, c’est super touchant, mais ça reste des putains de Vikings. Les hooligans russes, à côté, ce sont les supporters d’Auxerre. On parle de mecs dangereux, là. Et puis s’ils étaient restés un peu plus, les mecs auraient commencé à prendre leurs aises, et ils auraient fini par coucher avec nos femmes. Je te jure, c’est mieux pour tout le monde qu’ils partent. On parle quand même de mecs qui vivent dans un pays où le Kinder Bueno est à huit euros. Et puis des hipsters, on en a assez à Paris, déjà qu’on a envie de tarter les nôtres, ne nous en rajoutez pas, bordel !

Y avait quoi à bouffer, sinon ?
Des rillettes. Uniquement des rillettes. Avec un peu de panaché, bien sûr. Et puis, attends, on sait vivre nous quand même, donc on s’est laissés tenter par un petit dessert sans gluten. Ah oui, on a aussi fumé du super shit. J’ai chopé un shit d’une qualité… tout noir, tout moelleux. Je te promets que voir une tête de Pogba avec ce shit-là, c’est merveilleux, tu vas très loin, t’es à Goa. À Goa ou à Pogba ? Tiens, elle est pas mal celle-ci.

Ça a beaucoup picolé ?
Pas plus que ça, non. L’alcool, c’est pas pendant le match, c’est après. Nous, on a bu des cafés avec le Gros Seb. L’alcool, c’est pour quand tu vas te battre dans la rue après le match. Par exemple avec les gars d’Action discrète, on est descendus à Marseille pour empêcher les Anglais de casser la ville et là, on a bu, ouais. De la vodka, bien sûr, vu qu’on était du côté des Russes. D’ailleurs, tu peux voir sur les vidéos qui traînent sur Internet, on voit très bien Cazarre qui lance des chaises sur les Anglais. Il était déguisé pour passer à travers, mais on le reconnaît très clairement, même avec sa casquette et sa fausse moustache. Tu vois, l’alcool, c’est dans ces moments-là, c’est dans la rue, quoi. En revanche, nous, on n'est pas du tout cocaïne. On sait tous que les mecs de Youtube et de la TNT en prennent, mais pas nous. Il y a tellement de gens qui en prennent que c’est devenu super ringard. D’ailleurs, on engueulait les Russes qui en prenaient, hein. En 2016, prendre de la coke, c’est comme avoir un compte Twitter, c’est un truc de gros beauf.

« Gros Seb a traversé Paris en slip sur un vélo sans selle, et moi, je courais derrière. En slip, mais sur smoking, question d’élégance. C’était sympa, les gens me reconnaissaient dans la rue et criaient : "Vive Bolloré". » Sébastien Thoen

Qui a été le meilleur joueur du match pour toi ?
J’ai bien aimé Lloris. Le mec est quand même super présent. Là, il te sort deux arrêts complètement dingues. J’étais également content du réveil de Pogba, ça m’a fait plaisir. Après, on aime forcément Griezmann qui est vraiment fort dans ce rôle autour de l’attaquant. Petite déception pour l’entrée de Gignac qui n’a pas été top, mais bon ça arrive.

Comment tu as réagi sur les buts français ?
« Dans le cul, les hipsters ! » On a gueulé ça à plusieurs reprises avec le Gros Seb. Évidemment, derrière, j’ai pris le Gros Seb dans mes bras, normal. Puis j’ai envoyé des textos d’insultes à tout le monde. C’est une question de principe : quand mon équipe marque, j’envoie des insultes à tout mon répertoire. Chacun ses petits rituels.

Ce n’était pas un peu trop, finalement, 4-0 a la mi-temps ?
Ah bah non, pas du tout. Personnellement, j’aurais voulu leur en mettre 15, à ces salopards. Et puis, attends, tout le monde aurait trouvé ça normal qu’on en colle quatre aux Islandais il y a encore quatre ans. Là, les mecs étaient un peu la hype, mais en vrai, ils ne valent rien. Putain, ils me dégoûtent. Ils ont passé quelques jours ici, ils ont dépensé des sous, c’est très bien, maintenant qu’ils rentrent chez eux. Je n’arrive pas à leur faire confiance à ces mecs-là. Moi, je sais qu’ils étaient là uniquement dans le but de piquer nos femmes. Je vais te dire, je préfère largement les migrants syriens aux migrants islandais.

Bon, bah du coup, vous avez dû bien la fêter, cette victoire ?
Oui, absolument. Comme à son habitude, Gros Seb a traversé Paris en slip sur un vélo sans selle, et moi, je courais derrière. En slip également, mais sur smoking, question d’élégance. C’était sympa, les gens me reconnaissaient dans la rue et criaient : « Vive Bolloré » , il y avait vraiment une bonne ambiance.

« J'aime bien ce moment où pendant dix, vingt jours, personne n’a peur de se comporter comme un énorme beauf. On a beau être de droite comme moi, on aime cette France-là. » Sébastien Thoen

Après le match, vous avez fait quoi ?

Comme je te disais, je ne suis pas resté au Cupi quand tous les autres sont arrivés, j’ai préféré rentrer chez moi et lire la Bible. C’est mon petit rituel du dimanche soir. Avant, je matais le film de cul, mais bon, depuis, ils ont arrêté et préfèrent recruter Ophélie Meunier, quelle bande de blaireaux. Du coup, maintenant, le dimanche soir, c’est lecture de la Bible. Ce dimanche soir, j’ai lu les passages sur Saint-Paul et Saint-Antoine. Je les connais déjà par cœur, mais c’était pour rester dans le contexte du match.

Et t’es optimiste pour le reste de la compétition ?
Le prochain match va être sur-bouillant. Je pense que l’Allemagne est au-dessus de nous, mais bon, on les a déjà fistés en 18 et en 45, il n’y a pas de raison qu’on ne remette pas ça. On ne rigole pas avec le football, putain, c’est super sérieux, ok ? Bon après, c’est vrai qu’on aura peut-être besoin des alliés. Encore une fois… En revanche, si on arrive en finale, je veux jouer les Portugais, car je trouve que les mecs se la racontent pas mal pour une équipe de CFA.

Le prochain match, tu vas le mater où ?
Dans ma maison aux Maldives. Merci la Sacem. Merci tout le monde. Merci la France. Toujours, merci la France.

On est patriote, un peu, pendant une compétition internationale comme ça ?
Moi, je suis de droite, donc je suis tout le temps patriote, mais c’est vrai que j’aime bien cette communion au sein du pays. Ce moment où pendant dix, vingt jours, personne n’a peur de se comporter comme un énorme beauf. On a beau être de droite comme moi, on aime cette France-là.

Si on gagne l'Euro, tu vas faire quoi ?
Pour être franc, je crois que je vais m’abonner à beIN Sports. Dans l’euphorie du truc, je vais devenir totalement con et je crois que je vais le faire.

Propos recueillis par Gaspard Manet Retrouvez Sébastien Thoen tous les premiers samedis du mois dans Le journal du hard, et à la rentrée avec sa bande d’Action Discrète dans Le Grand Journal.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 15:04 Euro Millions : 130 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
Hier à 16:30 La LFP doit verser 2000 euros à Luzenac 17 Hier à 15:20 Virtus Entella bientôt réintégré en Serie B ? 7 Hier à 14:50 Un groupe lance une chanson géniale pour Bielsa 19 Hier à 13:47 Un club de 3e division espagnole ne veut plus que Vinicius Jr joue 46
Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur