1. //
  2. // Littérature
  3. // Interview

Sebastian Rotella : « J'habitais à côté de la planque de Maradona »

Finaliste du Pullitzer en 2006 et grand reporter américain, spécialistes des mafias et du crime organisé, Sebastian Rotella s'est arrêté à Paris, à l'occasion de la sortie de son deuxième roman Le chant du converti, pour nous causer Maradona, foot à Chicago et bonne sauce italienne.

Modififié
Elle vient d'où cette passion du foot pour vous ?
Je suis un fils d'immigrés, italien par mon père et espagnol par ma mère. C'est presque génétique, non ? J'ai grandi à Chicago, je jouais au base-ball pour faire mon intégration « à l'américaine » , mais je jouais surtout beaucoup au foot. On avait un rituel autour de mon anniversaire. Mon père commençait à faire une sauce, qu'on appelait la « sauce 24 heures » , le samedi. Toute la nuit, elle était là, la sauce, dans la cuisine, à mijoter. Quand je descendais à 3 heures du matin, ça dégageait un arôme… Et le dimanche, on faisait une grande partie de foot dans le parc, par catégories d'âge, avec la famille.

Jamais de foot en club alors ? Une bonne sauce, un dimanche et c'est tout ?
Plus tard, vers mes 13-14 ans avec l'équipe du collège déjà et aussi avec l'équipe du quartier de Hyde Park, à Chicago. On était un mélange de juifs, d'Afro-Américains, fils de profs, d'immigrés. On était plus une équipe de milieux intello-bourgeois et on jouait contre tous les autres quartiers de Chicago. Pour nous, c'était un peu comme explorer le monde. Parce qu'on jouait contre un club d'Italiens, d'Africains, de Lituaniens, bien plus structurés que nous. Ils avaient tous leur club-house par exemple. Nous, on le prenait plus comme un amusement. Eux, c'était une raison de vivre. Mais vous savez, presque tous les Américains que j'ai connus ont joué au soccer quand ils étaient petits.

Les États-Unis s'intéressaient déjà au foot alors ?
Quand j'étais correspondant à Buenos Aires ou en Espagne, on disait que le seul pays où Maradona pouvait marcher tranquillement dans la rue, c'était aux États-Unis. Et c'était vrai. En même temps, tous les lieux que j'ai connus aux États-Unis, principalement les centres urbains, il y avait la passion pour le foot, surtout pour une question d'immigration, avec les Italiens, les Européens de l'Est et aujourd'hui les Mexicains. Je me souviens petit être allé voir un match de foot dans le stade de base-ball à Chicago, et c'était plein. Tout le monde venait au match. Même notre barbier italien. On jouait au foot, même les filles, mais on ne suivait pas vraiment le foot, comme vous en Europe. On n'avait pas le côté « industriel » de vos championnats.

C'est comme demander de choisir entre son père et sa mère, mais vous vous sentez plus proche du foot italien ou espagnol ?
Plus petit, j'étais dans une chambre d'hôtel en Sicile, avec mes frères. Il y avait un match entre l'Italie et une équipe africaine. Leur gardien de but avait évidemment beaucoup de boulot contre l'Italie. Ça le rendait hyper spectaculaire. Comme on côtoyait souvent des Afro-Américains à Chicago, on commençait à les supporter. « Mais ce sont qui ces 3 garçons-là qui sont contre l'Italie ? » Je sais aussi que je ne suis pas autant le championnat italien que l'espagnol, le meilleur du monde ou presque. Je ne m'y retrouvais pas dans le catenaccio à l'époque. Mais je me souviens très bien en 1982, quand l'Italie gagne la Coupe du monde, alors que je suis avec mon père et la famille à Chicago, être aussi enthousiaste que les autres de ma famille. En fait, esthétiquement, je trouve le foot espagnol plus joli. En anglais, je dirais qu'il a un bon « flow » .

Vous aviez l'occasion dans votre jeunesse de voir des matchs en Europe ?
J'ai passé mon année 1983 à Barcelone, comme étudiant, dans la famille de ma mère. Mon oncle, socio du Barça, m'avait emmené voir le Barcelone de Maradona et Schuster. Plus généralement, tous les étés, on rejoignait nos familles en Italie ou en Espagne. Je ne me souviens pas d'être allé voir des matchs, mais je me souviens parfaitement des rues désertes quand il y avait un match. Pas de bruit et d'un coup… Je ne comprenais pas. On n'avait pas ça aux États-Unis.

« Tim Howard a été élu secrétaire d'État à la Défense sur Internet »

C'est votre idole Maradona ?
Non, je ne dirais pas ça. Il est surtout le premier grand joueur que j'ai vu de mes yeux. Il était déjà charismatique, plein de générosité, jouait et courait avec joie. Même un mec qui ne connaissait rien au foot pouvait dire : « Lui, c'est un grand sportif » . Le voir slalomer entre 5 types et arriver au but, c'était comme voir un génie du saxophone ou un Michael Jordan. Des moments très forts. Et la vie m'a ensuite envoyé en Argentine comme correspondant, un peu plus de 10 ans après.

Ce n'était pas le même Maradona…
Non. Il était sur sa fin de carrière déjà, avec des comebacks et des histoires de drogue. Pas le même qu'à Barcelone. J'ai écrit quelques reportages sur lui, notamment quand il se planquait avec son agent Guillermo Coppola pour échapper à la justice. C'était quelque chose de très mystérieux et, en même temps, on le voyait avec des femmes en boîtes de nuit. Je trouve son histoire un peu triste parce qu'il est devenu amer. Cette jeunesse, la chose idéaliste qu'il représentait s'est totalement perdue. Mais le plus intéressant dans tout ça, c'est la manipulation politique autour du cas Maradona.

Un exemple ?
Quand Guillermo Coppola, l'ancien agent de Maradona, passe devant les tribunaux pour une affaire de trafic de drogues, il se dit que c'était pour faire distraction. Je me rappelle que les juges et les policiers ayant traité cette affaire se sont finalement retrouvés derrière les barreaux. Ils avaient monté un « coup » , en gros. Tout le monde était corrompu là-dedans. Et si ça se trouve, Coppola était même mouillé. Maradona, c'était une grosse partie de l'actualité nationale et internationale parfois. Regarde. Plus récemment, je suis envoyé pour le Los Angeles Times en Irak. 3 semaines. On était avec des gardes du corps, interprètes, chauffeurs irakiens, tous passionnés de foot. Impressionnant. Pour mon premier jour, je vais sur les lieux d'un « petit » attentat à la voiture piégée. T'as un groupe d'Irakiens en train de fêter les corps des soldats américains. On me fait comprendre dans la voiture qu'il ne faut pas que je dise que je suis américain. On décide finalement que je suis argentin. Les traducteurs s'avancent vers ce groupe pour me présenter : « C'est un journaliste argentin avec du sang arabe » avec 2-3 « Maradona » dedans. Ça a relaxé tout le monde. En face, la scène était quand même terrible : quelques gamins brandissaient les intestins de soldats comme des trophées, en disant « On va tuer tous les Américains » ...

Vous avez beaucoup enquêté et écrit sur le crime organisé et les mafias. Y a-t-il vraiment suffisamment d'argent à se faire dans le foot pour eux ?
Il semblerait que oui. C'est simple : ils veulent être dans les endroits d'argent et de pouvoir, même un peu. J'en ai vus beaucoup au Brésil par exemple. En Argentine, la mafia s'est immiscée dans certains groupes de supporters. On en retrouve certains à aider des hommes politiques pendant une campagne. Pour remplir des salles, le service d'ordre, mettre la pression, faire « un peu de tout » . D'après mes observations, quand il y a corruption dans un pays, ça touche souvent aussi le foot, dans les pays à grosse culture foot. Les gangsters s'y intéressent forcément. Dans un autre ordre d'idées, les narcos et la musique au Mexique, ça se touche par exemple. Il y a aussi eu les scandales des paris sur les matchs en Italie, mais c'est quand même différent. Parce que ce n'est pas étonnant non plus que ça se soit découvert. La justice et la police italiennes fonctionnent plutôt bien sur ces sujets-là.

Vous avez connu pas mal d'endroits et maintenant vous habitez de nouveau aux États-Unis. Le foot est-il réellement en train de prendre chez vous ?
Pendant le Mondial brésilien, j'ai vu pour la première fois aux États-Unis ce que j'avais vu en Europe ou en Amérique latine les jours de matchs : les gens disparaissent du boulot, portent des maillots, l'impression de rues désertes. Même si elle a parfois été médiocre, il y a eu des bons moments avec les USA. Et Tim Howard… Pour ceux qui ne connaissaient pas vraiment le foot avant le Mondial, c'est lui qui est ressorti. Il a été nommé, sur Internet, secrétaire d'État à la Défense. En même temps, il faisait ce qu'il fallait. Quand tu sors une vingtaine d'arrêts par match, c'est forcément spectaculaire. Et on aime bien ça aux États-Unis. Et puis des jeunes de la communauté afro-américaine des classes populaires ont percé. Avant, ça ne concernait que les classes moyennes ou hautes. La banlieue populaire, majoritairement afro-américaine, ne s'intéressait pas trop au foot, vu parfois comme du golf ou du tennis. Mais là, c'est en train de devenir plus « mainstream » . Le foot aux États-Unis, c'est en train d'arriver, en ce moment. Et les Américains ont encore un avantage : ils ne sont pas contraints à l'exil s'ils ne gagnent pas la Coupe du monde. S'ils jouent mal, ce n'est pas une tragédie nationale. Ils n'ont pas encore toute cette pression que vous pouvez connaître, vous. Et à chaque fois, je trouve qu'on joue mieux que le match précédent.


Propos recueillis par Ronan Boscher À lire : Le Chant du Converti, éditions Liani Levi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


derIngenieur Niveau : CFA
Note : 1
" Les traducteurs s'avancent vers ce groupe pour me présenter : « C'est un journaliste argentin avec du sang arabe » avec 2-3 « Maradona » dedans. Ça a relaxé tout le monde. En face, la scène était quand même terrible : quelques gamins brandissaient les intestins de soldats comme des trophées, en disant « On va tuer tous les Américains »..."

Ah ouais...Cela me rapelle en france quand je parlais foot dans les quartiers (Neuhof à Strass et Les Ulis à Paris) pour pas me faire caillasser...Le foot, ce vecteur social !

Sinon, merci pour cet interview, il est super enrichissant, et j'espère vraiment que le foot percera aux USA !
je conseille à tout le monde son "Triple crossing". Excellent narcoterroristopolar (j'sais pas si ça se dit)
vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
Hier à 19:18 Le bonbon de Malcom 11 Hier à 18:18 Le lob fou de Fekir 26
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 13:53 Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 10 Hier à 11:59 Les ultras allemands répondent à la DFB 13 Hier à 10:07 Trezeguet bouscule Beşiktaş 22
vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 14 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30