Scholes défend Rooney

0 1
Trop sévère la suspension de Wayne Rooney ? Pour Paul Scholes, l'international anglais payerait le prix d'un mauvais Mondial 2010 de l'Angleterre. Depuis, l'attaquant de MU serait devenu l'ennemi public numéro 1 pour la Fédération anglaise.

«  Il semblerait qu'il soit considéré comme le bouc-émissaire pour ce qui est arrivé et ce n'est pas juste, alors qu'il y a 22 autres joueurs dans l'équipe d'Angleterre » , a rapporté l'ancien milieu de terrain au Sun.


La théorie du complot a de beaux jours devant elle.

FM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
"Il semblerait qu'il soit considéré comme le bouc-émissaire pour ce qui est arrivé et ce n'est pas juste, alors qu'il y a 22 autres joueurs dans l'équipe d'Angleterre"

Ouais, un peu comme avec Anelka en EDF. Le mec n'était même pas là au moment de la grève mais il a prit pour tout le monde !!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Redknapp soulagé
0 1