1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir de la 20e journée

Schalke et Gladbach à la relance, le Bayern contrôle

Bundesliga plutôt calme et proche du statu quo. Ni le Bayern, ni Dortmund n'ont marqué ce week-end. Heureusement, Schalke, Mönchengladbach et Stuttgart ont assuré le spectacle pour eux.

Modififié
85 14

L'équipe du week-end : Schalke 04


Il y a deux semaines, Bild et le Spiegel faisaient à Schalke 04 le coup du club en crise. La défaite à domicile contre le Werder passait mal. André Breitenreiter, l'entraîneur des Königsblauen, aurait même fait l'objet de « critiques en interne » et serait tout proche de la sortie. Aujourd'hui, vous pouvez tout effacer et reprendre à l'inverse. Breitenreiter est l'homme fort qu'il faut pour « Null Vier » . Mieux, Schalke est désormais le club en forme du moment. Ce week-end encore, dans leur Arena, les Knappen ont montré qu'ils en avaient dans le ventre pour jouer le top 4 cette saison et remettre les prétendants à leur place. Face au VfL Wolfsburg, un adversaire direct dans la course à la Ligue des champions, Schalke a fait un match parfait : victoire nette 3-0, avec l'aide d'un Benaglio qui manque de fermeté. L'ancienne idole Julian Draxler peut quant à lui faire la tête. Wolfsburg s'embourbe, et cette saison, sur l'ensemble des rencontres entre Schalke et Wolfsburg, Draxler a pris un sévère 6-0. Une fois dans chaque camp.

L'homme du week-end : Christensen ?


Il a 19 ans. Il est prêté par Chelsea. Il se prépare de la meilleure des manières pour améliorer l'avenir de la sélection danoise. Il enchaîne les prestations de grande qualité sous les couleurs du Borussia Mönchengladbach. Contre le Werder Brême, le Danois a été particulièrement bon dans le secteur défensif pour tenir à carreau Claudio Pizarro. Mais cerise sur le gâteau, le défenseur a aussi participé au délire offensif comme un renard des surfaces, avec un doublé inscrit facilement en 20 minutes du droit et de la tête. Ses deux premiers buts de la saison. Alors même si la défense du Borussia n'est pas toujours vaillante, Christensen progresse lui à toute vitesse et confirme ses bonnes dispositions pour l'avenir. À noter qu'en face, un autre membre de la diaspora Blue a passé une soirée moins heureuse : Papy Djilobodji s'est imposé rapidement dans la défense du Werder, mais son équipe prend toujours autant l'eau. Sur l'année 2016, Brême a déjà encaissé neuf buts en trois matchs.


Le spectacle de Mahrez, le mirage de Stoke

Vous avez manqué Francfort-Stuttgart (et vous n'auriez pas dû)


Pour un match entre prétendants à des places plus chaudes dans le ventre mou, Francfort-Stuttgart n'a pas déçu avec un match plaisant et offensif. Dès l'entame, c'est l'Eintracht et son Hongrois Huszti qui lancent les hostilités. Mais Francfort, dans son enceinte, n'a pas longtemps résisté à la furia du VfB. En une accélération, plein axe, Lukas Rupp obtient l'espace nécessaire pour dicter le jeu. Il choisit de mettre Gentner en orbite. La conclusion est impitoyable : 1-0. Et le VfB en remet une couche sur corner à quelques secondes de la pause, grâce à une habile remise de Niedermeier pour Didavi. Cependant, être menés ne fait pas peur aux Adler, car Alex Meier peut toujours marquer quelques buts en un rien d'occasions. C'est ce qu'il fait au retour des vestiaires quand le ballon traîne devant le but. Mais en 2016, Stuttgart n'est plus l'équipe fragile d'avant. Niedermeier fait encore parler son jeu de tête pour le troisième but. Et malgré l'expulsion logique de Didavi, les Stuttgarter continuent d'attaquer par vagues et accentuent la différence par Kostić, sur penalty. Le dernier but signé Huszti est anecdotique. Stuttgart s'offre une cinquième victoire consécutive et joue de mieux en mieux.

L'analyse définitive


Hoffenheim et Hanovre peuvent commencer à regarder l'itinéraire pour rejoindre Aue, Düsseldorf ou Heidenheim. Cette saison, rien ne tourne plus rond pour ces deux clubs. Hanovre avait déjà échappé de justesse au purgatoire en gagnant sa dernière rencontre contre Fribourg la saison dernière. Cette fois-ci, il faudra un exploit plus grand encore. Même Thomas Schaaf ne comprend pas comment redonner du tonus à ces joueurs-là et s'enferre dans des choix un peu hasardeux. Ainsi, dans un match assez pauvre, alors que Mayence n'était pas dans un grand jour, Hanovre n'a pas su réagir au but de Samperio et subit une nouvelle défaite à domicile. Le lendemain, Hoffenheim a été corrigé à domicile par Darmstadt. Avec 14 points tous les deux, déjà cinq longueurs derrière le Werder, ils n'échapperont pas à la 2. Bundesliga en 2016.

Le patator du week-end


La frappasse a été à l'honneur vendredi soir grâce à Nordtveit…



Mais aussi pendant le Simulcast du samedi avec la première réalisation de Stafylidis.


L'image de la semaine


Aránguiz est vivant. Il a même retrouvé le contact avec la pelouse et les ballons.

Hasenhüttl a dit « plus ou moins »


Quand le coach du FC Ingolstadt est interrogé sur le penalty accordé à son équipe par la Sky, il avoue que la décision est surprenante. « Contre Dortmund, nous n'avons rien obtenu pour bien plus que ça. » En attendant, ça fait trois points de plus pour le FCI et un maintien en Bundesliga qui se dessine doucement mais sûrement.

La stat inutile : 35


Grâce à son petit nul 0-0 contre le Borussia Dortmund, le Hertha Berlin a déjà marqué autant de points que la saison passée. Ou comment passer en dix mois d'un maintien de dernière minute à la lutte pour l'Europe. Et à ce sujet, les stats présentent bien : en Allemagne, depuis la victoire à trois points, 92% des équipes avec 35 points en 20 journées ont fini parmi les six premiers.

Et sinon...


Hambourg s'en sort pas si mal grâce à son homme providentiel, Nicolai Müller. Un but et un point partout avec Cologne.
Mais la lutte a été intense pour arracher ce point. Lewis Holtby s'est dit « à plat » après le match. « Je ne suis pas sûr de regarder le Superbowl ce soir. »
Robert Lewandowski a été désigné footballeur polonais de l'année pour la 5e fois consécutive. Toujours un titre que Messi n'aura pas.
En marge de Schalke-Wolfsburg, 23 policiers de Gelsenkirchen ont été blessés lors d'affrontements avec les supporters de Schalke, qui voulaient faire la fête au parcage adverse.
Kevin Großkreutz retrouve le Borussia Dortmund mardi soir en Pokal.
- José Mourinho était à l'Olympiastadion pour Hertha-Dortmund. En son hommage, les deux clubs ont tenu le 0-0.
Grâce à son penalty, Claudio Pizarro est seul 5e meilleur buteur de l'histoire de la Bundesliga, avec un petit pion de plus qu'Ulf Kirsten. Il est le 1er Péruvien et le 1er étranger de ce même classement.
- En 2. Bundesliga, le RB Leipzig s'impose comme seul maître à bord, avec désormais six points d'avance sur le deuxième Fribourg. Derrière, ça se resserre; et Nuremberg ou Sankt-Pauli peuvent lorgner sur une montée directe.
- Nuremberg qui a remporté son derby bavarois à l'Allianz Arena en présence de 60 000 spectateurs.

Retrouvez toute l'actualité de la Bundesliga

  • Résultats et classement de Bundesliga



    Par Côme Tessier
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    "Christensen se prépare de la meilleure des manière à l'Euro avec le Danemark"... Il a déjà acheté les chips et les bières ?
    Ach, mea culpa. J'avais totalement oublié que les Suédois les avaient tapés. Merci. Je change ça.
    Neologist Niveau : DHR
    Dommage que Dortmund ne se soit pas imposé pour relancer (un peu) le suspense.

    Sinon Wolfsburg fait peine à voir. Ce sera dur de confirmer leur saison passée, surtout s'ils se qualifient en quart de LDC et ils ont la place pour le faire.

    Et je vois pas le Hertha tenir jusqu'à la fin de la saison mais ça fait quand même plaisir de les retrouver là.
    Pas pu voir le match mais il parait que Schöpff est déjà un plaisir a voir jouer.
    Quand j'ai recu 3 messages quasi identiques autour de 17h de la part de pote fans du bayern, BVB et HSV autour de 17h j'ai compris qu'on étais entrain de torcher Golfsburg haha
    Plus jamais de stade et d'ambiance comme ca en Champions League pour representer l'allemagne, plus jamais !! :-)
    Deux précisions:
    Nürnberg remporte le match à Munich avec 15.000 de leurs supps ayant fait le déplacement, pas mal ...
    Sur les 23 policiers blessés : 22 par leurs propres gaz lacrymos qu'ils n'ont pas utilisé dans les bons moments avec le vent et les charges.
    Ceci dit, encore une action pitoyable des Hugos qui étaient remontés dans mon estime il y a 2 ans en bloquant un défilé Pegida à l'entrée de Gelsenkirchen (il y avait pas mal d'anciens type Borussenfront et de nouveaux identitaires bvbistes / NWDO de la Südetribüne dans le cortège 'ailleurs)...
    J'étais au match contre l'eintracht au moment ou ils avaient été dissous, ces abrutis ont allumé des fumi dans notre propre stade (donc ammende) et avaient réussis a faire cramer leur propre banderolle. Bravo ...
    Toon Eastman Niveau : National
    Wolfsburg ca commence un peu à sentir le projet qui s’effondre en ce moment. J'ai pas pu voir le match mais d'après les échos que j'en ai eu c'était assez triste. Ca va être chaud pour la place en C1 l'an prochain.

    Sinon ca m'a beaucoup fait rire de voir que Mourinho était en tribune à Berlin alors que le match n'avait pas beaucoup d'intérêt. Je sais pas trop ce qu'il faisait la, mais si le but était de lui donner un aperçu de la Buli, il était clairement pas au bon match... Quoique.. Fait pas le con Watzke par pitié
    Ahmed-Gooner Niveau : National
    Une question pour ceux qui visitent régulièrement les stades allemands ici.

    J'étais à l'Olympiastadion samedi pour la venue du BVB, et je reste impressionné par "l'amitié" entre les supporters des 2 équipes, malgré l'ambiance extra durant le match tout se déroule dans une certaine convivialité sans méchanceté ni rien, c'était de même lorsque je suis allé regarder Hertha/Schalke en mars, les fans n'hésitent même pas à blaguer/se chambrer dans les U-Bahn, est-ce que c'est commun en Allemagne ? ou y a des fans qui foutent le bordel ? (j'ai entendu dire qu'il y avait des policiers blessés ce week-end), lesquels si oui ?

    Sinon un petit mot sur le Hertha, un travail grandiose de Dardai qui a construit une équipe ulta solide défensivement, les mecs lancent des têtes en arrières vers leur gardien en étant sous pression, c'est dire ! et puis ce Mitchell Weiser, la voilà la relève de Lahm en sélection, quel match de sa part, il a éteint Reus et lancé pas mal de contres, bizarre que le Bayern ne l'a pas prolongé.
    Ahmed c'est toujours comme ça en Allemagne, il y a un grand respect entre supporters. Je me rappelle un match de Zweite Liga, entre les Löwen de München et VFL Bochum. On était face à face dans le S-Bahn pour se rendre à l'ancien Olympia Stadion. Les gars déconnaient et se parlaient tranquillement.

    Vas-y ici en France, prends le métro à Marseille avec un maillot de Bordeaux ou de Montpellier (je n'ose même pas écrire le PSG), tu seras lynché direct cash !
    Note : 1
    Et les Lilien qui gagnent toujours aussi salement, chez un concurrent direct en plus ! Le reve... C'est presque dommage qu'ils en ch*ent autant à domicile en fait, parce qu'ils sont vraiment impressionnants loin de leur base.

    Die Sonne scheint !
    Plus jamais Di Matteo à la tête d'un club allemand surtout. Toujours pas digéré le match aller contre le Real alors qu'il y avait la place pour beaucoup mieux.

    Tellement jaloux de votre milieu Goretzka-Geis...
    1860 contre le quasi voisin Nuremberg , c'était 51 000 personnes , pour un match de D2 l'Allemagne c'est le top mondial !

    Outre la fidélité club et autre loyauté a toute division , les supporters sont très pacifiste , mentalité assez générale dans les grandes villes hors football .

    Bon c'est moins le cas des clubs de l'ex RDA , comme le Dynamo
    Message posté par DarkPass'
    Et les Lilien qui gagnent toujours aussi salement, chez un concurrent direct en plus ! Le reve... C'est presque dommage qu'ils en ch*ent autant à domicile en fait, parce qu'ils sont vraiment impressionnants loin de leur base.

    Die Sonne scheint !


    A part lors de rivalités Ahmed (BvB-S04 ; HSV-Bremen , et j'en passe) les supporters sont "ensemble" , alors on va pas dire qu'on s'aime , mais on aime la même chose! Longue vie aux Biergarten d'après match avec les Gäste
    hoppla, mauvaise citation! Mais oui la belle histoire de Darmstadt continue :-)
    Tu as l'air de t'y connaitre en stades allemands, est-ce que tu aurais des astuces pour aller voir les matchs du Bayern ou de Dortmund ? Par les plateformes habituelles c'est quasiment impossible...
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    85 14