Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 23 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir de la 20e journée

Schalke et Gladbach à la relance, le Bayern contrôle

Bundesliga plutôt calme et proche du statu quo. Ni le Bayern, ni Dortmund n'ont marqué ce week-end. Heureusement, Schalke, Mönchengladbach et Stuttgart ont assuré le spectacle pour eux.

Modififié

L'équipe du week-end : Schalke 04


Il y a deux semaines, Bild et le Spiegel faisaient à Schalke 04 le coup du club en crise. La défaite à domicile contre le Werder passait mal. André Breitenreiter, l'entraîneur des Königsblauen, aurait même fait l'objet de « critiques en interne » et serait tout proche de la sortie. Aujourd'hui, vous pouvez tout effacer et reprendre à l'inverse. Breitenreiter est l'homme fort qu'il faut pour « Null Vier » . Mieux, Schalke est désormais le club en forme du moment. Ce week-end encore, dans leur Arena, les Knappen ont montré qu'ils en avaient dans le ventre pour jouer le top 4 cette saison et remettre les prétendants à leur place. Face au VfL Wolfsburg, un adversaire direct dans la course à la Ligue des champions, Schalke a fait un match parfait : victoire nette 3-0, avec l'aide d'un Benaglio qui manque de fermeté. L'ancienne idole Julian Draxler peut quant à lui faire la tête. Wolfsburg s'embourbe, et cette saison, sur l'ensemble des rencontres entre Schalke et Wolfsburg, Draxler a pris un sévère 6-0. Une fois dans chaque camp.

L'homme du week-end : Christensen ?


Il a 19 ans. Il est prêté par Chelsea. Il se prépare de la meilleure des manières pour améliorer l'avenir de la sélection danoise. Il enchaîne les prestations de grande qualité sous les couleurs du Borussia Mönchengladbach. Contre le Werder Brême, le Danois a été particulièrement bon dans le secteur défensif pour tenir à carreau Claudio Pizarro. Mais cerise sur le gâteau, le défenseur a aussi participé au délire offensif comme un renard des surfaces, avec un doublé inscrit facilement en 20 minutes du droit et de la tête. Ses deux premiers buts de la saison. Alors même si la défense du Borussia n'est pas toujours vaillante, Christensen progresse lui à toute vitesse et confirme ses bonnes dispositions pour l'avenir. À noter qu'en face, un autre membre de la diaspora Blue a passé une soirée moins heureuse : Papy Djilobodji s'est imposé rapidement dans la défense du Werder, mais son équipe prend toujours autant l'eau. Sur l'année 2016, Brême a déjà encaissé neuf buts en trois matchs.


Le spectacle de Mahrez, le mirage de Stoke

Vous avez manqué Francfort-Stuttgart (et vous n'auriez pas dû)


Pour un match entre prétendants à des places plus chaudes dans le ventre mou, Francfort-Stuttgart n'a pas déçu avec un match plaisant et offensif. Dès l'entame, c'est l'Eintracht et son Hongrois Huszti qui lancent les hostilités. Mais Francfort, dans son enceinte, n'a pas longtemps résisté à la furia du VfB. En une accélération, plein axe, Lukas Rupp obtient l'espace nécessaire pour dicter le jeu. Il choisit de mettre Gentner en orbite. La conclusion est impitoyable : 1-0. Et le VfB en remet une couche sur corner à quelques secondes de la pause, grâce à une habile remise de Niedermeier pour Didavi. Cependant, être menés ne fait pas peur aux Adler, car Alex Meier peut toujours marquer quelques buts en un rien d'occasions. C'est ce qu'il fait au retour des vestiaires quand le ballon traîne devant le but. Mais en 2016, Stuttgart n'est plus l'équipe fragile d'avant. Niedermeier fait encore parler son jeu de tête pour le troisième but. Et malgré l'expulsion logique de Didavi, les Stuttgarter continuent d'attaquer par vagues et accentuent la différence par Kostić, sur penalty. Le dernier but signé Huszti est anecdotique. Stuttgart s'offre une cinquième victoire consécutive et joue de mieux en mieux.

L'analyse définitive


Hoffenheim et Hanovre peuvent commencer à regarder l'itinéraire pour rejoindre Aue, Düsseldorf ou Heidenheim. Cette saison, rien ne tourne plus rond pour ces deux clubs. Hanovre avait déjà échappé de justesse au purgatoire en gagnant sa dernière rencontre contre Fribourg la saison dernière. Cette fois-ci, il faudra un exploit plus grand encore. Même Thomas Schaaf ne comprend pas comment redonner du tonus à ces joueurs-là et s'enferre dans des choix un peu hasardeux. Ainsi, dans un match assez pauvre, alors que Mayence n'était pas dans un grand jour, Hanovre n'a pas su réagir au but de Samperio et subit une nouvelle défaite à domicile. Le lendemain, Hoffenheim a été corrigé à domicile par Darmstadt. Avec 14 points tous les deux, déjà cinq longueurs derrière le Werder, ils n'échapperont pas à la 2. Bundesliga en 2016.

Le patator du week-end


La frappasse a été à l'honneur vendredi soir grâce à Nordtveit…



Mais aussi pendant le Simulcast du samedi avec la première réalisation de Stafylidis.


L'image de la semaine


Aránguiz est vivant. Il a même retrouvé le contact avec la pelouse et les ballons.

Hasenhüttl a dit « plus ou moins »


Quand le coach du FC Ingolstadt est interrogé sur le penalty accordé à son équipe par la Sky, il avoue que la décision est surprenante. « Contre Dortmund, nous n'avons rien obtenu pour bien plus que ça. » En attendant, ça fait trois points de plus pour le FCI et un maintien en Bundesliga qui se dessine doucement mais sûrement.

La stat inutile : 35


Grâce à son petit nul 0-0 contre le Borussia Dortmund, le Hertha Berlin a déjà marqué autant de points que la saison passée. Ou comment passer en dix mois d'un maintien de dernière minute à la lutte pour l'Europe. Et à ce sujet, les stats présentent bien : en Allemagne, depuis la victoire à trois points, 92% des équipes avec 35 points en 20 journées ont fini parmi les six premiers.

Et sinon...


Hambourg s'en sort pas si mal grâce à son homme providentiel, Nicolai Müller. Un but et un point partout avec Cologne.
Mais la lutte a été intense pour arracher ce point. Lewis Holtby s'est dit « à plat » après le match. « Je ne suis pas sûr de regarder le Superbowl ce soir. »

Robert Lewandowski a été désigné footballeur polonais de l'année pour la 5e fois consécutive. Toujours un titre que Messi n'aura pas.
En marge de Schalke-Wolfsburg, 23 policiers de Gelsenkirchen ont été blessés lors d'affrontements avec les supporters de Schalke, qui voulaient faire la fête au parcage adverse.
Kevin Großkreutz retrouve le Borussia Dortmund mardi soir en Pokal.
- José Mourinho était à l'Olympiastadion pour Hertha-Dortmund. En son hommage, les deux clubs ont tenu le 0-0.
Grâce à son penalty, Claudio Pizarro est seul 5e meilleur buteur de l'histoire de la Bundesliga, avec un petit pion de plus qu'Ulf Kirsten. Il est le 1er Péruvien et le 1er étranger de ce même classement.
- En 2. Bundesliga, le RB Leipzig s'impose comme seul maître à bord, avec désormais six points d'avance sur le deuxième Fribourg. Derrière, ça se resserre; et Nuremberg ou Sankt-Pauli peuvent lorgner sur une montée directe.
- Nuremberg qui a remporté son derby bavarois à l'Allianz Arena en présence de 60 000 spectateurs.

Retrouvez toute l'actualité de la Bundesliga

  • Résultats et classement de Bundesliga



    Par Côme Tessier
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Hier à 16:36 Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti 1 Hier à 15:00 Erick Thohir bientôt actionnaire d'Oxford United 3 Hier à 13:01 La manifestation des ultras des Young Boys contre l'e-sport 18 Hier à 11:32 Évra raconte sa vengeance après une blague de Piqué 66
    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    À lire ensuite
    L'équipe type du week-end