Allemagne - Bundelsliga - 11e journée

Par Pierre Girard

Schalke et Dortmund font l'effort

Pendant que le Bayern Munich continue d’écraser la Bundesliga, la meute qui tente de suivre le rythme n’a plus le droit à l’erreur. Schalke 04 et le Borussia Dortmund ne fautent pas pour prendre trois points essentiels. On ne peut pas en dire autant de Hambourg.

Note
4 votes
4 votes pour une note moyenne de 5/5
Cliquez sur une étoile pour donner la note

Marco Reus (Dortmund)
Marco Reus (Dortmund)
Les gros sans sourciller

La Veltins Arena n’est tombée qu’une fois cette saison, c’était contre le Bayern. Les hommes de Huub Stevens n’ont pas laissé le Werder venir créer la sensation. Pourtant, Brême prouve vite que sa forme du moment (deux victoires et un nul) n’est pas que de la poudre aux yeux : Aaron Hunt lance les hostilités sur une frappe croisée du gauche (16e). Le sixième en championnat pour le capitaine de Thomas Schaaf. Côté 04, le manque d’inspiration cumulé de Farfan et d’Affelay complique les choses. Jermaine Jones, lui, touche du bois. Schalke veut s’accrocher pour remporter l’autre championnat, celui des poursuivants du Bayern. C’est à l’heure de jeu et sur corner que la Veltins voit son salut arriver : Roman Neustädter reprend de la tête un corner de l’inévitable Julian Draxler. L’international allemand (19 ans) en veut plus et donne l’avantage au club de la Ruhr. Sur un contre, il déboule pour planter du gauche (69e). Une abnégation qui permet à son équipe de l'emporter 2-1 et de rester à sept longueurs des Munichois. Rien n’est perdu.

Rien n’était gagné en revanche pour le Borussia. Les joueurs de Jürgen Klopp ne perdent plus depuis trois semaines, mais le diesel met le temps à faire effet. À Augsbourg – une victoire en championnat - Marco Reus et compagnie attaquent pied au plancher. Sur la lancée de sa top performance contre le Real Madrid, l’international allemand ouvre le score (9e) sur une merveille de coup franc. On se dit que c’est un déluge qui attend les locaux. On se trompe. Les Jaune et Noir attendent. Comme des surdoués qui se contentent du minimum. Le besoin vital de point du champion d’Allemagne n’est pas non plus étranger à l’affaire. C’est l’autre bijou, Mario Götze, qui se signale sur le deuxième but : enchaînement contrôle du droit - passe du gauche pour Robert Lewandoswki à la finition (51e). Le Polonais varie les plaisirs en combinant dix minutes plus tard avec Reus pour le 3-0. Dortmund prend son petit but (Mölders, 84e), mais remonte à la quatrième place du classement. Augsbourg (6 points) est bon dernier.

Un Hambourg tout mou

Après le soufflet reçu contre le Bayern la semaine dernière, Hambourg cherchait de l’air, mais ne le trouve pas à Fribourg. Les deux équipes sont amorphes. Aux imprécisions techniques vient s’ajouter la maladresse. Symbole de la vivacité stérile des attaques hambourgeoises, les deux pointes Beister et Rudnevs pédalent au moment de conclure. L’expulsion de Scharner n’a rien arrangé. Rafael van der Vaart a, lui, un peu joué au foot, mais surtout piqué plein de colères. Un spectacle bien maigre pour ce 0-0 éprouvant. Les ambitions de Hambourg ne sont plus qu'un lointain souvenir et le club se retrouve distancé du podium, tout comme le Werder qui s’installe au milieu de cette Bundesliga.

La peur du vide

Düsseldorf n’a plus gagné depuis le 25 septembre. En visite à l’Esprit Arena, Hoffenheim n'a pas profité de la mauvaise forme de son hôte. D'ailleurs, ça tombe d’entrée pour les hommes de Markus Babbel. Le Fortuna allume une cartouche par Robbie Kruse à la 4e minute. Markus Babbel sourit sur son banc, mais il rit jaune devant l’incapacité de ses joueurs à jouer simplement. Ce que parvient tout de même à faire l’Espagnol Joselu (40e), marqueur de la tête bien aidé par une main adverse. Hoffenheim respire. Après la pause, Babbel fait la gueule. Pour de bon, cette fois : Marvin Compper est exclu pour un deuxième jaune. 1-1 score final. Hoffenheim n'a que quatre points d'avance sur la zone rouge avant les matchs de dimanche. Le Fortuna Düsseldorf, lui, ne décolle pas de la quinzième place.

Par Pierre Girard

Parier sur les matchs de Borussia Dortmund

 





Votre compte sur SOFOOT.com

0 réaction ;
Poster un commentaire


0 réaction :
Poster un commentaire