En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 25e journée
  3. // Schalke 04/Borussia Dortmund

Schalke-Dortmund, le derby au-dessus de tout

Le Borussia Dortmund s’est qualifié pour les quarts de finale de la Ligue des champions : waouh. Le FC Schalke 04 peut en faire de même s’il sort Galatasaray : super. Tout cela, les supporters des Königsblauen et des Schwarzgelben n’en ont cure. Le match de l’année, il est là: le Revierderby, 95e du nom. Frissons garantis.

Modififié
Normalement, la plupart des fans du BVB devraient se retrouver à la gare principale de la ville, Dortmund Hbf. De là, ils prendront le S2, direction Essen, passeront par la partie la plus sombre de la Ruhr ( « Dunkles Ruhrgebiet » ), à savoir Castrop-Rauxel et Herne, avant d’arriver à Gelsenkirchen Hbf. De là, ils prendront le 302 et s’arrêteront à la Veltins Arena, où ils devraient être escortés par la police. Pas moyen de voir des gens vêtus de noir et jaune mélangés à une foule en bleu, sinon, c’est la castagne assurée. La « guerre » , vaut mieux se la livrer en tribunes. Et c’est ce à quoi on risque d’assister, les fans du Borussia (majoritairement issus de la Südtribüne) balançant des « Scheisse, Scheisse! » pour rétorquer aux « BVB, Hurensöhne!  » (fils de pute) entonnés par la Nordkurve. Bienvenue dans la Ruhr, pour assister au match le plus important de la saison. Dortmund en quarts de finale de la C1, Schalke pas loin d’y accéder ? Bof. Ce qui compte avant tout, c’est la suprématie régionale.

Dortmund fête le titre de Schalke

Chaque derby a ses origines, son histoire. Celle entre le FC Schalke 04 et le Borussia Dortmund n’oppose ni des riches à des pauvres, encore moins une équipe de province face au pouvoir central. Non ! Le seul but de cette confrontation, c’est de savoir qui des Bleu roi ou des Noir et Jaune trônera en fin de saison sur une région qui compte cinq millions et demi d’habitants. Une ancienne région minière et qui s’est également enrichie grâce à la sidérurgie. Un peuple de bosseurs qui a gagné sa tune grâce à la sueur de son front et dont la générosité n’est plus à prouver. Aujourd’hui, tout ça, c’est du passé. De l’ancien temps a découlé cette rivalité sportive entre deux clubs dont les centres-villes se trouvent à une demi-heure en voiture. Une rivalité toute récente, d’ailleurs. En 1958, Schalke bat Hambourg 3-0 à Hanovre et s’adjuge le 7e titre de son histoire. Au retour, les joueurs du Null-Vier sont fêtés en héros par les habitants de Dortmund, qui savaient que le train passerait par leur ville et qui empêchent celui-ci de redémarrer. À l’époque, n’importe quel titre «  pour la région » était bon à prendre. Allez raconter ça à un jeune supporter de Schalke ou de Dortmund, il vous prendra sûrement pour un fou.

Le match de l’année


Toujours est-il qu’aujourd’hui, une véritable rivalité s’est instaurée. La Ruhr a beau avoir rapatrié deux trophées continentaux en 97, les supporters de Dortmund font toujours un complexe de supériorité par rapport à leurs homologues de Schalke, puisque les Schwarzgelben ont ramené une C1 quand les Königsblauen n’ont gagné « qu’une » C3. De plus, depuis 58, Dortmund a remporté six titres de champion quand le Null-Vier échoue presque régulièrement à la deuxième place. Pire encore, le BVB a privé le 04 d’un titre qui lui était promis en 2007. Tous ces évènements n’ont fait que renforcer le sentiment de « haine » entre les deux peuples. Double champion en titre, le BVB a mis les Knappen à l’amende l’année de ses titres. Toutefois, la tendance commence à s’équilibrer, sinon à s’inverser. Pourtant intouchable à domicile depuis plus d’un an, le Borussia Dortmund a fini par craquer face à son meilleur ennemi.

Il lui faudra donc une victoire pour assurer sa deuxième place, loin derrière un Bayern inaccessible. Quant aux joueurs de Schalke 04, le match de mardi face à Galatasaray semble bien loin. Pour l’heure, il faut frapper le rival une deuxième fois de la saison histoire de montrer qui est le patron dans la Ruhr. Car s’il n’y a pas de qualification pour la Ligue des champions l’an prochain, il y aura toujours la possibilité d’aller prendre le S2 direction Dortmund Hbf avec un T-shirt « Nordkurve in deiner Stadt » (La Nordkurve dans ta ville) pour narguer le peuple noir et jaune. Avec risques et périls, bien entendu...

par Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 1 heure L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 11
il y a 3 heures Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 24 il y a 5 heures Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 52
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 18:30 La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40 dimanche 14 janvier Le low-kick fou de Tony Chapron 59