1. //
  2. // 22e journée

Schalke continue la chasse

Schalke 04 a suivi le rythme infernal imposé par Dortmund et le M’Gladbach en disposant facilement de Wolfsburg (4-0) cette après-midi. Les hommes de Huub Stevens raccrochent ainsi le wagon de tête (4ème à 5 points de Dortmund). De son côté, Hanovre se rapproche de l’Europa cup après sa victoire contre Stuttgart (4-2).

Modififié
3 0
FC Schalke 04-VFL Wolfsburg (4-0) : Raul (10è) ; Huntelaar (15è, 72è), Matip (49è)

Le carnet de chèque de Volkswagen n’y a pas suffi. Wolfsburg, qui avait pris sept points sur douze depuis la trêve (seule équipe à prendre un point au ‘Gladbach), s’est lourdement à Gelsenkirchen. En quinze minutes, le Null-Vier avait oublié sa défaite de la semaine contre le Borussia, cruel et impavide, de Marco Reus (0-3). Raul a fait du Raul en marquant tôt dans le match…de tout près. Huntelaar, avec un doublé, a rejoint Gomez en tête des charts des buteurs (18) et il aurait pu être seul devant s’il n’avait vu son pénalty repoussé par l’excellent Diego Benaglio. La défense en ligne des Loups s’est suicidée tout au long du match comme sur le deuxième but de l’ex-scoreur de l’Ajax en jouant haut perchée. A noter que Timo Hildebrand, l’antique portier de Schalke, est rentré à la mi-temps à la place d’Unnerstall. Il a contribué ainsi à la ‘clean sheet’ des Bleus Royaux en repoussant une frappe de Sebastian Polter à cinq minutes de la fin. Ce soir, ils ne sont plus que quatre à pouvoir être champions d’Allemagne. Dortmund mène la danse devant Mönchengladbach à trois points, le Bayern à quatre et Schalke une unité derrière, dans la position du chasseur. On connaît donc, sauf catastrophe, les qualifiés pour la prochaine C1 de la Bundesliga.

Hanovre 96-VFB Stuttgart (4-2) : Haggui (25è), Diouf (32è), Pander (46è), Stindl (71è) ; Harnik (75è), Okazaki (79è)

Hanovre poursuit sa longue mais inexorable remontée au classement. Peut-être jouera-t-il la coupe d’Europe l’an prochain comme il l’a fait cette saison. Il aura fallu un quart d’heure de plus qu’à Gelsenkirchen pour que le 96 règle la mire. Deux corners de la droite de Christian Pander pour Haggui et Diouf et l’affaire était soldée à la demi-heure. Le reste ? Deux autres pions, l’un de Pander à la reprise, et un autre superbe de Stindl (4-0). Le pire c’est que le VFB n’avait pas démérité et comme il y a une justice immanente en Bundesliga, Harnik puis Okazaki donnaient au score une ampleur plus en rapport avec le contenu du match. Si les locataires de l’AWD Arena devront batailler avec le Bayer et le Werder pour l’Europe, Stuttgart n’a plus grande chose à attendre, calé qu’il est dans le haut du ventre mou, à équidistance de la relégation et des joutes continentales. Un monde sans émotions, quoi…



Par Rico Rizzitelli
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Lyon n’y arrive plus
3 0