1. // Amical
  2. // Portugal/Chili

Scènes de ménage au Portugal

Qu'on se le dise, le Portugal est en crise. Le Premier Ministre a démissionné jeudi et CR7 sera absent pour les amicaux contre le Chili et la Finlande. De vrais tests pour une Selecção qui survit au bordel ambiant.

0 4
«  Pepe ressemble à un figurant d'une telenovela brésilienne bas-de-gamme. Il suçait encore sa tétine à se demander quelle sélection il allait représenter que j'offrais les titres de champions du Monde au Portugal » . Le tacle est signé Carlos Queiroz. A quelques jours de l'amical du Portugal face au Chili, l'ex-sélectionneur guesh s'en prend au défenseur du Real Madrid. A peine blanchi dans l'affaire des insultes à l'encontre de l'AdoP (Agence Anti-dopage), lors du stage de préparation de la dernière Coupe du Monde, Carlos Queiroz lave son linge sale. En public.

«  Queiroz devrait arrêter ses critiques »

Enième tirade d'une dispute entre CQ et ses anciens joueurs. Après avoir reproché à Deco sa « forme misérable lors du stage pour le mondial 2010 » , Queiroz a laissé planer des soupçons de dopage sur Liedson. Alors Pepe est venu au secours de ses compatriotes : « Mister Carlos Queiroz devrait arrêter ses critiques. Il est parti parce que les succès obtenus n'étaient pas ceux que la Selecção prétendait. Les critiques envers Liedson et Deco n'ont pas été juste adressées à eux mais à l'ensemble du groupe de l'époque. C'est lui qui les a convoqués. Je ne comprends donc pas pourquoi il les critique à posteriori » . Vendredi, le seleccionador depuis six mois – déjà ! - Paulo Bento a tenté de placer – enfin ! - une pointe d'intelligence : «  Si l'ambiance générée autour de la Selecção peut encore dans certains cas entraîner une certaine agitation, notre rôle à nous est de jouer et de gagner ces deux matches en jouant bien et de focaliser sur le 4 juin (date du Portugal – Norvège, match qualificatif pour l'Euro 2012) pour pouvoir être présent en 2012 à l'Euro. Ce n'est pas le moment de faire des commentaires sur les déclarations de certaines personnes » .

Socrates, Bettencourt et les cailloux

C'est à peu près l'ambiance qui règne au sein de la Selecção. A peu près. Outre cette guéguerre des mots, le Portugal a vécu une semaine branlée. Depuis, jeudi, le pays n'a plus de Premier Ministre. Lâché par son Gouvernement dans son plan d'austérité, José Socrates démissionne. Symbole d'un pays en pleine crise. En plein bordel. Quelques jours auparavant, Bento apprenait que Cristiano Ronaldo était forfait. Il y a eu la voiture du président de Benfica, Luis Filipe Vieira, caillassée sur l'autoroute, du côté de Porto, alors qu'il rentrait de Paços de Ferreira (5-1). Carton rouge. Le lendemain, la Casa du FC Porto de Coimbra subissait le même sort. Il y eu la Fédé (FPF) à deux doigts de se faire exclure des compétitions internationales par la FIFA et l'UEFA pour un problème d'adoption de statuts qui durait depuis quatre ans ! Et puis, il y aura aujourd'hui les élections présidentielles du Sporting. L'ex de Bento. La dém de Bettencourt déposée mi-janvier génère une passion à rendre vert - ou rouge - ou bleu – les politiciens guesh.

Ni CR7, ni Mark Gonzalez

Mais que le Portugal se rassure. Le Chili semble aussi bien vénère. Coach Claudio Borghi s'est présenté bien remonté à la presse face à l'absence de son Cristiano Ronaldo, Mark Gonzalez : « Nous sommes très préoccupés quant à Mark. Il a été appelé pour nous rejoindre et, en réponse, nous avons reçu une lettre de son club (CSKA Moscou) disant qu'il n'était pas en condition de jouer. Il a été mis de côté et ensuite il a joué au Portugal » . Référence au match retour de Ligue Europa contre le FC Porto. Une Roja sans attaque. Pinilla ne se remet pas d'une blessure et Mancilla est fiévreux. ET c'est Borghi qui a mal au crâne.

Sinon, pour parler foot... Sans CR7, Nani devrait – pourrait – se sentir pousser des ailes. Comme à ManU. Et il assume : « J'aimerais devenir l'un des meilleurs joueurs du monde mais je ne suis pas obsédé par ça » . Remplaçant au FC Porto, Ruben Micael, est là et il ne s'en étonné guère : «  Je ne suis pas surpris » . Après avoir cavalé avec les U23 mercredi, le jeune milieu de terrain du Sporting, André Santos, lui, savoure sa première chez les grands : «  J'espère être ici souvent » . Oublié à Osasuna, Nélson, profite des forfaits de Veloso et Manuel Fernandes pour effectuer sortir de l'ombre et il se dit même « prêt à jouer » . Bento l'a dit : « Nous allons tester de nouvelles solutions » . Rendez-vous samedi, à Leiria face au Chili et mardi, à Aveiro contre la Finlande.

Nicolas Vilas

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Pepe s'est pris un tacle qu'il a l'habitude d'administrer en match.

Queiroz s'est fait littéralement lyncher après la coupe du Monde (pas du tout justifié après tous les forfaits constatés). Il s'est fait licencier sous de faux prétextes (pour éviter que la FPF raque) mais le TAS lui donne raison.
Comment critiquer un type qui ne cherche que justice après avoir été trainé dans la boue ?

Surtout, je ne comprends pas l'attitude de Pepe que Queiroz a amené, malgré sa convalescence, en Afrique du Sud. Ce commentaire de Pepe en dit long sur sa personnalité...

Pour moi, il y a quelqu'un qui tire des ficelles, mais qui ?

Après les commentaires de Deco et Liedson (!), maintenant Pepe.

On croit rêver.

Sinon pour parler de l'absence de CR7, Varela a largement le talent nécessaire pour combler son absence.
La non convocation de Bosingwa m'inquiète car on fait appel à un gars d'Osasuna pour son poste qui est NUL à tout point de vu.
Tiens tiens tiens, cooooooomme c'est bizarre !

Un match des TOS approche et la marque CR7 se blesse, mmm comme c'est étrange, le même scénario semble se répéter indéfiniment.
Faux... contre l'Espagne CR7 etait la et ça fait 4-0 au bout (en fait 5, car son but d'anthologie est valable). Contre l'Argentine, tant que CR7 etait sur le terrain il a mis les Gauchos minables. En fait ce qui est bizarre, c'est que Messi ait ete transparent lors de la deuxieme mi-temps de ce match et qu'il marque a la derniere minute sur un peno qu'il ne provoque meme pas, voila...

PS: Sinon le premier ministre Socrates n'a pas ete lache par son gouvernement mais par un vote de l'Assemblee, c'est ce qu'on appelle la democratie.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
L'Espagne en souffrance
0 4