Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Atlético de Madrid

Saúl Ñíguez a pissé du sang pendant deux ans

Modififié
À chaque jour sa douleur, ses risques.

Pendant deux années, à la fin de chaque match, chaque entraînement, Saúl Ñíguez allait aux toilettes pour y uriner du sang. Pour le Guardian, le milieu de terrain de l'Atlético de Madrid est revenu sur le jour où sa carrière a failli s'arrêter, quand son rein a explosé.

Février 2015, BayArena de Leverkusen. Saúl a alors vingt ans et est en superbe forme. En fin de première mi-temps, il est au duel quand Kyriakos Papadopoulos le percute et le laisse au sol, plié en deux par la douleur, le rein détruit. Il tient jusqu'à la mi-temps. Ses coéquipiers le raccompagnent alors au vestiaire, mais doivent s'arrêter sept fois à cause de vomissements incontrôlables.

« Je crois que c'était mon premier match de Ligue des champions en tant que titulaire et il se passe ça. C'était la pire nuit de ma carrière, pas seulement à cause de la blessure en elle-même, mais surtout parce que mon père était en larmes. Ces deux dernières années, j'ai joué avec un cathéter interne. J'urinais du sang après chaque séance d'entraînement et chaque match. J'ai dû mettre ma propre santé en jeu pour défendre les couleurs de mon club et réaliser mon rêve. Les gens ne s'en rendent pas compte. »

Il lui faudra un mois pour être de retour à l'entraînement. Depuis, Saúl enchaîne les performances au plus haut niveau. Tout le monde se rappelle ce but solo extraordinaire contre le Bayern Munich en demi-finale de la Ligue des champions, il y a tout juste un an. Cette saison, il a encore été un homme clé dans le système de Diego Simeone. L'Atlético est une nouvelle fois qualifié pour les demies après avoir éliminé Leicester en quart de finale et, hasard du tirage au sort, le Bayer en huitièmes. Pour son retour à Leverkusen, Saúl a d'ailleurs marqué un but salvateur.


« Ça a été un immense soulagement. Un poids s'est libéré dans ma tête et la peur a disparu. C'était un match spécial. Je revenais à l'endroit où tout aurait pu s'arrêter. »

Après Saúl Goodman, Saúl Braveman. TP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Tsugi Olive & Tom
Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25