Autres championnats - Portugal - 19e journée - Rio Ave/Braga

Propos recueillis par William Pereira

Sasso: « Je ne suis pas trop morue »

Vincent Sasso est français. Enfin « était ». Depuis qu’il a débarqué à Aveiro en provenance de Nantes pour jouer à Beira-Mar, il a adopté le Portugal, son football et ses habitants, même s’il a encore du mal avec la morue. Aujourd’hui, il vient d’arriver à Braga, le club à la mode en Liga Sagres, et en profite pour faire l’apologie du foot portugais.

Note
10 votes
10 votes pour une note moyenne de 4.3/5
Cliquez sur une étoile pour donner la note

Vincent Sasso lors de sa présentation à Braga
Vincent Sasso lors de sa présentation à Braga
Comment tu es passé de Nantes à Braga ? C’est un grand pas en avant pour toi...
Bah écoute, on m’a tout simplement fait confiance, on m’a laissé jouer, contrairement à l’année où j’ai presque pas joué à Nantes. Là, on m’avait quasiment pas donné ma chance. Après, à l’époque, peut-être que je n’ai pas fait tout ce qui fallait, mais ça n’empêche pas que je l’ai assez mal vécu. En fait, l’année d’avant, j’avais fait une vingtaine, voire une trentaine de matchs en pro avec Nantes en L2 et en Coupe. Arrivé à la fin de la saison, j’étais en fin de contrat, j’ai failli m’engager avec Lorient. J’en avais même parlé avec Christian Gourcuff, bref, c’était en bonne voie. Après, Nantes change de coach. Il m’appelle en me demandant de rester parce qu’il avait besoin de moi, etc. Du coup, j’accepte, parce que je me dis que c’est mon club de cœur et que c’est un bon environnement pour continuer à progresser pour après éventuellement partir dans un club de L1. Et puis pour moi, c’était mieux de faire une saison pleine en L2, plutôt que de ne pas jouer souvent en L1. Malheureusement, ce qui se passe, c’est que je ne joue que quatre matchs cette saison-là.Qu’est-ce qu’on te reprochait, à Nantes, l’année où tu ne joues plus ?
Il y a eu un match en début de saison où il m’a fait jouer arrière droit. On a perdu parce que collectivement, c’était pas ça, et puis après je dois avouer que j’ai pas fait un match terrible. Après ça, j’ai l’impression que son regard sur moi a changé, c’est bizarre. Je ne saurais pas vraiment l’expliquer...Pourquoi tu te barres au Portugal ? T’avais aucune proposition ou tu as eu l’embarras du choix ?
À partir du moment où je galère à Nantes, mon objectif était de partir à la fin de la saison, parce que je ne jouais pas. Or, à mon âge, c’est super important de jouer. Au début, on a cherché en France, mais bon, il n’y avait aucune proposition valable. Aucun club de L1 ne me voulait, puisque je ne jouais pas en L2, et même en Ligue 2 il n’y avait pas grand-chose parce que les clubs recherchent des joueurs d’expérience. Donc en France, c’était plutôt des clubs de National qui me voulaient. Jouer en National, je l’aurais vécu comme un échec dans le sens où, l’année d’avant, j’avais fait une vingtaine de match en Ligue 2. Je m’en suis bien sorti et j’avais même été appelé en espoir, donc j’avais l’impression que passer en National, c’était régresser. Avec mon agent, on a donc décidé de se tourner vers l’étranger et Beira-Mar s’est présenté. Je n’ai pas réfléchi une seule seconde parce que j’avais envie de jouer.Est-ce que le fait de jouer contre des équipes comme Porto, Benfica et le Sporting, qui alimentent les plus grands clubs européens, a influencé ton choix ?
Quand tu regardes le championnat portugais, tu vois qu’il y a trois ou quatre grosses équipes. Si tu prends Porto, Benfica, le Sporting et Braga, ils vont assez loin ces dernières années en Coupe d’Europe. Il y a deux ou trois ans, tu avais quand même trois clubs portugais en demi-finale, ce qui est assez rare pour être souligné. Si tu regardes Porto et Benfica en particulier, et même Braga, ils ont sorti des gros joueurs. C’est hallucinant le nombre de joueurs qui sortent de ces équipes. Lisandro, Falcao, Bruno Alves, Di María, Coentrão, Witsel et j’en passe. Donc quand tu vois ça, évidemment tu te dis « pourquoi pas »? Si tu te fais repérer par Porto ou Benfica, c’est le jackpot.
« Le championnat portugais est plus technique, beaucoup plus rapide »
Sans parler forcément des quatre gros, quel est ton regard sur la Liga Sagres maintenant que tu y joues ? Quelles sont les caractéristiques du championnat portugais ?
J’estime qu’il mérite d’être plus regardé parce que, pour moi, il est plus intéressant que le championnat français. En France, c’est beaucoup plus tactique et on joue pour ne pas perdre. Quand on joue à l’extérieur en France, on se dit « aujourd’hui, on ne prend pas de but » alors qu’ici (au Portugal), c’est beaucoup plus ouvert. Même quand tu joues à l’extérieur, c’est pour jouer et gagner. Le championnat portugais est plus technique, beaucoup plus rapide et les joueurs ici se posent moins de questions. Et j’en profite pour faire le parallèle avec le recrutement. Là aussi, on se mouille moins en France, on recherche des joueurs expérimentés, des valeurs sûres au détriment des jeunes joueurs qui ne demandent qu’à être lancés. Et c’est dommage parce qu’on a les meilleurs centres de formation d’Europe. Si t’as pas la chance d’exploser dans ton club formateur genre comme M’Vila ou Sakho, qui sont des super joueurs, c’est mort. Il y a combien de joueurs français qui n’ont pas été pris en France, alors qu’ils sont bourrés de talent. Regarde Valentin Roberge (Maritimo). J’ai eu l’opportunité de jouer plusieurs fois contre lui, et le mec est vraiment super fort. En fait, en France, si t’as pas de statistiques, tu peux pas réussir. On a des raisonnements du style « Ah non il n’a pas fait 30 matchs dans la saison donc il n’est pas bon. »Tu viens de signer à Braga, le club qui monte au Portugal. Tu t’attends à quoi en débarquant dans un tel club ?
J’ai signé pour quatre ans et demi. C’est un pari pour l’avenir. Je suis venu à Braga pour continuer à progresser, pour apprendre. En plus, les conditions de travail sont vachement top. Les infrastructures sont de bonne qualité, le groupe est vraiment bon et ça joue très bien au ballon. C’est un club ambitieux qui a disputé la Ligue des champions plusieurs fois lors des dernières années et qui a envie de montrer qu’il peut rivaliser avec Porto, Benfica et le Sporting au niveau national et avec les cadors au niveau européen. Donc je suis vraiment content de pouvoir montrer que c’est pas parce que ma carrière a pas décollé en France qu’elle est finie.Comment tu décris le rapport qu’ont les Portugais avec le football ?
C’est une religion. Les Portugais parlent quasiment que de football. Et tu remarques que c’est un truc ultra familial, pas seulement réservé aux hommes. Il y a énormément d’enfants et de femmes dans les stades ici. Le football est une chose qu’on partage en famille ou entre potes au Portugal. Le lien qu’il y a entre les Portugais et le football est beaucoup plus fort ici qu’en France. Ici, quand le Portugal joue, tout le pays est derrière l’équipe nationale. Ici, t’as pas un mec qui va dire que Mourinho, c’est pas le meilleur joueur du monde ou que Cristiano Ronaldo n’est pas le meilleur. Il y a globalement plus de ferveur autour de l’équipe nationale qu’en France, surtout depuis la Coupe du monde 2010 et toutes les histoires qu’on a connues. Mais demain, s’il y a un problème similaire avec la sélection portugaise, je reste persuadé que les supporters resteraient unis derrière eux, même en cas de coup dur. Bon, après, le truc un peu bizarre au Portugal, c’est qu’à part pour les gros matchs, le stade de 35 000 places d’Aveiro n’était jamais plein...
« Je ne suis pas trop morue »
À part ça, c’est comment, le Portugal ?
La vie est beaucoup moins cher ici. Les prix sont vraiment beaucoup plus bas. Après, d’un point de vue humain, je trouve que les gens sont vraiment chaleureux. J’ai vécu six mois à Aveiro (ville où est basé le club de Beira-Mar) et tous les gens ont été super gentils avec moi, que ce soient le staff, les joueurs ou les gens dans les pastelarias (boulangerie-pâtisserie à la Portugaise). Ici, les gens ne se prennent pas la tête, alors qu’ils n’ont pas grand-chose, alors qu’en France, on se prend un peu trop le chou. Exemple tout con, le départ de Depardieu. Sinon, la vie est plus cool ici et en plus il fait beaucoup plus chaud ! Les chiffres disent que le Portugal est en crise. Mais quand tu regardes dehors, est-ce que t’as l’impression de voir un pays pauvre devant toi ?
La crise est partout, la pauvreté aussi. Après, au Portugal, la crise est plus prononcée, comme en Espagne par exemple. Les gens ici bossent tous les jours même le dimanche, ils font avec les moyens qu’ils ont et réussissent à se démerder. J’ai vécu à Paris et à Nantes. T’imagines bien qu’à Aveiro, c’était pas pareil. Ici, le SMIC est à 400 euros, donc...Question bonus : est-ce que la morue occupe une place aussi importante que ça dans la gastronomie portugaise ?
Franchement ? Ouais. Y en a à toutes les sauces. Quand tu vas au supermarché, tu trouves de la morue sèche, ça pue, c’est infect! Moi, j’ai pas goûté ça, et puis de toute façon, je ne suis pas trop morue.Puisqu’on est partis sur les préjugés : est-ce que tes coéquipiers sont poilus ?
Non. D’ailleurs, ça m’a beaucoup surpris, parce que je m’attendais à me retrouver avec des mecs hyper poilus et tout. Bon, après, il faut dire qu’ils se rasent tous, donc ça fausse la donne.

Suivre William Pereira sur Twitter Propos recueillis par William Pereira

 





Votre compte sur SOFOOT.com

39 réactions ;
Poster un commentaire

  • Message posté par nico317 le 18/02/2013 à 08:29
      Note : 3  /

    Sympa.
    Sinon je confirme, "Mourinho n'est pas le plus grand footballeur".

  • Message posté par 01domyno le 18/02/2013 à 08:36
      

    ba ue la france c'est l'enfer et le portugal le paradis...il n'a pas demandé à ses collègues pourquoi les portugais voulaient venir en france?

  • Message posté par mankor le 18/02/2013 à 08:52
      Note : 4  /

    @01...
    le Portugal peut en effet etre un paradis pour lui! puiqu'il ne tourne pas au smic portugais! Interview sympa, analyse du foot tos, et voila tout ce que tu en retiens...

  • Message posté par gokufuria le 18/02/2013 à 09:12
      Note : - 4  &


  • Message posté par Selbycool le 18/02/2013 à 09:30
      Note : 3  /

    Je ne comprends toujours pas pourquoi Chauvin l'a laissé sur le banc l'année dernière, il montait bien ce gamin, international en sélections jeunes, défenseur propre, sérieux, un genre de "sous-Varane" tout à fait prometteur. D'autant plus que Chauvin est réputé pour sa bonne gestion des juniors... Y'a un mystère quelque part.

    En tout cas j'ai toujours aimé ce joueur, j'espère qu'il va exploser là-bas et atterrir dans un grand club dans quelques années, bonne route :)


  • Message posté par conilas le 18/02/2013 à 09:48
      Note : 4  /

    si tu lis bien il dit pas que c'est le paradis. Il dit qu'il y a de la pauvreté et que les gens bossent comme des tarés. Par contre oui il dit que le foot est bien et qu'il y a un plus grand enthousiasme national. Et que pour lui, perso, c'est parfait.

  • Message posté par gokufuria le 18/02/2013 à 09:59
      Note : 1 

    La pauvreté il suffit de regarder en bas de chez soi pour la voir, même en France (et oui):
    "La France comptait 4,8 millions de pauvres en 2010 si l’on fixe le seuil de pauvreté à 50 % du niveau de vie médian et 8,6 millions de pauvres si l’on utilise le seuil de 60 % du niveau de vie médian (voir notre définition ci-dessous). Dans le premier cas, le taux de pauvreté est de 7,8 %, dans le second de 14,1 %. En 2010, le seuil de pauvreté situé à 60 % du revenu médian, pour une personne seule, est de 964 euros mensuels, celui à 50 % de 803 euros."

    Rajoute à ça les SDF et tu verras que notre situation est moins glorieuse que chez les Lusitaniens...C'est rare qu'ils laissent leur propre famille dormir sous des ponts ou dans la rue, la valeur de la famille est toute autre.


    Sinon j'espère aussi que ce joueur va percer un de ces jours et briller, ça montrerait bien qu'en France on a de bons centres de formation (mais plus les meilleurs depuis une décennie: il va falloir qu'on se bouge) mais qu'on passe à côté de pépites à cause d'un système entier qui a des méthodes et des bases à changer pour ne pas voir tous les jeunes partir ailleurs.

  • Message posté par ShepCayce le 18/02/2013 à 10:01
      Note : 8  /

    Est-ce que tu viens vraiment de juger l'évolution du niveau de vie d'une population à l'aune des horaires d'ouverture de ses centres commerciaux ?

  • Message posté par El Xeneize le 18/02/2013 à 10:15
      Note : 1 

    Aucune inquiétude Vincent pour la médiatisation du championnat Portugais il y a ma chaine sport en France !
    En dehors du faite que ça peut etre un championnat intéressant pour un Français , certains Franco-Portugais y évolues aussi , et celui qui a le plus réussit est rétraité maintenant : Petit de son surnom Français , né a Strasbourg et ayant fait une belle carrière au Benfica ainsi que en Seleçao !

  • Message posté par denis brognard le 18/02/2013 à 10:29
      Note : 3  /

    N'importe quoi cet article, c'est super bon la morue!

  • Message posté par Sysyphos le 18/02/2013 à 11:08
      Note : - 1 

    Je ne cherche pas à faire 'l’avocat du diable',mais comment vous croyez que se sent un ‘étranger’ face à un étalage de fromages?
    La morue séchée,bah,ça a une odeur de …poisson séché (!)…Quand tu la cuisines,l’odeur n’a rien à voire.
    Ceci dit,les question sur la morue et les mecs poilus…Il ne manque que les femmes à moustache,non?

  • Message posté par Moudjahiddine le 18/02/2013 à 11:09
      Note : 1 

    Message posté par gokufuria


    La pauvreté il suffit de regarder en bas de chez soi pour la voir, même en France (et oui):
    "La France comptait 4,8 millions de pauvres en 2010 si l’on fixe le seuil de pauvreté à 50 % du niveau de vie médian et 8,6 millions de pauvres si l’on utilise le seuil de 60 % du niveau de vie médian (voir notre définition ci-dessous). Dans le premier cas, le taux de pauvreté est de 7,8 %, dans le second de 14,1 %. En 2010, le seuil de pauvreté situé à 60 % du revenu médian, pour une personne seule, est de 964 euros mensuels, celui à 50 % de 803 euros."

    Rajoute à ça les SDF et tu verras que notre situation est moins glorieuse que chez les Lusitaniens...C'est rare qu'ils laissent leur propre famille dormir sous des ponts ou dans la rue, la valeur de la famille est toute autre.


    Sinon j'espère aussi que ce joueur va percer un de ces jours et briller, ça montrerait bien qu'en France on a de bons centres de formation (mais plus les meilleurs depuis une décennie: il va falloir qu'on se bouge) mais qu'on passe à côté de pépites à cause d'un système entier qui a des méthodes et des bases à changer pour ne pas voir tous les jeunes partir ailleurs.


    Comme tu le dis, la définition communément admise de la pauvreté est liée au revenu médian. Si le revenu médian Français fait environ 1,5 fois le SMIC français, il fait 4 fois le SMIC portugais... Donc bon, difficile de parler du même type de pauvreté, même avec les différences de coût de la vie entre la France et le Portugal. Disons qu'avec la définition de la pauvreté française (moins de 964€ / mois) tu dois avoir plus de 50% de Portugais qui seraient considérés commme pauvre en France.

    Après les valeurs familiales sont effectivement peut etre plus fortes au Portugal qu'en France, mais je vois pas bien où est le rapport.

  • Message posté par Sysyphos le 18/02/2013 à 11:10
      

    *Voir
    *Questions…sorry.

  • Message posté par Sysyphos le 18/02/2013 à 11:18
      

    Message posté par 01domyno
    ba ue la france c'est l'enfer et le portugal le paradis...il n'a pas demandé à ses collègues pourquoi les portugais voulaient venir en france?


    ‘Voulaient’…Tu te rends compte que la réponse est dans ta question?
    Tu veux surement parler des gens qui sont partis en 70,pendant la dictature?
    Je te rassure,je ne crois pas qu’il y ai beaucoup de Portugais qui veulent venir en France,tu fantasmes.

  • Message posté par one_of_the_amoks le 18/02/2013 à 12:49
      Note : 1 

    Cool y a rien de deshonnorant à venir dans un pays car dans le sien c'est plus difficile économiquement et politiquement. Maintenant c'est certain que la France des 60's ou des 70's était plus attractive que celle d aujourd'hui. Enfin si vous avez envie de verser dans le chauvinisme allez y mais y a bien une chose qui est certaine c est qu aujourd'hui france ou portugal c'est la galère. Comme ça pas de jaloux.

  • Message posté par judaskiss le 18/02/2013 à 13:41
      

    excuse moi mais c'est bie ntoi qui vient nous faire la moral sur les clichés, avant de nous sortir que les portuguais sont moins geignard que les espagnols, moins feneant que les français...tiens, le gentil portuguais qui reconstruis le pays pendant que le mechant français fénéant se la coule douce sur son hamac...venir faire la leçon pour au fina avoir le comportement qu'on reproche aux autres, çz c'est vraiment minable ! et puis c'est sur, faire ces courses a 23h30, c'est surement ça, le vrai bonheur !

  • Message posté par 01domyno le 18/02/2013 à 14:02
      Note : 1 

    t'es une triste merde ! le genre de type qui pense que rédiger des grandes lignes le rend détenteur de vérité (t'as vu je sais écrire aussi). Pour caricaturer, je t'imagine bien avec le gros logo toss sur ta caisse tunnée à mort!(ça c'est cliché). Bref les CCiaux ferment plus tard car le rythme de vie portugais est aussi basé sur le climat (comme l'espagne); ensuite la main d'oeuvre immigrée a permis de reconstruire le pays parce que le français de souche était plus rare après la Guerre hein. Surtout le portugais fuyait la misère et la dictature, et sa non qualification à l'emploi l'orientait inévitablement vers des jobs rugueux. Enfin, le portugais non qualifié d'aujourd'hui espère tjs rejoindre la France dans le secteur industriel (non qualifié), ou d'autres pays européens pour les jeunes diplômés. PS: le Portugal s'est construit en grosse partie grâce au financement européen? et oui, je suis allé au Portugal, admiré les vieilles baleines échouées dans l'algarve, mais aussi pas mal étudié ton pays courageux au demeurant!

  • Message posté par 01domyno le 18/02/2013 à 14:05
      

    Message posté par Sysyphos


    ‘Voulaient’…Tu te rends compte que la réponse est dans ta question?
    Tu veux surement parler des gens qui sont partis en 70,pendant la dictature?
    Je te rassure,je ne crois pas qu’il y ai beaucoup de Portugais qui veulent venir en France,tu fantasmes.


    non non du tout...mais je n'y vois pas d'inconvénients!

  • Message posté par gokufuria le 18/02/2013 à 14:23
      

    Message posté par ShepCayce


    Est-ce que tu viens vraiment de juger l'évolution du niveau de vie d'une population à l'aune des horaires d'ouverture de ses centres commerciaux ?


    Non, c'est un tout, une mentalité et un état d'esprit général pour y être allé. En tous les cas, moi je ne me permets pas de juger sur des clichés à deux balle.

  • Message posté par gokufuria le 18/02/2013 à 14:33
      

    Message posté par 01domyno


    t'es une triste merde ! le genre de type qui pense que rédiger des grandes lignes le rend détenteur de vérité (t'as vu je sais écrire aussi). Pour caricaturer, je t'imagine bien avec le gros logo toss sur ta caisse tunnée à mort!(ça c'est cliché). Bref les CCiaux ferment plus tard car le rythme de vie portugais est aussi basé sur le climat (comme l'espagne); ensuite la main d'oeuvre immigrée a permis de reconstruire le pays parce que le français de souche était plus rare après la Guerre hein. Surtout le portugais fuyait la misère et la dictature, et sa non qualification à l'emploi l'orientait inévitablement vers des jobs rugueux. Enfin, le portugais non qualifié d'aujourd'hui espère tjs rejoindre la France dans le secteur industriel (non qualifié), ou d'autres pays européens pour les jeunes diplômés. PS: le Portugal s'est construit en grosse partie grâce au financement européen? et oui, je suis allé au Portugal, admiré les vieilles baleines échouées dans l'algarve, mais aussi pas mal étudié ton pays courageux au demeurant!


    On voit surtout le genre de kéké que tu es pour être aussi mauvais (à tous les sens du terme) et donner une telle réponse. Tu sais écrire, mouais, mais t'exprimer non.
    Une caisse tunée? Je haïs le tuning et je n'ai jamais eu AUCUN autocollant ou fanion de qui ou quoi que ce soit; donc quand on ne sait pas on le l'ouvre pas.
    Ensuite, avant les centres commerciaux ne fermaient pas si tard (tu sais, la crise... ;-D) malgré le rythme de vie noctambule.

    Pour le manque de main-d'oeuvre après la guerre, tu généralises encore sans connaître: connais-tu des personnes qui ont justement migrées dans ces conditions et généraliserais-tu encore en disant que la majorité des Portugais venus en France était le cas? Si tu t'enfonces encore dans ta médiocrité, alors sache que tu te plantes encore (mais lorsque l'on croit tout savoir et donner des leçons à la terre entière...). C'est bien souvent la dictature qui les a poussés à venir pour sauver leur peau; ainsi que les grands ouvrages Français que peu de monde ici voulaient construire (comme actuellement avec les sans-papiers qui construisent certains tronçons d'autoroute et de TGV, l'état le sachant délibérément, fermant les yeux depuis des décennies: rapport de l'Europe à l'appui).

    Si tu veux quelques témoignages de générations actuellement en France, no problem: après tu l'auras moins grande.
    Tu es allé an Algarve voir les baleines mais tu t'y es échouée aussi, on dirait. :-))

    Après au lieu de vouloir te la jouer, reste humble et ça sera un bon début. Mais le genre de mecs qui se croient plus grands et plus forts que tout le monde avec leurs préjugés ça devient saoulant.

  • Message posté par judaskiss le 18/02/2013 à 14:42
      Note : 2 

    tu serai gentil de t'appliquer egalement tes precepts....entre l'espagnol qui chiale pour un oui ou un non, et le français fénéant qui fait faire son boulot aux autres, on peut dire que ut fait l'apologie des pires poncif...tu n'a pas de fanion, tu ne tunne pas ta caisse ? de toute evidence ça ne t'empeche pas d'etre un beauf....ce genre de type qui vient faire la moral alors qu'il devrait mieux balayé devant sa porte me gonfle mais d'une force....de tte evidence chié sur tout ce qui est français est devenu une occupation a la mode !

  • Message posté par gokufuria le 18/02/2013 à 14:44
      Note : - 1 

    Message posté par judaskiss


    excuse moi mais c'est bie ntoi qui vient nous faire la moral sur les clichés, avant de nous sortir que les portuguais sont moins geignard que les espagnols, moins feneant que les français...tiens, le gentil portuguais qui reconstruis le pays pendant que le mechant français fénéant se la coule douce sur son hamac...venir faire la leçon pour au fina avoir le comportement qu'on reproche aux autres, çz c'est vraiment minable ! et puis c'est sur, faire ces courses a 23h30, c'est surement ça, le vrai bonheur !


    Déjà apprend à rester zen et écrire correctement (question de respect pour les yeux), ensuite la morale non mais arrêter que certaines tronches molles de beaufs bien de chez nous viennent nous verser leur haine sous couvert qu'ils soient frustrés et/ou haineux d'une vérité qui est encore plus indigeste pour eux.
    La crise de l'immobilier en Espagne a fait (physiquement, au niveau des chiffres ou dans les villes: promène-toi dans les deux pays et regarde les différences) plus de dégâts et fermer pas mal de bouches sur places lorsqu'ils donnaient des leçons à la terre entière avec leur nationalisme à deux balles: on voit qui est le plus sur le carreau avec l'immobilier et qui pleure le plus.

    Y'a pas de gentil Français ou Portugais mais il y a bien une génération de feignasses dans notre pays qui a rechigné pendant x années à faire des métiers "d'étrangers" comme ils disaient: trop dégradant, trop salissant, trop dur...Toujours "trop" pour une certaine catégorie de personnes.

    Faire les courses tard et vivre sans que tous les magasins soient fermés à 19/20h oui c'est plus agréable; après si ça te ne plait pas ça te passera avant que ça me reprenne. Mais en France qui est ouvert (aux USA pareil, tu me diras) plus tard que ça, bien souvent? "L'arabe" du quartier qui dépanne bien: ou l'occultes-tu, ça aussi?

  • Message posté par ptilu le 18/02/2013 à 14:46
      

    cet article m'as donné envie de faire mon coming out:
    je suis portugais et je n'aime pas la morue!
    sauf les bolinhos de bacalhau qui sont délécieux.

  • Message posté par youri le 18/02/2013 à 14:47
      Note : 3  /

    Excellente réponse! je n'ai vu là bas que des gens courageux et qui ne se lamenta=ent pas sur leur sort, c'est vrai.
    il faut juste maintenant que l'on indique aux gens où ils doivent payer leurs impôts et faire la chasse aux millions de fraudeurs, ça c'est vrai aussi

  • Message posté par gokufuria le 18/02/2013 à 14:48
      

    Message posté par judaskiss
    tu serai gentil de t'appliquer egalement tes precepts....entre l'espagnol qui chiale pour un oui ou un non, et le français fénéant qui fait faire son boulot aux autres, on peut dire que ut fait l'apologie des pires poncif...tu n'a pas de fanion, tu ne tunne pas ta caisse ? de toute evidence ça ne t'empeche pas d'etre un beauf....ce genre de type qui vient faire la moral alors qu'il devrait mieux balayé devant sa porte me gonfle mais d'une force....de tte evidence chié sur tout ce qui est français est devenu une occupation a la mode !


    De toute évidence le beauf n'est pas celui que l'on pense, ma grande. L'apologie de rien du tout. Si tu n'as pas assez de jugeote pour comprendre (encore faut-il le vouloir et le pouvoir) ce que je dis et te braquer comme un gamin de 8ans, je ne peux rien pour toi.
    Concernant le fait de balayer devant ma porte de ce côté-là tout va très bien, niveau "beaufitude" je m'en sors très bien et je peux te promettre que tu ne me verras pas avec la bière à la main hurler comme un goret devant un match, ni siffler l'équipe de France (quel que soit le sport);CQFD.

  • Message posté par gokufuria le 18/02/2013 à 14:51
      

    Message posté par youri


    Excellente réponse! je n'ai vu là bas que des gens courageux et qui ne se lamenta=ent pas sur leur sort, c'est vrai.
    il faut juste maintenant que l'on indique aux gens où ils doivent payer leurs impôts et faire la chasse aux millions de fraudeurs, ça c'est vrai aussi


    Merci, après tu as raison pour les impôts et la chasse aux fraudeurs. Après, pareil au niveau du Portugal (comme dans tous les pays) il faut aussi dire (et reconnaître) que les crédits immobiliers sont sur 30/40ans et cessibles aux héritiers (des taux de 10/15% en plus qu'en France)...ça c'est le côté moins "fun". Pour l'Espagne, je ne sais pas s'ils fonctionnent ainsi, là sur ça je ne m'avancerai pas.

  • Message posté par ptilu le 18/02/2013 à 14:54
      

    délicieux*

  • Message posté par gokufuria le 18/02/2013 à 14:57
      

    Message posté par Moudjahiddine


    Comme tu le dis, la définition communément admise de la pauvreté est liée au revenu médian. Si le revenu médian Français fait environ 1,5 fois le SMIC français, il fait 4 fois le SMIC portugais... Donc bon, difficile de parler du même type de pauvreté, même avec les différences de coût de la vie entre la France et le Portugal. Disons qu'avec la définition de la pauvreté française (moins de 964€ / mois) tu dois avoir plus de 50% de Portugais qui seraient considérés commme pauvre en France.

    Après les valeurs familiales sont effectivement peut etre plus fortes au Portugal qu'en France, mais je vois pas bien où est le rapport.


    Sauf que tu oublies les cotisations qui sont plus élevées en France, les impôts itou. Tout simplement que la valeur de la famille et du respect étant plus importants, les gens se soutiennent et ne vont pas laisser des membres de leur famille à la rue en SDF mais plutôt serrer les dents et s'entraider. Moins individualistes et nombrilistes à ce niveau.

  • Message posté par judaskiss le 18/02/2013 à 15:00
      Note : 3  /

    merci mon petit....donc a par reprendre les gens sur leur orthographe ( ma grand mere disait souvent qu'un tas de fumier, meme dans une brouette en or, reste un tas de fumier, une visionnaire ! )et joué a celui qu iconnait tout mieux que tout le monde ( l'arabe qui me depanne, toute une generation de français fainéant, etc etc....)quel est ton propos ? le portual c'est vachement bien ici il n'y a que des cons et des beaufs ? 2 poids 2 mesures ont dirait...dire quelque chose de pas forcement positif sur le portugal, et c'est la lever de bouclier....traiter toute une génération ( que tu connais personnellement on dirais ) de fainéant...perso des boulots de merde j'ne ai fait, pleins, et je ne regrette pas de ne plus les faire...j'ai bossé pour, et tout les impots que j'ai payé ont surement bie naidé le portugal a une epoque...tu ne veut pas que l'on caricature les portuguais ? fais en autant "ma grande" , et pourton info, je connais quelque espagnols, et ils ne se la raconte pas..ils bossent comme ils peuvent, et galere bien comme il faut....

  • Message posté par Rodriguez007 le 18/02/2013 à 15:19
      Note : 1 

    Je trouve quand même ça bizarre de voir que l'itw est bien et que le seul truc que vous mettiez en valeur 2 fois (titre et inter), c'est "Je ne suis pas très morue".

    C'est pareil ds le mag, je suis parfois surpris par le morceau de l'itw choisie pr le titre. Genre "A un moment j'en avais marre d'être roux" pr Lennon, tout ça parce que le mec dit ds l'interview qu'il s'était fait une teinture des cheveux.

  • Message posté par ptilu le 18/02/2013 à 15:32
      

    c'est la touche so foot le coté décalé on se prend pas trop au sérieux!

  • Message posté par Rodriguez007 le 18/02/2013 à 15:46
      Note : 1 

    Oui m'enfin le mec répond juste à la question qu'on lui pose. Il en parle pas de la morue de lui même alors c'est un peu faussé.

    Si on lui avait posé la question "Les teups portugaises ont elles du poil sous les bras ?" et que le mec répond "Je ne sais pas, je ne suis pas encore allé voir pr vérifier" et puis t'as en titre

    "Je ne suis pas encore allé voir les teups portugaises".

    Bah pour moi c'est une transformation du propos.

  • Message posté par gokufuria le 18/02/2013 à 16:10
      

    Tu as carrément raison. C'est juste le talent journalistique de l'auteur qui en ressort:
    quand tu en arrives à mettre un tel cliché dans la présentation alors que ça fait 2 lignes, ça montre le niveau général...On dirait que le mec n'a dit que ça et que c'était le plus important de l'article. Tirer sur l'ambulance...Au lieu de donner un peu plus de fun et de contenu, ça serait juste un peu plus agréable. Je dis çaa, je dis rien...

  • Message posté par 01domyno le 18/02/2013 à 17:02
      

    Message posté par gokufuria


    On voit surtout le genre de kéké que tu es pour être aussi mauvais (à tous les sens du terme) et donner une telle réponse. Tu sais écrire, mouais, mais t'exprimer non.
    Une caisse tunée? Je haïs le tuning et je n'ai jamais eu AUCUN autocollant ou fanion de qui ou quoi que ce soit; donc quand on ne sait pas on le l'ouvre pas.
    Ensuite, avant les centres commerciaux ne fermaient pas si tard (tu sais, la crise... ;-D) malgré le rythme de vie noctambule.

    Pour le manque de main-d'oeuvre après la guerre, tu généralises encore sans connaître: connais-tu des personnes qui ont justement migrées dans ces conditions et généraliserais-tu encore en disant que la majorité des Portugais venus en France était le cas? Si tu t'enfonces encore dans ta médiocrité, alors sache que tu te plantes encore (mais lorsque l'on croit tout savoir et donner des leçons à la terre entière...). C'est bien souvent la dictature qui les a poussés à venir pour sauver leur peau; ainsi que les grands ouvrages Français que peu de monde ici voulaient construire (comme actuellement avec les sans-papiers qui construisent certains tronçons d'autoroute et de TGV, l'état le sachant délibérément, fermant les yeux depuis des décennies: rapport de l'Europe à l'appui).

    Si tu veux quelques témoignages de générations actuellement en France, no problem: après tu l'auras moins grande.
    Tu es allé an Algarve voir les baleines mais tu t'y es échouée aussi, on dirait. :-))

    Après au lieu de vouloir te la jouer, reste humble et ça sera un bon début. Mais le genre de mecs qui se croient plus grands et plus forts que tout le monde avec leurs préjugés ça devient saoulant.


    et donc?... où ai je tord finalement? si t'as un bac+5 et que ton pays te plait t'irais faire des routes au Qatar?

  • Message posté par ptilu le 18/02/2013 à 17:18
      Note : 1 

    c'est sûr que c'est pas représentatif de itw mais bon c'est leur style, après si on aime pas ne lisez pas, en tout cas c'est leur second dégré qui fait un des attraits de ce mag pour moi

  • Message posté par gokufuria le 18/02/2013 à 18:06
      

    Message posté par judaskiss
    merci mon petit....donc a par reprendre les gens sur leur orthographe ( ma grand mere disait souvent qu'un tas de fumier, meme dans une brouette en or, reste un tas de fumier, une visionnaire ! )et joué a celui qu iconnait tout mieux que tout le monde ( l'arabe qui me depanne, toute une generation de français fainéant, etc etc....)quel est ton propos ? le portual c'est vachement bien ici il n'y a que des cons et des beaufs ? 2 poids 2 mesures ont dirait...dire quelque chose de pas forcement positif sur le portugal, et c'est la lever de bouclier....traiter toute une génération ( que tu connais personnellement on dirais ) de fainéant...perso des boulots de merde j'ne ai fait, pleins, et je ne regrette pas de ne plus les faire...j'ai bossé pour, et tout les impots que j'ai payé ont surement bie naidé le portugal a une epoque...tu ne veut pas que l'on caricature les portuguais ? fais en autant "ma grande" , et pourton info, je connais quelque espagnols, et ils ne se la raconte pas..ils bossent comme ils peuvent, et galere bien comme il faut....



    De rien ma grande. Après, ta grand-mère on s'en cogne un peu. :-))

    Au lieu de te plaindre, assume que tu écrives comme un gros cochon, que ça pique les yeux de tout le monde. Ce n'est pas le fait d'être nul en orthographe qui est génant; mais plutôt de venir oser chouiner en public pendant que tu craches ton venin; et t'étonner par la suite de te le reprendre en pleine face parce que tu n'es de ce fait, pas irréprochable. ;-)

    J'ai des proverbes pour toi (sans me cacher derrière qui que ce soit):
    -Dicton Américain (je te prends pour un Américain?) :
    "Le prix du chapeau n'est pas en rapport avec la cervelle qu'il coiffe"

    -Dicton Allemand:
    "Qui souffle sur le feu a des étincelles dans les yeux."

    -Dicton Togolais:
    "Lorsque ton pied ramasse la merde, tu ne le coupes pas mais tu dois le laver."

    -Dicton Ukrainien:
    "Quand on jette l'or et la merde dans un fleuve, l'or coule et la merde surnage."

    -Dicton Grec:
    "Si tu gagnes de l'argent à parler, tu gagnes de l'or à te taire."


    Mon propos? Si tu es suffisement naïf pour faire fi de ne pas comprendre ou que tu es trop limité pour, ce n'est pas mon problème (chacun sa croix). Un cerveau c'est bien: s'en servir, c'est mieux.
    Ta génération (une partie de: c'est toi qui "sélectionnes" et interprète les choses comme bon te semble; enfin surtout t'arrange) magique c'est la même qui disait à l'époque que c'était dégradant d'être balayeur, éboueur, travailler dans les décharges...Et ce sont maintenant les mêmes qui font leurs "pies crevées" en disant que c'est les autres qui sont venus piquer leur boulot alors qu'ils n'ont été bons qu'à venir chialer/se plaindre comme des gros beaufs qu'ils ont été. Là aussi, il faut assumer et vraiment pas venir la ramener.
    Tu as bossé sans rechigner à la tâche toi aussi, c'est tant mieux:
    enfin quelque chose de positif et constructif dans ce que tu écris:
    c'est beau et sérieusement, ça fait plaisir/donne pas mal d'espoir. :-)

    Que tu aies des potes Espagnols qui soient dans la merde je te crois et ne me permettrais pas d'en douter. Mais lorsqu'à une certaine période pas mal (peut-être pas eux, je ne te dis pas ça) venaient se foutre délibérément du Français, du Portugais...De tout le monde, avec leur immobilier, qu'ils étaient les rois du pétrole; ils auraient juste dû rester humbles et la fermer; quand tu vois la bulle spéculative qu'à été l'immobilier Espagnol (ça me rappelle un croisement de l'explosion des NTIC et de l'Immobilier aux States...): ça mate les personnes concernées.
    Malheureusement, pour ces choix complètement criminels, des tas de familles se sont retrouvées (ainsi que tes potes) dans une situation dramatique à cause de politique et de leurs choix en bois (ça te rappelle quelque chose ici aussi?). Et qui prend encore ça de plein-fouet? Les plus "fragiles", ceux qui n'ont rien demandés, pour une poignées de $ et de co....ds...


    Simplement, au lieu de te (vous) réfugier dans des lieux-communs de clichés moisis qui ont 25ans, soit plus mature et avance. Mais le coup des poils, de la morue...ça va bien 5min.
    Lorsque l'on a en soi cette faculté qu'est l'humour pour être drôle, d'être un vrai trublion, ça passerait; mais lorsque l'on n'a pas cette "douce cocasserie" ancrée en son être, on n'en reste pas moins sans cet humour, un être médiocre et vulgaire... ;-)

  • Message posté par ElsaKev le 19/02/2013 à 00:16
      

    Vous êtes ridicule à vous faire la guerre pour savoir si un pays est mieux qu'un autre.
    Mon père est Portugais , Ma mère est Espagnol et je suis Français.

    Ce sont trois pays magnifique avec leurs qualités et leurs défauts.Ce qui est sur c'est que les Portugais de France doivent beaucoup à la France et vise-versa.

    Le Portugal peut plaire à Sasso pour des raisons simple : niveau de vie,climat,très beau pays et personnes chaleureuse.

  • Message posté par comme le disait serge le 19/02/2013 à 13:36
      Note : 1 

    t'es bon toi! Tu reproches à certains d'abuser des clichés et autres poncifs en pilonnant, notamment, sur leurs capacités orthographiques que tu juges limitées.
    Tu argumenterais ton propos autrement que par des "si tu ne te rends pas compte de ça c'est que t'as rien compris", je pourrais valider.
    Mais là, franchement, tu réponds à des clichés par d'autres clichés!
    Les Espagnols ils se la racontaient avant la crise, les Français c'est que des feignasses qui veulent pas bosser.
    Ok t'as le droit d'avoir ce sentiment, mais étaye un peu, sors du cliché, argumente.
    Des feignasses, des arrogants, des beaufs, t'en as partout. De là à généraliser. On vient répéter qu'après guerre la france manquait de main d'œuvre et que cela explique, entre autre, le fort recours à la main d'œuvre immigrée.
    Et ça tu le balayes aussi d'un revers de la main en nous disant "pfff sornettes, c'est juste passeque les français c'est des feignasses"...
    ça doit être sympa de débattre avec toi...

  • Message posté par comme le disait serge le 19/02/2013 à 13:38
      

    je réponds à Gokufuria au fait.

    Ouais vas y tu peux envoyer la charge sur mon intelligence limitée et mon incapacité à utiliser ce site comme il se doit.
    Vas y.


39 réactions :
Poster un commentaire