1. //
  2. // Bilan

Santon : « La Sampdoria, une vraie déception »

Davide Santon, que José Mourinho avait lancé dans le grand bain il y a deux ans contre Manchester United, a un peu de mal à confirmer. Prêté à Cesena en deuxième partie de saison, monnaie d'échange de Nagamoto, il a participé au maintien surprise du promu. De quoi positiver.

Modififié
0 0
Davide, tu viens de finir le Festival Espoirs de Toulon avec l'Italie. Qu'est-ce que tu en retiens ?


Je trouve que ça été un bon tournoi pour nous. Le problème, c'est qu'on est tombé contre la France en demi-finale, et ils ont disputé leur meilleur match. Peut-être qu'en finale, ça aurait été plus facile pour nous, parce qu'ils auraient eu plus de pression. Pour le dernier match, même si ça ne compte jamais vraiment, on est content de le gagner parce qu'on rentre en finissant troisième, ça aura un écho au pays.


Cette saison, tu as joué chez la déception de l'année, l'Inter, et chez la surprise, Cesena. Quel est ton bilan du Calcio ?


Ca a été une année particulière pour moi. La saison de l'Inter n'a peut-être pas été parfaite, mais pour moi c'est un bon souvenir puisque j'ai pu jouer, même si c'était grâce aux blessures des autres. Puis il y a eu ce prêt à Cesena où j'ai pu participer au maintien. En série A, le Milan AC a été champion mais vu leur recrutement, ce n'est pas une surprise. Non, pour moi, la vraie déception, la vraie surprise, c'est la relégation de la Sampdoria, une journée avant la fin qui plus est, alors qu'ils étaient bien placés à la mi-saison. Je ne m'en serais jamais douté. Bien évidemment, les départs de Cassano et Pazzini n'ont rien fait pour arranger les choses. Mais ils avaient encore une équipe pour se maintenir, ces deux joueurs ne faisaient pas tout. Je ne sais pas ce qui s'est passé là-bas mais mentalement ils ont plongé.


Quand tu as joué contre le Chievo, tu t'es précipité pour récupérer le maillot de Kévin Constant. C'est une des révélations de l'année pour toi ?


On peut dire ça oui. Je trouve qu'il est capable de faire de très belles choses sur un terrain c'est pourquoi je ne suis pas étonné de le voir annoncé dans des grands clubs. C'est le genre de jeunes joueurs offensifs qui peut rentrer en fin de match et débloquer une partie.


Vu de France, l'Udinese, c'est le plus beau jeu du Calcio. Qu'en pensez-vous en Italie ?


Cette année, ils ont fait un grand championnat. Tout le monde pensait que Sanchez et Di Natale n'allaient pas pouvoir tenir jusqu'à la fin mais ils l'ont fait, ils sont en Ligue des Champions. Maintenant, il faut voir s'ils vont arriver à garder tout le monde où si l'équipe va s'éparpiller dans tous les gros clubs du championnat. On verra pendant l'été.


Justement, pour toi, comment ça va se passer ?


Ca va être un été très important, il va falloir que je prenne la bonne décision. Pour l'instant j'ai un contrat avec l'Inter jusqu'en 2014 mais je ne voudrais pas que ma carrière s'arrête à cette date-là. Il faut donc que je vois ce qui est le meilleur pour mon futur : jouer ou être dans un grand club. Peut-être les deux, on ne sait jamais ...

Propos recueillis par Romain Canuti

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
A la Diomède Académy
0 0