Sans Messi, le Barça se réinvente au Brésil

D'abord en pleine dépression suite à la blessure de Lionel Messi, le FC Barcelone a su se refaire la cerise. Un retour au premier plan auquel ont largement contribué Neymar et Luis Suárez, tout aussi décisifs en attaque qu'utiles en défense. Le tout, sous la supervision de la tour Busquets.

Modififié
2k 24
« Nous sommes infiniment meilleurs avec Messi. » Malgré un nouveau tour de force du Barça sans son astre argentin, le constat de Luis Enrique est implacable. Enfant du club et cadeau divin, la Pulga conserve, même avec une jambe dans le sac, son statut de numero uno. Les nombreuses déclarations d'amour de Luis Suárez et de Neymar, acolytes quotidiens et, sans doute, comparses du prochain podium du Ballon d'or, en attestent : pour tout Blaugrana qui se respecte, le débat n'a pas lieu d'être. Soit. De débat, il y a pourtant à l'heure d'évoquer la mue de ce onze barcelonais amputé de son Messi. Par bien des aspects, cette absence prolongée depuis le 26 septembre dernier, et une entorse du genou face à l'UD Las Palmas, réserve même du positif. Mieux, elle met à mal la soi-disant dépendance du FCB à son trio MSN. Orphelin de leur M, Neymar et Suárez, « deux attaquants qui coûtent plus de 80 millions d'euros » , dixit Marcelino, coach de Villarreal, réussissent le tour de force de ranger au second rang cette absence. Symbole de cette nouvelle indépendance, les seize derniers buts blaugrana en Liga sortent des pieds du duo sud-américain.

Une crise à sept victoires en neuf rencontres


A contrario des autres pépins physiques de l'Argentin, cette entorse du genou ne semble pas avoir fait tomber le ciel sur la tête des Barcelonais. Plus dans la raison que le chagrin, la bande à Luis Enrique a fait de cette absence prolongée un test. Bien qu'enquiquinante, la blessure de Lionel Messi intervient en tout début d'exercice, une période propice aux essais et aux remises en question. Sans le glouton argentin, le jeu azulgrana doit se réinventer tout en respectant ses fondamentaux, varier tout en conservant son essence, et, surtout, gagner, encore et toujours. Car ce besoin de succès, Messi ne l'a pas emporté à l'infirmerie avec lui. L'exigence du Camp Nou et de sa nébuleuse ne varie pas d'un iota, même sans « le meilleur joueur du monde » , comme l'évoque à l'unisson l'effectif barcelonais. L'échec du Sánchez-Pizjuán mis à part, la mission arithmétique du FCB est plus que remplie : désormais seul leader de la Liga, il a même réussi à creuser l'écart sur le Real Madrid. En neuf matchs officiels, sept se sont terminés par des victoires pour un nul - sur la pelouse du modeste Villanovense - et un revers.

Plus qu'avec ces comptes d'apothicaires, Luis Enrique peut même s'estimer convaincu par la mue de son équipe. Avec des blessés en pagaille et une interdiction d'aligner ses recrues Arda et Aleix Vidal, l'Asturien a d'abord su redonner une solidité défensive à son groupe. Après un début de saison catastrophique - durant lequel le Barça a encaissé plus de la moitié des pions qu'elle a concédés dans l'intégralité de la dernière Liga -, l'animation défensive s'est ressaisie. Plus compacte et, sans doute, plus solidaire, elle vient même de signer sa quatrième rencontre consécutive sans voir ses filets trembler. Une première pour cet exercice qui rend certains duels plus faciles, comme au Coliseum de Getafe ou lors de la réception de Villarreal. Là encore, l'apport de Suárez et Neymar reste un élément clé. Le sens du sacrifice du Pistolero n'étant plus à démontrer, c'est bien celui du Brésilien qui détonne. « Neymar me rappelle Ronaldinho. Durant les échauffements, nous restions à le regarder toucher le ballon. Avec Ney, c'est pareil, soutient Luis Enrique, ancien comparse de vestiaire de Ronie. Ce qui change avec Neymar, c'est qu'en plus, il défend. »

L'émancipation par l'absence du Messi


Cette attitude défensive offre par là même à l'ailier gauche une certaine liberté offensive. Dès que le cuir atterrit entre ses pieds, il laisse libre cours à son esprit créatif et ses pieds de danseuse étoile. Mieux, avec l'absence de son mentor argentin, il ne peut le rechercher sur le terrain. Une attraction, d'un disciple vers son maître, qui agaçait bon nombre de suiveurs azulgranas. Car, toujours à la recherche de la combinaison avec le quadruple Ballon d'or, Neymar en oubliait ses autres coéquipiers ou ne tentait plus les grigris dont il a le secret. Le remplaçant de la Pulga, bien souvent les jeunes Munir ou Sandro ayant un pouvoir d'attraction minime, rend également le milieu de terrain du Barça plus important encore. Aujourd'hui, le jeu blaugrana retrouve de sa fluidité grâce à l'apport de Sergi Busquets, immense depuis la reprise. À la récupération, à la baguette ou à la coordination, la tour de contrôle catalane n'a jamais semblé aussi dominante. Une domination du FC Barcelone, aussi bien en Espagne qu'en Europe, qui inquiète, tant ce Barça a su se réinventer sans « le meilleur joueur du monde » .

Par Robin Delorme, en Espagne
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Article intéressant. Il est vrai que par la force des choses Messi attire les ballons à lui lorsqu'il est sur le terrain, et ses coéquipiers le recherchent automatiquement. Cela dit, Neymar et Suárez profitent habituellement des caviars de l'Argentin. Le trio est encore plus dévastateur que le duo.
Ce qui est vrai aussi, c'est que les saison de Vilanova et de Martino, le Barça était clairement Messi-dépendant. Les arrivées de Neymar et de Suárez ainsi que son changement de rôle sur le terrain permettent au Barça d'être moins prévisible et de varier davantage leurs attaques, le danger est partout. Je le dis d'autant plus que je dois faire un mea culpa parce que je doutais de l'intérêt de faire venir Suárez, surtout aussi cher et après ses fraques de la Coupe du Monde, mais son apport est incroyable, il exerce un pressing fou, ses appels libèrent des espaces et il est d'une intelligence rare dans le jeu.
Cependant, je me garderai bien d'être euphorique. Le jeu est loin d'être parfait, et le Barça a connu deux revers en Liga plus un en Supercoupe d'Espagne, tous à l'extérieur et en encaissant pas mal de buts. La solidité défensive du Barça reste encore fragile, les deux derniers déplacements c'était le BATE Borisov et Getafe, pas sûr que l'on puisse juger la défense là-dessus!
Mais c'est vrai aussi que ce qui n'est pas nouveau c'est que Busquets est la boussole et aussi le baromètre de l'équipe. Quand il n'est pas au top, c'est toute l'équipe qui tousse!!
On va quand même relativiser en se rappelant que le meilleur messi qu'on ait vu est au-dessus de suarez et neymar réunis.
Le niveau de Messi est tellement élevé qu'on oublie que ses deux compères font déjà partie des meilleurs que leurs sélections nationales aient connu.
Normalement des joueurs de cet acabit tu peux en avoir qu'un seul par équipe. Genre le Suarez de Liverpool c'était exceptionnel, le groupe était à son diapason, tu ratais dix minutes du début t'avais raté deux buts.
The Lunatic is on the grass Niveau : CFA
Sinon, y a une très grosse rumeur aux PB concernant un transfert de RVP en janvier....
Je trouverais ça délirant vu son niveau de jeu désastreux et comment il peut pourrir un vestiaire
Y a aussi une rumeur Kuyt.
Ca fait plusieurs années que je dis que le remplaçant de Xavi sera Busquet. Pour le tempo, l'organisation du jeu, l'exemple. Cette année le capitaine est Iniesta car il ne peut en être autrement après Xavi. Mais bientôt ce sera Busquet et pour un moment.
Les années ou Busquet est moins bon, le barça n'y arrive pas.

Alors je ne suis pas un grand connaisseur du foot, mais je crois que dans la catégorie des joueurs intelligents dans le jeu il n'a aujourd'hui aucun équivalent. Dans le passé, désolé des références "Barça", Guardiola, Xavi, Cruif, Koeman(?).

Il a de plus ce sang froid stupéfiant.
Monsieur Personne Niveau : District
Neymar s'éclate en ce moment, il est magnifique à voir jouer, il tente mais...
Je pense qu'il s'exprimera beaucoup moins quand Messi reviendra. Les habitudes reviendront et tous les ballons devront lui parvenir.
Pareil pour Rakitic, profitez bien de ses frappes de loin, vous les verrez beaucoup moins souvent par la suite.
Avant le bashing, je sais que Messi est le meilleur joueur du monde, patati patata...
Mais faut l'avouer, quand il est là, on a plus tendance à lui passer le ballon pour qu'il fasse tout le reste.
Si ses coéquipiers jouent moins perso quand il est là, c'est avant tout de leur faute.
Message posté par El Nin
Ca fait plusieurs années que je dis que le remplaçant de Xavi sera Busquet. Pour le tempo, l'organisation du jeu, l'exemple. Cette année le capitaine est Iniesta car il ne peut en être autrement après Xavi. Mais bientôt ce sera Busquet et pour un moment.
Les années ou Busquet est moins bon, le barça n'y arrive pas.

Alors je ne suis pas un grand connaisseur du foot, mais je crois que dans la catégorie des joueurs intelligents dans le jeu il n'a aujourd'hui aucun équivalent. Dans le passé, désolé des références "Barça", Guardiola, Xavi, Cruif, Koeman(?).

Il a de plus ce sang froid stupéfiant.


Mouais, enfin Busquet et Xavi ça reste très différent tout de même...
Xavi c'est le faux 10, celui qui se place derrière l'avant ligne et qui temporise, distille des petits ballons en profondeur etc.
Busquet fait plus parler le physique, met plus d'impact, est dans un role de 6 amélioré, avec une jolie vision du jeu, certes.

Après, bon, ça fait plus de 5 ans qu'il est considéré comme un des meilleurs milieux du monde, on est pas vraiment surpris.
Ce qui est intéressant, c'est de voir ses compères qui changent, et voir son jeu se bonifier en oubliant (un peu) son coté catin à se rouler par terre...
luxe, calme et volupté Niveau : National
 //  17:45  //  Amoureux de la VPS
Message posté par El Nin
Ca fait plusieurs années que je dis que le remplaçant de Xavi sera Busquet. Pour le tempo, l'organisation du jeu, l'exemple. Cette année le capitaine est Iniesta car il ne peut en être autrement après Xavi. Mais bientôt ce sera Busquet et pour un moment.
Les années ou Busquet est moins bon, le barça n'y arrive pas.

Alors je ne suis pas un grand connaisseur du foot, mais je crois que dans la catégorie des joueurs intelligents dans le jeu il n'a aujourd'hui aucun équivalent. Dans le passé, désolé des références "Barça", Guardiola, Xavi, Cruif, Koeman(?).

Il a de plus ce sang froid stupéfiant.


Je te rejoints, Busquets est magnifique d'intelligence mais je vois en Motta un équivalent.
Quand aux années où il sera moins bons, tu parles de ses dernières années avant la retraite ?
Parce que ce n'est pas le genre à louper une année complète.
Message posté par luxe, calme et volupté


Je te rejoints, Busquets est magnifique d'intelligence mais je vois en Motta un équivalent.
Quand aux années où il sera moins bons, tu parles de ses dernières années avant la retraite ?
Parce que ce n'est pas le genre à louper une année complète.


Moi je trouve que Busquets a franchi un palier, avant il gardait très peu le ballon, là il prend plus de responsabilités offensives, et quand il s'est agi de remplacer Iniesta, vu que Mascherano était également positionné au milieu, il s'est découvert un formidable talent d'organisateur.
Mais pour être parmi les plus grandes légendes, il doit travailler physiquement, il se fait bouger facilement quand il a le ballon, je trouve sa protection de balle, pas vraiment au top, contrairement à un Motta, qui semble jouer sur une soucoupe, tellement il est à l'aise avec ou sans ballon.

Mais question intelligence et positionnement tactique, Busquets n'a pas d'égal. C'est monstrueux.
La protection de balle de Busquets pas très bonne ? Busquets a franchit un palier ?

T'as vu 3 matchs du type en 6 ans ou quoi ?
A se demander si Messi n'est finalement pas superflu dans ce collectif.

Halte aux -1! Je sais que j'exprime un blasphème. C'est juste une question.

En tout cas, la Messi-dépendance est remise en cause et c'est très bien.
Je reviens sur Busquet. Il a eu des saisons moyennes (2012 par exemple).
Ensuite, c'est affaire de gout, mais je crois qu'il a fait l'une des plus belles passes décisives que j'ai vues.
Lors de la demi-finale de champions face au réal (2011). Et hop il écarte le ballon dos au but d'un demi centimètre et laisse un vortex hallucinant pour Messi (Bon si c'est pas Messi... mais justement il le fait à Messi).
C'est le geste qui pour moi résume si bien Busquet. Rien de plus, rien de moins, juste... juste.
Note : 3
Message posté par Monsieur Personne
Neymar s'éclate en ce moment, il est magnifique à voir jouer, il tente mais...
Je pense qu'il s'exprimera beaucoup moins quand Messi reviendra. Les habitudes reviendront et tous les ballons devront lui parvenir.
Pareil pour Rakitic, profitez bien de ses frappes de loin, vous les verrez beaucoup moins souvent par la suite.
Avant le bashing, je sais que Messi est le meilleur joueur du monde, patati patata...
Mais faut l'avouer, quand il est là, on a plus tendance à lui passer le ballon pour qu'il fasse tout le reste.
Si ses coéquipiers jouent moins perso quand il est là, c'est avant tout de leur faute.


Je prends le pari que non, Messi ne va pas attirer autant les ballons à lui qu'il pouvait le faire avant sa blessure. De la même manière qu'on disait qu'il allait devoir se réinventer (repasser à droite) pour continuer à exister dans cette équipe avec la présence de Suarez en pointe, ça ne lui a posé aucun problème. Je crois que Messi reste tout à fait conscient de ça. Et justement, un arrêt prolongé doit lui faire du bien et lui permettre de prendre du recul. Quand tu vois tes coéquipiers jouer aussi bien sans toi, tu dois te dire qu'il faut que ça continue après ton retour. Puis après tout, Messi a tout gagné avec le Barça. 4 BO, merde, c'est énormissime. S'il ne s'efface pas un peu au profit de ses jeunes coéquipiers et de son équipe, c'est une erreur. Parce qu'avec un Neymar aussi fort, un Suarez aussi mystifiant, et un Messi au top, y a bcp d'espoirs de voir une deuxième C1 consécutive pour le Barça. Ce qui serait un pur régal. Un record que n'aurait pas le Real !!! (dans la version moderne de la C1, bien sûr).
Neymar et suarez sont des joueurs d'execptions et ils etaient comme ca meme avec la presence de la pulga, (la fin de la saison passée si vous voulez vous rappeler).
avec le retour de Messi,la solidité defensive retrouvée,Rakitic au top (il est le seul qui est en dessous de son niveau de l'annee derniere au milieu),l'adaptation des nouveau je vous jure que le barca va faire un autre carton cette année
à dire qu'il y a ceux qui nous sortaient des comparaisons genre "neymar vs bale".
Oui, le Barça est redevenu l'épouvantail qu'il était en fin de saison dernière.

Si le clasico est remporté, je ne vois pas qui pourrait l'empêcher de remporter la liga. Même si la saison est encore longue.

En Europe également, un signal fort a été envoyé. A part le Bayern, peut-être, qui pourrait résister au Barça de Messi, Suarez et Neymar?

Néanmoins, je pense à la situation il y un an pile. L'épouvantail était le Real d'Ancelotti. Et il s'est effondré à partir de janvier. Le Barça est plus solide mais sait-on jamais!
Message posté par mario
Oui, le Barça est redevenu l'épouvantail qu'il était en fin de saison dernière.

Si le clasico est remporté, je ne vois pas qui pourrait l'empêcher de remporter la liga. Même si la saison est encore longue.

En Europe également, un signal fort a été envoyé. A part le Bayern, peut-être, qui pourrait résister au Barça de Messi, Suarez et Neymar?

Néanmoins, je pense à la situation il y un an pile. L'épouvantail était le Real d'Ancelotti. Et il s'est effondré à partir de janvier. Le Barça est plus solide mais sait-on jamais!



Le Barça est loin d'être l'épouvantail de la saison dernière à mon sens.
Les latéraux étaient meilleurs, Rakitic également, la défense était sereine avec une grosse saison de Mathieu qui a du mal à redémarrer, et le trio de devant était injouable, ce qui n'a pas encore été le cas, car en reprise au début, puis blessure de Messi.
Il faut espérer qu'à partir de février, ça reparte comme l'an dernier.

Cette saison, je sens que le Bayern va être injouable de bout en bout. Ils ont une ligne offensive exceptionnelle également, un milieu de terrain plus complet, des latéraux plus performants et adaptables à différents postes, un cyborg dans les buts, un mutant avec Alaba (oui j'en ai déjà parlé mais il est tellement énorme ce joueur), des centraux de très haut niveau, un banc très bien fourni. Et ça m'étonnerait qu'ils soient aussi peu en veine que la saison dernière avec les blessures.
J'aime pas le Bayern en plus, ça m'énerve.
On verra ça fin janvier avec Messi, Turan et Vidal...

L'année dernière on disait la même chose du Bayern et au final...
Frenchies Niveau : CFA
Message posté par mario
A se demander si Messi n'est finalement pas superflu dans ce collectif.

Halte aux -1! Je sais que j'exprime un blasphème. C'est juste une question.

En tout cas, la Messi-dépendance est remise en cause et c'est très bien.


ouais comme contre le bayern l'année dernière ... il était superfull leo ;)
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2k 24