Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2012
  2. // Roumanie/France

Sans la lampe Torje

L'équipe de France, loin d'être rassurante face à l'Albanie, a tout de même de la chance : le meilleur joueur roumain sera dans les tribunes, ce soir, au moment du coup d'envoi. Gabriel Torje, 21 ans, sans le doute le plus grand espoir du football roumain depuis Gheorghe Hagi, est suspendu face aux Bleus. Une occasion manquée de pouvoir admirer l'une des futures sensations de la Série A.




Leo Messi de Roumanie

Lors d'un match amical entre le FC Timişoara et la Fiorentina, en 2008, Cesare Prandelli, alors entraîneur de la Viola, repère au sein de l'équipe roumaine un jeune joueur de 18 piges à peine qu'il décrit comme « exceptionnel » . Cesare a le nez creux. Le gamin en question s'appelle Gabriel Torje, et trois ans après cette fameuse rencontre, il a déjà conquis tous les amateurs de football de son pays, qui ont tôt fait de le surnommer le « Messi roumain » . Il faut dire que, comme la Pulga argentine, Torje semble avoir été programmé, dès son plus jeune âge, pour casser la baraque. Premier match en championnat de Roumanie à 16 ans, premier but lors de son deuxième match chez les pros, première sélection chez les Espoirs à 17 ans (où il ne tarde pas à devenir capitaine), transfert vers le Dinamo Bucarest à 18 ans pour la somme rondelette de 2 millions d'euros (montant record pour un transfert entre deux équipes roumaines) et première sélection internationale chez les A à 20 ans à peine. Il faut croire que Torje n'a pas de temps à perdre...

Milieu offensif droit de formation, mais moins prompt à repiquer dans l'axe qu'à prendre son aile à toute berzingue, où sa petite taille (1m67) et sa faculté d'accélération font des ravages, techniquement surdoué, le petit prodige à la gueule d'Anglais n'affole pas les statistiques mais conquiert les cœurs. Débarqué au Dinamo alors que le club changeait d'entraîneur toutes les trois semaines, il trouve aussitôt une place de titulaire que jamais personne ne remettra en question.

Le vent de l'est

À Bucarest, Torje s'épanouit, mûrit. Il gagne en agressivité sans rien perdre de sa spontanéité ni de sa vision du jeu. Il n'est pas encore un joueur parfait, loin de là, et tente notamment de progresser devant les buts adverses, où il oublie un peu trop de se montrer décisif (seulement 17 buts en 108 matches avec le Dinamo), malgré une activité intense sur le front droit de l'attaque et des caviars en pagaille pour ses attaquants, et une dernière saison bien plus satisfaisante au niveau des stats (9 caramels en 29 matches). Le garçon prend de l'ampleur, et se sent rapidement à l'étroit au Dinamo, qui n'a pas remporté le moindre titre depuis la saison 2006/07 et un titre piqué au nez et à la barbe du Steaua. Cet été, les rumeurs de transfert à propos de Gabriel Torje émanent de toute l'Europe. Chelsea et Wolfsburg se renseignent les premiers, Dortmund, soucieux de trouver un remplaçant à Sahin, se mêle à la bagarre. En France, le LOSC et le Paris SG s'imaginent déjà rafler la mise. Mais ni le titre des Nordistes ni les millions proposés par le club de la capitale ne suffiront à attirer Gabi. L'Udinese, en quête d'un successeur à Alexis Sanchez, parti pour le Barça contre 26 millions (+ 11,5 millions de bonus éventuels), a les moyens et de l'ambition : Torje s'engage avec le club de Francesco Guidolin le 30 août dernier, pour la bagatelle de 7 millions d'euros.

Un choix plutôt judicieux de la part du prodige. Histoire de ne pas connaître la même carrière qu'Adrian Mutu, autant se définir un plan de carrière un tantinet plus cohérent. L'Udinese, c'est le club idéal pour progresser, dans un championnat où les grosses cylindrées ne laissent que peu de place aux jeunes pour s'exprimer, surtout dans le secteur offensif (Balotelli, Giovinco, Rossi, etc). Guidolin est déjà conquis par sa nouvelle pépite, qu'il a déjà prévu de replacer en attaque, histoire que le môme s'aguerrisse devant les buts au contact de Di Natale. Sûrement pas une mauvaise idée. Gabriel Torje ne jouera donc pas contre la France ce soir. Un souci de plus pour le sélectionneur Victor Piturca, également privé de Mutu et Tamas (raisons disciplinaires, et coutumiers du fait), qui devra donc se passer de celui qui est devenu son principal atout offensif, depuis que Gabi a planté son premier doublé avec la sélection contre le Luxembourg, vendredi dernier (2-0). Deux cachous sur la scène internationale, comme pour confirmer le nouveau statut de Torje, hier obscur joueur du championnat roumain, et aujourd'hui l'une des révélations attendues de la Serie A.

Julien Mahieu

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 14
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall lundi 16 juillet La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT)