Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // FC Sankt Pauli

Sankt Pauli : la banderole qui fait mal

Modififié
Le folklore footballistique est une tradition qu'il faut chérir en tout temps. Ce qui pose problème, c'est la définition même de ce folklore.

Ce dimanche, le FC Sankt Pauli recevait le Dynamo Dresde. Deux publics explosifs et un match sulfureux. Sauf que le score (2-0 pour les Hambourgeois) a été englouti par une polémique dont les deux camps se seraient bien passés.

Contrairement aux apparences, ce n'est pas la banderole du parcage saxon qui est en cause. Leur « chacun de mes amis baise chacun de vos amis » a beau être d'une vulgarité primaire, il ne fait pas moins partie de ce folklore qui caractérise la rivalité entre supporters.


Ce qui fait mal, c'est la réponse des supporters de Sankt Pauli. Durant la mi-temps, le kop déployait une banderole sur laquelle on pouvait lire : « Vos grands-parents brûlaient déjà pour Dresde. Contre le mythe boche de la victimisation. »


Une référence aux bombardements alliés qui ont détruit Dresde en 1945 et qui est très mal passée dans une ville qui en porte toujours les stigmates. Le Dynamo s'en est ému dans un communiqué : « Se moquer des victimes de la guerre et de la violence transgresse non seulement les règles du bon goût, mais aussi de la liberté d'expression. C'est inacceptable et cela enterre les valeurs humanistes dans le cadre du sport. »

De son côté, Sankt Pauli s'est excusé à sa manière : « Bien que [le club] se distancie du mythe de la victimisation, propagé dans le passé par les milieux nationalistes et populistes de droite, et encourage une vision critique de l'histoire de l'Allemagne, il considère qu'une frontière a été franchie avec les mots de cette banderole, qui se moque uniquement des morts des bombardements de Dresde. » JD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall Hier à 09:02 La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT) Hier à 00:10 La drôle de liste d'invités de la finale 37 dimanche 15 juillet Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 69
À lire ensuite
Entorse du genou pour Gomis