1. //
  2. // Finale
  3. // Atlético de Madrid-Real Madrid

San Siro, le chant du cygne ?

Alors qu'il accueille ce samedi la finale de Ligue des champions, le stade milanais de San Siro a été remis à neuf pour l’occasion. Cela n’a toutefois pas réglé le problème de sa vétusté et de la cohabitation des deux clubs de la ville.

701 31
« Nous devons affronter de nombreux problèmes pour préparer une pelouse digne d’une finale de Ligue des champions. Le chef jardinier est l’unique personne avec des compétences techniques au sein de l’équipe du stade. Tous les autres peuvent au mieux tenir une fourche » . Ce coup de gueule est signé Keith Dalton, le « match operations manager » de l’UEFA durant un discours au World Stadium Congress à Doha.

Le lendemain, la MI Stadio, société gérée par le Milan et l’Inter et en charge des infrastructures de San Siro, publiera un communiqué pour réaffirmer les conditions d’un terrain en bien meilleure forme depuis le passage au mixte naturel/synthétique il y a quatre ans. Une diatribe qui symbolise cependant assez bien le statut de stade, mythique, chargé d’histoire, à couper le souffle lors des grands soirs, mais désuet et au rapport qualité/prix bien bas.

Un 4 étoiles qui en vaut 5


Pour la 4e fois, une finale de C1 aura lieu au Giuseppe Meazza. L’Inter y avait battu le Benfica en 1965, Feyenoord le Celtic en 1970, enfin, plus récemment, le Bayern avait eu besoin des tirs au but pour venir à bout de Valence. C’était en 2001, quinze années sont passées et il a fallu attendre la dernière minute pour que l’enceinte milanaise soit un tantinet rénovée. Raison principale ? Elle appartient à la commune qui a d’autres priorités, tandis que les colocataires font le strict minimum pour entretenir un immobilier qui ne leur appartient pas. On se refile la patate chaude et sans l’organisation d’un événement majeur, la situation serait probablement restée figée. Pas d’Euro suite aux deux tentatives infructueuses (2012 et 2016), mais une finale de Ligue des champions. Principales retouches ? Des nouveaux bancs de touche plus ou moins à l’anglaise, les chiottes refaits (il était temps…), nouveaux panneaux d’indications, couverture de la fosse aux pieds de la tribune orange et agrandissement du musée. La vraie nouveauté étant l’arrivée du métro, précisément le terminus de la néo-ligne 5.


Un passage sur le billard qui va enfin permettre à San Siro d’obtenir le statut cinq étoiles, car oui, quand l’agencement de la plus importante des rencontres du football de clubs lui a été attribuée, il en possédait une de moins. D’ailleurs, suite à une inspection fin mars, les fonctionnaires de l'UEFA ont parlé de « 4 étoiles et demie » devant le retard de l’avancée des travaux. L’impression est que l’organe européen a fait une fleur à l’Italie, un peu comme pour la finale 2009 disputée dans un stadio Olimpico de Rome en meilleure santé mais possédant une piste d’athlétisme qui gâche fortement la vision des spectateurs. Mais revenons à notre Meazza : son Media Center est un modeste préfabriqué d’une cinquantaine de places se trouvant en dehors du stade. Pour l’occasion, il sera évidemment agrandi, du bricolage. Une enceinte ni vraiment adaptée aux journalistes, ni aux personnes handicapées devant se présenter deux heures avant le coup d’envoi pour s’offrir les meilleures places (placement libre), si elles arrivent à les obtenir.

Une cohabitation anachronique


L’Inter et le Milan voient évidemment ces travaux d’un bon œil, mais on est en droit de se demander si la cohabitation de deux des plus grands clubs du foot de la planète a encore un sens, qui plus est dans un stade quasi centenaire. Les dirigeants respectifs se posent la question et c’est le Milan qui est passé à l’acte avec un projet plutôt bien foutu mené par Barbara Berlusconi. Il s’agissait de racheter la Vecchia Fiera se situant dans le quartier Portello, de tout raser et d’y construire un stade de 55 000 places juste à côté du nouveau siège. Un quartier 100% rossonero. Tout était prêt, la promo, les maquettes… avant une incroyable machine arrière. Motif officiel : le prix trop élevé de la bonification du terrain. Motif officieux : Silvio Berlusconi n’a aucune intention de déménager pour des raisons sentimentales.


Du coup, l’Inter s’est sentie flouée, d’autant qu’Erick Thohir s’était déjà fait son petit film, réduction de la capacité du stade, restos au 3e anneau (éternellement fermé hormis pour le parcage visiteurs et les gros chocs) et tout le toutim. Pour le moment, c’est l’impasse et une des raisons pour lesquelles ces deux institutions sont complètement larguées. D’ailleurs, une étude de la chambre de commerce de Monza et Brianza se basant sur divers paramètres (chiffres d’affaires des clubs, résultats, réputation internationale, valeur économique du territoire, etc.) a calculé que San Siro était victime d’un debranding de 6,6 milliards d’euros depuis 2009, passant de 30 à 23 quand, dans le même temps, Bernabéu enregistrait un +11,4 et Old Trafford un +16,6. Moralité, même l'embauche de Nicolas le jardinier n'y changerait rien.

Par Valentin Pauluzzi

Dans cet article

Les stades italiens sont plus que vétustes, c'est pas un scoop. Les noms prestigieux ne suffisent pas à rester à niveau.

Les exceptions notables des nouveaux stades de la Juve et de l'Udinese ne sont absolument pas représentatives. Et la quasi totalité des stades de Serie A seraient purement interdits dans d'autres pays.


(je suis déjà allé dans tous les stades de Serie A et B)
LeJusticier Niveau : Ligue 2
Note : 1
Il faut l'éloigner et le murer quelque part Berlusconi, en taule, dans une asile, un EHPAD, sur la lune, n'importe où, mais juste qu'il se barre.

Ce mec est une relique fossilisée des 80's complètement sénile. Va-t-en !
Totti Chianti Niveau : CFA2
Oui, c'est vrai.
L'autre problème c'est les lenteurs administratives...
Prenons l'exemple de la Roma (ça vous étonne, hein?). Le projet est prêt depuis longtemps, l'argent aussi... mais cela doit passer devant un paquet de commissions qui jouent à qui mieux mieux pour ralentir la construction d'un stade de propriété qui permettrait au club d'enclencher la vitesse supérieure...

http://www.stadiodellaroma.com/

Donc là, ce n'est pas un problème de volonté ou d'argent.
Message posté par soswiss
Les stades italiens sont plus que vétustes, c'est pas un scoop. Les noms prestigieux ne suffisent pas à rester à niveau.

Les exceptions notables des nouveaux stades de la Juve et de l'Udinese ne sont absolument pas représentatives. Et la quasi totalité des stades de Serie A seraient purement interdits dans d'autres pays.


(je suis déjà allé dans tous les stades de Serie A et B)


Il y en a 7 de mémoire qui sont homologués pour l'UEFA.
Après les stades à l'italienne ça a vraiment un sacré charme dans les divisions inférieures mais tout dépend si tu viens pour t'asseoir ou pour vivre le match dans les tribunes également. Ça me rappelle très souvent les stades argentins et quand tu vois des Salernitana, Lecce, Bari, Avellino et tous les autres.. t'as pas envie que ça change.
Je kiffe perso les stades de Serie A pour le coté n'importe quoi mais le San Paolo (jamais fais celui-la pour ma part) m'a l'air d'être vraiment au top de la vétusté pour ne citer que lui.
"L’impression est que l’organe européen a fait une fleur à l’Italie, un peu comme pour la finale 2009 disputée dans un stadio Olimpico de Rome en meilleure santé mais possédant une piste d’athlétisme qui gâche fortement la vision des spectateurs."

Je sais pas si c'est une faveur particulière ou non mais les pistes d'athlé ça n'a jamais empêché un stade de recevoir une finale d'UCL: Berlin 2015, Moscou 2008, Stade France (bon à moitié recouverte par les tribunes mobiles) deux fois, Istanbul 2005, Athènes 2007, à priori Kiev en 2017 pour ne compter que les plus récents.

L'abandon du projet d'un Portello semble plutôt résulter d'un manque de moyen faisant suite aux échecs à répétitions des projets de rachats du clubs par divers milliardaires, pas sur que le sentiment ai grand chose à faire là dedans, ça ressemble plus à bonne excuse.
Message posté par vinchaud
Il y en a 7 de mémoire qui sont homologués pour l'UEFA.
Après les stades à l'italienne ça a vraiment un sacré charme dans les divisions inférieures mais tout dépend si tu viens pour t'asseoir ou pour vivre le match dans les tribunes également. Ça me rappelle très souvent les stades argentins et quand tu vois des Salernitana, Lecce, Bari, Avellino et tous les autres.. t'as pas envie que ça change.
Je kiffe perso les stades de Serie A pour le coté n'importe quoi mais le San Paolo (jamais fais celui-la pour ma part) m'a l'air d'être vraiment au top de la vétusté pour ne citer que lui.


C'est sûr les stades parfois chauds et un peu coupes-gorges ont un cachet désuet..C'est comme la Kantrida à Rijeka qui est en train d'être complètement rénovée, j'ai bien peur que l'on perde la vue sur la baie et la falaise qui en faisait un stade complètement dingue, même si avec un toit, l'ambiance de feu mise par l'Armada va encore prendre de l'ampleur...
Message posté par Ibath
"L’impression est que l’organe européen a fait une fleur à l’Italie, un peu comme pour la finale 2009 disputée dans un stadio Olimpico de Rome en meilleure santé mais possédant une piste d’athlétisme qui gâche fortement la vision des spectateurs."

Je sais pas si c'est une faveur particulière ou non mais les pistes d'athlé ça n'a jamais empêché un stade de recevoir une finale d'UCL: Berlin 2015, Moscou 2008, Stade France (bon à moitié recouverte par les tribunes mobiles) deux fois, Istanbul 2005, Athènes 2007, à priori Kiev en 2017 pour ne compter que les plus récents.

L'abandon du projet d'un Portello semble plutôt résulter d'un manque de moyen faisant suite aux échecs à répétitions des projets de rachats du clubs par divers milliardaires, pas sur que le sentiment ai grand chose à faire là dedans, ça ressemble plus à bonne excuse.


Oui, à la télé, la piste d'athlé ne change pas grand chose. C'est juste relou quand on est en tribune, mais l'UEFA arrivera toujours à remplir le stade pour la finale avec ses multiples invitations et les supporters prêts à payer une blinde pour pouvoir dire "j'y étais".

C'est une fausse excuse, on est d'accord
Que ce soit la lenteur, la volonté ou l'argent, il m'est difficile de comprendre que 2 geants europeens qui deja se partagent un stade n'arrivent pas a s'entendre et faire pression pour que leur stade passe dans l'ere moderne alors que tout le monde a à y gagner! La Juve l'a fait...toute seule, à Rome le projet est au moins arreté! L'ambition ca passe aussi par là aujourd'hui...ca et avoir un compte twitter!
luigi_di_biagio Niveau : District
Le San Siro est carrément austère ! J'y ai vu plusieurs matchs et même si il est chargé d'histoire, t'as l'impression de rentrer dans une prison plutôt qu'un stade de foot.
Cafu crème Niveau : DHR
Bah pour le futur stade de Rome c est pas compliqué, tu prends le stade de Lyon, tu multiplies par deux les emmerdes administratives et tu vois le résultat.

Comme beaucoup de pays les règlements freinent parfois le progrès. Et le foot est un enjeu éminemment politique en Italie donc ça traîne, ça fait chier etc.

En revanche la piste d'athle qui gâche la vue bof. Ça donne un charme je trouve.
J'ai eu l'opportunité d'aller voir le dernier match de championnat entre le Chievo et Bologne à Vérone et qu'est ce que c'était désuet niveau infrastructure. T'as carrément encore le logo de la Coupe du Monde 90' qui est arboré sur les recoins du stade! Les tifosi méritent vraiment mieux que ce genre de cuve dégradée.
Le keltois Niveau : CFA2
Perso pour y être aller également, ça ne m'avait pas plus choqué que ça. Après j'y allais pour la première fois et un stade avec une telle histoire ça reste mémorable d'y être aller. Par contre le même jour j'étais allé au stade de Bergame et là le vrai choc. C'est limite un stade de national. Pas de toit dans les virages(passe encore), pas de sièges (le béton c'est froid surtout au mois de janvier) et des tribunes style échafaudage juste devant moi). Là tu comprends que les stades sont rustiques. Mais par contre quelle ambiance.(d'un autre côté c'est un derby contre le Milan Ac.
Totti Chianti Niveau : CFA2
Message posté par Cafu crème
Bah pour le futur stade de Rome c est pas compliqué, tu prends le stade de Lyon, tu multiplies par deux les emmerdes administratives et tu vois le résultat.

Comme beaucoup de pays les règlements freinent parfois le progrès. Et le foot est un enjeu éminemment politique en Italie donc ça traîne, ça fait chier etc.

En revanche la piste d'athle qui gâche la vue bof. Ça donne un charme je trouve.


Et puis, ça oblige ces grosses flemmasses à courir un peu plus pour saluer leurs supporteurs après un but!
Note : 1
et dire qu'en europe on se moque de l'afrique...
Totti Chianti Niveau : CFA2
Message posté par luigi_di_biagio
Le San Siro est carrément austère ! J'y ai vu plusieurs matchs et même si il est chargé d'histoire, t'as l'impression de rentrer dans une prison plutôt qu'un stade de foot.


Moi, je trouve qu'il claque un max'. Bien plus que les stades ultra modernes que l'on fait aujourd'hui...

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
701 31