1. //
  2. // Quarts
  3. // France-Islande, J-1

Samuel Umtiti : Même pas peur

Avec la suspension d’Adil Rami, Didier Deschamps aurait décidé de faire confiance à Samuel Umtiti pour épauler Laurent Koscielny en défense centrale, lors de France-Islande. Une première pour le nouveau défenseur du Barça, mais pas de quoi le déstabiliser. Loin de là.

Modififié
974 21
Le mois de mai de Samuel Umtiti s’apparente à un immense ascenseur émotionnel. Appelé avec les réservistes par Didier Deschamps, le nouveau défenseur du FC Barcelone ne devait pas voir la couleur de l’Euro. Il était là, comme les sept autres, pour pallier une éventuelle blessure. Au cas où. Mais lorsque la cuisse gauche de Raphaël Varane fait des siennes et prive définitivement le Madrilène de championnat d’Europe, le désormais ex-Lyonnais a de quoi espérer, il est le seul défenseur central parmi les réservistes. Pourtant, à la surprise générale, DD préfère appeler Adil Rami, un droitier, pour défendre aux côtés de Koscielny. Coup dur pour le joueur formé à l’OL. Mais Sam ne bronche pas et continue de bosser, il veut montrer qu’il la méritait, cette place.


Un bon choix, puisque le destin va une nouvelle fois se montrer généreux avec lui : après Raphaël Varane, c’est au tour de Jérémy Mathieu de déclarer forfait. Cette fois, c’est la bonne, la Desch’ le met dans ses valises. Au cas où, encore une fois. Et encore une fois, le destin lui donne un petit coup de pouce avec la suspension d’Adil Rami pour le quart de finale. Et alors qu’il était arrivé en tant que quatrième défenseur, voilà qu’il se retrouve aujourd’hui en pole position pour une place de titulaire face à l’Islande. Une titularisation qui serait une grande première pour lui, toujours vierge de toute sélection avec les Bleus. Mais si faire ses grands débuts sous le maillot tricolore en quarts de finale d’un Euro en effraierait plus d’un, Samuel, lui, ne devrait pas trembler dimanche. Parce qu’à 22 ans, le gamin de Lyon n’a rien à envier en matière de sérénité, de maturité et de talent. Parce qu’il est prêt, tout simplement.

Toujours capitaine


L’histoire d’amour entre Samuel Umtiti et le football prend forme au FC Ménival, à Lyon, à la fin des années 1990. Il a tout juste cinq ans lorsqu’il y signe sa première licence, mais déjà, tout le monde se rend compte que le Gone est une véritable pépite.
« Si on faisait un exercice de frappe et qu’il en ratait une, il devenait fou. Ça lui était insupportable de rater quelque chose. » Mauricio Monila, son premier coach
Mauricio Monila, premier entraîneur du défenseur central, se souvient parfaitement de ce môme à part : «  J’ai vu énormément de gamins depuis que je suis entraîneur, mais des gamins avec un tel potentiel, ça n’existe pratiquement pas. » Fort, Samuel l’est. Mais surtout, le petit Umtiti montre déjà une personnalité bien affirmée. De celles qui font les champions. « Il détestait perdre, que ce soit en match ou à l’entraînement, se remémore Maurico. Ça ne concernait même pas que les matchs d’ailleurs, par exemple si on faisait un exercice de frappe et qu’il en ratait une, il devenait fou. Ça lui était insupportable de rater quelque chose. Et puis c’était déjà un meneur d’hommes, à tout juste cinq ans. »


« Il a toujours montré une maturité supérieure à celle des garçons de son âge, ce qui fait qu’il était toujours capitaine des équipes dans lesquelles il jouait. » Gérard Bonneau, responsable du recrutement du centre de formation de l'OL
Un gamin pas comme les autres dont le coach du FC Ménival profite à fond : « Quand il était sur la pelouse, j’étais sûr qu’on allait gagner le match. Et puis quand c’était vraiment compliqué la consigne était simple : Sam, tu prends le ballon, tu traverses le terrain et tu vas marquer. » La suite est logique, l’OL le repère, lui fait faire un essai et décide de le garder. Samuel a seulement huit ans. À Lyon aussi, le gamin impressionne, à tel point qu’il est régulièrement surclassé dans les équipes de jeunes. La raison ? Cette mentalité de guerrier, encore, comme l’explique Gérard Bonneau, responsable du recrutement du centre de formation de l’OL : « C’était un garçon très sérieux, et il a toujours montré une maturité supérieure à celle des garçons de son âge, ce qui fait qu’il était toujours capitaine des équipes dans lesquelles il jouait.  » Un patron, déjà. Et comme une suite logique, derrière, l’ascension sera fulgurante.

Gérer les émotions


« C’est surtout en attaque et au milieu qu’on laisse la chance aux jeunes, mais c’est très rare qu’un défenseur de 19 ans soit titulaire en première division » Gérard Bonneau
Ses prestations ne passent évidemment pas inaperçues au club, et Claude Puel décide de l’intégrer au groupe à l’été 2011, à tout juste dix-huit piges. Et Samuel, comme à son habitude, ne décevra pas. Son premier match en professionnel arrive quelques mois plus tard, le 8 janvier 2012 en Coupe de France, puis sa première titularisation en Ligue 1, quatre jours plus tard, face à Montpellier. Le patron de l’OL comprend qu’il ne sert à rien de recruter un défenseur, son futur taulier est là, devant lui. En fin de saison, le club lui fait signer son premier contrat pro, et Samuel gagnera très vite une place de titulaire. Une chose très rare pour un défenseur, comme le souligne Bonneau : « Dans le foot, c’est surtout en attaque et au milieu qu’on laisse la chance aux jeunes, mais c’est très rare qu’un défenseur de 19 ans soit titulaire en première division. Il a commencé très tôt avec l’équipe première, car il montrait une grosse maturité. Ça donne une bonne indication de sa valeur. »


Car, malgré son jeune âge, Samuel joue comme un ancien. Au point de rapidement devenir un taulier : « Il vient de quitter l’OL, mais à 22 ans, c’était déjà un patron à l’OL, il était le second capitaine après Max (Gonalons). Dans le vestiaire, il en impose » , pose Gérard Bonneau. Serein, sûr de sa force, le jeune homme fascine tout le monde.
« Non seulement il ne va pas laisser passer sa chance, mais en plus, il peut très bien gagner sa place sur un match comme ça. » Gérard Bonneau
Et attire le regard des plus grands clubs, forcément. Après avoir refusé de céder aux sirènes pendant quelques saisons, Umtiti s’est finalement engagé récemment avec Barcelone. À 22 ans, donc. Mais s’il encore très jeune, Samuel n’a peur de rien. Surtout pas de se faire une place dans l’effectif de l'un des meilleurs clubs européens. Et encore moins de jouer titulaire, dimanche. C’est en tout cas l’avis de Gérard Bonneau : « Cette première sélection il la mérite, déjà, je n’ai vraiment aucune inquiétude pour lui. Ce n’est vraiment pas le genre à se laisser ronger par la pression, il gère très bien ses émotions.  » Pour ceux qui pourraient douter de sa capacité à gérer une première dans un tel contexte, le responsable recrutement de l’OL se veut donc rassurant. Et plus encore : « Non seulement il ne va pas laisser passer sa chance, mais en plus il peut très bien gagner sa place sur un match comme ça. » Les Islandais sont prévenus. Rami aussi.

Par Gaspard Manet Tous propos recueillis par GM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

GovouLegend Niveau : CFA2
Allez Sam ! Si tu joues bien ta carte on ne revoit plus Rami.
TheGoatKeeper Niveau : Ligue 2
 //  11:52  //  Amoureux de Lyon
Mon Sam. Je crois en toi. Montre a ces islandais de quel bois se chauffe le Lyonnais
Je pense que l'Euro de Rami s'est terminé contre l'Irlande. Umtiti risque de lui chiper la place de titulaire. Depuis qu'il est défenseur n°1 à Lyon, il est impressionnant. De plus, il a souvent eu une pipe à côté de lui si bien qu'il devait jouer pour 2, et ça tenait.

Avec lui au Barça, et (j'espère) un retour en grâce de Varane au Real, on a notre future défense centrale.
Claude_Corti Niveau : DHR
Quel déchaînement de "haters" à propos d'Umtiti ces derniers jours ...

Des mecs qui ne l'ont très certainement jamais vu jouer.

Il était déjà au dessus de la majorité des défenseurs de Ligue 1 à seulement 18 ans, il a crevé l'écran dès ses premières titularisations.

Ses seuls défauts : manque de constance parfois et manque de concentration, qu'il a su gommer ces 2 dernières années.

Polyvalent centre - gauche (quel est son meilleur poste ? on sait pas), fort dans les duels, sens de l'anticipation, grosse technique, relance propre, frappe de mule, sérénité. Il tient Lyon à bout de bras en compagnie de Lopes depuis 2 ans.

Umtiti est un monstre à seulement 22 ans. Qu'on compare à Mangala, Rami et Matthieu, c'est vraiment poilant ! Ha oui Mangala a coûté 50 millions donc il est meilleur !?

Fais taire ces mécréants Sam !
rinus-michels Niveau : DHR
Moi j'ai peur de la pression qu'il va se mettre. La même semaine, signer au Barça et jouer un 1/4 à l'Euro alors qu'il n'a jamais débuté un match avec les bleus, ça pourrait faire beaucoup.
Putain mais DD et la navigation à vue, c'est grave quand même.
LA CHATTE A DD.
rinus-michels Niveau : DHR
Perso, vu que Mangala a quelques automatismes avec Sagna, j'aurai pensé qu'il aurait un avantage. Et j'espère que Cabaye jouera en sentinelle, pour soulager la défense et libérer un peu Pogba.
tacle_tibia Niveau : Ligue 1
Message posté par popeye
Putain mais DD et la navigation à vue, c'est grave quand même.
LA CHATTE A DD.


Ca serait Paolo conte, on parlerait d adaptation rapide a l adversaire, de génie tactique. ..
Laisse faire la dèche, avant de cracher comme sur Jacquet en 98
Skywalker Texas Ranger Niveau : DHR
Pas compris pourquoi il a pas été testé ne serait-ce qu'arrière gauche contre la Suisse vu qu'apparemment Digne a été pris pour les mêmes raisons que Mangala, ça aurait pu enlever un peu de pression au jeune gone.
En tout cas on croit en toi Sam et comme popeye si tu nous mets le même but qu'à White Hart Lane on dira pas non.
Umtiti est un bon joueur.
Si il sort un bon match contre l'Islande avec une Edf dominante qui se qualifie,doit-on pour autant en conclure quoi que ce soit de définitif par rapport à Rami?
Adil,il est limité mais il a du Coeur.
Et il hésite pas à"dépasser sa fonction" comme dirait Roger.
Samuel a certainement plus de potentiel mais de là à le lancer contre une grande nation du foot en demi d' une compétition internationale,vous vous emballez grave les gars.
Ça sent le parti pris.
Paolo Conte a d'ailleurs contacté Umtiti pour faire parti de ses choristes à la rentrée parait il.
Il semble que les Islandais attaquent principalement par le côté gauche.

Qu'ils ont une très grande capacité à se retrouver en surnombre dans une petite zone du terrain.

Ceux qui dans la théorie vont particulièrement morflés sont Evra, Matuidi et Koscielny, si Kos reste à gauche en DC.

Matuidi va devoir faire un gros taff défensif, Evra sera sans doute dépassé. Il l'est toujours plus ou moins de toute façon.

Quoiqu'il en soit, notre capacité à anticiper, coulisser et communiquer sera déterminante.

Umtiti n'a pas le choix. S'il est titulaire, on va avoir besoin de lui. On va avoir besoin de tout le monde.

Il faut qu'on ait la même capacité qu'eux à se replier intelligemment sinon leur tactique de déplacement comme un essaim d'abeilles va nous détruire à la perte du ballon.
Message posté par Thétis
Umtiti est un bon joueur.
Si il sort un bon match contre l'Islande avec une Edf dominante qui se qualifie,doit-on pour autant en conclure quoi que ce soit de définitif par rapport à Rami?
Adil,il est limité mais il a du Coeur.
Et il hésite pas à"dépasser sa fonction" comme dirait Roger.
Samuel a certainement plus de potentiel mais de là à le lancer contre une grande nation du foot en demi d' une compétition internationale,vous vous emballez grave les gars.
Ça sent le parti pris.


Exactement. D'ailleurs l'article aurait presque pu être signalé comme publi-rédactionnel.
GovouLegend Niveau : CFA2
Message posté par Thétis
Umtiti est un bon joueur.
Si il sort un bon match contre l'Islande avec une Edf dominante qui se qualifie,doit-on pour autant en conclure quoi que ce soit de définitif par rapport à Rami?
Adil,il est limité mais il a du Coeur.
Et il hésite pas à"dépasser sa fonction" comme dirait Roger.
Samuel a certainement plus de potentiel mais de là à le lancer contre une grande nation du foot en demi d' une compétition internationale,vous vous emballez grave les gars.
Ça sent le parti pris.


Oui, biern sur qu' il y a un parti pris !

Mais franchement, Rami (joueur que j'apprécie en plus) il t'a rassuré toi ?

Kos m'a rassuré, Sagna m'a rassuré, mais Rami et Evra je fais des cauchemars la nuit en imaginant Gareth Bale ou Eder arriver à grandes enjambées sur eux.
Rami, je l'aime beaucoup.

C'est le seul joueur qui te fait vivre des émotions fortes, quelle que soit la moitié de terrain concernée
Si c'est pour mettre à sa place un joueur serein, stable et rassurant ; alors là je dis NON.

Laissez nous suer !
Message posté par GovouLegend
Oui, biern sur qu' il y a un parti pris !

Mais franchement, Rami (joueur que j'apprécie en plus) il t'a rassuré toi ?

Kos m'a rassuré, Sagna m'a rassuré, mais Rami et Evra je fais des cauchemars la nuit en imaginant Gareth Bale ou Eder arriver à grandes enjambées sur eux.


Bien sur que Rami,il n'est pas rassurant....
Et Umtiti,comment peux tu savoir qu'il le sera?
Donc dans le doute,DD qui,lui,est en responsabilité ne fera pas de plan sur la comète et remettra Rami en demi si il y a lieu.
Nous sommes d'accord!?!
Dennis_Bergkamp Niveau : District
J'espère qu'il fera un match de patron dimanche, je crois en lui !
Message posté par sox75
Il semble que les Islandais attaquent principalement par le côté gauche.

Qu'ils ont une très grande capacité à se retrouver en surnombre dans une petite zone du terrain.

Ceux qui dans la théorie vont particulièrement morflés sont Evra, Matuidi et Koscielny, si Kos reste à gauche en DC.

Matuidi va devoir faire un gros taff défensif, Evra sera sans doute dépassé. Il l'est toujours plus ou moins de toute façon.

Quoiqu'il en soit, notre capacité à anticiper, coulisser et communiquer sera déterminante.

Umtiti n'a pas le choix. S'il est titulaire, on va avoir besoin de lui. On va avoir besoin de tout le monde.

Il faut qu'on ait la même capacité qu'eux à se replier intelligemment sinon leur tactique de déplacement comme un essaim d'abeilles va nous détruire à la perte du ballon.


je les ai vus jouer contre les autrichiens et celui qui est chaud c bjarnason. une sorte de 10 puissant decale a gauche. c de lui que ca part en contre... donc sagna va avoir un gros taf
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
974 21